Retour sur l’anniversaire de la loi Veil sur l’IVG

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hollande ivg rené le honzec

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Retour sur l’anniversaire de la loi Veil sur l’IVG

Publié le 27 novembre 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

hollande ivg rené le honzecEn cet anniversaire étatique de la loi Veil qui ne vous aura pas échappé, la grave question de l’IVG pour Hollande s’impose. Bien sûr, il en est déjà à 2 ans, 11 mois et 7 jours de gestation pour autrui (rappelons que c’est le peuple français qui engrosse Marianne), ce qui peut poser de délicats problèmes de conscience : n’est-ce encore que l’amas de cellule que décrivait Halimi, ou a-t-il acquis sa pleine maturité d’embryon socialiste susceptible d’arriver au terme de la difficile grossesse imposée à Marianne ? Les praticiens sont divisés sur les facultés que l’on aurait pu, suivant certains, déceler par échographie. D’autres pensent que les fonctions cérébrales sont d’ores et déjà atteintes, en particulier dans l’aire de la décision (certains avancent qu’il serait né sans). Par contre des signes encourageants sont mis en avant dans la sphère génitale à l’activité nettement plus significative.

Rappelons que la loi autorise un délai maximum de 5 ans dans ces cas d’Interruption Volontaire de Gabegie avant que le fœtus soit déclaré viable, parfois avec de tristes conséquences comme le montre actuellement les déplacements difficiles d’un ancien bébé qui était resté en tout 12 ans sous couveuse artificielle (À cette occasion, des soupçons de détournements de fonds publics et d’emplois de nourrices fictives avaient été évoqués).

Le groupe socialiste à l’assemblée a déclaré qu’il allait déposer une proposition de loi pour interdire l’Interruption Volontaire de Gabegie, aussitôt vivement critiqué par l’opposition qui y voit la fin des institutions françaises.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous sommes le 28 septembre et, bien que bénéficiant d'une couverture médiatique relativement faible, c'est aujourd'hui la journée internationale du droit à l'avortement.

 

Avortement : du pour et du contre

Le débat sur le recours à l'avortement est particulièrement polarisé avec d'un côté, les partisans de l'avortement - ceux qui défendent le droit à y accéder - et l'autre extrême, les défenseurs de la vie - ceux qui cherchent à interdire toute forme d'avortement. Il existe trois types d'interruption de grossesse : l'utili... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles