Budget 2015 : Sapin retrouve 3,6 milliards

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hollande sapin rené le honzec

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Budget 2015 : Sapin retrouve 3,6 milliards

Publié le 28 octobre 2014
- A +

hollande sapin rené le honzec

Les socialistes sont tellement nuls qu’ils en deviendraient attendrissants. Après avoir reçu un mauvais cahier de note du Proviseur du Bahut de Bruxelles, Hollande a tancé son pote de classe de cancres roses pour trouver un truc, genre comme quand ils ont triché au bac. Du coup, Sapin (ministre de l’Économie, arrêtez de vous marrer), comme ça, sans se fouler, il a trouvé 3,6 milliards d’euros de recettes supplémentaires, ou d’économies, on ne comprend pas bien parce qu’il y a des tâches, des ratures et des coups de gomme sale sur son devoir.

Hollande, c’est le candidat au bac de président qui avait été incapable de chiffrer correctement le coût des 60 000 profs qu’il avait sortis de son chapeau magique, le gars qui promet 50 milliards par-ci, un budget équilibré vers 2100 avant la fonte des glaces par-là. Sapin, c’est le vieux routier énarque qui, déjà ministre de l’Économie sous Bérégovoy, annonçait triomphalement une croissance de 2,3% en… 1993, en réalité, une récession s’ensuivit !

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le président Emmanuel Macron a rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Ce dernier assure actuellement la présidence tournante du groupe de Visegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie et Hongrie) et a invité le président français à participer au sommet de ce groupe. On assiste à une opération de séduction mutuelle entre les deux dirigeants.

Un rapprochement sur fond de souveraineté européenne

Si Macron a pointé les exigences européennes en matière d’État de droit et de respect des valeurs ... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Décidément, la crise sanitaire aura mis à mal le libéralisme. Ses opposants ont pu donner libre cours à leurs penchants liberticides. Plus grave : une partie des libéraux eux-mêmes ont pris des positions plus que critiquables. Que ceux pour qui la liberté n'est pas au centre de leur pensée la bafouent est une chose, mais que ceux qui prétendent la soutenir soient les vecteurs du tournant autoritaire actuel en est une autre.

Au sein de l’Union européenne, bon nombre de formations politiques issues de l'ALDE... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles