Attentats de Boston : le doigt d’honneur qui choque l’Amérique

Pour les procureurs, il s’agit d’un doigt d’honneur à l’Amérique, qui montre que l’auteur des attentats de Boston n’a pas changé et n’a aucun remords

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Attentats de Boston : le doigt d’honneur qui choque l’Amérique

Publié le 26 avril 2015
- A +

Par Daniel Girard, depuis Boston, États-Unis.

Doigt d'honneur de Dzhokhar Tsarnaev dans sa cellule de prison
Doigt d’honneur de Dzhokhar Tsarnaev dans sa cellule de prison

À Boston, les procureurs ont présenté leurs preuves pour obtenir la peine capitale contre Dzhokhar Tsarnaev. L’ex-étudiant musulman d’origine tchétchène avait fait exploser, le dimanche 15 avril 2013, avec son frère aîné Tamerlan, deux bombes artisanales à la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Elles avaient fait trois morts et 264 blessés, dont 17 amputés.

La comparution des derniers témoins de la poursuite a fait pleurer des jurés. Les derniers instants de Martin Richard, un enfant de huit ans qui a vite incarné la bestialité de l’attentat, ont secoué la salle d’audience.

Les derniers moments de Martin Richard

David King, un chirurgien spécialiste des blessures survenues sur des champs militaires, est venu discuter des circonstances de la mort de l’enfant de 8 ans, qui était tout proche de l’une des cocottes minutes qui a explosé.

Pour l’expert, la proximité de l’enfant de la cocotte-minute, lui a été fatale. Sur la photo du Tweet, on voit Martin Richard tout près de l’engin explosif, qui se trouve à ses pieds. Dzhokhar Tsarnaev se trouve aussi sur la photo, encerclé.

Parce que Martin Richard se trouvait si près de la cocotte-minute, et en raison de sa petite taille, ses organes vitaux étaient plus vulnérables, selon David King. Des fragments de bombe lui ont lacéré les reins, le foie et les intestins. Il n’est pas mort sur le coup ; il a souffert d’intenses douleurs et succombé à une hémorragie.

Les parents de Martin Richard absents

Les parents de Richard Martin n’étaient pas sur place. Ils ont déjà fait connaître leur opposition à la peine de mort, dans une lettre qui a été diffusée dans les médias.

Outre les témoignages des experts et des victimes, les procureurs ont aussi présenté un document choc. Ils ont montré aux jurés le doigt d’honneur que Dzhokhar Tsarnaev a fait aux autorités à partir de sa cellule, trois mois après son arrestation.

Pour les procureurs, il s’agit d’un doigt d’honneur à l’Amérique, qui montre un homme qui n’a pas changé et n’a aucun remords ; un homme qui ne pense pas une minute à la désolation et au chagrin causés par ses actions.

Celeste Corcoran fait partie de cette désolation. La femme a été projetée dans les airs par l’explosion d’une des deux bombes artisanales. Lorsqu’elle est retombée au sol, elle avait perdu ses deux jambes. Sa fille, qui a aussi été blessée, a failli mourir d’une hémorragie.

La défense tentera maintenant de démontrer que Dzhokhar Tsarnaev mérite d’être épargné d’une exécution en raison de circonstances atténuantes. Sa tâche s’annonce plus aisée que celle de l’accusation. La ville de Boston sera donc enveloppée de l’atmosphère de cet attentat pour encore trois semaines.

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • Je préfèrerais qu’il croupisse en prison jusqu’à la fin de ses jours, il est jeune, il va finir par être dévoré par l’ennui et comprendra qu’il a gâché sa vie.

    • Il ne sera fort probablement pas condamné à mort. Condamné à la réclusion à perpétuité, il serait incarceré dans la prison supermax de Terre Haute, au Colorado, dans un environnement à 100% ciment avec à peine une petite ouverture pour voir à l’extérieur.

  • aucun remord…il lui manque une case à ce garçon , celle du ressenti à l’égard de la souffrance des autres….tant pis pour lui , qu’il crève en prison ; c’est son choix , il faut le respecter…..

    • Il a écrit sur la coque du bateau qui se trouvait dans un jardin et dans lequel il se cachait  »qu’il n’aimait pas tuer des innocents » mais qu’il n’avait pas le choix de le faire pour  »défendre les siens ». Il estimait ainsi sa violence justifiée.

    • Il ne lui manque pas de case . Son codage mental est simplement different du notre . Il a été codé par des fondamentalistes musulmans et il a simplement suivi les préceptes des sourates et haddiths .

  • Le propre du terrorisme est de semer la terreur, et souvent, ça marche. Pourquoi voudriez-vous que ses adeptes en éprouvent des remords ?

  • Modération : pas d’insultes

  • Du mauvais au bon homme personne n’a de remord pour quoique soit de toute manière.
    Mais quand on planifie de telle chose on se débrouille pour ne pas être pris vivant.
    De toute facon Tsarnaev est un amateur, les gouvernements, les élites, le peuple ont fait des millions de fois pire et ne seront jamais inquiètes.

    Tuez un homme, vous serez un assassin.
    Tuez en des millions vous serez un conquérant et un héros.

    Prêchons par l’exemple et nous pourrons juger.

  • Après relecture de votre article, je ne vois pas ou vous voulez en venir ?

    • Je décris comment le procès se déroule à Boston. Il ne s’agit pas d’un texte d’opinion.

      • J’ai bien compris qu’il ne s’agissait pas d’un texte d’opinion et, c’est ce que je vous reproche, c’est très journal télévisé.
        Dans un passé récent, Anders Breivik avait fait l’objet de la même couverture médiatique molle par les médias.
        Bien avant, le procès de Heichmann à Jérusalem a fait l’objet de la fantastique analyse de Hannah Arendt, cette dernière ayant mit en évidence que Heichmann n’était qu’un homme banal au service d’une cause, du reste, le procès de Nuremberg avait abouti à la conclusion que les nazis qui étaient jugés étaient animés par l’empathie, celle de leur cause, la suivant aveuglément. Tout le monde n’est pas Arendt, je vous le concède.
        Dzhokhar Tsarnaev n’est lui aussi qu’un homme, banal, dont les faits le dépasse (sinon pourquoi croyez vous qu’il en soit à faire des doigts d’honneur ? après avoir eu aussi peu de considération pour la vie humaine ?). Dépassé comme ceux qui traitent l’information qui lui est relative car, au travers de ces « monstres », ce sont nos échecs que nous observons et que nous ne voulons pas affronter.
        Dans votre article, vous relayez comment l’enfant près de la bombe a, selon un spécialiste, souffert avant de succomber à ses blessures. Vous mettez en avant les victimes et les blessures et infirmités dont elles souffrent. Tout ceci est un voile impudique sur le fond de l’affaire, et ce qui nous intéresse tous : qui a armé ces abrutis ? comment des hommes arrivent à ce point de disjonction ? pourquoi nos sociétés ont produit, produisent et vont continuer de produire de tels évènements tragiques ?
        Considérez ceci : qu’avons appris des attentas qui ont frappés le monde ces dernières décennies, sinon que nous avons larmoyé devant les images télévisées ? rien.
        La douleur des victimes, de leurs proches est ainsi mise en scène, comme s’il fallait des images pour savoir que ces gens ont souffert et souffrent encore, se rajoute à cela les consciences molles tweeteuses, en mal de commenter ce qu’elles ne savent, relais du néant.
        Les manifestations de Dzhokhar Tsarnaev, ne sont que les éructions d’un monstre beaucoup plus puissant et décidé, et que nous ne voulons pas voir.

        • Qui a armé ces abrutis? Leur bombe était de confection-maison dont le mode de fabrication se retrouve partout sur Internet. Quant à savoir l’origine de leurs armes, la police est là pour ça. Vous n’aviez qu’à suivre l’enquête.

          Comment ces hommes arrivent à ce point de disjonction? Vous faites dans le pasdamalgame pour défausser l’islam et son idéologie mortifère? Serait-ce votre façon de jeter un «voile pudique» sur le fond de l’affaire?

          Pourquoi nos sociétés ont produit, produisent et vont continuer de produire de tels évènements tragiques? Qu’entendez-vous au juste par «nos sociétés»? Les États-Unis (la France? le Luxembourg? le Pérou?) auraient «produit» ce carnage? Ne me dites pas que vous faites aussi dans l’auto-flagellation, sinon on n’en sort pas, mais «eux», les islamistes, encore une fois déresponsabilisés, s’en sortent à bon compte.

          Ce «monstre beaucoup plus puissant et décidé, et que nous ne voulons pas voir» a-t-il un nom?

  • Si ce type ne mérite pas la peine de mort alors probablement personne ne la mérite.

    • Le garder pendant des décennies en prison est en plus un gaspillage d’argent insensé, alors qu’une exécution pourrait ne rien coûter. Un mur, au moins un bénévole pour appuyer sur la détente, et la balle facturée à la famille.

      • Toute condamnation à mort implique d’inévitables appels judicaires qui s’échelonnent parfois sur des décennies. Pas nécessairement économique…

        • Oui, c’est pour cela que j’ai écrit qu’une exécution « pourrait » ne rien couter. Ce qui est loin d’être le cas actuellement.

      • Laissez le choix à l’accusé. Cela pourrait être excessif, mais pourquoi pas ❓

  • Jusqu’a la fin de sa vie ,il saura se convaincre que sa mission et celle de son frère est juste et reussie.
    Il a besoin de se raccrocher a cela. Rien ne pourra « reformer » sa facon de penser. Il est un hero, un martyr
    au service d’Allah..et puis n’oubliez pas qu’il y a toutes ces vierges qui l’attendent au paradis pour une
    grande partouse au frais d’Allah.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

L’islamisme radical, voilà l’ennemi. La loi sur le séparatisme, renommée plus consensuellement « loi confortant les principes républicains », passe aujourd'hui en conseil des ministres. Le projet de loi est clairement écrit pour combattre un mal désigné comme l’antithèse de toutes les valeurs portées par la République française, en premier lieu sa laïcité unique au monde.

Certes, le texte de la loi ne désigne pas si frontalement l’ennemi. C’est Jean Castex, qui dans un entretien donné au journal Le Monde ce mat... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Encore une fois ce cri qui signe inéluctablement tous les crimes des terroristes islamistes. Encore une fois ce « Allahu Akbar », ce « Allah est le plus grand » jeté à la face des trois victimes de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, puis répété et répété sans fin dans un paroxysme de haine compulsive à la face des médecins qui dispensaient les premiers soins au terroriste blessé dans l’assaut de la police. Encore une fois cette louange quasi-automatique de Dieu qui ne trouve à se résoudre que dans l... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Apparemment immunisée contre toute forme d’apprentissage, la France, ou du moins ses gouvernants et ses politiciens, sont en train de nous rejouer en 2020 le même scénario qu’en 2015. C’est d’une tristesse infinie, car il apparaît que même après le choc de la tuerie de Charlie Hebdo, même après le choc de la décapitation d’un professeur qui voulait éveiller ses élèves à la liberté d’expression, cette dernière sera finalement la victime des mesures prises pour sa défense.

En 2015, nous sommes passés de l’at... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles