Les disquettes 8 pouces de l’Amérique nucléaire

L’Amérique découvre que ses missiliers nucléaires utilisent des disquettes 8 pouces et s’accommodent d’un matériel informatique datant des années 1960-1970…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les disquettes 8 pouces de l’Amérique nucléaire

Publié le 14 janvier 2015
- A +

Par Charles Bwele.

electrosphere2

À l’ère des smartphones et des mémoires USB/SD, l’Amérique découvre que ses missiliers nucléaires utilisent des disquettes 8 pouces et s’accommodent d’un matériel informatique datant des années 1960-1970.

La chaîne CBS a diffusé un reportage réalisé au cœur d’un site de lancement de missiles nucléaires Minuteman dans le Wyoming rural. Ici, point de clés sécurisées avec bouton rouge, ni d’identification biométrique et encore moins de codes d’authentification à rallonge.

Afin de déclencher le feu nucléaire, les officiers opérateurs de l’US Air Force recourent à des disquettes 8 pouces insérées dans des ordinateurs datant des années 1960-1970, le tout formaté et configuré par ce qui fut autrefois le Strategic Air Command Digital Network (SACDIN). Une opératrice vingtenaire – comme la majorité de ses compagnons d’armes – avoua avoir découvert ce vieux support en exerçant dans ce Launch Control Center (LCC), ne se doutant guère qu’une disquette de quelques kilo-octets « pouvait semer un tel carnage sur Terre. »

En outre, le système interne de communication et ses téléphones demeurent analogiques, et les officiers font ouvertement état de leurs difficultés à s’entendre correctement. Un malheur ne venant jamais seul, les pellicules, microfilms et radiographies se dégradent avec le temps, d’où la perte irrémédiable des informations de gestion des ogives nucléaires.

Selon le Major-Général Jack Weinstein en charge du site, des ingénieurs en cybersécurité avaient effectué une analyse complète du réseau informatique et avaient conclu que sa conception et son développement sont précisément le facteur central de sa sûreté et de sa sécurité. En effet, ce réseau (très) vieille école enterré plusieurs mètres sous terre est complètement déconnecté de l’internet et ne peut donc être la cible de hackers ou d’une arme électromagnétique.

L’argument du haut gradé fait sens car il est peu probable qu’un quelconque hacker dispose d’un savoir-faire dédié à ces architectures informatiques d’un autre âge. En outre, la faible capacité de stockage (de 80 Ko à 1,2 Mo) de la disquette 8 pouces lui offre une protection native contre un malware sophistiqué tel que Stuxnet (qui infecta plusieurs installations nucléaires iraniennes via des clés USB) car trop gourmand en mémoire pour ce support magnétique conçu en 1967 par IBM.

electrosphere3

L’obsolescence des installations et armes nucléaires doit tant à des contraintes budgétaires qu’au fait que les États-Unis, tenus par des traités de désarmement signés avec la Russie, n’ont plus conçu d’armes atomiques depuis les années 1990. Or, il est plus qu’indispensable de conserver jalousement les informations précises sur l’assemblage détaillé de ces armes nucléaires à la fois pour leur mise à niveau, pour leur maintenance et pour leur démantèlement. Malheureusement, bon nombre d’ingénieurs et de sociétés à l’origine des pièces et composants ont tout simplement disparu, leur expérience avec.

Selon une étude du Stimson Center, la mise à niveau des LCC, de leur armement et de leurs systèmes d’information coûtera 352 milliards de dollars sur une dizaine d’années. Toutefois, les sites de lancement de missiles Minuteman III (entrés en service en 1970 et améliorés jusqu’en 1978) ont déjà bénéficié d’une remise à niveau générale de 7 milliards de dollars. L’US Air Force dépensera 19 millions de dollars en 2014 et a réclamé une enveloppe de 600 millions de dollars au Pentagone pour l’année 2015.

L’immense majorité de ses missiliers nucléaires n’est donc pas prête de voir un CD-ROM, une clé USB ou une carte SD dans les prochaines années…

Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Après tout, les tablettes d’argile gravées de caractères cunéiformes il y a 4 ou 5000 ans en Mésopotamie sont encore lisibles, quoique par des spécialistes.

  • aucune technologie n’est dépassée mais surpassée par une technologie plus efficace la rendant obsolète…la ‘bombe’ est dépassée alors si elle fonctionne encore avec une mèche et un briquet , on s’en fout surtout qu’il n’y aura pas de témoins de son dysfonctionnement

  • Ce n’est pas choquant, car moins il y a de lignes de codes et moins il y a d’erreurs potentielles. En revanche le coût de maintenance va augmenter drastiquement, l’usine de fabrication de disquettes et de vieux matériels ne doit pas être en activité !

  • Comment dire, lol.

    « la disquette 8 pouces lui offre une protection native contre un malware sophistiqué tel que Stuxnet (qui infecta plusieurs installations nucléaires iraniennes via des clés USB) car trop gourmand en mémoire pour ce support magnétique conçu en 1967 par IBM »

    Ces installations ne tournant pas sous Windows, elles sont « nativement protégées » contre Stuxnet.

    Un « malware sophistiqué » développé contre ces ordinateurs serait conçu pour tenir compte de la contrainte de place. N’oublions pas que dans l’histoire de l’informatique, la disquette a été un support de propagation de virus pendant des années.

    Les virus et malwares modernes sont devenus très très lourds, comme tous les logiciels; il faut parfois 200 Mo de RAM rien que pour afficher une seule page Web, mais il y a moins de vingt ans ont surfait avec 16 Mo de RAM en tout (pas seulement pour le navigateur).

    Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est plus possible de concevoir des malwares économes en ressources.

    « En effet, ce réseau (très) vieille école enterré plusieurs mètres sous terre est complètement déconnecté de l’internet et ne peut donc être la cible de hackers ou d’une arme électromagnétique. »

    – Les fibres optiques sont encore plus résistantes aux armes électromagnétiques.
    – Les centrifugeuses iraniennes visées par Stuxnet étaient « déconnecté de l’internet ».

  • On se croirait dans la série Battlestar Galactica en voyant cet équipement.

  • Pour des raisons équivalentes le ministère de la défense entretien encore une partie du réseau de « pneumatiques » parisien entre quelques bâtiments stratégiques, qui a eu son âge y d’or à la belle époque.

    En cas d’attaque nucléaire massive, ce serait en effet lun des rares réseaux de communicu encore en états de fonctionné. Qui plus est, malgré les progrès techniques, c’est aussi le seul réseau a être capable de transmettre des objets physiques de petite taille.

    • Oui mais dans le même temps. le ministère de la défense refuse de rémunérer des experts en crypto au motif que le salaire ne rentre pas dans la « grille salariale ». Le socialisme perdra la France.

    • Les Hackers ne peuvent rien face à de « pneumatiques » 😉

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

L'Ukraine connaît des combats limités depuis 2014 et une guerre inédite en 2022. Comment expliquer ce scénario tragique ukrainien? Quels sont les multiples enjeux du conflit russo-ukrainien?

L'Ukraine champ d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis

L'aspect global du conflit est perceptible à travers l'affrontement indirect que se livrent d'un côté les USA et de l'autre la Russie. Les Etats-Unis, chefs de file du camp occidental, ont les premiers violé le droit international avec d'abord la guerre du Kosovo en 1998 puis la guerr... Poursuivre la lecture

Le 2 mai dernier, Politico publiait en exclusivité un article traitant de la fuite d'un projet de jugement de la Cour suprême américaine relatif à la remise en cause d'un précédent jugement de cette même cour, Roe vs Wade.

Ce précédent arrêt avait posé les bases rendant légal l'avortement dans tous les États américains et limitant l'intervention de l'État dans la décision d'interruption de grossesse, considérée alors du domaine de la vie privée. Le projet actuellement en discussion et dont le contenu a fuité vers Politico renverrait à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles