Les fourberies de Sapin

La France joue mal la comédie de l’austérité face à Bruxelles, mais Bruxelles n’est pas très bon acteur non plus face à la Grèce…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Michel Sapin (Crédits : Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les fourberies de Sapin

Publié le 6 mars 2015
- A +

Par Serge Federbusch.

Michel Sapin (Crédits : Parti Socialiste, licence Creative Commons)
Michel Sapin (Crédits : Parti Socialiste, licence Creative Commons)

 

Vous connaissez sûrement la drolatique histoire du pauvre Gribouille, qui se précipita un jour dans une mare pour échapper à la pluie. L’Europe est un monstre, un Gribouille à vingt-huit têtes réfugié dans une énorme flaque nommée mer méditerranée et qui, pour mieux échapper aux précipitations, a ouvert de surcroît un parapluie.

Prenons d’abord la comédie grecque de ces dernières semaines, qu’Aristophane n’eût pas reniée. Tsipras, pour se faire élire, a promis la lune en évitant de dire à ses concitoyens qu’il leur faudra bientôt quitter l’euro. Le PIB grec continue de reculer : – 0,4 % au dernier trimestre malgré les annonces mensongères d’une Commission européenne prête à tout pour faire croire que ses remèdes portent leurs fruits. Athènes a donc obtenu un prolongement a minima de l’aide de ses partenaires jusqu’à fin juin, mais « nos coffres sont vides » a laconiquement reconnu Yanis Varoufakis l’hellène des finances. On estime pourtant à 30 milliards d’euros les sommes que les Grecs doivent trouver d’ici la fin de 2016 pour simplement faire face à leurs échéances. Luis de Guindos, ministre espagnol en charge de l’économie a vendu la mèche en avouant que l’Europe envisageait un troisième plan d’aide d’un montant de 30 à 50 milliards d’euros précisément, en sus des deux précédents qui totalisent déjà 240 milliards d’euros.

Il a été aussitôt démenti par la porte-parole du président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, qui a déclaré qu’aucune discussion ne se tenait sur ce sujet au sein du groupe des ministres des Finances de la zone euro. Mais, au même moment, le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a déclaré que la Grèce aura besoin d’un « arrangement additionnel » après l’expiration en juin prochain de son programme de soutien actuel. Bref, du gribouillage budgétaire et un public pris pour des demeurés.

Michel Sapin René  Le HonzecCette aide serait de toute manière conditionnée à la capitulation politique de Tsipras. Mais ce dernier ne peut politiquement, ni d’ailleurs ne veut, pressurer davantage le peuple grec. Il a simplement dit à Bruxelles qu’il augmenterait les impôts des riches tout en sachant parfaitement que ceux-ci ont déjà mis leur argent à l’abri. Bref, la supercherie du renflouement de la Grèce a toute chance d’éclater d’ici à la fin de l’année. Il faudra alors que ses créanciers assument leurs pertes, ce qui aura pour effet de réveiller les marchés actuellement hébétés par l’assouplissement quantitatif narcotique promis par Draghi. Aujourd’hui, beaucoup savent que l’euro ne durera pas mais nul ne veut prendre la responsabilité historique d’y mettre fin.

La France offre une autre illustration de ces contorsions. À force de chercher à duper l’autre, de jouer double ou triple jeu, plus personne ne maîtrise la situation. Hollande et ses sbires : Macron et Sapin, font mine de croire que le déficit public reculera à 4,1% en 2015 alors que la Cour des comptes relève qu’il s’agit d’« un objectif dont la réalisation est incertaine », évoquant tant des prévisions de recettes trop ambitieuses que des économies de dépenses insuffisamment détaillées.

Pendant ce temps, à Bruxelles, la Commission fait semblant de donner crédit à cette fable et de nous accorder deux ans de grâce pour revenir sous le seuil de 3% de déficit, soit jusqu’en 2017. Mais elle a fixé une trajectoire rigoureuse : 4,0% en 2015, 3,4% en 2016 et 2,8% en 2017. Hollande et Sapin vont donc rapidement présenter de nouvelles économies cosmétiques à hauteur de 4 milliards d’euros, sachant que dans un an, lorsqu’on constatera que rien n’a été fait, la comédie reprendra.

Bref, à des efforts qui n’en sont pas, Bruxelles répond par une sollicitude qui n’en est pas une. Et personne ne croit au texte qu’il récite. La Grèce obtenait jadis un répit calculé en mois. Désormais, il s’agit de semaines. La France avait droit à des années qui se transforment en mois. On est en plein théâtre. Comme chez Carlo Goldoni, chaque acte ajoute à la confusion. Moscovici, Arlequin serviteur de deux maîtres, s’emmêle les pinceaux. Ce n’est pas une tragédie grecque, juste une «comedia del raté». En Europe plus que partout ailleurs, du fait de l’héritage romain sans doute, la politique a un caractère théâtral que les plus grands esprits, tel Shakespeare, ont parfaitement cerné.

Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Le Commissaire va appliquer les règles, et condamner la France. C’est Hollande qui a signé pour la rèforme du Traité de Lisbonne. Il faut donc faire respecter la signature française.!

    • une amende qui creuse le trou parce qu’on a déjà un trou qu’on arrive pas à combler ?
      non, bien sûr que non…
      il n’y aura rien, ou plutôt un tour de passe passe pour donner encore 2 mois ou 6 mois de répit à la france.

  • Je me sens bien en France, protégé par le fiancé de Julie qui nous conduit sans faiblir vers la plus belle et la plus écologique des « décroissances heureuses »! Pas vous ? Sans rire.Rira bien qui rira le dernier. Les gauches françaises qui se sont liguées pour détruire l’état de droit ont tellement bien réussi qu’elles sont devenues ainsi incapables de se sortir des pièges qu’elles se sont tendus à elles-mêmes, tel Sivans. ! Détruire notre législation et notre civilisation à coups de massues, c’est en quelque sorte notre glorieux djihad à la française, sans tomber dans l’islamophobie amalgamique bien sûr. Appréciez à sa juste valeur la «décroissance heureuse» imposée de main de maitre au logement par Duflot ou à la justice par Taubira, son mur et son nettoyage des prisons….Jusqu’ici aucun gvt n’avait aussi bien réussi ce qu’a entrepris Hollande quoiqu’en pensent quelques loups égarés.

  • J’ai toujours su que notre président était un branquignol, peut-être pas normal comme il disait, mais un branquignol vrai de vrai.
    Malheureusement je constate aussi que les européens de Bruxelles ne valent pas mieux. Pour cacher leurs incompétences et leurs co**eries, ils ont décidé de couler l’euro, et aujourd’hui chaque français, en plus de la perte de pouvoir d’achat due aux malversations politiciennes et fiscales des socialistes, a perdu au moins 30% de la valeur ses économies, s’il lui en restait, gràce à la dévaluation de l’euro par la BCE, soigneusement organisée par tous les dirigeants européens.
    A l’instant où j’écris, l’euro est tombé à moins de 1,10 $ et finira sûrement à moins de 1 $.
    Rappelons qu’il était entre 1,35 et 1,40 à l’arrivée de Hollande.
    Donc, ceux qui avaient placé leur fric en Suisse ont gagné 40% plus 30 % !
    Et nous, pauvres c**s de français honnêtes et solidaires, avons juste le droit de payer, de tout perdre, pour que nos hommes politiques puissent conter à s’engraisser et nous mentir, pour que nos hôpitaux se mettent en faillite pour soigner gratuitement toute la misère du monde sauf vous, pour que des emplois « aidés » soient créés tous les six mois pour faire croire que le chômage n’augmente pas trop vite, pour que la masse salariale de nos fonctionnaires continue a progresser allègrement, et pour que la gabegie de la CAF puisse s’envoler paisiblement.
    Et j’allais oublier, continuer à entretenir les grecs qui n’ont pas hésité à porter les communistes au pouvoir car ils leur avaient promis qu’ils quitteraient l’euro. Tartuffes.
    Mais pour nous tout va bien, on nous a prévenus gentiment que les retraites complémentaires du privé vont aussi faire faillite; pendant ce temps notre « très cher » président continue à voyager tranquillement grâce à l’avion d’Air Sarko One, tant vilipendé par les socialistes, avant bien sûr, au point qu’on se demande s’il se rappelle où se trouve la France. Dommage qu’il n’ait pas tenu, aussi, sa promesse de voyager « normalement » en voiture ou en train, il y a longtemps qu’on aurait oublié qu’il existe, avec ses petites blagues débiles et ses histoires de f**ses.
    Et mr Valls, grand premier tartuffe de la République, de nous dire que le FN va faire un hold-up sur le pays. Quel mépris pour les citoyens français.
    Mais peut-être a-t-il raison, quand on voit ce que son gouvernement fait subir aux français, complètement amorphes.
    Que disait De Gaulle déjà? les français sont des ……

    • Ce n’est pas l’euro qui a baissé. Il s’agit d’un biais politicien du fourbe Sapin-consorts-médias, c’est bien le dollar qui a monté, la preuve devant toutes les autres monnaies. CQFD. Vous verrez d’ailleurs la réaction de Mme Janet Yelen d’ici quelques mois.
      Pour les malversations et impérities je vous suis totalement. Ce qui me gêne c’est que dans 15 jours, les votants vont aller porter leurs chèques en blanc, pour payer plus, dans la croyance que Marine-qu’on-a-jamais-essayé sera la solution. Mais que c’est l’UMP qui va rafler la mise avec les stars Sarkozy-Juppé-Fillon-consorts-médias qui ont déjà tout raté mais qui pensent n’avoir pas été assez loin, quand même.

  • Vous avez tout dit WINCH. Il ne reste qu’à fermer la boutique et aller à la pêche

  • Merci de nous transmettre tes suggestions

    • Avec quelques années de moins au compteur, je vous aurais répondu « le monde et la vie ne s’arrêtent pas à la France… » ou alors ‘n’attendons pas 2089 pour faire le ménage », maintenant je ne peux que vous dire  » courage, nous en aurons bien besoin, car je me sens assez pessimiste ».
      Mes enfants ont d’ailleurs, bon gré mal gré, déjà pris la décision, puisque leur avenir n’était plus en France, d’aller vivre leur vie dans des pays non gangrénés par le socialisme. Cela m’oblige à faire le tour du monde pour les voir, mais c’est un bonheur de les voir s’épanouir.

      • Idem pour moi, les gens sont tellement gentil en dehors de la socialie qui n’a jamais marché ailleurs. Je sens que le monde entier nous envie.

  • Ce n’est pas du théâtre. Mais simplement une bonne vieille arnaque à base de :

    -fausse dissension
    -bad cop / good cop

    Voilà.

    Le but ? Donner le change. Et piquer le blé, faire la combinazione, derrière, entre-soi, loin de la lumière de la scène.

    En clair : ils ne cherchent même pas à nous distraire. Mais nous prennent par contre pour de vrais imbéciles.

    • N’oubliez pas nous avons été prévenu, entre autres par Murray N. Rothbard : « L’Etat moderne est inefficace et nuisible. Puisqu’il est inefficace on pourrait se passer de lui ; puisqu’il est nuisible on devrait le faire » et combien d’autres avant lui, depuis les anciens grecs d’ailleurs (ironie de l’histoire, n’est-ce pas). Saviez-vous que les grecs n’ont jamais travaillé de leur vie?

  • Vous nous avez exposé la situation avec brio. Quel style !

  • quand tu doit 10 000€ a ton banquier ,c est ton probleme ,quand tu doit 10 milliards a ton nanquier c est son probleme … la grece ne remboirseras jamais ,et les banques o t tellement peur de sauter qu elle continuent a preter par l le soutient de l europe … mais un jour il faudras voir le realité ..les europeens seront les dindons de la farce..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un ami taquin me présente hier 5 mars une amie allemande qui travaille à la Commission européenne. Courtois, j’entame la conversation. Après deux phrases, madame Von Strumphflüdel (si j’ai bien compris) tient à m’informer du fait qu’elle se rendra bientôt en Inde en train, bien sûr.

— Of course. Êtes-vous peut-être écologiste ?

D’un air humble, les lèvres légèrement pincées, les yeux se baissent, le visage s’incline imperceptiblement, dans une posture nettement christique :

— Je ne suis pas parfaite, mais je tente de cont... Poursuivre la lecture

La présidente de la Commission européenne Ursula von der leyen vient de déclarer :

« La porte de l’Union européenne est ouverte à l’Ukraine [...] Ils sont des nôtres. »

Peut-être Ursula gagnerait-elle à consulter les traités européens qui fondent sa modeste légitimité non démocratique ?

Qui décide et supervise le processus d’adhésion d’un État à l’Union européenne ? Le Conseil.

Le Conseil — non la Commission — établit et supervise le processus d'élargissement de l'UE et les négociations d'adhésion.

Selon les... Poursuivre la lecture

Par Louis Anders.

L’internet repose sur une infrastructure physique – câbles, antennes, commutateurs, serveurs informatiques. Pour fonctionner, les différentes machines du réseau doivent communiquer entre elles via des protocoles informatiques identiques. Envoyer et recevoir un message électronique entre deux ordinateurs suppose en effet un standard de communication commun entre eux. C’est pourquoi l’internet s’est longtemps développé de manière centralisée, sous l’étroit contrôle des États-Unis, qui avaient créé en 1998 une structure ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles