C’est difficile, de faire des économies

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Simplification

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est difficile, de faire des économies

Publié le 3 novembre 2014
- A +

Bon, le budget, aussi pourri soit-il, a fini par passer à Bruxelles. C’était parfaitement prévisible, et le psychodrame en carton n’a trompé que les plus naïfs. Cependant, le problème initial (trouver des sous) reste entier. L’État est exsangue, et avec la brochette de clowns de compétition qui le gouvernent, on se demande exactement comment il va parvenir à boucler son année.

Le plus drôle, dans ce constat économique désolant, est la propagande détendue dont font preuve les médias qui, il faut bien le leur accorder, ne savent absolument pas où donner de la tête. Noyés dans des informations contradictoires qui leur arrivent en vrac, délivrées par des politiciens tous plus avides d’exposition médiatique que de souci de cohérence, nos fiers organes de presse subventionnés se relaient pour expliquer aux Français que, si la situation est critique, elle n’est pas désespérée et que, déjà, on aperçoit des lueurs d’espoirs.

Je n’ai pu ainsi m’empêcher de glousser en tombant sur les différents articles relatant, avec de gros titres bien aguicheurs, toutes les économies enfin générées par le fameux choc de simplification que nos preux gouvernants ont provoqué à la force de leurs petits bras musclés.

Pour les Échos, on apprend ainsi que l’économie globale, pour la France, des gros paquets joufflus de mesures annoncés ces douze derniers mois aurait atteint 2,4 milliards d’euros, selon un chiffrage aux petits oignons effectué par les services de l’État, pas du tout juge et partie dans l’affaire. Pour rappel, en avril dernier, une cinquantaine de mesures avaient été présentées par Mandon, le secrétaire d’État en charge de cet épineux dossier, mesures que le papier des Échos ne rappelle pas en détail (c’est dommage), et qui se contente de claironner, de concert avec Bercy, quelques conditionnels putatifs hypothétiquement probables sur les gains réalisés, en notant toutefois que « parmi les mesures présentées en avril, très peu sont appliquées à ce jour », sans pour autant s’étonner qu’on ait déjà pu économiser autant.

Pour Le Figaro, c’est 11 milliards d’économies qu’on atteindra courant 2017. La trajectoire est connue, le guidon est fermement tenu, les petites jambes pédalent, la tête est baissée, et … l’article enfile alors des mesures qui, si elles simplifient assurément la vie des Français concernés, laissent franchement perplexe en ce qui concerne les 11 milliards annoncés, qui ne sont pas du tout, contrairement à ce que la tendance actuelle laisse penser, une petite somme : congés d’été des boulangers organisés librement, apprentissage assoupli pour les mineurs, petit nettoyage de la définition de « jour » dans le code du travail, différents bricolages technoïdes (oraux du bac par visioconférence, « chat » avec Paul Employ, etc.)… Bref, on peine franchement à voir dans cette litanie de petits ajustements certes utiles mais vraiment pas fondamentaux autre chose qu’une amélioration à la marge des conditions dantesques des contraintes bureaucratiques et administratives en France. Quant à croire que ceci va vraiment permettre d’économiser 11 milliards d’euros, cela relève d’un vœu pieux quasi enfantin.

ministère des petites économies

Par analogie, ce choc de simplification représente tout au plus le dépôt d’un peu d’huile dans les rouages d’une porte de prison aux 58 verrous. Ils seront plus faciles à fermer et à ouvrir (chouette !), la porte ne grince plus lorsqu’elle se referme (youpi !) et ce nettoyage de la cellule assure une hygiène décente (hourra !), mais les murs sont toujours aussi épais, et les gardiens se foutent toujours aussi ouvertement de votre gueule.

Car pendant le temps où on nous détaille les calculs de Bercy concernant ce fabuleux choc de simplification, on découvre que les (encore très) hypothétiques économies réalisées seront bien vite englouties dans différentes gabegies dont l’État a le secret.

remuneration ministeriellesPar exemple, comment ne pas mettre en face de ces économies les émoluments en hausse croissante des conseillers ministériels ? Pendant que Bercy prétend économiser des milliards avec des « tickets resto dématérialisés », la rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de 7,1% entre 2013 et 2014 et leurs primes ont grossi de 4,3% sur la même période, soit une augmentation moyenne de 6,5% de plus cette année que l’an passé.

Par exemple, comment oublier, d’un coup, le magnifique fiasco de l’écotaxe qui va, selon toute vraisemblance, coûter à l’État français (et donc, à tous les contribuables) largement plus que les modiques économies réalisées par ces petits ajustements paperassiers ? Eh oui : cette taxe, que les camions (puis les voitures) n’auront finalement pas à payer le sera, de façon détournée, par l’ensemble des contribuables à la suite d’un procès qu’on sent déjà long, riche en rebondissements débiles, en déclarations ridicules et en petites phrases stupides, entre l’État (et son actuel gouvernement) et la société Ecomouv’, officiellement en charge de la collecte de la défunte taxe.

ecomouv

Et lorsqu’on voit les sommes en jeu, on comprend qu’il va y avoir du sport, ne serait-ce que dans les estimations de ce que tout ce bordel endimanché va nous coûter, la presse, comme à son habitude, barbotant dans l’incertitude et l’approximation globale. Pour Le Monde, ce sera plus de deux milliards d’euros. Peut-être. En tout cas, HuffPost évoque un milliard, et Le Figaro, certainement plus d’un. En tout cas, difficile de faire la part des choses entre la bêtise de nos dirigeants lors du précédent gouvernement et celle de ce gouvernement-ci. Le capitalisme de connivence, bien gras, bien dégoulinant, qui aura présidé à l’instauration de cette taxe idiote et la création de la société collectrice se dispute avec les manœuvres gênées des actuels dirigeants qui, après deux ans d’atermoiements pathétiques, se décident à laisser tomber le bazar, une fois que toutes les infrastructures sont en place et que les salariés sont déjà en poste. Le temps de réaction de ces gens (pour une facture minimale de 800 millions, quoi qu’il arrive, je vous le rappelle) laisse perplexe dans un monde qui va toujours plus vite. Et lorsqu’on apprend que ces mêmes mollassons vont triturer le contrat (au demeurant signé en juillet 2013 par … Bernard Cazeneuve) par tous les bouts pour tenter d’y trouver une faille et se sortir du pétrin dans lequel l’autre majorité d’abrutis les a poussés, on voit déjà se dessiner la coûteuse bérézina.

Mais ne vous inquiétez pas. Entre les petites réductions des uns, les petites augmentations des autres, les ajustements micrométriques ici et les nano-rabotages par là, tout se passera bien, forcément. S’il faut des miracles pour sauver le pays, le gouvernement fera des miracles. Je vous le rappelle :

Le socialisme, vraiment, c’est magique™.

socialisme magique
—-
Sur le web

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • Grosse déprime !
    Dans ce pays où l’on n’a plus aucun contrôle sur notre vie, où la mort n’est même pas envisageable d’une manière légale (sauf à acquitter avant de mourir sa TAXE à la collectivité et de bien vouloir mourir de l’autre côté de la Frontière, merci !)

    Dans ce pays où l’on traque le particulier qui essaye d’échapper à l’enfer fiscal, comme le font si bien nos élus. Traque avec Douane armes au poing !

    Pendant que des dealers vendent leur drogue tranquillement dans leur banlieue…
    Pendant que Hollande fait la morale aux Canadiens qui ne veulent pas dépérir comme nous les Français.

    C’est vrai, c’est indécent ce monde qui affiche une santé économique prospère.
    Comme par exemple les îles Caïman, le Qatar et l’ensemble des pays libéraux où la taxe n’est pas la 1° nature de l’État.

    Finalement, là où l’humain est respecté ainsi que son travail, il y a simplement plus de bonheur et d’entrain à vivre. Merde à la fin, il faut arrêter cela !
    C’est tropinjuste. Interdisons le libéralisme mondial.

    Noyons les dettes de la France dans une super cagnotte Européenne, faisons payer nos dettes aux British, aux Allemands.

    Pendant ce temps Fabius et colette royale font le buzz merdiatique. Il faut cesser le rejeter du CO2.

    Mais, bien sur, voilà l’idée qu’elle est bonne et bien paradoxale. On peut difficilement faire plus con dans le genre.

    Pendant ce temps des gens rêvent de mourir dignement et échapper à leur cancer en phase terminal. Pendant ce temps des petits chats miaulent, ou se font matraquer la gueule par un alcoolique chômeur qui bat aussi sa femme devenue féministe.

    Pendant ce temps des gens de classe moyenne rêvent de se casser de cet enfer, sans avoir assez d’argent pour le faire.

    Pendant ce temps, nous déprimons, nous nous rabougrissons, nous nous rata-tissons, de plus en plus.
    J’ai comme des envies de Proudhon, de révolution, d’anarchie. De tout péter. Mais c’est INTERDIT !

    Car ta gueule, c’est comme ça. Merde à la fin.

  • Comme chacun le sait dans ce milieu, ceux qui ne palpent pas au moins 10000 par mois avant 50 ans sont des minables qui ont raté leur carrière.

    • C’est un peu « normal », car n’oublions pas que 10 000 correspondent en réalité à 2000 € in fine.

      Souvent il s’agit de gens d’un certain niveau social, avec des études et un train de vie correspondant.
      Il s’agit des nouveaux pauvres !

      A l’inverse, je prends pour exemple mes voisins fonctionnaires:
      Ils ont des maisons avec un petit crédit à taux zéro sur 50 ans. Même avec un salaire de merde, ils partent en vacances le cœur léger.

      Bien sur l’on pourrait me rétorquer: bah, tu n’as qu’à faire fonctionnaire !

      Hélas, il faut avoir la mentalité d’un cafard ou d’un parasite. Et puis en ces temps incertains, cela risque de tourner au vinaigre pour ces gens là.

      Et puis taper sur du chatons mignon c’est quand même beaucoup plus sexy avec une bouteille de whisky à la main, la clope gitane au bec et la femme qui gueule en arrière:

      – Retourne au boulot, bon à rien.

      Là, vous la sentez l’ambiance.

      Pour reprendre une belle image: le ventilateur est lancé à fond. La matière brune va bientôt décorer les murs de la mère France.

      • Comment faites-vous pour vivre E-moi ? Et qui arrive à vous supporter tous les jours? Ça doit être triste la vie avec vous. À se demander qui est le plus dépendant de l’état, vous ou moi…

        • oui, vous avez raison.

          Je vais disparaître 6 mois, ou plus.

          Ça me rend fou la connerie de nos énarques. De toute façon, je n’ai plus rien à leur donner !

          J’espere pouvoir regarder la Tv, confortablement assis dans mon salon, des insurrections sanglantes pendant que je penserais à la philo et aux théories libérales….

          Je ne serai pas dans les manifs (je suis réformé). Je constaterais la débâcle humaine, de loin.

          Là ! Bisous ma petite bichette. Ou Adieu, plutôt !

          P.s les humanistes comme moi, ne sont pas des gens aimables de toute façon.

          • Je n’ai pas dis que vous n’étiez pas aimable, j’ai dit que vous me rendiez triste avec votre pessimisme ambiant comme si votre bonheur ne dépendait que de l’état et de son sort.
            Oui, on est bien à regarder la télévision, confortablement dans mon salon, c’est reposant 🙂

            Ne devenez pas aigri si vous m’abandonnez, la vie ne le mérite pas 😉
            PS: ohh ça c’est comme qd mon horoscope dit que je vais être irritable toute la journée, autant y aller franchement si mon horoscope le dit…

            • « on est bien à regarder la télévision, confortablement dans mon salon, c’est reposant »

              A mon avis, il est beaucoup plus reposant de ne pas regarder la TV. Peut-être que certains peuvent rire au second degré en écoutant les guignols qui y défilent, mais ce serait faire preuve d’un nihilisme compulsif.

              Le problème n’est pas récent : je me souviens quand j’étais étudiant des longues périodes passées sans télévision ou autres media, suivie de la redécouverte de celle-ci : stupeur et effarement ! Car il faut prendre un peu de recul (et un minimum de sevrage) pour bien apprécier la profondeur de la bêtise médiatique. Assimilés au jour le jour, l’incohérence, l’absurdité, la banalité, la fausseté des propos ne fait plus réagir de façon adaptée : on perd son esprit critique, on croit n’importe quoi (en positif ou en négatif). Essayez une petite période (3 mois mini) de sevrage, puis regardez à nouveau ! Vous verrez : il n’y a plus alors de bonne ou mauvaise nouvelle, mais uniquement des clowns.

              • pragmat: « A mon avis, il est beaucoup plus reposant de ne pas regarder la TV. »

                Sur canalsat (sans les chaines canal ! Plutôt crever !) il y a les chaines discovery, geographic, voyage et histoire qui sont excellentes, ce sont quasi les seules qu’on regarde. Une fois tous les trois mois, on décide de se faire un petit coup d’info moscou et on s’amuse à dénombrer toutes les conneries, mensonges, grosses (c)omissions et larmichettes solidaires conventionnées.

                Mes enfants sont éduqués au « qu’on ne voit pas » et à décrypter les infos qui ne sont recommandées qu’a dose homéopathique, ça rend fous les gens. On en voit régulièrement passer ici des « l’homme est une merde » bon à enfermer.

                Sur BFM il y a Nicolas Doze qui est bien mais on le trouve sur internet et à la demande.

            • Mathilde de St Amour: « qd mon horoscope dit que je vais être irritable toute la journée, autant y aller franchement si mon horoscope le dit… »

              Le mien m’avais prédit la rencontre de l’amour de ma vie hier.
              Il est deux heure du matin, je ne m’explique pas ce retard… !??

  • Ca me dépasse,

    La dette augmente le chômage augmente les impôts et taxe augmentent.

    Mais c’est pas faute, aucune solution rien de rien, le vide sidérale, je comprend juste une chose, la place est vraiment trop bonne….

    Thevenoud est toujours député …. ça gène personne dans les médias subventionnés…

    Vivement la hausse des taux, ca va piquer dur ….

    • Vous savez quand vous avez la gangrène dans un stade avancé, il est souvent plus utile de boire comme un trou que de se couper la jambe.

      Je dirais que nos dirigeants préfèrent se torcher la gueule jusqu’au bout. De vrais fêtard nos socialistes de l’ENA.

      Ah, j’oubliais le plus drôle, en plus de la gangrène, ils nous laissent la note à payer. Des vrais déconneurs !
      HAHAHAHAHAHAHA, PS, partenaire officiel de Lapin Crétin. (LC, un cousin du PC)

      • E-moi: « Je dirais que nos dirigeants préfèrent se torcher la gueule jusqu’au bout. De vrais fêtard nos socialistes de l’ENA.  »

        Je serais socialaud je me dirais que vu le mur qui approche, il suffit de profiter tranquillous jusqu’en 2017 sans remuer la vase, puis refiler le tas de merde aux autres et les regarder se manger le mur tout en donnant des leçons de morales avec une auréole toute neuve.

        Tout bénef !

  • La meilleure image qu’a donné h16 est : « on va économiser sur les trombones ».

    D’un autre côté, les socialistes ne sont pas aussi naïfs. Ils appliquent simplement le principe du « après nous le déluge », avec bonne conscience car ils pensent agir pour le « bien commun », à charge de leurs successeurs de rétablir les choses sans revenir sur leurs mesures progressistes débiles (ils y veilleront !).

    Mais la où ils sont le plus dangereux car ils dépensent leur connerie sans compter, c’est encore sur l’écologie dont l’écotaxe est l’emblème ou du moins le premier exemple flagrant et déflagrant. Le « bien commun » se double alors d’une conscience de « nécessité absolue » qui fracasse à grand bruit les limites du n’importe quoi.

    Cependant, le n’importe quoi se paye toujours plus tard avec les intérêts. La multiplication des menues gabegies sera déjà difficile à annuler ou à compenser, mais ce n’est rien par rapport à la casse organisée au nom de l’écologie et inscrite en dur dans la loi et l’organisation. Que chacun se fasse une raison : le réveil sera très dur quand il faudra passer à la caisse.

  • Tiens, à propos vous avez vu que le gouvernement recule encore sur la suppression des « petites taxes » qui souvent coûtent plus cher qu’elles ne rapportent:

    http://www.lefigaro.fr/impots/2014/10/19/05003-20141019ARTFIG00132-le-gouvernement-recule-sur-la-suppression-des-petites-taxes.php

    Des taxes sur les babyfoots, sur les graines oléagineuses, etc.
    C’est incroyable l’imagination qu’ont ces gens pour nous détrousser !

  • Puisque la guerre est declaree, je continuerai de faire la mienne avec mes petits moyens. Pour eviter de faire rentrer plus de nourriture dans la gamelle du mammouth, et en ce qui concerne le recyclage de l’ecomouv, je prendrai dorenavant moins l’autoroute, de facon a faire des economies, infimes certes, mais superieures a l’augmentation. C’est pas grand chose je vous l’accorde, mais c’est une maniere facile et legale de massacrer leurs petits plans taxatoires.

    And every little bit helps.

    • Il y a un autre moyen de nuire a ces vermines et les acculer a la faillite: faire le maximum par soit même pour éviter la taxation, il vaut mieux travailler moins et faire pour soit que de bosser comme un dingue et tout redonner en taxes au mamouth; autre moyen( et c’est tres facile) n’acheter que du matériel et des biens de consommation étranger; De toute façon nous allons a la faillite autant y aller le plus vite possible afin qu’il reste quelque chose pour redémarrer

      • Ou habiter a l’etranger, et payer tout en liquide lorsqu’on est en vacances en France, les methodes varient. De plus en plus de Francais reinventent le systeme D dans leur combat contre l’etat voyou. Les socialistes se croient forts mais ils ont perdu d’avance. Nous sommes bien trop mombreux, et cela ne fait que commencer.

    • Rapport a mon petit commentaire precedent, et comme Segolene Royal et son precedent mari commencent – vraiment – a nous les briser menu, j’ai pris la decision, de maniere unilaterale et preventive, de les « taxer » des aujourd’hui d’un montant de 41,68% sur mes trajets autoroutiers a venir.

      Je m’explique.

      Voila deja deux ans que les roulements de tambours socialistes nous annoncent l’introduction d’une ecotaxe. Ajourd’hui c’est Segolene Royale, la socialiste mal nommee, qui s’avance avec son tambour et ses fifres. Personnellement, je suis persuade, comme presque tout le monde ici – nous en sommes tous persuades – qu’il y a deja trop d’impots en France et que la tendance devrait-etre, spectaculairement, a la baisse plutot que d’insister a en inventer de nouvelles. Et de tourner autour du pot, tout en nous prenant pour des cons, de facon a essayer de trouver la maniere la plus invisible possible de nous administrer la nouvelle taxe. Et de continuer a foutre en l’air l’economie.

      Pour lui lancer un petit message d’avertissement, ainsi qu’a son precedent mari, tout en lui expliquant que nous avons les moyens de reciproquer, faites comme moi et ce que je suggere ici. C’est parfaitement legal et c’est fort douloureux pour la bete. A doses faibles mais repetees.

      Je ne suis jamais presse sur les routes, je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas, c’est donc a ce genre de conducteurs que je m’adresse. Je prends l’autoroute parceque c’est facile, et que je n’ai pas a me creuser la tete, mais en fait je pourrais tres bien me passer d’une petite portion de mes trajets autoroutiers. Je viens en vacances en France plusieurs fois par an, et j’ai decide qu’a l’avenir je ferai la chose suivante, pour commencer a mettre le mammouth au regime :

      Je fais des trajets reguliers entre les memes villes et sur les memes autoroutes.

      Pour mes trajets reguliers de 2×300 km, qui me coutent environ 25,00 euros de ticket d’autoroute a l’aller et le meme au retour, je me propose de quitter l’autoroute pour les derniers 100 kms (un petit trajet sur la N7 n’est pas desagreable); ma TVA, payee sur le ticket, passe de 5,00 a 3,33 euros, et sur mes trajets de 200 km, si je quitte l’autoroute pour les derniers 100 km (ce qui me serait tres facile, je pourrais meme passer dire bonjour a Francois, a Mougins, au passage, rendant l’utile a l’agreable – je suis sur d’etre tres bien recu, c’est un homme qui aime le peuple) sur un trajet qui d’ordinaire me coute 15,00 euros, je passe de 3, 00 euros a 1,50 euros de TVA.

      D’ordinaire ces trajets autoroutiers, que j’effectue nombre de fois dans l’annee, me coutent un total de 16,00 euros de TVA. Avec mon nouveau systeme, les 4 trajets, multiannuels, ainsi amendes, ne verseraient plus que 9, 33 euros dans les caisses de l’etat pour chacun de mes sejours en France. 6, 67 euros de manque a gagner ce n’est certes pas beaucoup mais c’est une maniere personnelle de « taxer » le mammouth. Et cela correspond a une baisse de – 41,68%. Que d’autres suivent et pour l’etat cela devient moins marrant.

      Je suis sur que nombre d’entre nous pourraient suggerer d’autres methodes pour punir d’autres exactions taxatoires de la part du gouverment. Et comme je suis un mechant liberal, je n’attendrai meme pas que le nouvel impot soit leve. Je fais des aujourd’hui un « proces d’intention » et je commence immediatement.

      It is high time that we fight back.

      S’ils nous taxent – « taxons » les !

  • Mais non, arrêtez de nous raconter des salades !
    Les marchés financiers continuent à nous prêter à des taux très bas, si c’est pas un signe que les investisseurs ont foi en l’avenir de la France et son économie alors je ne sais pas ce que c’est 😉

    • Les investisseurs n’ont pas confiance en la France mais ils savent que légalement l’état peut puiser dans le patrimoine des citoyens. Il ne faut pas en déduire que notre économie est robuste et a de l’avenir mais que nous sommes dirigés par des voyous .

  • L’économie de marché connaît des phases d’expansion et de récession.
    Ces dernières sont cruciales car elles éliminent les erreurs, ce qui est nécessaire pour la prospérité.

    L’État ne connaît pas la remise ne cause.
    Le postulat est que le secteur communiste de l’économie ne connaît pas l’erreur.
    L’économie communiste est donc devenue largement prépondérante.

    La récession de l’État se fera donc dans la banqueroute et la violence.
    Ou elle ne se fera pas et la France sera pauvre.
    Dans les deux cas, partez si vous le pouvez.

  • Et les logiciels de paye pour la fonction publique ? abandonnés ? Ces chantiers avaient démarré il y a 5 à 10 ans et ont couté des centaines de millions € …. au contribuable, éternel pigeon. Il faut une personne pour gérer la paye de 200 salariés! Quand l’état parle de simplification on se paye notre tête. Le gaspillage est partout et il est érigé en système: il y a une grande perversion car ceux qui gaspillent cet argent dans les dépenses improductives prétendent sauvegarder l’emploi et faire tourner l’économie Ou bien ils sont très malhonnêtes ou bien ils sont nuls en économie.

    • 1 personnes pour 200 fiches de paie?
      Ca fait donc en moyenne 10 fiches par jour pendant 20 jours par mois.
      Ils font tout a la main et on leur a interdit la calculette ou quoi?

      • Absolument pas mais il faut trois fonctionnaires pour faire le travail d’un seul entre les conges les ab sences les soit disant maladies(toujours au milieu d’un pont)les autorisations d’absence pour motifs fantaisistse, les absences la veille des vacances(eh oui faire ses valises est considèré comme temps de travail) les temps a discuter de tout et de rien pour faire passer le temps le temps a la machine a café ou a papotter a la photocopieuse et le pire le termps de débaler le bureau et de le remballer les temps de discution syndicales etc etc bref ils ne travaillent que lorsqu’ils ont épuisé tous les moyens d’y échapper mais c’est pas grave, ce sont ces connards de contribuables qui payent

  • En ne faisant pas les réformes, même pas une once, ils risquent bien d’avoir le FN au second tour.
    Bravo ❗
    Et le PS d’être repoussé à l’extrême « droite ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Conformément à la loi du 6 novembre 1962 modifiée par l’article 2 de la loi organique du 5 avril 2006 relative à l’élection du Président de la république, sont publiés au JO du 19 juillet 2022 les comptes des 12 candidats à l’élection présidentielle du 24 avril 2022.

Comme en 2017, Emmanuel Macron a été le plus dépensier lors de la campagne qui a mené à sa réélection le 24 avril dernier (16,7 millions). Et comme il y a cinq ans, la finaliste Marine Le Pen (11,5 millions) s'est montrée plus économe que certains candidats qui n'ont pas r... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles