JO 2024 à Paris : un projet « pas cher » ?

Bernard Lapasset nous assure que : « notre pays a besoin d’un projet mobilisateur qui parle au plus grand nombre ». Ah bon ? Avec tous les problèmes qu’a la France en ce moment ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Anne Hidalgo (crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

JO 2024 à Paris : un projet « pas cher » ?

Publié le 13 février 2015
- A +

Par Nicolas Nilsen.

Anne Hidalgo (crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)
Anne Hidalgo (crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)

 

Dans le rapport qui vient d’être publié le 12 février préconisant la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques en 2024, Bernard Lapasset nous assure que : « notre pays a besoin d’un projet mobilisateur qui parle au plus grand nombre ». Ah bon ? Avec tous les problèmes qu’a la France en ce moment (2000 milliards d’euros de dette, des quartiers à la dérive, un apartheid à dynamiter, des SDF par milliers, des pauvres par millions, sans parler des chômeurs qui s’entassent à Pôle emploi, des hôpitaux qui n’ont plus d’argent et des queues qui s’allongent devant les restos du cœur…). Et c’est de ce projet mobilisateur là dont ils osent nous parler ? Du pain et des jeux ? Pour distraire un peuple qui n’en peut plus de chercher des raisons de croire encore dans le futur de la France. Pour l’illusionner en lui faisant croire à un projet mobilisateur qui n’est pas uniquement un rêve stupide mais finira, comme les autres, par se fracasser dans une nouvelle déroute financière ?

Les Jeux « c’est pas cher » !

Je n’entrerai pas ici dans le détail des budgets respectifs (équipements, piscine, village olympique etc), mais on nous assure solennellement que ces JO 2024 ne coûteront pratiquement rien : « moins de 4,5 milliards € » nous promettent les organisateurs. Et que — les Jeux finançant les Jeux — il n’y aura « pas d’argent public mobilisé »… Comme si on allait encore les croire !

Chacun sait pertinemment que les budgets des Jeux augmentent toujours inexorablement au fil des années. C’est la loi du genre et même la grosse ficelle que tous les organisateurs connaissent : ils minorent délibérément les devis de départ pour les faire accepter, et ensuite ils révisent les factures à la hausse en mettant les responsables devant le fait accompli : « si vous voulez ne pas perdre la face, il faut signer les rallonges… » Et évidemment — comme « il en va de la crédibilité de Paris aux yeux du monde » — ils signent les ardoises !

Les budgets des pays organisateurs des J.O ont tous explosé

Jeux olympiques rené le honzecPour avoir un avant goût de l’addition finale, on peut donc multiplier les devis annoncés par trois ou cinq. C’est la leçon de l’expérience : on nous parle aujourd’hui de moins de 4,5 milliards € mais au début le budget prévu pour l’organisation de la compétition était estimé à 6 milliards €. En 2016 à Rio, ç’avait été 12 milliards d’euros ; et en 2012 à Londres, 11 milliards… Mais là, pour Paris, soyez rassurés braves contribuables, ce seront des J-O à “moins de 4,5 milliards d’euros. Ah qu’on les aime ces responsables politiques quand ils nous font des promesses comme ça !
Il y a évidemment mieux à faire avec 4,5 milliards !

Si la France a 4,5 milliards de trop à dépenser, il y a d’autres postes autrement plus importants et urgents à financer. Les zones de pauvreté s’étendent, les SDF se multiplient, les restos du cœur n’arrivent plus à satisfaire la demande, le Premier ministre nous dit qu’il y a de l’apartheid en France et il y a donc de la rénovation urbaine à financer, le nombre de quartiers en difficulté ne cesse d’augmenter, il doit y avoir près de 4 millions de personnes mal-logées ou sans-abri, dans les hôpitaux ils n’ont plus d’argent pour changer les draps, dans les centres Alzheimer ils n’ont pas assez d’aides-soignantes …. et il faudrait investir 4,5 milliards d’euros dans un village ou une piscine Olympique ?

Heureusement tout n’est pas perdu : les villes de Boston, de Rome, de Berlin ou Hambourg et peut-être même Istanbul se sont également portées candidates… Il y a donc une chance que nos dirigeants parisiens renoncent à leurs jeux d’un autre âge. Continuer ainsi à dilapider l’argent des citoyens est une folie furieuse.

Sur le web

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • Qu’est ce que vous êtes nul ! Vous n’avez pas compris que ces jeux seront entièrement financés par une croissance de 5% par an ^^

  • du pain et des jeux ….c’est tout à fait ça …..et puis ça reviendra pas cher , c’est l’état qui paie….je me demande ce que les socialos vont encore nous sortir comme conneries avant qu’on se débarasse de leur politique nocive et sans avenir ;

  • Merci. Y’a aussi le coup de l' »impact economique » ou des « retombées économiques » évidemment fabuleuses de l’événement sportif pour le territoire environnant, mesurées à partir d’une étude qui est une insulte à l’analyse économique — et au contribuable.

    • Au contribuable ou c’est certain; car si effectivement il y aura probablement une privatisation de certains bénéfices, on peut etre sur qu’il y aura nationalisation des pertes.

  • « C’est pas cher c’est l’état qui paye ».

    Toujours la même démence à l’oeuvre. Et même l’argument « 4,5 milliards d’euros c’est pas cher » est obscène.

    C’est déjà, toujours trop.

    Il faut tous les mettre dehors, Hidalgo, Sans-Dents et tous leurs complices.

  • Meme si les habitants des cités étaient relogés dans des pavillons en marbre avec a la cle un boulot a 3000 euros cela ne changerait rien d’une a la haine anti France ni anti occidentale.

  • Absoluement aucun projet ne federera des populations que tout separe sur tout les plans.

  • Qui va donc payer?
    Combien ça coûte?

  • le plus grand désastre des J.O a été la grèce. les grecspayent toujours la facture des JO aujourd’hui. en tout, cela a couté plus de 20 milliards d’euros http://www.slate.fr/economie/60043/jo-2004-athenes-ruine-grece

  • pratiquement tous les JO ont coûté plus chers de prévu. certains J.O ont été bénéfiques (comme ceux de barcelone). les JO peuvent être bénéfiques à condition que les politiciens gèrent intelligemment le dossier mais quand on voit les politiciens francais, il ne fait aucun doute que les JO seront mal gérés et seront un désastre sur le plan financier. ils coûteront plus chers qu’ils ne rapportent

  • bonjour,foin de billevesées à répétition, de tricheries éhontées ,de magouilles récurrentes ,d’accès quasi impossibles pour les plus modestes ; que l’on rétablissent les JO « ad vitam aeternam  » à Olympie !

  • Pour moi, ceux qui veulent les JO à Paris peuvent le faire… mais pas avec l’argent des autres.

  • Allons, Hidalgo et consorts n’ont aucunement l’intention d’organiser les jeux. Il s’agit simplement de dépenser quelques dizaines de millions à payer bureaux d’études amis et copains chargés de mission avant de se faire bouler une fois de plus. Et si par malheur on était choisis, il suffirait de perdre les municipales pour en faire une grande victoire à terme.

  • Moins de 4,5 milliards …..
    Tout comme les promesses d’ivrognes: je ne boirais plus … C’est 4,5 au départ et puis ça monte, ça monte et ça monte encore budget définitive 20 ? 30 ? 40 milliards …. il n’y a pas de limite puisque c’est le cochon ou le pigeon de contribuable qui régale, au choix …

    Regardez le projet de Flamenville et de combien d’autres « investissements » géniaux et incontournables genre PPP pondus par nos très désintéressés politiques … budget multiplie par 5, 10 … etc

    Remarque: l’argent coulé n’est pas perdu pour tout le monde … trafic d’influence ….. rétrocommissions …

  • Les Jeux c’est pas cher, mais entretenir les rues de Paris, complètement défoncées (il est dommage que je ne puisse fournir quelques photos à l’appui), ça coûte!

    Comme tous les s(oci)alauds, la nouvelle espagnolette de la capitale ne pense qu’à sa com. La dernière en date, la « Madame la Maire j’ai une idée », dépasse en grotesque tout ce qu’on avait vu jusqu’ici de mémoire de sodomite avec Notre Dame de Paris, son prédécesseur (mais sans doute, considérant son genre, devrais-je écrire prédécessrice, comme l’admirable Benjamin Constant?). Faut dire que quand on a vécu toute sa vie de l’argent des autres, qu’on a pris sa retraite à 51 ans (avec seulement 27 années de cotisation), on pense que la manne des contribuables, c’est inépuisable.

    • Bosser jusqu’à 90 ans c’est bien sûr pour … les autres …
      Version 2015 du « Faites ce que je dis, pas ce que je fais …. »

  • Toutes ces manifestations ne me semblent pas opportunes, dans la situation. Catastrophique de notre économie.
    Créations de nombreux édifices obsolètes dès la fin des jeux
    Où est vraiment l’esprit olympique?

  • 5 milliards ?

    Une paille !

  • À Montréal, on paie encore le Stade des jeux de 1976.

  • Les Socialos ne savent pas gérer, pour eux l’argent est dans un tube, on marche dessus et l’argent sort ; on revient le lendemain, le tube est plein (par miracle) et on remarche dessus…
    des JO pas chers : ihihihihihi !
    J’ai même entendu que l’exposition universelle, serait plus rentable !! (ahahahaha).
    Aujourd’hui les routes seront pleines des vacanciers en direction des avances de neige…Des bouchons de partout !! Alors quand nos dirigeants voient cela, ils se disent qu’ils ne nous ont pas encore tout pris.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

inflation danger
6
Sauvegarder cet article

Voilà : maintenant qu'Emmanuel Macron est triomphalement réélu grâce à sa grande popularité (voire sa plasticité), la plupart des problèmes se sont envolés et tout va mieux. En fait, ça va plus que bien, ça va même du feu de dieu et on peut déjà le constater dans les chiffres qui paraissent - commodément - après cette phase électorale un tantinet fébrile.

Ainsi, selon une première estimation publiée ce vendredi par l'Insee, la France affiche une insolente croissance nulle (oui, 0 %) bien inférieure à ses précédentes prévisions (déjà pa... Poursuivre la lecture

Aussi incroyable cela puisse paraître, Anne Hidalgo et Elon Musk ont un lien. Ténu, mais indiscutable.

Afin de contextualiser, rappelons pour les étourdis qui ne l'auraient pas noté que, suite aux dernières élections, Hidalgo s'est pris une taule absolument mémorable. Ces péripéties passées, elle va à présent pouvoir se consacrer entièrement à la mairie de Paris et aux douze ou treize électeurs qui l'ont placée là en attendant le désastre.

Oui, désastre : le mot n'est pas trop fort puisqu'on sait déjà qu'il y en aura plus d'un p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles