La retraite dorée de François

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hollande retraite (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La retraite dorée de François

Publié le 12 décembre 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

hollande retraite rené le honzec

En 1989, le jeune Hollande se vantait du fait que, s’il n’était député, il redeviendrait conseiller à la Cour des Comptes, où il gagnait 15 000 francs par mois, et même 20 500 s’il bossait sur quelques rapports (vidéo célèbre sur Youtube). Je ne vais pas prendre la peine de vérifier combien de temps il a pointé à ladite Cour, mais je peux vous dire qu’il s’est préparé un matelas de 3 473 euros nets mensuels de retraite. Ne gâchons pas le plaisir d’ajouter qu’en tant que parlementaire, c’est 6 208 euros de plus pour sa pomme, comme ex-président (nan, pas de P majuscule dans son cas), 5 184 euros avec en prime 545 et 168 euros, glanés ci et là. 15 000 euros de retraite, plus les charges, on est à 28 000 euros. On ne peut pas lui reprocher d’être léger : il ne s’est pas mis en disponibilité de son travail à la Cour, ses cotisations courent toujours… Il faudra aussi prendre en compte son train de vie d’ex-premier personnage de France, concocté par Charasse et Fabius en 1985, on se demande pour qui, hein, Tonton ? voiture avec chauffeurs, gardes du corps, deux assistants, quatre secrétaires, bureaux, voyages gratuits, etc. Bref, on peut parler de retraite dorée, qui se comptera en millions si Marx lui prête une longue vie. Tout ça pour un type qui déclarait qu’il n’aimait pas les riches, ceux qui gagnent plus de 4 000 euros par mois.. .Et qui pourra donc se vanter, dans les dîners en ville, qu’il n’a pas de problème de dentition. Le socialisme, c’est ce qui permet ça au nom du Peuple..

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Vous êtes dur! On ne peut manger plus que ce que l’on peut digérer.
    (à moins de faire de gros cacas…)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans une première partie, nous avions vu ce qui caractérisait une société de méfiance, à savoir :

centralisation administrative excessive, bureaucratie omnipotente, affaiblissement des initiatives, décharge de la responsabilité.

 

Dans cette seconde partie, il conviendra d’insister à la fois sur l’absence de responsabilité et sur les carences institutionnelles.

 

Une société de défiance caractérisée par une décharge de responsabilité

C’est le propre des systèmes centralisés où l’État oscille : trop faib... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles