Encore un Epic Fail de la laïcité à la française

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Eglise Notre Dame de Fleury (Crédits : Ikmo-ned, Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Encore un Epic Fail de la laïcité à la française

Publié le 3 avril 2015
- A +

Avec un tact et un doigté qui doivent beaucoup aux plus gros pachydermes, on apprend, grâce à des réseaux sociaux remontés comme des coucous et une presse toujours friande de bastons symboliques, que la RATP a exigé, en pleine semaine sainte, que soient retirées des affiches annonçant le prochain concert du groupe « Les Prêtres » la mention « au profit des Chrétiens d’Orient », sous le fumeux prétexte de « laïcité ».

L’histoire, relevée dans un tweet de monseigneur Di Falco, laisse perplexe ceux qui veulent avant tout essayer de comprendre la décision de la RATP, et qui cherchent où se trouverait l’atteinte manifeste à la laïcité dans l’affiche proposée, sans même parler d’un quelconque caractère offensant comme s’en ouvre le blogueur Koz dans un récent billet (dont je conseille la lecture).

De son côté, le journal chrétien La Croix rappelle utilement que cette même RATP ne s’est pas trop embarrassée de principes lorsqu’il s’agissait des affiches promouvant un film intitulé « Qu’Allah bénisse la France », ce qui n’empêche pas les plus subtils scribouillards de Libération d’employer une lourde titraille pour bien remettre leurs pendules à l’heure à base de « chrétiens réacs », dans la finesse habituelle qui caractérise l’épave journalistique en faillite financière et intellectuelle de plus en plus avancée.

Tout indique qu’encore une fois, une petite goutte de laïcité dans un gros bol de vivrensemble le fait immédiatement tourner à l’aigre. Quelques réflexions me viennent cependant, en supplément de ce que j’ai pu lire, ici et là.

Tout d’abord, il ne s’agit pas à proprement parler de censure, la liberté d’expression de l’organisation qui a fait ces affiches n’étant pas menacée. En revanche, c’est manifestement un souci contractuel entre cette organisation et la RATP qui semble imposer une charte pour le moins floue et mal cadrée à ses clients.

Or, une partie du problème vient de la nature de l’entreprise (la RATP ou plus exactement, sa régie publicitaire, ici), qui est intrinsèquement publique puisque payée par l’impôt. Mais justement : si c’est payé avec les sous des Français, ceux-ci sont en droit d’attendre un traitement équitable des différentes composantes de la société, c’est-à-dire qu’ayant un comportement logique, ils payent (par leurs impôts) et ils subissent (par les médias) la propagande pro-laïcité de l’État et attendent donc logiquement d’en avoir pour leur argent et que les mots collent aux faits.

De façon me semble-t-il assez claire, le problème ne se poserait pas si on était dans le cas plus trivial d’une régie publicitaire lambda. Cette régie privée serait confrontée au marché et verrait assez vite que le marché se fout de ces détails laïcs comme d’une guigne, et n’aurait pas fait modifier l’affiche. On peut imaginer que si la régie publicitaire était complètement privée, indépendante des émoluments étatiques (ou parisiens, ici), il lui aurait été libre d’afficher ou non un prosélytisme débordant pour l’une ou l’autre confession, ou une neutralité exacerbée. Le tout, bien sûr, étant négociable par contrat, clairement affiché, voire revendiqué, avec les retombées éventuelles en matière de chiffre d’affaires (pour rappel, Charlie Hebdo, clairement affiché anti-clérical toutes religions, peinait à boucler ses fins de mois jusqu’en Janvier, ce qui tend à prouver que ce choix n’est pas toujours économiquement très malin).

La seconde partie du problème est qu’en France, plus on dépossède les individus de leur capacité à décider de ce qu’ils veulent faire de leur temps, de leurs savoirs ou de leur argent, plus l’État se retrouve dans la position d’arbitre et plus il lui sera logiquement demandé la plus ferme neutralité. Dès lors, que les chrétiens manifestent leur agacement devant ce traitement est logique : l’État pontifiant à longueur de temps sur la laïcité, imposant celle-ci à tous propos et hors de propos, cela entraîne fatalement un retour de bâton lorsque ce qu’il prône n’est plus appliqué ou de façon si arbitraire et illisible qu’en définitive, il n’y a plus d’arbitre mais une série de petits arrangements flous et mouvants.

De même que les musulmans auraient tort de se priver d’attaquer à chaque fois que la laïcité est « menacée » par tel ou tel affichage chrétien ou juif dans des endroits sous férule de l’État, les chrétiens auraient là encore bien tort de n’en pas faire autant quand c’est leur tour.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que la laïcité actuelle n’est plus autre chose que l’étiquette fourre-tout sous laquelle on a englobé le véritable combat furtif, discret mais bien réel et sans la moindre pitié de l’État contre les religions, non parce que les religions, ce serait cracra, contre-productif ou que sais-je (peu importe ici la raison affichée), mais bien parce que ces religions constituent une concurrence directe contre la religion étatique. Là où le Dieu des chrétiens, des musulmans ou des juifs entend régler le sort des morts et servir de colonne vertébrale aux lois des vivants, le dieu État prétend se charger de fournir, ici et maintenant, une réponse aux problèmes qui lui sont posés : d’un côté, « aide toi et le ciel t’aidera », et de l’autre, demande et tu auras subventions, assurance maladie, chômage et vieillesse, dans une symétrie troublante. On comprend que les deux comportements, diamétralement opposés, ne peuvent … vivre ensemble.

En définitive, on observe me semble-t-il que grâce à cette magnifique invention de la laïcité à la française, on a réussi à monter, progressivement mais implacablement, des communautés les unes contre les autres. C’est vrai pour la religion, c’est vrai pour tout le reste : petit à petit, l’État et ses sbires ont réussi le pari de faire se foutre sur la gueule des gens qui n’ont pas a priori comme modus vivendi et comme but dans la vie d’aller taper sur les autres pour prouver qu’ils existent et qui, sans cet État, auraient bien mieux à faire que ça.

Là où, il y a 30 ans, tout le monde aurait simplement halluciné d’avoir un débat pareil, on en arrive à de magnifiques articles de presse à la titraille suggestive, montrant par l’exemple que la laïcité, c’est l’EPIC FAIL de l’État à portée de toutes les religions.

cat-jump-epic-fail
—-
Sur le web

Voir les commentaires (83)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (83)
  • Laïcité ou religion Etatique ?
    La religion, en principe, place la solidarité, l’aide du prochain, le partage, l’amour, au cœur de son message. C’est en quelque sorte, l’individu, qui doit donner le meilleur de lui-même pour les autres.
    Ainsi, l’individu élève son âme et fait profiter les autres de sa bonté.
    L’Etat, refuse ce paradigme et préfère que la « collectivité » profite de sa « solidarité », qu’il nous offre grâce à « notre » argent.
    La laïcité vise donc à effacer la concurrence montante, de la liberté de l’individu à offrir « gratuitement » sa générosité, sa bonté, son temps, son amour à ceux qui sont dans le besoin.
    En gros la solidarité a été remplacée par la collectivité, en détruisant toutes les valeurs morales qui sont liées à l’humain et qui permettaient de le caractériser comme un animal social et bon. Valeurs remplacées par un Etat socialiste, qui lui, sait ce qui est bon pour vous !
    Prenez le premier SDF que vous croisez, réfléchissez bien, puis, vous allez passer votre chemin, ce SDF est un être laïque par excellence. Un fruit pourri qui est tombé au pied de l’arbre Etatique.
    Enfin, n’oublions pas que cette propagande est rentrée de force dans la tête des enfants dès le CP. Ils ne savent pas lire ni même écrire, ils peuvent par contre vous parler de Marine(oups, Marianne), du drapeau, de la Marseillaise, du socialisme, de l’écologie, de la laïcité, etc… et ce qui est sympa, c’est que c’est les parents qui doivent apprendre les bases nécessaires aux enfants !
    Bref, abolissons la République et la laïcité ! Référendum ?
    Hollande, t’es viré.

    • La solidarité est une vertu « citoyenne », on parle de charité sur le plan religieux.

      La différence? La charité touche à la conscience et à la liberté d’agir, alors que la solidarité est imposée par l’Etat qui en prend exclusivement la charge. L’Etat fait tout pour notre Bien à tous, et son action est bornée par le droit pénal sans exception. Et la justice conçue sans charité permet de faire passer des lois sur tout et n’importe quoi, parfois (souvent) au mépris du bon sens, au simple motif que c’est solidaire (souvent au détriment de tous ceux qui triment pour faire tourner la machine).

      Etre solidaire, c’est facile, c’est de la passivité horizontale, ça se résume à comment mieux vivre ensemble (mais pas nécessairement selon ce que peut penser tout un chacun, non, l’Etat pense à notre place): paye tes impôts et tu seras sauvé. La charité est plus complexe puisqu’elle intègre une dimension de liberté.

      Et la laïcité, dans tout ça? Une simple hypocrisie, l’exemple de ces affiche le démontre sans peine. La Liberté est mise à mal, l’Egalité aussi… et la Fraternité, qu’on nous sert à toutes les sauces? Hého, pas dans le métro, que les Chrétiens d’Orient viennent réclamer des papiers et on leur en donnera. Mais un slogan sur une affiche, ça va pas?

      Bande de oufs malades.

      • Oui, c’est peut être plus charité qu’il faut utiliser. Toutefois Wiki ne tranche pas la question. A priori, comme pour le libéralisme et le capitalisme, le socialisme a détourné le sens original du mot pour se l’accaparer.

        Cette créature doit disparaitre, et vite !

        • La spécialité du socialisme est de faire des holdups sur tous les sujets moraux :

          « Vous avez un bon sentiment, vous trouvez que la vie est trop injuste ? Ne vous inquiétez pas, retournez manger des chips devant la télé et payer vos impôts, on s’occupe de tout »

          https://youtu.be/Munf-V8Wqv8

      • Etre solidaire c’est être incapable d’assumer ses responsabilités, c’est refuser les conséquences de la liberté en cherchant toujours un coupable à ses erreurs, à ses manquement, à son inertie. A l’opposé on trouve l’égoïste, qui ne pouvant accepter que la liberté l’oblige à faire des choix, que cela entraîne une prise de risque qui peut avoir des conséquences indésirées, se raconte que lui ne dépend d’absolument personne et qu’il assume totalement…
        La réalité c’est que l’on dépend tous des autres et que tous nos actes imposent de faire des choix qui impactent les autres. La réalité, c’est que notre condition d’hommes libres nous impose de reconnaître que l’on peut, que l’on s’est trompé, que l’on a déconné et qu’il faut réparer. C’est accepter que l’on nous disent que l’on a sérieusement merdé et que si on nous aide c’est parce que l’on est tous dans le même bateau mais qu’il ne faut pas exagérer sinon à va s’en prendre une…. et ça c’est ce que nos ancien nous ont transmis sous le nom de fraternité, la troisième valeur fondamentale de notre république…
        La solidarité c’est une valeur de ceux qui refusent d’assumer leur condition d’homme libre, de ceux qui ont besoin d’un grand méchant pour se justifier, de ceux qui au sens littérale refuse d’être liberté et donc d’en assumer les conséquences, une valeur d’esclaves…

  • C’est comme en économie, au lieu de laisser les religions se faire concurrence librement, on les cache et on les combat pour ne laisser que la religion publique …

  • Pas étonnant que le métro pue à force que les bobos ou les cocos y pissent partout pour marquer leur territoire.

  • Pas forcément toutes les religions : les affiches pour le secours islamique ne posent semble-t-il aucun problème. Je ne sais pas s’il en serait de même pour le secours catholique, en lisant ce qui est dit plus haut…

  • Fucius a écrit un commentaire absolument parfait de sous un billet il y a quelques semaine http://www.contrepoints.org/2015/03/16/201119-euthanasie-les-diktats-dune-minorite

    Je le reproduit c-dessous :

    « Le socialisme est une religion concurrente du christianisme. Son dogme historiciste (le temps c’est le progrès) lui interdit de douter de sa supériorité, d’où sa morgue et son mépris pour toute dissidence. Il relègue le christianisme au rang de survivance archaïque n’ayant rien de pertinent à dire, et qu’il faut museler et faire disparaître – patiemment par l’asphyxie, ou impatiemment dans le sang, mais toujours dans la violence.

    D’autant plus que le christianisme est dualiste, il prône la division de l’autorité entre l’absolu et le séculier, ne prétendant pour sa part qu’à la première. Le socialisme est moniste et ne tolère pas ce discours. »

    Head shot.

  • On n’oublie pas que la même RATP avait fait barrage aux affiches du spectacle du théâtre des deux Anes. Ce qui montre bien que c’est l’opposition à la religion d’État, même sous dorme humoristique, qui est refusée.

  • avec les prochaines lois sécuritaires il est à prévoir que journalistes et lecteurs de contrepoints vont être sur écoute telephonique après ces critiques des « valeurs » de la france et en particulier de la laicité, qui constituent une grave suversion.

    • les valeurs républicaines c’est comme la siphilis quand vous les attrapez soit vous vous faites sotez le caisson soit vous essayez de vivre avec

  • Parce que la RATP est CHARLIE ; c’est ça la tolérance.
    Et c’est un agnostique convaincu qui s’exprime.

  • La laïcité Française, c’est 110 ans de turpitudes grotesques, et quasi unique au monde avec en face plus de 4000 ans d’histoire. Cela ne pèsera jamais beaucoup dans l’histoire de l’humanité.

  • Mon Dieu, préserve nous de la religion

  • La laicité n’est plus un principe de tolérance et de liberté mais est devenue un instrument de contrôle des religions

    • la laicité en france n’a jamais été un instrument de tolérance, cela a été un instrument de persécutions des religions, le but des socialistes étaient de remplacer la religion chrétienne par leur religion (le socialisme peut être considéré comme une religion). j’ai jamais pigé pourquoi les francais étaient si attachés à leur laicité (c’est un peu comme le fameux modèle sociale).

  • C’est quand même curieux cette laïcité à la Française qui confond neutralité (c’est à dire qu’une religion soit traitée comme n’importe quel autre fait culturel, sans discrimination en sa faveur ou défaveur) et discrimination envers tout ce qui incarne la religion…

  • Personnellement j’en ai assez d’entendre parler de religion en France..A une époque on en parlait à peine, c’est à dire avant 2012 grosso modo, la laïcité prévalait et l’athéisme progressait de manière si inéluctable (et c’est toujours le cas, fort heureusement) que je n’imaginais pas ce qui allait suivre : les débats sur le voile, la nourriture à la cantine, l’avortement, le mariage gay, la Manif pour Tous..etc…on n’arrête pas de nous parler de religion, de thèmes religieux, de moral, de déclin moral, comme si les religieux qui s’étaient tu jusqu’à maintenait s’étaient décidé à crier bien fort pour se faire entendre….C’est d’un ennui mortel, on se croirait revenu des décennies en arrière, c’est selon moi un dernier soupir intégriste, un dernier sursaut avant la mort définitive mais en attendant c’est lourd..Et sans doute voulu, ça évite de parler économie et des réels problèmes !
    Je n’ai rien contre les religions ou les croyants car je crois en la liberté, mais de grâce faites que ça cesse bientôt !

    Et d’ailleurs Le Figaro m’agace vraiment, donnant sans cesse une tribune aux anti-libéraux d’extrême droite, qui n’arrête pas de parler d’une France devenue décade soit-disant à cause du libéralisme, ce journal devient de plus en plus intégriste et anti-libéral, c’est vraiment triste…

    • La liberté religieuse est un réel problème « malheureusement » …

    • « l’athéisme progressait de manière si inéluctable » : ben peut-être pas justement !

      • Oh si, je ne sais pas quel âge vous avez mais étant dans la vingtaine je peux vous assurez que parmi les jeunes, ou en tout cas ceux rencontrés dans ma vie, on est très majoritairement athées, ce qui veut dire qu’à moyen terme les athées deviendront majoritaires dans le pays au fur et à mesure que les vieux catholiques mourront car une étude récente avait montré que les catholiques ont une moyenne d’âge élevé. C’est inéluctable.
        Alors certes il y a la progression de l’Islam mais tous les descendants de musulmans ne finissent pas musulmans, il y a des arabes athées par exemple.

        • L’athéisme en France c’est développé avec le marxisme et le socialisme (regardez Don Camillo) depuis le début du siècle, mais est devenu une mode dans la foulée de mai 68.

          Dans les années 70, les cours de Français, Philo, Histoire de l’époque étaient carrément du bourrage de crane version : les religions sont la source de tous les maux, opium du peuple etc… De l’autre coté (civil) c’était carrément ringard de ne pas être athée, matérialiste et antisystème (capitaliste bien sur) : les mouvements ‘rock/hippie/punk’ etc … ont été très largement gauchisés.

          A l’époque, être catho ca voulait dire être libéral, donc être un monstre : la seule liberté admise à l’époque était la liberté anarchiste : la négation des droits naturels (propriété, sécurité, individualisme) et la liberté qui consistait à faire ce qui était interdit par les parents et la société : la négation des valeurs.

          • Exactement, et cela continue aujourd’hui, les gens ont honte de dire « j’ai été baptisé » à cause de toute cette ambiance anti-religion, qui commence par admettre que « rien n’a de sens », passe par l’endoctrinement à l’école publique et finit par un petit divertissment dans « le petit journal » sur canal +. Par contre, se déclarer athée ou agnostique ne signifie surtout pas socialiste et chrétien ou religieux nullement humaniste …

        • Athée : a privatif, théo dieu…
          Comment parvient on à se définir comme « opposant » à une « chose » dont on nie l’existence ? me demandez un prosélyte chrétien !
          Sophisme ?
          Je ne crois pas le socialisme à besoin d’un dieu pour définir son athéisme, évidemment il le choisi le plus caricatural possible.
          Les pierres que l’on jette bâtissent nos propres geôles.

    • En effet, supprimons le mot « religion » !
      Ne gardons que le bon du mot….et balançons la république laïque à la poubelle en même temps.

      Pour qu’enfin les peuples connaissent la paix, l’amour, le liberalisme. Au lieu de s’entretuer en permanence comme des chiens galeux.

    • « Le XXIème siècle sera religieux pu ne sera pas »

    • la laicité francaise est pour moi responsable de l’intégrisme religieux. l’intégrisme catholique est une caractéristique francaise (cela n’existe pratiquement qu’en france). pq ?? parce que la laicité francaise persécute les religions en particulier le christianisme. d’ailleurs, la laicité pratique le deux poids deux mesures (l’islam et le judaisme sont priviliégés tandis que le christianisme est persécuté). la laicité francaise est une invention socialiste pour persécuter le christianisme et le remplacer par une nouvelle religion qui est l’étatisme

    • Il faut expliquer cela à Flamby qui a cru malin d’ériger le mariage pour tous en cause nationale, avec comme seul but de ringardiser les bigots boutinnesques qui n’aurait pas manqué de se poser en défenseur outrés de la tradition, des valeurs, de l’histoire éternelle … bref juste histoire de se moquer des ‘réac-fachos-bigots’ comme la gôche sait le faire depuis 1905 voire avant.

      Manque de pot, il est tombé sur une folle furieuse juste sortie d’un after qui s’est pris pour Jeanne, a levé le pavillon blanc et a mis 2 millions de gens dans la rue.

      Il a eu de la chance de ne pas finir à la lanterne… depuis NKM fume des mégots avec des clodos et Valérie explique par le détail que le ‘réac-facho-bigot’ a des dents.

      Grace à cette caricature de manipulation à la François (l’autre, celui de 81) revisitée au bricolage sauce boite à outils flambienne (bizarre comment on a pu aussi vite oublier ce grandissime moment d’émotion que la présentation au 20h de TF1 de la boîte à outils) et grâce également au passage de plusieurs inquisiteurs laïcards intégristes au poste de ministre de l’élevage marxiste rue de Grenelle, on est pas loin de la révocation de l’Edit de l’être suprême …

      In Sapienta Robur – Sic Reflorescent

    • C’est un troll, n’est ce pas ?
      En fait non, les émules d’Helvetius sont nombreux.
      Ça fait quoi d’être illuminé par sa propre intelligence ?
      Excuser moi de ne pas être au niveau, mais vous placez la barre assez haut. J’ai ici affaire à un authentique pourfendeur d’idoles.

      • En français clair ça donne quoi ?

        • Les deux premières ne posent, j’imagine, aucun problème.
          Pour le reste, vous m’avez l’air assez sur de vous (parce qu’après tout vous avez raison, bien entendu) : « fort heureusement », « ennui mortel » ou encore « soupir intégriste ».

          Mention spéciale pour « les décennies en arrière ». Puis je suggérer de caler subrepticement les termes « moyenâgeux » ou « rétrograde » pour compléter la démonstration ?

          Le gros du commentaire est la fin , à savoir emballer dans le même sac, sans transition, les « intégristes » avec des « anti-libéraux ». Outre le faux mélange, on apprécie le grand déballage de mot. Parce que « libéral » ça ne veut pas dire grand chose en dehors de la doctrine de la propriété (qui est, d’après Mises, le seul et unique critère de la « libéralité »). Certainement le pseudo-scepticisme à deux vitesses (en particulier très sur de lui) n’a rien à voir. Je dit pseudo par égard aux sceptiques comme Empiricus, Montaigne, La Mothe Le Vayer, Bayle, Hume et d’autres.

          La petite touche du chef, à savoir le caractère « inéluctable » de l’athéisme, mérite à elle seule une promotion au Grand Orient.

    • Le Figaro n’est certes pas un bon journal mais il est sans doute le moins mauvais des grands quotidiens. dans le Figaro, il y a le figaro vox qui est très intéressant car on peut lire des auteurs qui n’auraient pas accès à la presse. il y a des auteurs libéraux sur le figaro vox et d’autres qui même s’ils ne sont pas libéraux, prônent des réformes plutôt libérales. alors oui, il y a bien sûr aussi des auteurs antilibéraux mais le figaro reste un journal francais et donc il est normal de lire des articles antilibérales. de plus, sur le figarovox , vous pouvez aussi lire des analyses intéressantes (sur le moyen orient, la politique,…). quand on voit la qualité de la presse francaise, le figarovox est nettement supérieur à la plupart des articles de presse (ce qui n’est pas dur). pour moi, le figaro est plus libéral qu’il y a quelques années. « Et d’ailleurs Le Figaro m’agace vraiment, donnant sans cesse une tribune aux anti-libéraux d’extrême droite, qui n’arrête pas de parler d’une France devenue décade soit-disant à cause du libéralisme, ce journal devient de plus en plus intégriste et anti-libéral, c’est vraiment triste » ce paragraphe n’a aucun rapport avec l’article et avec la religion. Le Figaro est bcp moins intégriste que la plupart des journaux de gauche (déja qu’à la base, au figaro, une bonne partie des journalistes sont à gauche). je comprends pas pourquoi vous tapez sur le Figaro car en terme d’antilibéralisme, il y a bcp de journaux qui font mille fois pire

      • Je tape dessus car justement il était moins anti-libéral avant, s’adaptant à un lectorat votant davantage FN car on voit bien qu’ils sont nombreux dans les commentaires d’articles.

        • « Je tape dessus car justement il était moins anti-libéral avant, s’adaptant à un lectorat votant davantage FN car on voit bien qu’ils sont nombreux dans les commentaires d’articles. »

          Cela s’appelle l’offre et la demande…

          • Pas grave, il me reste la presse anglo-saxonne 😀

            • c’est comique le petit sweepingWave, pur produit inculte de l’EN communiste, qui se la joue libéral et pro-américain. Va leur dire que tu conchies la religion aux Amerloques, et tu te feras bouler comme tu le mérites. Ignare et fier de l’être. L’EN a bien bossé avec toi. Ils t’ont décérébré bien comme il faut.

              • Tu es le seul à être idiot ici, tout d’abord je n’ai pas l’intention de critiquer la religion face aux Américains, car contrairement à toi qui ne semble même pas avoir eu d’éducation correcte vu ton langage je connais le concept de communication interculturelle 😉
                Et en quoi être éduqué par l’EN empêche de penser par soi-même ? Parce que vous vous pensez trop bête pour penser au-delà de ce que l’on vous apprend ? Tout le monde n ‘est pas aussi stupide que vous 😉

                • « t en quoi être éduqué par l’EN empêche de penser par soi-même » il ne faut pas faire des généralités mais il est quand même clair que l’EN fait bcp de dégats en france en influencant durablement les francais. l’En propage des idées socialistes ainsi que des idés antichrétiennes et antiaméricaines. l’histoire enseigné par l’EN est clairement biaisée et fausse (notamment sur le moyen age et sur l’église catholique).

              • Oh et d’ailleurs l’athéisme est aussi en progression aux Etats-Unis, ils représentent près de 15% de la population contre 5% il y a 20 ans 😉

        •  » car on voit bien qu’ils sont nombreux dans les commentaires d’articles » désolé mais il faut distinguer les commentateurs des lecteurs « normaux » (ceux qui lisent le figaro sans s’amuser à commenter): il est clair que ceux qui commentent les journau (pas seulement le figaro) sont plus extrémistes (que ce soit d’extrême droite ou d’extrême gauche) que le reste de la population. ils ont des positions bcp plus radicales. ils ne sont pas très représentatifs du lectorat des journaux ou même de la population (et heureusement d’ailleurs)

  • @ la publicité de quelque nature me gêne beaucoup. L’icône commercial ne participe pas au développement naturel de l’être humain.
    La laïcité deviendrait elle un sujet commercial ?

    • Hitler a créé la publicité et la propagande massive pour la politique.
      Nous vivons dans une dictature fasciste.

      C’est pour cela que nos élus tiennent à la République Laïque. Seule barrière qui les protège contre la rage du peuple Français. Mais c’est ignorer l’histoire. Quand ça doit sortir….

  • « on a réussi à monter, progressivement mais implacablement, des communautés les unes contre les autres. »
    Mais n’est-ce pas le but final ?
    L’état n’aura que recourir à de bonnes grosses lois et une nouvelle armée de fonctionnaires à sa botte pour régler les problème du « mal-vivre ensemble » que chaque « communauté discriminée » lui soumettra … Il aura donc encore plus de pouvoir … et les citoyens encore moins de libertés !!!

    • @ Daniel,

      La publicité dans les gares comme sur les quais du métro est faite par une société publicitaire qui rapporte un gros pactole. Il est vrai que le sujet choisi par cette société de pub n’est pas sans faire de vagues. Cette société a dû passer un contrat avec la société RATP. Qui s’occupe des quais de la RATP ?

      • @ Daniel,

        Les prêtres doivent avoir un manager pour se produire en spectacle. Sont ils vraiment des prêtres ?
        C’est atteinte aux droits les plus naturels de l’homme. Un petit message au Vatican serait une bonne chose en oubliant pas de parler du mariage des prêtres parce que ça aussi c’est une atteinte aux droits les plus naturels de l’homme

        • Le non mariage des prêtres est une atteinte aux droits les plus naturels de l’homme? J’ai du rater l’épisode où l’on faisait croire aux prêtres qu’une famille nombreuse les attendait dans un futur proche, ou alors celui où on les faisait signer de force. Suis-je distrait, tout de même…

          • à ce qu’il parait, un tiers des prêtres ont des copines à coté. perso, je suis d’accord pour dire que le célibat n’a pas bcp de sens. cependant, personne ne les a forcé à devenir pretre

        • UN des 3 prêtres ne l’est plus je croit. Il est défroqué.

  • Il y a eut qu’Allah bénisse la France, et avant il y a eut des manifestation en soutient à la Palestine.
    Personne n’a contesté ça, parceque c’était musulmans, et eux, ils ont des coronès contrairement aux autres et ne se seraient pas laissé faire.

    Je trouve ça vilain, parceque c’est justement le truc qui permet les échanges et la connaissances des autres, je ne suis pas musulman, mais ça ne me déplait pas d’aller voir certains de leurs rassemblements que j’estime justes, c’est toujours enrichissant de rencontre et de partage.
    Le contraire est vrai aussi, le concert des « prêtres » aurait pu attiré des musulmans désireux de soutenir les victimes des terroristes, et ainsi montrer que l’extrémisme n’a rien à voir avec l’islam.

    En relisant cet article de H16, je me dit vraiment que les sociétés d’état sont frileuses et orientées par une doctrine d’état bienpensant, qui ne fait qu’accroitre le communautarisme au détriment du partage spontané.

  • J’aI l’impression que l’auteur confond un principe, ici la laïcité, avec l’interprétation débile que certains en font, ici les buses de la RATP.
    Je précise que je suis un anti communo-socialiste primaire… Mais il m’est difficile de compatir pour les petits bobos des religieux de tous bords et des chrétiens catholiques d’occident en particuliers alors qu’ils ont cassé les pieds, quand ce n’était pas autre chose, à ceux qui ne partageaient pas leur croyance durant plus d’un millénaire.

    • Les Chrétiens d’Orient se font massacrer et alfred parle de petit bobos sous prétexte qu’ils lui ont cassé les couilles pendant 1000 ans. Faut changer de pseudo alfred, faut prendre adolf. Cela vous ira mieux.

      • Et pour toi, je suggère bécasse analphabète.

        • Pour les éventuels autres CE1, l’allusion aux bobos concerne le boy’s band cureton et ceux qui couinent à propos de la laïcité source de tous les maux d’après eux.

        • Cet individu méprisable et aveuglé par la religion ne mérite même pas de réponse.
          Les Chrétiens d’Orient méritent notre soutien, mais après il est vrai que les Catholiques en France nous ont fait pas mal d’horreurs, surtout en brûlant les gens qui sortaient des clous.

          • Vous oubliez les allemands qui ont tué mon oncle à la guerre, vous oubliez aussi les italiens qui ont crucifié notre seigneur et tué des milliers de chrétiens.

            Vous n’avez pas rigolé lorsqu’une association noire a déposé plainte contre le gouvernement français à cause de l’esclavage ? Moi, si.

            Sérieux, ne peut-on pas tourner la page des erreurs commises par nos aileuls ?

          • « les Catholiques en France nous ont fait pas mal d’horreurs » déja peut être que vos ancêtres faisaient parti de ces fameux catholiques. la majorité de la population francaise était catholique. il faut aussi parler des bienfaits de l’église catholique qui a apporté bcp de choses à la france. de plus, l’histoire est bcp plus complexe que vous semblez le croire: alors un conseil lisez des historiens sérieux avant de parler sur le sujet. il faut arrêter de dire que le moyen age était une époque obscurantiste. . à lire « Pour en finir avec le Moyen Age Poche « de l’historienne Régine Pernoud , « Le Moyen Age, une imposture » de l’historien Jacques HEERS et » Le Moyen Age, Ombres et lumières « de Jean VERDON (livre intéressant mais pas très détaillé trop généraliste). j’en ai plus que marre de tous les gens qui me parlent de l’inquisition,…ect alors que manifestement, ils n’y connaissent rien. il faut arrêter avec cette vision manichéenne comme quoi l’église était obscurantiste,….je n’ai rien contre les ignorants (dont manifestement vous faites partie) ce qui m’exaspère ce sont les ignorants qui sont arrogeants, ils feraient bien de se taire et de lire des historiens sérieux avant de parler car à part, débiter la propagande antichrétienne enseigné dans les écoles et dans les médias, ils ne savent pas grand chose

    • La mise en perspective des événements, c’est très intéressant intellectuellement mais ça ne doit pas occulter il me semble ce qui se passe maintenant. Si on suit votre raisonnement, les Croisés avaient bien eu raison d’aller délivrer Jérusalem puisque les Musulmans l’avaient envahie, ainsi qu’une grande partie du monde chrétien au Moyen-Orient et en Europe.

      • Vous aussi êtes malcomprenant… A aucun moment je ne parle des personnes qui se font massacrer ici et là dans le monde. Relisez avec le doigt.

      • il faut arrêter de salir les croisades. l’histoire est plus complexe que celle enseignée (les méchants croisées). il faut quand même remarquer que les croisades ont commencé car les musulmans ont massacré les chrétiens et refusés le pélérinage des chrétiens. l’histoire des croisades est assez complexe donc je vous conseille de lire des historiens sur le sujet. il faut aussi arrêter de juger l’histoire avec nos valeurs d’aujourd’hui. il est important de remettre un contexte

    •  » des chrétiens catholiques d’occident en particuliers alors qu’ils ont cassé les pieds » encore un qui ne connait pas grand chose à l’histoire. quand on ne connait pas l’histoire, on se tait. lisez mon commentaire adressé à sweepingware et cultivez vous un peu avant de commenter

  • J’aime bien le commentaire sur Libération.
    D’un autre coté on peut pas les empêcher de paraître, mais c’est vrai que ça sent la fin…

    • Oui, et il me semble que la religion chrétienne est la seule force d’opposition crédible au socialisme. (On ne parle pas de la doctrine économique de l’Eglise, elle met en valeur les droits naturels, la propriété privée.)

      Hollande, Taubira et sa clique n’ont fait que rallumer les braises de cette guerre de religion avec l’Etat, qui ne s’est jamais vraiment arrêtée depuis un siècle.

      • C’est une blague ? Au Venezuela par exemple le christianisme va de pair avec le socialisme…Ou en tout cas les catholiques.

        • Vous mentez !
          L’archevêque local, Pedro Padrón, s’est encore exprimé publiquement en Janvier de cette année sur le sujet de la corruption de l’état du Vénézuela. Et il ne mâchait pas ses mots.

          Les christianisme des origines se pratiquait dans le catacombes. La Manif Pour Tous nous a réveillé. « N’ayons pas peur ! .. ouvrons les frontières des états, des systèmes politiques et économiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation et du développement. » (Jean-Paul II, 1978)

        • Vous devriez lire ce qu’ont écrit plusieurs papes à propos du socialisme.

          « De tout ce que Nous venons de dire, il résulte que la théorie socialiste de la propriété collective est absolument à répudier comme préjudiciable à ceux-là mêmes qu’on veut secourir, contraire aux droits naturels des individus, comme dénaturant les fonctions de l’Etat et troublant la tranquillité publique. » Leon XIII, Rerum Novarum

          « Le socialisme, s’il demeure vraiment le socialisme (…) ne peut pas se concilier avec les principes de l’Eglise catholique: car sa conception de la société est on ne peut plus contraire à la vérité chrétienne. » Pie XI., Quadragesimo Anno.

          « L’expérience historique des pays socialistes a tristement fait la preuve que le collectivisme non seulement ne supprime pas l’aliénation, mais l’augmente plutôt, car il y ajoute la pénurie des biens nécessaires et l’inefficacité économique. » Jean Paul II, Centesimus Annus.

          Contrairement à une idée reçue, les catholiques sont certainement beaucoup plus proches des libéraux que ce que vous croyez. L’Institut Coppet a d’ailleurs écrit à ce sujet.

  • Comme pensée religieuse de substitution, l’UMP vous propose celle de Luc Ferry (hommage au polythéisme) et le PS celle de Vincent Peillon (religion laïque -sic- à enseigner à l’école).
    Bref, les philosophes anciens ministres s’occupent de votre transcendance. Dites merci.

  • Je n’avais pas vu que le concert était prévu en juin : les fonds récoltés ne serviront pas à aider les chrétiens d’Orient mais à payer leurs funérailles.

  • Rappelons qu’une vraie laïcité c’est la liberté religieuse pour chacun (ou la liberté d’être athée), aucun traitement de faveur ou défaveur à quelconque religion. Je sais qu’en France on va bien au-delà, la laïcité à la française s’est convertie en fascisme anti-religieux. Permettre l’affiche d’un concert en faveur des chrétiens d’Orient dans les couloirs d’une entreprise qui ne devrait pas être publique n’attente ni à la liberté religieuse de personne, ni ne constitue un traitement de faveur aux chrétiens ou de défaveur au reste des religions, puisque c’est la régie publicitaire qui paie la RATP et non l’inverse, la RATP qui paie la régie avec de l’argent public.
    Par contre j’ai une autre réflexion, il est marrant de voir quelques bons blancs chrétiens (pas tous bien sûr, je parle de ceux qui votent UMP ou FN) se scandaliser d’une telle décision de la RATP alors qu’ils ne lèvent plus vraiment le petit doigt quand les mêmes petites décisions de l’Etat viennent emmerder les musulmans (menus uniques dans les cantines municipales, voile interdit à l’école, burqa interdite dans la rue, etc..).

    • (Pour votre dernier paragraphe) Et oui M. Tremendo, c’est la fin du « vivre-ensemble ».. car le noeud du problème est l’argent, « l’argent des autres ».

      Pour moi, le gros malaise, la vraie schizophrénie, c’est d’avoir 57% de ses revenus qui partent pour la solidarité envers des personnes qui ne veulent plus rien partager avec vous.
      Donc, OK pour le voile dans l’espace public, mais poussons le bouchon plus loin: assurances retraite, chômage, médicale communautaires, chacun pour sa pomme (et Dieu pour tous!).

    • « de voir quelques bons blancs chrétiens (pas tous bien sûr, je parle de ceux qui votent UMP ou FN) se scandaliser d’une telle décision de la RATP alors qu’ils ne lèvent plus vraiment le petit doigt quand les mêmes petites décisions de l’Etat viennent emmerder les musulmans  » là vous vous trompez lourdement. oui, il a des gens (à l’ump et au fn) qui pratique une laicité à géométrie variable mais s’ils défendent le christianisme ce n’est pas parce qu’ils sont chrétiens mais pour des raisons culturels (ils défendent le christianisme car il fait parti des racines de la france). je doute que ces gens aient très souvent à la messe. de plus, on peut observer que la gauche pratique aussi une laicité à géométrie variable (défavorable au christanisme et favorable à l’islam). La RATP pratique une laicité à géométrie variable, elle publique des images faisant référence à l’islam (elle a fait la promo du Secours islamique France (SIF))

      • @ jacques,

        La RATP est avant tout une société de transport comme la SNCF.
        La pub a toujours eu cette façon d’accrocher l’oeil de l’usager. C’est sa véritable activité : la conviction

        Concernant l’affichage du concert des pretres, ce qui me choque est l’accoutrement vestimentaire. Ces prêtres ont aussi la liberté d’expression.
        Attention à l’apologie avec l’islam.
        Le choc des religions est en marche. Ce qui me révolutionné beaucoup est la guerre, les armes, la mort.
        Pourquoi l’homme est il si influencé par ce contexte religieux ? ce contexte de mort ? ces guerres en continu. L’homme n’est pas un animal et il doit s’émanciper.

  • ce qu’il m’apparaît c’est que les gouvernants essayent toujours de convaincre les gens que ce qui va bien est de leur fait est ce qui cloche de la faute d’un ennemi quelconque grosso modo antirépublicain.

    et donc la paix civile est due aux bonnes décisions bonnes lois , etc…
    Il en va de même pour l’activité économique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En France, la laïcité est d’abord et avant tout du droit, comme l’illustre notamment le référé-liberté, introduit par le préfet de l’Isère envers la délibération portant sur l’autorisation du port du burkini dans les piscines municipales à Grenoble.

 

Des règles éparses structurant le régime juridique de la laïcité

Les étapes vers la laïcité ont toutes été marquées et concrétisées par des textes juridiques.

Cette situation est particulièrement significative en France où le goût du droit comme symbole de l’ordre est u... Poursuivre la lecture

histoire laïcité
2
Sauvegarder cet article

La question de la religion fait une nouvelle fois surface suite à la délibération votée et adoptée à la mairie de Grenoble à l’initiative du maire Éric Piolle et de l’association Alliance citoyenne, d’autoriser le burkini dans les piscines municipales.

Face à cette délibération, à la fois électoraliste et communautariste, le préfet de l’Isère a introduit un référé-liberté, nouvelle procédure d’urgence créée suite à la « loi contre le séparatisme », devant le juge administratif pour obtenir l’annulation de cette délibération.

Si ... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles