Progrès économique : Pourquoi l’Afrique est en retard ?

Puisque nous vivons tous dans un monde global, ne serait-il pas plus judicieux de commercer dans une devise africaine unique ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Monnaies africaines (Crédits : Martijn Barendse, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Progrès économique : Pourquoi l’Afrique est en retard ?

Publié le 27 mars 2015
- A +

Par Ejike E. Okpa.

Monnaies africaines (Crédits : Martijn Barendse, licence Creative Commons)
Monnaies africaines (Crédits : Martijn Barendse, licence Creative Commons)

En dépit des apparences, le continent est toujours embourbé dans des conditions qui semblent inextricables. Ainsi, beaucoup de publicité et de bruit sont faits autour des transferts de l’étranger vers l’Afrique. Les nations africaines se trompent en croyant qu’elles attirent des ressources et des mannes tombées du ciel.

Chacun doit faire la différence entre l’argent destiné à consommation et celui destiné à l’investissement. Le premier, provenant de petits transferts, n’aide pas à stabiliser la nature fluctuante de la monnaie locale des pays bénéficiaires. L’argent est est beaucoup plus productif lorsqu’il est canalisé vers des emplois productifs. L’argent transféré directement aux familles est une assistance à court terme qui génère de la dépendance à long terme. Cet argent facile n’incite absolument pas à des activités.

Le Nigeria, par exemple, reçoit le plus grand montant de transferts vu le grand nombre de Nigérians travaillant à l’étranger. Mais sa monnaie locale le Naira n’a pas été en mesure de se stabiliser même lorsque le pétrole et le gaz se vendaient à des prix forts. Aujourd’hui, un million de naira vaut uniquement 4 500$, alors qu’au milieu des années 1980, un million de Naira valait presque 2 millions de dollars. L’étendue de la dégringolade est abyssale.

L’Occident a trouvé un moyen de freiner les pays dits émergents et les « nations » en voie de développement. Puisque nous vivons tous dans un monde global, ne serait-il pas plus judicieux de commercer dans une devise unique ? Si cela se produisait, les économies occidentales n’auraient aucune chance de survivre parce que la main d’œuvre bon marché qui lui est offerte grâce à l’immigration baisserait de manière drastique. Le travail est le facteur le plus critique dans tous les facteurs de production et c’est l’avantage que détient l’occident sur les économies à base de matières premières. Il n’y a pas besoin d’un doctorat en économie pour comprendre cela.

À l’époque coloniale, les monnaies locales africaines étaient en parité parfaite avec celles des colonisateurs, ce qui a permis de garder les indigènes chez eux. Mais, à partir des indépendances, les colonisateurs n’ont plus pu se permettre de rémunérer les dépôts de leurs colonies détenus en leur nom [un tiers des actifs de chaque pays devaient être tenu dans les établissements financiers du colonisateur], ils ont introduit la dévaluation pour freiner la « croissance » des nations nouvellement indépendantes et les accrocher. Singapour, a été l’ancienne colonie qui a dénoncé avec véhémence une telle politique vicieuse et a opté pour le Commonwealth. Aujourd’hui, la preuve des effets pervers d’un tel leadership destructeur est que Singapour possède le revenu par habitant le plus élevé parmi les anciennes colonies et même supérieur à celui du Royaume-Uni, son ancien colonisateur.

C’est un coup de bambou sur la « tête » de l’ancien colonisateur, et surtout c’est ce qui est nécessaire pour qu’un pays puisse émerger. Au lieu de cela, les Africains jubilent lorsque la Reine leur décerne le titre de chevalerie (Sir). Il n’en faut pas beaucoup pour impressionner les gens qui manquent d’ambition et de confiance.

Dans les années 1980, l’Occident a convaincu ses anciennes colonies naïves (en l’occurrence africaines) de mettre en place des économies orientées vers l’exportation. On leur demandait de produire et d’exporter afin qu’elles puissent gagner des devises étrangères qui devaient être placées en une devise étrangère comme une mesure pour les comptes courants pour importation (balance des paiements) pour revenir aux pays producteurs. Malheureusement, les pays africains naïfs ont échoué à cause de cela car ils pensaient qu’ils pourraient colmater les différents trous par la seule vente des minerais. Ça n’a jamais été possible, d’autant que les prix des produits de base ne sont pas déterminés par les pays producteurs. Pour atténuer l’impact de leurs sauvages erreurs, ils ont émis des reconnaissances de dette. En d’autres termes, même quand ils ne produisent pas assez, ils sont autorisés à importer des marchandises, tandis que les dettes sont émises sur la base des revenus futurs de ce qu’ils produiront. Il s’agit de machinations et de manipulations « voo-doo », et les nations se trouvent ainsi accrochées.

Jusqu’à ce que les pays africains réduisent ou éliminent leurs 54 devises dépareillées et faibles, c’est-à-dire trois ou quatre monnaies et demandent pour chacune le traitement partiel ou entier de ce qu’ils produisent dans le pays avant l’exportation de devises, ils resteront toujours ils sont. Du nouveau vin dans une vieille bouteille, c’est seulement du changement d’étiquette.

Je n’écris pas pour apaiser ou pour plaire mais pour défier les pensées. Le dollar américain ou la livre sterling britannique ne leur ont pas été transférés par Dieu. Ces monnaies sont toutes imprimées et mis en circulation légalement, comme des réserves privilégiées de la richesse. Eh bien, si c’est le cas, comment se fait-il que lorsque les Africains impriment leurs propres monnaies, celles-ci soient sans valeur ?

Sur le web

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Limiter le retard économique de l’Afrique à un problème monétaire me semble très réducteur.
    L’action passée des colonisateurs, l’esclavage, le manque d’État régalien fédérateur, des frontières non issues d’une histoire longue (conflictuelles mais elle l’est toujours), d’éducation , d’infrastructure j’en passe est des meilleures.
    Disons le tout net l’Afrique n’a pas tiré les meilleures cartes mais il semble que son jeu s’améliore lentement avec une jeunesse de plus en plus éduquée et ouverte sur le monde.

  • J’ai l’impression que cet article frôle les problèmes tout en passant et en tapant à coté. Si le problème était monétaire, il aurait une solution simple : il suffirait de dollariser l’économie, comme l’a fait l’Equateur récemment.

    Mais un pays Africain n’est pas un bloc homogène poursuivant ses propres intérêts mais le résultat de multiples acteurs. Parmi ces multiples acteurs, le principal est un état faible dont les ressources sont quasi-intégralement dévolues à la conservation du pouvoir. Cet état ne peut s’appuyer sur une administration fiscale performante lui permettant de se financer par l’impôt, il se finance donc par la dette et l’inflation. Dollariser une économie limite les privilèges et les capacités de financement de l’état (qui ne peut plus imposer aux habitants recevant des devises fortes de les échanger contre une monnaie pourrie).

    L’absence d’état de droit, la corruption et les trop faibles droits d epropriété sont des causes bien plus fortes du marasme africain que les « vilaines monnaies pourries laissées par els méchants colonisateurs ».

  • Les raisons ?

    – Pas assez d’alphabétisations, faible taux de pénétration d’Internet, pas assez d’individualisme, de rationalisme, de nombreux africains ne peuvent pas comparer ce qui marche (Botswana, etc.) de ce qui ne marche pas (Érythrée, etc.)

    – Trop peu de libertés fondamentales, civiles et économiques.

    – Trop de dictatures, d’États ratés, de guerres.

    – Les restes de la colonisation, la « FranceAfrique », des élites vendues, le paternalisme occidental déresponsabilisant, franc CFA, néocolonialisme – plutôt un néomercantilisme – via des grosses entreprises plus ou moins subventionnées, corporatisme via le copinage.

    – Gabegie administrative, populisme, clientélisme, victimisation, démagogie de la part d’élites africaines (parfois formés en France) qui refusent de reconnaître leurs propres erreurs, de ce fait une grande partie du peuple préfére taper sur des boucs émissaires.

    – Les barrières douanières trop élevées chez nous et chez eux, les subventions agricoles (PAC, « farm Bill » US, etc.) qui jouent un rôle de protectionnisme qui fait baisser les cours des matières premières qui constituent l’un des principals avantage comparatif de ces pays, etc., etc.

    – Beaucoup dans nos sociétés ne sont pas éduqués à vivre à l’ère de la mondialisation, et ne raisonnent qu’avec un sentiment national exacerbé, ce qui se traduit par volonté de protectionnisme, de corporatisme, qui constituent des ferments d’intolérances, de division.
    (Je ne dis pas par contre qu’il faut tolérer individuellement tous les modes de pensée qui ne respectent pas les droits naturels.)

    – L’Aide internationale publics qui tombe entre de mauvaises mains, qui n’est pas assez atomisée, rationalisé, donc pas la plus efficiente possible ou souhaitable, addictive qui plus est, trop peu de rétroactions « feedback » incitatives – c-à-d manque de conditions, punitions, avantages, de discriminations selon les pays.

    – L’aide internationale publique n’est pas aussi efficace et aussi transparente que les simples dons des immigrés qui ont l’opportunité de travailler chez nous, l’État providence chez nous n’incite pas au meilleur épanouissement économique et « morale » des immigrés, ce qui génère moins de revenus qu’ils pourraient distribuer à leur famille restée au pays, de façon rationalisé, individualisé, donc discriminante (dans le bon sens, selon la réussite potentielle, etc.), et produit, du racisme, de l’intolérance dans nos sociétés, de l’exclusion, une purulence sociale fortement dommageable.

    – Nos États incitent publiquement à la fuite des cerveaux via la « Green Card » US, la « Blue Card » UE, et les équivalents chinois, etc.
    Selon la rhétorique d’extrême gauche Ils « pillent » des ressources humaines nécessaire au bon développement de ces pays (ce qui est ironique puisque pour ces gens-là les humains ne sont pas des marchandises, comment pourrait-on piller ce qu’on ne considère pas comme une marchandise ? De surcroît la position d’extrême gauche revient à nier la liberté de choix des Africains, c’est du paternalisme. finalement s’ils étaient cohérents ils accuseraient l’État pour cela, et non le marché.)

    (Ce dernier exemple est plus tabou puisque nombres de talents africains sont mieux formés dans nos sociétés – du fait d infrastructures, etc. – et ont ainsi des opportunités qu’ils n’auraient jamais pu avoir dans leurs pays d’origines, la valeur ajoutée est non négligeable pour nos sociétés et les leurs, de plus et il n’est pas rare de voir ces individus immigrés retourner aider directement leurs pays. Dans tous les cas l’État ne devrait pas inciter directement à venir, car il y a un trop grand aléa moral pour ceux qui n’approuvent pas, même démocratiquement.)

    Voilà le mal de l’Afrique, et je ne doute pas que les Africains sauront s’en sortir (il y a des lueurs d’espoirs, il suffit de regarder différents graphiques, PIB, IDH, même de pays comme l’Éthiopie, etc.)

    « Qui veut déplacer une montagne commence par déplacer de petites pierres »

  • Ras le bol de lire des trucs comme ça.

    Les méchants occidentaux auraient dévalués pour bloquer leurs anciennes colonies et un paragraphe plus tard le même auteur nous dit que la monnaie nigériane a perdu 99% de sa valeur par rapport au méchant occidentaux.
    Qui dévalue ?
    Ou est l’honnêteté intellectuelle ?

    Si les monnaies africaines ne valent rien c’est que l’offre est plus forte que la demande et ce n’est pas la faute des méchants occidentaux. Que les africains gèrent mieux leurs affaires et leurs monnaies auront de la valeurs.

    Passer de 50 monnaies mal gérée a 2 mal gérés ne changera rien.
    Au contraire instaurer des monopoles n’a jamais été bon. Garder une concurrence augmente les chances de voir émerger une bonne gestion et alors les gens choisiront librement d’utiliser et de conserver cette monnaie tout en délaissant les mauvaises.

    Si Singapour est aujourd’hui plus riche que son ancien colonisateur c’est principalement en raison de deux facteurs :
    – La liberté économique

    et, attention ça va faire mal

    – Le QI

    La liberté économique à Singapour est une des plus élevée au monde, plus qu’en Angleterre et beaucoup plus que la moyenne des pays africains. Maurice sort d’ailleurs du trou en étant bien plus libre que le reste de l’Afrique.

    Le QI moyen à Singapour tourne autour de 105 contre 75 en Afrique.
    La corrélation entre QI et création de richesse est très forte.

    La combinaison de ces deux facteurs fait que l’Afrique ne sort pas du trou alors que Singapour à explosé.

    Pour le QI il n’y a malheureusement pas grand chose à faire mais pour la liberté économique c’est au Africains de se débrouiller.
    Couiner que les colons les ont spoliés en les colonisant et en les décolonisant est inutile et montre bien que l’Afrique n’est pas prête à sortir du trou.

    On croirait entendre des grecs qu’y veulent des réparations pour une guerre que 95% d’entre eux n’ont pas faite, simplement pour pouvoir continuer à partir en vacance au frais des autres.

    Beurk

    • Ah !! l’argument du QI…

      Comparer une moyenne de QI sur un continent et la moyenne sur une cité-état la méthodologie me semble déjà foireuse mais baste !

      Si on avait fait passé les tests de QI aux paysans de 1914 je doute qu’ils auraient éclater les scores et pourtant ce sont nos ancêtres …

      Le QI est une estimation au doigt mouillé de l’intelligence dans tous ces aspects.

      Évitons les explications anthropologiquement douteuses sinon franchement racistes du style les africains ont de petits QI et de ce fait ils ne s’en sortirons jamais pour cette raison.

      • Les tests de QI ont été fait sur les paysans de 14.
        Et le QI n’a pas varié depuis.

        Le QI ça n’est pas l’éducation.

        Si Singapour ne vous vas pas, prenais la Corée qui à explosé après 1950, la Japon après son ouverture et la Chine depuis 70, tous, dès lors ouverture ont eu des taux de croissance fantastique.
        Et ils ont les QI les plus élevés sur terre.

        La combinaison QI et liberté économique est la clé du développement.

        Comment expliquez vous que la Chine, 1 milliard d’habitants, partit de très bas, est défoncé l’Inde, 1 milliard d’habitant qui partait de moins bas.
        Regarder le différentiel de croissance des 40 dernières années, alors que l’on disait que l’Inde allez être dangereuse car pleine de diplômés alors que la Chine se contenterai de faire des copies car il n’avait pas de système éducatif compétent et ne parlait pas anglais.

        Comment vous l’expliquer ?
        C’est encore le méchant occidental colonisateur ?

        Sinon vous pouvez continuer à vous voiler la face, vous serez bien vu, mais continuerai à chouiner.

        C’est une adaptation au climats froid, il faut des plus gros cerveaux.
        Les africains ont d’autre avantage, mais pas celui du QI.
        Ce sont bien sur des moyennes, ça ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des génies noirs ou des débiles blancs.

        • En préambule de ma réponse je dirais qu’il apparaît que vous êtes bien un raciste. Pas nécessairement un raciste xénophobe qui a une haine pour une quelconque partie de la population, mais un bon vieux raciste à l’ancienne qui pense que l’on peut rattacher des qualités et défauts généraux à une manifestation phénotypique. Ces bons vieux racistes qui aux 18eme, 19eme et même 20eme siècle mesuraient les tours de tête en quête d’une mesure pseudo scientifique de l’intelligence.

          Aujourd’hui vous nous servez le QI, toujours la quête du chiffre qui dit la vérité… un chiffre cela rassure.

          Ma réponse va se décomposer en 3 parties
          1/ Le QI n’est pas scientifique
          2/ Vous ne le comprenez pas le QI
          3/ La réussite des peuples c’est tout autre chose.

          1/ Le QI n’est pas scientifique
          La mesure du QI est une tentative de mesurer une quantité que l’on appelle intelligence. Mais contrairement à la température qui est une mesure objective que l’on peut relier à un phénomène physique (mouvement moléculaire), l’intelligence n’est pas objective mais diffuse, multiple et adaptative. Les tests de QI mesurent quelque chose et cette chose est corrélée à des applications de l’intelligence mais elle n’est pas l’Intelligence.
          Je ne rejette pas les tests de QI car avec un score de 160 il n’y a pas de doute qu’il y a intelligence, mais laquelle ? Ce QI mesure t’il la créativité condition du génie, non. Ce QI mesure t’il la sagesse condition de la bonne utilisation de l’intelligence, non. Le QI mesure t’il la hargne d’aller plus loin, condition de conquérir le monde, non.
          Sur les tests eux même, il s’avère qu’ils ont évolué depuis le début du 20eme car il cherche toujours sans l’appui d’une théorie a détailler l’intelligence. Le thermomètre fonctionne toujours comme en 1914, 1805 ou 1792… Je ne suis pas certains que l’on puisse comparer un test effectuer aujourd’hui avec un passé en 1914 alors quand vous me dites « Et le QI n’a pas varié depuis » je me marre…

          2/ Vous ne le comprenez pas le QI
          Le QI n’est pas une mesure objective comme peuvent l’être 10 kilo, 300000 km/s, 6 mètres c’est un quotient qui ne possède pas d’unité. Qu’est ce à dire ? Les chiffres de 85, 100, 105 que vous citez ne sont pas des invariants issus d’une valorisations des tests mais un replacement selon la population mesurée.
          Ainsi le 100 est toujours le score du sommet de la courbe de Gauss de l’échantillon mesuré. Si je fais le test dans mon entreprise et que me limite à cet échantillon il y aura des 85, des 100 et des 105. Mais si je refais les test après avoir fait rentré des classes entières d’étudiant à polytechnique les personnes qui avait 100 ne les auront probablement plus car la moyenne aura été déplacée.
          On ne peut donc pas comparer les scores de QI sans connaître le référentiel. Vous dites que les tests ont été effectués sur des paysans de 1914 et que les scores sont les mêmes ce la ne se peut car le référentiel a changé, il y a eu nécessairement retraitement des données car les tests sont différents et les populations sont différentes.

          Ensuite vous dites que le QI n’est pas l’éducation, certes mais à l’inverse le QI n’est pas une mesure immuable de votre intelligence. On a mesuré le QI de populations immigrées à l’arrivée aux USA, quelques année plus tard et enfin celle de leur progéniture. On s’est rendu compte que le QI augmente pour rejoindre celui de la population accueillante. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’intégration dans la population et notamment dans la force de travail oblige les arrivants à utiliser leur intelligence selon justement ce que mesure le QI. Ensuite les enfants suivant les même cursus les scores se rejoignent génération après générations.
          D’ailleurs il est possible d’entraîner des personnes aux tests comme on entraînerait ces personnes à un sport et on voit leur score s’améliorer.

          Dernier point le QI n’est pas une mesure invariante dans la vie ! Il y a des enfants qui ont des résultats de test QI stratosphériques car ils sont très en avance, des QI de 150 à 8 ans d’enfant qui ont l’intelligence d’enfant de 12 ans mais qui perdent petit à petit leur avance pour enfin arriver adulte à un QI dans la moyenne. Ce sont des lièvres de la fable qui courent vite mais arrivent au même point que d’autres moins rapides. D’autres bien sûr gardent leur avance…

          3/ La réussite des peuples c’est tout autre chose.
          Le « bon vieux raciste » aime les idées simples du style les climats froids implique en réponse de plus gros cerveaux (!!?). Pourquoi parce qu’il faut un QI stratosphérique pour s’habiller chaudement ? Mais dites moi les inuits doivent se balader avec du 250 de QI !!

          Sans rire il y en a qui croient encore ce genre de connerie ?

          L’humanité, ses civilisations et leur réussites c’est un tout petit peu plus compliqué que l’équation Qi_x_Liberté économique.

          La Grèce a donné les premiers grands philosophes et mathématiciens, où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ?

          Rome gouvernait l’Europe et la Méditerranée avec ses routes et ses légions, où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ?

          La New York du IXieme siècle c’était la Bagdad Abbasside,où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ?

          Au moyen-âge la méga puissance c’était l’empire chinois qui pourtant fut balayé par l’avance européenne, était ce là encore un problème de QI ou de liberté économique ?

          Dois-je rappeler que les empires français et britannique qui furent les fiertés de nos aïeux ont sombré dans nos suicides collectifs de 14-18 et 39-45 ?

          Pour toutes ces puissances qui ont dû dans leur temps de gloire, se gausser de leur voisines moins avancées ; la cause de leur ascension puis de leur chute c’est l’instauration d’un système politique permettant aux énergies humaines d’avancer dans une à peu près unique direction. Si cette direction rencontre son époque c’est la suprématie mais de toute manière cela ne dure pas. Les modèles politiques se corrompent et les époques changes.

          Les exemples que vous me citez la Chine, la Corée du Sud , Singapour ont toutes pour point commun d’avoir eu durant l’après guerre et leur ascension économique des pouvoirs non démocratique et autoritaire ce qui ne manque pas d’interroger les libéraux…
          Le message de ses autorités à leur peuple fût « Tais toi, apprends et bosses » et cela a fonctionné bien aidé par l’afflux de capitaux des pays riches.

          Mon explication moins simpliste que la votre a un grave défaut, elle implique que nous les puissances du 19-20eme siècle nous serons peut être les futures Grèce, Rome ou Irak déchues si nous ne trouvons pas les structures politiques capables de nous porter vers le XXIeme siècle.

          Quand à l’Afrique qui sait ? Peut être dans les siècles à venir trouvera t’elle les institutions, les modes de gouvernement lui permettant de donner le jour à des nations stables et prospères, n’insultons pas l’avenir.
          J’arrive au bout de ce long texte et je sais bien qu’il ne vous convaincra de rien tellement il est plus simple de croire que les noirs africains ont un QI plus faible que le notre et celui des asiatiques et que c’est la raison de leur problèmes.

          • Montraudan,

            « Vous êtes bien un raciste. »
            Pour être raciste il faudrait que je sois socialiste.
            Je n’applique pas la moyenne d’un groupe aux individus qui le compose.
            J’applique la moyenne du groupe au groupe.

            « Ces bons vieux racistes qui aux 18eme, 19eme et même 20eme siècle mesuraient les tours de tête en quête d’une mesure pseudo scientifique de l’intelligence. »
            Effectivement le QI est corrélé au tour de tête et ce chez tous les primates, hommes inclus.

            1/ Le QI n’est pas scientifique
            Il l’est.
            « alors quand vous me dites « Et le QI n’a pas varié depuis » je me marre… »
            Ça change des pleurnicheries

            2 : pfff…
            Si vous appliquer des test différents a différents groupes effectivement le test n’a plus de sens.
            Le QI des noirs aux USA est le plus faible.
            Le QI des latinos est au-dessus
            Le QI des blancs ensuite
            Et enfin vient celui des asiatiques.

            Et ce partout dans le monde.
            Comment expliquez-vous que partout dans le monde, l’immigration même ancienne de noirs donnent des pauvres alors que celle des asiatiques fassent des riches ?
            Lisez the bell curve et the global bell curve.

            Pour la petite histoire des gosses, effectivement il est possible de doper le QI pendant l’enfance, mais celui ci revient à ce que les gènes le prédestiné quand on avance en age.
            La corrélation de QI de jumeaux, de frère et sœur, élevé ensemble ou séparément et toujours plus forte à l’age adulte que dans l’enfance.
            Ceci dit on peut doper plus fort un gosse a haut potentiel qu’un gosse a faible potentiel.

            J’en conclu donc que vous êtes pour une baisse massive des budgets en faveurs de l’éducation ?

            3/ Les inouit ont les plus gros cerveaux sur terre. Oui
            Le climat froid implique une période ou la nourriture n’est plus accessible.
            La sélection naturelle, va donc privilégier les individus qui ont une vision à long terme, qui savent gérer.
            Un climat chaud ou la nourriture est accessible toute l’année va privilégier des individus qui sont dans l’action. Cela explique que les noirs soient plus puissants que les blancs et les asiats.

            A QI égal les noirs sont d’ailleurs mieux payés, la téstostérone qu’ils ont plus élevée entre 15 et 35 ans que tous les autres peuples en est selon moi la raison.

            « La Grèce a donné les premiers grands philosophes et mathématiciens, où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ? »
            De la liberté économique qui y est désastreuse.

            « Rome gouvernait l’Europe et la Méditerranée avec ses routes et ses légions, où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ? »
            De la liberté économique qui n’a fait que décroitre.
            https://www.contrepoints.org/2014/07/08/171609-rome-du-liberalisme-au-socialisme-de-philippe-fabry

            « La New York du IXieme siècle c’était la Bagdad Abbasside,où en est elle aujourd’hui ? Est ce uniquement à cause d’une baisse de son QI ou de la liberté économique ? »
            Je comprend pas ce que vous voulez dire
            Si vous voulez dire que new york c’etait cool, achetez un bouquin d’histoire ou allez voir gangs of new york.

            « Au moyen-âge la méga puissance c’était l’empire chinois qui pourtant fut balayé par l’avance européenne, était ce là encore un problème de QI ou de liberté économique ? »
            De liberté économique, tous y était codifié comme en france et au derniere nouvelle notre croisssance comparativement plus faible que le monde.
            Quand on bloque les gens ils n’avance plus, quand on leur lâche la bride il galopent.

            « Dois-je rappeler que les empires français et britannique qui furent les fiertés de nos aïeux ont sombré dans nos suicides collectifs de 14-18 et 39-45 ? »
            Et alors ?

            « Les exemples que vous me citez la Chine, la Corée du Sud , Singapour »
            Est-ce qu’il sont plus, ou moins libre maintenant qu’avant ?

            « Mon explication moins simpliste que la votre a un grave défaut, elle implique que nous les puissances du 19-20eme siècle nous serons peut être les futures Grèce, Rome ou Irak déchues si nous ne trouvons pas les structures politiques capables de nous porter vers le XXIeme siècle. »

            C’est bien ce que je dit vous préférez nier la réalité pour votre confort intellectuel.
            Moi je m’en fout je donne des faits.
            La mienne est simple et dure, elle s’appelle la loi de la nature.
            Les socialistes comme vous sont persuadé qu’ils sont tellement supérieur qu’ils peuvent sans extraire.
            Et bien non on est des bètes.

            « J’arrive au bout de ce long texte et je sais bien qu’il ne vous convaincra de rien tellement il est plus simple de croire que les noirs africains ont un QI plus faible que le notre et celui des asiatiques et que c’est la raison de leur problèmes »
            Je ne le crois pas, je le sais.

            • Ce dimanche pluvieux me permet de répondre sans illusion à votre commentaire…

              – « Pour être raciste il faudrait que je sois socialiste. »
              Ah Ah Ah !! La vache ! que c’est bon de rire parfois !! celle là je ne l’avais jamais encore vue ! Magnifique ! Il est pourtant clair en vous lisant que le libéral ou plutôt celui qui pense l’être n’est pas libéré des tares du reste de l’humanité.

              – « Effectivement le QI est corrélé au tour de tête »
              Ah ? étant donné que les femmes ont en moyenne un cerveau plus petit et plus léger de 10 % (sur ~1500g) que celui des hommes j’ai peur de votre conclusion. Et puis il se trouve que le cerveau de Einstein qu’il a légué à la science est 10% en de ça de la moyenne et puis celui d’Anatole France ne pesait que 1 kg. Deux neu-neu dans leur domaine sans doute…
              Vous savez le cerveau a une longue histoire et ne sert pas qu’à l’intelligence, c’est la matière grise surabondante et concentrée qui fait notre spécificité dans le monde animal et le rapport Mat.grise/Poid total du cerveau n’est pas évident et linéaire. Et même le poids ne dit rien de la complexité des liaisons neuronales qui se font tout le long de la vie, relation qui se font selon les expérience de la vie dont l’éducation… Ces connexions, leurs nombres, leurs complexités ne sont pas codé par le patrimoine génétique. on a tous plus de 100 milliards de neurones qui forment des millions de milliard de connexions neuronales et seulement 20.000 gènes (moins que le riz soit dit en passant). Ces connexions se font pendant l’enfance et l’adolescence et ne sont pas limités par notre capital génétique… alors votre mesure du tour de tête cela laisse rêveur.

              – « Les inouit ont les plus gros cerveaux sur terre. Oui »
              Non vraiment vous êtes tordant !! vraiment « inouit »…

              – « Le climat froid implique une période ou la nourriture n’est plus accessible.
              La sélection naturelle, va donc privilégier les individus qui ont une vision à long terme, qui savent gérer. Un climat chaud ou la nourriture est accessible toute l’année va privilégier des individus qui sont dans l’action. Cela explique que les noirs soient plus puissants que les blancs et les asiats. »
              Vous aimez les explications simples sans base scientifique, vous pensez que vivre dans le désert, dans le Bush est plus facile qu’en Europe et ne demande pas autant sinon plus de capacité à tenir compte du futur ? Pour les asiatiques, dites moi il n’y en a pas qui vivent dans des climats chauds ?

              – « Les exemples que vous me citez la Chine, la Corée du Sud , Singapour » Est-ce qu’il sont plus, ou moins libre maintenant qu’avant ?  »
              Avant quoi ? je dis que ces trois nations ont connu une ascension économique malgré ou grâce à des systèmes politiques autoritaires et protectionnistes. Mais peut être votre libéralisme qui s’arrange parfaitement des partis uniques, des dictateurs plus ou moins soft…

              « Moi je m’en fout je donne des faits. »
              Ce n’est pas parce que vous croyez si fort quelque chose que ce sont des faits, la réalité… mais il est vrai que chez les gens qui ne s’appuie que sur leur fantasmes, ces derniers devient des « faits ».

              « La mienne est simple et dure, elle s’appelle la loi de la nature. »
              C’est bien ce que je dis vous aimez les explication simple, facile qui ne font pas mal à la tête. L’humanité a passé les 10 derniers millénaires à s’extraire de la loi de la nature, cela s’appelle la civilisation.

              « Les socialistes comme vous sont persuadé qu’ils sont tellement supérieur qu’ils peuvent sans extraire. »
              Mais dites moi ce que vous appelez « socialiste » c’est simplement la moindre association des forces et intelligences humaines. Mais alors je comprends mieux que vous disiez vouloir rester l’animal que vous dites être.

              « Je ne le crois pas, je le sais. »
              Rien n’est pire que quelqu’un qui dit qu’il SAIT, qu’il possède la vérité bien simple.

              • – « Pour être raciste il faudrait que je sois socialiste. »
                Relisez la suite, vous n’avez pas compris je pense.

                -« étant donné que les femmes ont en moyenne un cerveau plus petit et plus léger de 10 % (sur ~1500g) que celui des hommes j’ai peur de votre conclusion. »
                Oui les femmes ont en moyenne un QI plus faible que les hommes.
                Ce qui explique on bonne parti leur écart de salaire.
                Prenez les salaires par race et par sexe publié par le ministère du travail aux USA.
                Correlez les au QI et au taux de testostérone et vous comprendrez.

                – « « Les inouit ont les plus gros cerveaux sur terre. Oui »
                Non vraiment vous êtes tordant !! vraiment « inouit »… »
                Prenez les relevé des méchant anthropologues. Vous rirez jaunes (ce n’est pas une blague).

                -« vous pensez que vivre dans le désert, dans le Bush est plus facile qu’en Europe et ne demande pas autant sinon plus de capacité à tenir compte du futur ? »
                Non.
                De plus leurs climat ne bouge pas tous au long de l’année donc il peuvent garder le même style de vie constament. Pas d’adaptation, pas de gestion. Les QI les plus faibles se retrouve justement chez les bushmen et les aborigènes austaliens.

                -« Pour les asiatiques, dites moi il n’y en a pas qui vivent dans des climats chauds ? »
                Si et leurs QI est plus faible que celui des chinois coréen mongol et japonais.

                -« Avant quoi ? »
                Avant que leur économie ne démare.

                -« Ce n’est pas parce que vous croyez si fort quelque chose que ce sont des faits »
                Allez sur mendeley, … et télecharger les études ou récupérez le titre et cherchez les gratuitement sur google. Ce que je vouus donne ce sont des faits. Ce que vous me donnez ce sont vos envies.

                -« L’humanité a passé les 10 derniers millénaires à s’extraire de la loi de la nature »
                Ahahahaha.
                On dirait un inquisiteur de Galilé.
                Vous êtes certaine d’être au centre du monde.

                -« Mais dites moi ce que vous appelez « socialiste » c’est simplement la moindre association des forces et intelligences humaines. »
                Oui quand c’est par la contrainte.

                -« Rien n’est pire que quelqu’un qui dit qu’il SAIT, qu’il possède la vérité bien simple. »
                Ah.

                J’ai systématiquement répondu à vos questions, vous n’avez répondu à aucune des miennes.
                Vous ne souhaitez pas dialoguer, vous êtes un religieux régurgitant son catéchisme socialiste.
                Je vous ai tous dit, relisez.

          • Ceux qui prétendent que le QI ne mesure rien du tout sont ceux qui doivent en apporter la preuve. Comme je l’ai dit, il y a bien des gens qui ont cru que les tests QI ne mesurent pas tous les domaines cognitifs. Il faudrait dans ce cas « designer » (le mot anglais) des tests QI nouveaux non corrélés aux tests QI traditionnels, or ils se trouvent que tous ces tests partagent quand même une variance commune, i.e., sont corrélés. Je dois encore une fois recommander les études suivantes :

            « Just one g: consistent results from three test batteries »
            « Still just 1 g: Consistent results from five test batteries »
            « Beyond g: Putting multiple intelligences theory to the test »
            « Genetic and environmental influences on general cognitive ability: Is g a valid latent construct? »

            Un autre genre de critique est de considérer que les tests QI sont culturellement biaisés. Dans ce cas, ça voudrait dire soit 1) deux groupes culturellement différents (dont les membres sélectionnés ont un « QI total » similaire) n’ont pas la même probabilité de répondre correctement aux questions/items du test 2) les corrélations entre les domaines cognitifs (exemple, math, verbality, speed, memory, spatial) et les sous-tests QI ne sont pas identiques pour les groupes culturellement différents. Or il se trouvent que ces deux concepts ne sont pas valides. En général. Voir ceci :

            Study of the Measurement Bias of Two Standardized Psychological Tests (Drasgow 1987)
            Investigating Spearman’s Hypothesis by Means of Multi-Group Confirmatory Factor Analysis (Dolan 2000)
            Investigating black-white differences in psychometric IQ: Multi-group confirmatory factor analyses of the WISC-R and KABC and a critique of the method of correlated vectors (Dolan & Hamaker 2001)
            Construct bias in the differential ability scales, second edition (DAS-II) – A comparison among African American, Asian, Hispanic, and White ethnic groups (Trundt 2013)

            Il arrive que certains tests QI soient biaisés, soit parce qu’ils sont mal construits, soit parce que les groupes ethniques en question ont des lacunes dans les bases de la langue, ce qui semble être le facteur 1er des biais culturels, quand ceux-ci apparaissent, plus généralement dans le cas de certains groupes d’immigrés, ou des personnes extrêmement pauvres dans les pays comme l’Afrique ou l’Inde qui n’ont pas eu la chance d’avoir reçu une instruction (au moins, de base). Encore une fois, il s’agit là d’exception plus que de la règle.

            Quant au fait que le niveau de QI est corrélé à la richesse ou au statut économique, dans un pays, ou entre les pays, c’est une donnée qu’on connait. Et alors quoi ? Le QI est influencé par l’environnement ? En partie, seulement. Et même, d’ailleurs, une partie de cet environnement est influencée par des facteurs génétiques, voir Plomin & Bergeman (1991) The nature of nurture: Genetic influence on ‘environmental’ measures ( https://menghublog.wordpress.com/2012/10/28/the-nature-of-nurture-genetic-influence-on-environmental-measures/ ) . Mais ça change quoi par rapport à la conclusion que le QI est partiellement héritable ? Aussi, on se demande bien pourquoi les programmes éducatifs( https://menghublog.wordpress.com/2012/06/02/educational-intervention-and-the-failure-to-raise-iq-permanently/ )n’ont pas d’effet à long terme sur le facteur général (« g ») de l’intelligence. Si l’environnement pouvait impacter le QI, les moyens d’y réussir n’ont pas eu l’effet escompté pour le moment. En fait, ça veut dire qu’il est extrêmement difficile de manipuler l’environnement en pratique, bien qu’en théorie, ça semble faisable.

            Il est possible de réduire d’un peu l’écart de QI entre les pays, vu que certains pays comme l’Afrique ou l’Inde, ont encore des problèmes de nutrition. Mais les écarts de QI par ethnicité (pouvant aller de 10 à 15 points) dans les pays européens et US ne peuvent pas être dû aux insuffisances nutritionnelles.

            Et s’il est vrai que les études génétiques sont loin d’avoir donné le fin mot de l’histoire, parce que dans lequel cas il n’y aurait plus besoin de faire de recherches du tout, on découvre quand même pas mal d’études très informatives. Par exemple :

            Genome-wide association studies establish that human intelligence is highly heritable and polygenic (Davies 2011)

            GWAS of 126,559 individuals identifies genetic variants associated with educational attainment (Rietveld 2013)

            Factor Analysis of Population Allele Frequencies as a Simple, Novel Method of Detecting Signals of Recent Polygenic Selection: The Example of Educational Attainment and IQ (Piffer 2013)

    • bonjour Jul, quoi que datant des années 75 , mon expérience personnelle ,comme formateur aux forages « offshore » employé par une société pétrolière ,me porte vers un constat similaire.* voici ,datant des années 1994 l’avis d’un sociologue Américain ,lui-même afro-américain :le professeur Thomas Sewell de l’université de Cornell.
      « S’agissant de Noirs d’un statut socio-économique supérieur ,comparé à celui des Blancs d’un statut socio-économique inférieur la différence de QI est d’à peu près 15 points .  » Il note que dans le même temps on retrouve ce même écart entre Juifs Américains Sépharades et Ashkénazes ,entre Protestants et Catholiques en Irlande du Nord .
      Livre : The Bell Curve :Intelligence and class structure in American
      * Ceci dit ,il est à espérer que de part la coopération et les aides accordées à ces populations ,ce depuis leur 50 ans d’indépendances respectives , les hissent à un niveau convenable . Toutefois je persiste à penser que la gestion de leurs propres pays ne concerne pas le vulgum pécus français ,sauf à regretter que la manne des subventions versées ne parvienne pas aux intéressés .

      • Malheureusement, a niveau égal de liberté ils seront toujours en dessous des pays a plus fort QI, sauf si leurs territoires offre des avantages.
        Les arabes ont des QI de 85 mais ils ont beaucoup de pétrole et sont économiquement plus libres que l’afrique.
        http://www.freetheworld.com/2014/EFW2014-POST.pdf
        Ce qui fait qu’ils bien plus riches que ce quoi leurs QI les prédestinaient.

    • Je reste pantois …

      Nier le gap culturel et économique qui a pu exister au XVII°, XVIII° siècle entre les occidentaux et les africains (mais également les amérindiens, les aborigènes, les océaniens etc…) c’est tout simplement de l’obscurantisme le plus complet : la littérature est remplie de textes de l’époque sur ce choc de civilisation … mais passons.

      Quand au QI et à l’exemple de Singapour, je pense que vous mélangez allégrement les effets et les causes : Singapour était complétement vide il y a 200 ans et s’est créée autour du commerce et de la diversité culturelle : il n’y a donc aucune population singapourienne et faire un parallèle entre population et QI comme vous le faite n’a aucun sens.

      De plus, vu son histoire, pas étonnant que la liberté économique y soit naturelle : Singapour est née de cela. Pas étonnant non plus d’y trouver richesse et concentration de population socialement favorisée …

      Donc pas étonnant dans ces conditions, que le niveau d’éducation y soit plus important. Or le QI est énormément influencé par le niveau d’éducation : la raison pure se développant avec l’éducation, la culture, l’environnement et également avec le formalisme, qui est clairement plus développé dans certaines cultures que dans d’autres (les écritures asiatiques étant plus formelles que les alphabets occidentaux etc…)

      Ceci dit, cet argument est purement rationaliste et opère un jugement à priori, donc d’un point de vue libéral, il n’a que peu de valeur.

      D’ailleurs, votre analyse me semble loin d’être libérale dans son ensemble : à la fois le QI et la population sont des constructivismes, des généralisation socialistes : clairement pour ce qui est du concept de race qui ne repose sur aucun critère objectif et qui s’apparente clairement au concept de classes marxiste, indirectement pour le QI qui est une valeur statistique, la statistique étant une généralisation, donc également un constructivisme (comme peut l’être le Keynésianisme en économie qui lui aussi repose sur les statistiques)

      C’est d’ailleurs ce mythe de la raison souveraine qui a généré une quantité phénoménale de théories fallacieuses, voire criminelles au XIX° et XX° siècle, toutes plus socialistes les unes que les autres. Lisez (ou relisez) Locke, Pierce et plus récemment Teilhard de Chardin ou encore intéressez vous aux travaux de Turing qui a clairement démontré l’absurdité de l’évolutionnisme basé sur un système formel.

      Quand au point sur la monnaie unique … typiquement un argument socialiste (de droite), c’est à dire capitaliste dans le sens connivence : les monnaies d’Etats sont le moyen par excellence pour faire du bricolage monétaire et permettre aux Etats de ne jamais payer leurs dettes.

      La concurrence entre monnaie nationales n’existant pas, cela revient à des monopoles restreints : le partage du gâteau entre membres d’un cercle fermé … exactement le problème de l’Afrique.

      Je passe sur la lecture morale que l’on pourrait faire de vos généralisations caricaturales et arrogantes, ce n’est pas mon point.

      Sinon, vous avez raison sur un point : Beurk !

      • En quoi vos trois premiers paragraphes invalident t’ils mon raisonnement ?
        Que Singapour était vide il y a 200 ans ne change rien au fait que aujourd’hui il y ait la combinaison gagnante. Haut QI et liberté économique.
        Encore une foi je regarde ce qui est présent et les conséquences.
        Se sont des faits.

        « le QI est énormément influencé par le niveau d’éducation »
        Totalement faux.
        Regardez les corrélations de QI à l’age adulte entre enfants adopté par une même famille d’accueil.
        Il est proche de 0.
        Alors que celle de vrais jumeaux élevés séparément est de 0.77 contre 0.8 quand ils sont élevés ensemble. L’éducation à un rôle mineur dans le QI.
        Je sais que c’est dur à avaler car on nous a mis dans la tête l’idée inverse depuis tous petit mais les études le prouve.

        Tous le reste de votre argumentation sur le QI est faux en raison de cette erreur.

        Pour les monnaies je suis d’accord, les monnaies d’état son nuisible, mais je préfère avoir le choix entre 50 monnaies plutôt que 2.
        S’il y en avait des privés se serait encore meilleur mais ce n’était pas le sens de l’article.

        L’article voulait simplement réduire le choix et me demander encore une fois de m’excuser de mieux réussir que les africains.
        Et ça je ne le supporte plus.
        Je ne comprend d’ailleurs absolument pas comment un article aussi communiste a pu arriver sur contrepoints.

        Pour ce qui est de la morale, la votre, celle de Montaudran et plus généralement celle des gentils organisateur de mon bonheur je m’en contrefous.

        • Je n’ai pas dit que le QI était corrélé au niveau d’éducation, mais influencé par le niveau d’éducation. Alors, OK, désolé de ne pas avoir été super précis, mais je voulais parler du niveau d’éducation de la population, de l’écosystème entourant les individus.

          L’effet Flynn est indéniable : ce sont des chiffres : la moyenne des tests de QI pratiqués dans les pays industrialisés ne fait que s’accroitre au fil du temps.

          Alors que ce soit l’éducation ou d’autres facteurs (nutrition, ordinateurs, contacts sociaux plus fréquents, compétitions, etc..) importe peu, ils se résument tous de près ou de loin au niveau d’éducation de la population (pas de l’individu) ou au niveau de civilisation si vous préférez ce terme (personnellement je le déteste)

          Bref, vous mélangez allégrement causes et effets : c’est clair, un fer rouge est chaud et c’est à cause de sa température …

          Le QI augmente à cause de l’environnement et l’environnement est plus facilement modifiable par des gens ayant un QI supérieur : cercle vicieux.

          ….

          La règle d’or morale (ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas que l’on vous fasse) est un des principes de base du libéralisme, une des bases de la responsabilité. Que les socialistes en abusent pour écrabouiller les libéraux en les culpabilisant ne change rien au fait.

          Ceci dit, je comprend votre agacement, mais je ne pense pas qu’utiliser des constructivismes pour défendre des thèses libérales soit une bonne méthode.

          • « mais influencé par le niveau d’éducation »
            Très peu, regardez mon exemple des jumeaux et des familles d’acceuils.

            L’effet Flynn, si il existe, est selon moi du a l’augmentation récente de taille.
            Le QI est correllé à la capacité cranienne.
            Donc hausse de la taille égale hausse du QI.
            Les noirs comme les jaunes et les blanc en ont profités de la même façon sur le même zones géographique et cela ce limite a quelques points.

            Mais le différentiel de QI reste le même.

            Si je dis qu’un lion est plus puissant mais moins rapide qu’un guépard et que j’en tire des conclusions sur leurs technique de chasse, suis je un constructiviste ?

            • Oui : vous généralisez et vous segmentez : un lion et un guépard ont élaboré ces techniques de chasses dans un environnement bien précis – rien ne vous permet de dissocier l’animal de son milieu et de son potentiel d’évolution et d’adaptabilité.

              L’homme a évolué entre Lucy (ou tout autre ancêtre) et nous : tirer des conclusions sur notre mode d’alimentation et notre économie en fonction de nos capacités physiques ou mentales, sans tenir compte de l’environnement, de la topologie etc… est un raccourci constructiviste : cela procède d’une démarche anthropocentrique réductrice.

              C’est exactement ce que font les socialistes quand ils récusent les droits naturels et les remplacent par le droit positif, ou ce que font les écologistes quand ils promettent l’apocalypse, ou ce qu’ont fait les communistes avec les révolutions agraires …

              Mais bon : c’est ce que l’Ed Nat marxiste nous apprend …

          • « Le QI augmente à cause de l’environnement et l’environnement est plus facilement modifiable par des gens ayant un QI supérieur : cercle vicieux. »

            Finalement vous êtes d’accord avec moi, à liberté économique égale ils seront toujours moins riche sauf à avoir un avantage territorial.

            Et :
            1 – Je ni suis pour rien
            2 – Je n’ai pas à être contraint de payer pour/contre/en raison de ça

            • Non, cela veut seulement dire que le démarrage est difficile : il faut amorcer le changement qui fait que l’environnement devient plus propice à l’évolution, ou plutôt que l’évolution se produise dans un sens où elle modifie l’environnement et non le subit.

              J’ai relu 3 fois l’article, et je ne comprend pas de où vous sortez que celui-ci cherche à faire un jugement moral, ni où il vous demande de payer … pour quelqu’un qui n’en a rien a faire de la morale (de ce que vous dites) je vous trouve très susceptible : vous cherchez des jugements moraux là où il n’y en a pas.

              Plutôt que de chercher des explications simplistes, je vous conseille de lire le rapport annuel de Bill Gates 2014 (j’imagine que vous n’allez pas le taxer de communiste, lui …) qui explique assez clairement quels sont les mythes qui empêchent les pays comme l’Afrique de se développer.

              Il explique clairement que ce sont en grande partie les politiques socialistes (d’Europe au XIX°, puis des pays communistes) qui ont empêchées ces pays de profiter des capacités d’échanges fantastiques que la rencontre entre les deux civilisations auraient du créer.

              http://www.gatesfoundation.org/fr/Who-We-Are/Resources-and-Media/Annual-Letters-List/Annual-Letter-2014

              • Sur l’évolution,
                Les hommes ont bien évolué différemment selon leur situation géographique.
                Vous ne le niez pas ?
                Pourquoi en serait il autrement pour le cerveau ?
                Niez vous que la capacité crânienne de africains soit inférieur a celle des blancs, elle même inférieur à celle des est Asiatiques ?

                Merci de répondre.

                Ensuite vous êtes donc d’accord que la liberté économique et l’autres principal facteur.
                Mois aussi.

                Pour ce qui est de la morale, ce n’est pas l’article c’est dans vos propos, vous m’avait fait la leçon dans votre première intervention et dans votre deuxième.

                Pour ce qui est de payer ça n’y est pas non plus, mais généralement quand on parle de l’Afrique et qu’il est fait mention du fait que les ancien colonisateurs s’en seraient mis plein les poches et colonisant et en décolonisant (faudrait choisir) les revendications de réparation ne sont jamais bien loin.

                • « Niez vous que la capacité crânienne de africains soit inférieur a celle des blancs, elle même inférieur à celle des est Asiatiques ? » … que la longueur du nez soit supérieur chez les blancs que chez les asiatiques … que la couleur des cheveux …

                  Je dis juste que c’est complétement hors sujet et absolument socialiste : le QI est une mesure statistique, une généralisation. C’est exactement comme prendre le salaire moyen ou médian d’une ville et de le comparer à celui d’une autre ville pour expliquer qu’il y a des inégalités… même sophisme.

                  « les ancien colonisateurs s’en seraient mis plein les poches » … les anciens colonisateurs étaient clairement socialistes : laissez les régler leurs problèmes de jugement moraux entre eux : je ne vois pas pourquoi on devrait culpabiliser des délires dirigistes de nos ancêtres…

                  • Donc dire que l’Afrique est plus pauvre que l’Europe est une erreur ?
                    Mouais, c’est trop intellectuel pour moi, vous avez gagné

                    • Pas une erreur, un sophisme : une argumentation à la logique fallacieuse : comment un continent peut il être riche ou pauvre ? Quelle est la propriété privée d’un continent ?

                • « Sur l’évolution,
                  Les hommes ont bien évolué différemment selon leur situation géographique.
                  Vous ne le niez pas ? »
                  Bien sûr que c’est niable, vous pensez que l’humanité à « évolué » différemment alors que vous ne regardez qu’un phénotype particulier : la couleur de peau. Pour le reste les groupes sanguins, la structure de l’hémoglobine, de la myoglobine que sais-je encore sont tous dans la variance de l’humanité. Si nous étions tous aveugle nous ne saurions rien de vos distinctions blancs, noirs, jaunes, je suppose que votre désir de classification vous ferait dire que les groupes sanguin AB Rhésus + ont un QI inférieur.
                  Voici un lien sur ce désir de catégoriser une humanité
                  http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/race-theorie-populaire-heredite-01-10-1997-88626

                  Il n’y a pas de coupure nette mais des différenciations selon la distance. Un noir du Senégal peut être plus différent d’un noir du Mozambique chacun vivant à 7000km l’un de l’autre que de ce même noir du Sénégal et moi distant à 4000km tout simplement parce qu’il existe depuis la nuit des temps des courants d’échange de gènes entre les hommes et les femmes. Et oui les gens ne s’accouplent pas toujours dans leurs « couleurs » que ce soit voulu ou pas d’ailleurs, les guerres ont sûrement beaucoup aidé… et puis les gens de tout temps voyage, pas nécessairement très loin mais de bord en bord je suis désolé de vous annoncer qu’il est possible que vous ayez quelques gènes qui viennent d’une noire qui chantait dans la brousse il y a de cela un paquet de millénaires. Pour ma part je serai ravi de l’apprendre.

                  Si il y a quelque chose que vous pouvez retenir c’est que « La diversité génétique de l’espèce humaine est étonnamment faible »

                  Ce lien se charge de démonter les sources que vous prisez tant tel le « The Bell Curve »
                  http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/defroquer-charlatans-01-01-1996-86414

                  Et enfin cet article toujours de la Recherche pour illustrer la différence entre les notion héritable et héréditaire et du cas du QI.
                  http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/qi-est-il-heritable-01-01-1996-88764

                  Si vous n’avez qu’une chose à comprendre c’est
                  « L’héritabilité est forte lorsque la variabilité génétique est grande. Or on sait que lorsqu’un caractère a une grande valeur adaptative, les allèles correspondants sont rapidement sélectionnés au détriment des formes concurrentes, réduisant du même coup la variabilité génétique et l’héritabilité. Si donc la variabilité d’un caractère est grande, c’est que celui-ci n’a pas subi de forte pression sélective ou que ses valeurs moyennes ont une valeur adaptative. Concernant l’intelligence, il faut choisir : on ne peut pas à la fois affirmer qu’il s’agit d’un trait hautement adaptatif, et lui accorder une héritabilité élevée. »

                  J’espère que ces articles ne seront pas trop compliqué pour vous qui êtes habituer aux raisonnement du style « il fait froid > fort QI ».

                  • « Vous ne regardez qu’un phénotype particulier : la couleur de peau. »
                    La couleur de la peau, la taille, les largeur de bassins, les taux de téstostérones, les répartitions de graisse, la taille, la pilosité, les groupes saunguins (il y a un groupe spécifique à l’amérique), la tolérance au lait, à l’alcool, la force, la vitesse, l’endurance, la résistance au froid, au chaud, au céréales …….

                    « Il n’y a pas de coupure nette mais des différenciations selon la distance »
                    Donc il y a bien évolution différent selon le milieu.
                    Vous réfléchissez avant d’écrire ou pas ?

                    « La diversité génétique de l’espèce humaine est étonnamment faible »
                    Donc elle existe

                    J’ai lu très en diagonal le dernier article même pas envie de faire l’effort pour vous
                    C’est sur des gosses, le QI est déformable il faut le prendre à l’age adulte.

                    Commencez par répondre au question que je vous ai déjà posé.

                    Et ne me dite pas que ce que je dit est incorrect alors que vous dite la même chose.

                    • « La couleur de la peau, la taille, les largeur de bassins, les taux de téstostérones, les répartitions de graisse, la taille, la pilosité, les groupes saunguins (il y a un groupe spécifique à l’amérique), la tolérance au lait, à l’alcool, la force, la vitesse, l’endurance, la résistance au froid, au chaud, au céréales ……. »

                      – Oui c’est variabilité mais n’avez pas une population noire qui répond à tous les critères de façon homogène.
                      Voici un lien sur la génétique des populations
                      http://gepv.univ-lille1.fr/downloads/enseignements/L2-S4/L2-S4-BOP-Cuguen-Genetique.pdf

                      Et que voit-on ? Par exemple page 13 pour l’anémie falciforme on voit qu’il y a une plus grande incidence dans la région du Congo et pratiquement aucune en Namibie.
                      Pour l’intolérance au Lactose c’est la même chose certaines populations africaines sont très tolérantes au lactose comme en Europe et d’autre non.
                      Pour les groupes sanguins la distribution entre les groupe A,B,AB et O sont différentes selon les zones
                      http://22.alloforum.com/repartition-groupes-sanguins-t394329-1.html (les cartes)
                      ainsi le groupe A est présent dans toute l’Afrique mais rare au Mozambique
                      Le groupe B est très présent de la Guinée à l’Afrique centrale mais rare en Angola
                      Le groupe O est très présent de la Somalie à la Namibie et le Nigeria. Vous voyez, rien de commun.

                      Le bassin du Congo n’a rien à voir avec l’Ethiopie ou l’Afrique du sud et les africains de ses trois régions n’ont pas phénotype unique.

                      Et puis vous ne tenez pas compte du style de vie, pour vous l’Afrique est une, les Africains sont un et partage tous les mêmes phénotypes alors que vous avez des populations qui vivent de l’agriculture de céréales, d’autres de l’élevage de bovin d’autres sur les cotes ou les fleuves vivent de la pêche.
                      Certains vivent là où il y a des moustiques d’autres non, certains vivent là ou il fait sec d’autres là où il fait humide. L’Africain n’existe pas, il y a des populations hétérogènes.

                      « Il n’y a pas de coupure nette mais des différenciations selon la distance »
                      Donc il y a bien évolution différent selon le milieu.
                      Vous réfléchissez avant d’écrire ou pas ?
                      OUI OUI OUI mais justement vous ne pouvez parler « des noirs » car les africains sont dissemblables (comme les européens ou asiatiques) rien ne permet de les grouper sinon la couleur de la peau mais tous par de là pour vous. La distance est représentative non pas d’un climat mais du temps pour les gènes à se diffuser

                      Et puis pas besoin de rester en Afrique, L’espagnol n’est pas le suédois mais il n’y a pas encore si longtemps le bretons n’était pas le provençal et on peut continuer même dans le sud le marseillais n’était pas le basque, jusqu’où faut il descendre ? Comment pouvez vous définir le « blanc » alors qu’il y a des similitudes et des différences partout ?

                      « La diversité génétique de l’espèce humaine est étonnamment faible »
                      Donc elle existe »
                      ET OUI on est tous différents mais pas tant que ça et partout et tout le temps et quand tous les critères changent il n’ya plus de groupage possible ou si petit que cela n’a plus de signification.

                      « J’ai lu très en diagonal le dernier article même pas envie de faire l’effort pour vous
                      C’est sur des gosses, le QI est déformable il faut le prendre à l’age adulte.
                      Commencez par répondre au question que je vous ai déjà posé.
                      Et ne me dite pas que ce que je dit est incorrect alors que vous dite la même chose. »
                      Se sont des articles de « la Recherche » pas Picsou magazine… c’est sûr qu’il faut suivre…

                • @Jul :

                  Petite histoire pour illustrer le post de Montaudran :

                  Pourquoi les paon mâles ont une queue immense qui les empêche de se déplacer ?

                  Parce que la nature privilégie les handicaps évidents : tout se passe comme si la femelle paon se disait  » Oh, il doit être super fort ce paon pour réussir à survivre avec une telle queue, un tel handicap …  »

                  Considérer un fort QI comme un avantage est un parti pris moral d’origine narcissique : vous projetez que le plus est bien … parce que vous vous identifiez avec l’échelle de valeur et vous vous valoriserez plus avec un fort QI qu’avec un faible QI. D’où la généralisation.

                  … votre comportement n’est clairement pas libéral.

                  • Du point de vu économique ça l’est.
                    Je n’ai pas dit que les blancs ou jaunes étaient supérieurs.
                    Regardez une final de 100 mêtre au JO.
                    Ou sont ils ?

                    Vous avez une posture morale,  » il ne faut pas dire que les noirs ont un petit cerveau, c’est pas bien »

                    Moi je m’en fout je le dit. Je ne suis pas dans le jugement de valeur, je suis dans les fait.

                    Je ne suis pas libéral.
                    Oh ben zut alors ou dois je rendre ma carte, …., quelle carte ?

                    • Je suis le premier à réfuter la notion de morale objective : à chacun ses valeurs.

                      Ce n’est pas du tout ce que vous faites : vous généralisez, et vous mettez en place une échelle de valeurs morales soit disant objective parce que soit disant scientifique.

                      C’est à dire que vous faites d’une notion subjective, une règle : le fort QI devient un avantage. Relisez l’histoire du paon plusieurs fois …

                      C’est exactement le même bullshit que le réchauffement climatique, les inégalités, le politiquement correct, etc…

                  • J’ai relu plusieurs fois l’histoire du paon.
                    J’imagine que c’est de l’humour.

                    Les êtres humains ont le plus grand sexe des primates rapporté a leur taille.

                    Je vous laisse tirer vos conclusions

                  • « Considérer un fort QI comme un avantage est un parti pris moral d’origine narcissique » totalement faux, lisez mon article en bas (le lien du minarchiste). le qi a de l’importance pour réussir. cela est un fait établi

    • un article intéressant sur le QI et son role dans la réussite (les commentaires en dessous sont aussi très intéressants): https://minarchiste.wordpress.com/2013/02/15/limportance-du-qi-dans-la-reussite/

  • @Montraudan

    Après le gloubiboulga de votre dernier messages qui se résume à :
    Il y a des ethnies différentes partout dans le monde.
    Plus les individus sont éloignés plus ils sont différents.
    Si si vous l’avez dit, une histoire de distance représentant un temps de diffusion.

    Et alors ???????

    En quoi cela invalide le fait que les noirs, ou les africains, ou les différents peuples vivants en Afrique, ou la forme qu’il vous plaira,( au fond de vous j’ose espérer que vous comprenez l’idée ) est un QI plus faible ?

    Pour une fois essayez de répondre à la question posée.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Lipton Matthews.

 

Le film à succès The Women King a ressuscité le mythe selon lequel l'esclavage procure de la richesse. Si les critiques irritées affirment que le film minimise le fait que l'empire du Dahomey tirait sa richesse de l'esclavage, cette observation associe à tort la réussite politique à l'épanouissement humain. L'État et l'individu sont deux entités distinctes et, à ce titre, les objectifs des individus sont souvent incompatibles avec ceux de l'État.

En Afrique, la traite des esclaves a enrichi les... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Par Chelsea Follett Un article de HumanProgress

Notre quatorzième Centre du progrès est Benin City, dont les murs étaient autrefois la plus grande structure artificielle de la planète. Le réseau de murs de Benin City était collectivement quatre fois plus long que la Grande Muraille de Chine et sa construction a nécessité environ cent fois plus de matériaux que celle de la Grande Pyramide de Gizeh en Égypte, selon certaines estimations. Benin City était la capitale de l'Empire du Bénin (1180-1897 après J.-C.), qui comptait parmi les Éta... Poursuivre la lecture

Algérie reconciliation franco-algérienne
2
Sauvegarder cet article

Par Yves Montenay.

Les Français ne comprennent pas bien ce qui se passe actuellement sur le plan officiel entre la France et l’Algérie. Ils voient Emmanuel Macron admettre officiellement des crimes français qui étaient déjà assez connus, sans voir la partie algérienne faire de même.

https://www.youtube.com/watch?v=nHrViDwNAj8

À mon avis c’est parce que les Français n’ont pas conscience du gouffre qui sépare leur mémoire de celle des Algériens. Pour mesurer ce gouffre, il est inévitable de faire un assez long historique po... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles