Le suicide français : Éric Zemmour devant l’Histoire

Dans son dernier ouvrage, « Le suicide français », Éric Zemmour démontre qu’il n’est pas un historien, mais un idéologue extrémiste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
eric zemmour credits fondation France-Israel (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le suicide français : Éric Zemmour devant l’Histoire

Publié le 24 octobre 2014
- A +

On sait que Jean-Marie Le Pen admire la correction des occupants nazis en France, qu’il considère que les fours crématoires sont un détail et doute de l’ampleur de l’Holocauste.

Mais son disciple, le pamphlétaire Éric Zemmour, dans un livre intitulé Le suicide français, va plus loin encore, prononçant un vif éloge du régime de Vichy qui aurait « sauvé les Juifs de France ». Selon Zemmour, seuls auraient été livrés aux nazis des « immigrés clandestins » : par un regrettable hasard, ces clandestins étaient parfois juifs. Cette grande bonté de Pétain qui voulait garder la France pure, la France aux Français, a malheureusement, selon Zemmour, été niée par l’historien américain Robert Paxton.

De fait, dans son livre La France de Vichy, publié en 1973, Paxton a démasqué le régime de Vichy à partir de l’étude des archives et pas des discours politiques idéalisant la France résistante, en démontrant combien Pétain et ses sbires (du type Maurice Papon à la Préfecture de Bordeaux) participèrent activement à l’extermination de tous les Juifs, français ou pas, et se précipitant au-devant des exigences allemandes. Mais pour Zemmour, Paxton est un acteur diabolique dans le vaste complot qui détruit la France éternelle, la France pure1.

À cette défense grotesque de Vichy, Paxton a déjà répondu dans la presse française, et il s’explique plus complètement sur l’ensemble de son œuvre dans le magazine de décembre de France-Amérique. En vérité, aucun historien français ne conteste plus les conclusions de Paxton, mais Zemmour n’est pas un historien. Il s’inscrit dans la vieille lignée des idéologues d’extrême droite, de La France juive d’Édouard Drumont, publié en 1886, en passant par les partisans du fascisme des années 1930, les négationnistes des années 1960 (Robert Faurisson, par exemple). La trame de cette idéologie est constante : la Vraie France est en déclin parce qu’elle est envahie par les Juifs. Zemmour étant juif, il reporte sa haine sur les Arabes, les Africains et les Roms. Cette invasion est organisée par des élites qui haïssent la France, les polytechniciens, les énarques, les communistes… Autant il aime Pétain, autant Zemmour hait de Gaulle, lui qui a bradé « nos belles colonies » (la famille Zemmour est algérienne) et pire encore, il a autorisé, en 1965, les femmes à ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari. Avant de se spécialiser dans la haine des immigrés, Zemmour avait fait campagne dans un premier ouvrage, Le premier sexe, contre les féministes qui interdisaient aux femmes d’être des vraies femmes et aux hommes, des vrais hommes.

Robert Paxton a comparé Zemmour à certains thuriféraires du Tea Party américain, mais la comparaison ne tient pas. Le Tea Party est un mouvement politique opposé à l’État, tandis que Zemmour aime l’État à condition qu’il soit géré par Pétain ou, par manque de vrais chefs, par des mâles blancs pourchassant les immigrés. Zemmour est bien français car le fascisme dont il est l’expression est aussi une tradition française : c’est malheureux mais indéniable, le succès de son livre en témoigne.


Sur le web

  1. À l’occasion, il faudrait que Zemmour m’explique pourquoi mon père fut arrêté en 1944 par la gendarmerie française à Agen, et pas par les nazis. Un « détail » sans doute.
Voir les commentaires (226)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (226)
  • l’avantage, avec Mr Sorman, c’est que l’on sait à l’avance que l’on va avoir une leçon du plus grand maître le plus intelligent de tous les temps et de tout l’univers. Il devrait s’essayer en politique, il a le bon profil par rapport à ceux que nous avons aujourd’hui.
    Trêve de plaisanterie, cet homme me fatigue avec ses grandes leçons de morale de nanti bobo.

    • La milice est venu cherchait mon grand père à Angoulême pour le déporté, avec un document signé de PAPON.
      Mais selon Mr ZEMMOUR tout cela n’est que le fruit de mon imagination.

    • Oui , avec Sorman , il suffit de lire le titre de l’article , il est si transparent , pas besoin de lire le texte !!!

    • +1000

      C’est avec ce type d’individus que nous subissons depuis trente ans que l’extrémise vient !
      Il ne se rend même pas compte qu’il est la cause du virus qui tue le corps !

      Sacré SORMAN….

    • @ Lafarge, je souscris,
      @ Galt, attention aus effets de la propagande.
      Une solution apprendre à lire (c’est facile).
      Sorman fait ici un exercice audacieux :
      1. des « immigrés clandestins » pour « juifs étrangers »,
      2. « Zemmour étant juif, il reporte sa haine sur les Arabes, les Africains et les Roms » fallait le faire !
      3. « Zemmour hait de Gaulle » pas mal non plus !

      Sorman, trop c’est trop, Zemmour a du vous faire quelque chose.

    • Je n’aurais pas mieux dit. La suffisance alliée au discours moralisateur. Le camp du bien. Il n’y a rien de bon pour la réflexion à tirer d’un tel article. Le fond de l’article est haine, chouinerie, attaques personnelles, mauvaise foi.

  • J’écoutais hier soir Jean – François Kahn sur France 5.

    On ne peut pas dire qu’il soit un meilleur historien que Zemmour sur nombre de points.

    Comme quoi, l’Histoire dévoyée pour des raisons idéologiques est toujours contestable.

    • Du patriotisme revanchard à l’auto-flagellation contrite en passant par le déterminisme marxiste, de Michelet à Furet, en passant par Marc Bloch et Lucien Febvre, l’idéologie de référence a guidé la réflexion. Même chez Ranke. Au lecteur de faire le tri …avec ses propres biais.

  • Zemmour déteste De Gaulle?
    On doit pas parler du même!

  • Le texte est insipide et Sorman est « légèrement » partie prenante quand il déclare ailleurs que «la France, c’est toutes les cultures en même temps» et que sa fille Joy embraye par « les jeunes en ont rien à foutre de l’identité nationale » . Il est certain que la France ne s’est pas construite grâce à ce type de personnalité mais contre ce type de personnalité.

    • Je vous confirme que la grande majorité des jeunes français se fout totalement de l’identité nationale française. Et se barre à l’étranger en masse pour y réussir, d’ailleurs, plutôt que rester sur place à moisir avec le reste du pays.

      • Pourquoi se barrent-ils ? Parce que l’Education Nationale ne leur a jamais fait aimer le pays, parce qu’ils sont jeunes et cons comme disait le chanteur, qu’ils méprisent le pays qui les a fait naître. Qu’ils partent, ça nous débarrassera d’imbéciles finis. En attendant, nous allons reconstruire la France, créer de l’emploi, révolutionner le paysage français. Et ça se ferait sans les fuyards !

        • « En attendant, nous allons reconstruire la France, créer de l’emploi, révolutionner le paysage français. Et ça se ferait sans les fuyards ! »

          Avec des gens de votre capacité intellectuelle j’en doute.

          De la part d’un émigré.

          • J’ai la capacité intellectuelle d’un rapace. Résister à l’Etat français, c’est aussi le combattre chez soi. Cordialement, monsieur l’émigré.

            • Excellent. En attendant le gouvernement semble plus préoccupé par la fuite des français et des entreprises que par vos actions, qui sont…. Quoi exactement? Cracher des phrases guerrières sur un forum ne coute guère, mais ne rapporte rien non plus, a part une vague gloire en mousse auprès de deux-trois naifs qui traînent dans le secteur.
              Le mouvement de fuite des talents inquiète en haut lieu, vos babillages en ligne, j’en doute. Il y a ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas…

              • Qu’en savez-vous de ce que je fais et vais faire ? Rien. Quant à vos propos sur l’identité nationale, sur la quête d’identité, je dis : et alors ? Est-ce mal de se chercher une identité dans un monde qui refuse toute substance pensante, tout corps politique et social sûr de lui, dans un monde de flux que rien n’arrête. La quête d’identité n’est pas méprisable, elle est noble. Et étrangement, on l’accepte envers les autres peuples mais dès qu’il s’agit de la France et des peuples européens, les gens comme vous font tout pour empêcher une prise de conscience et un sursaut culturel (car il s’agit avant tout de culture et non uniquement d’identité).

                • juste une question athos c’est votre vrai nom ??? (car c’est pas très francais comme nom). je suis d’accord avec vous dans une certaine mesure.. il n’y a pas de mal à être patriote et à avoir une identité nationale (les gens ont besoin de repère, il est absurde de vouloir détruire leurs repères). les jeunes quittent la france pour des raisons économiques. ils n’ont aucun espoir, aucun avenir en france alors ils partent ailleurs, là où ils sont des possibiltés. la france est l’un des pays où l’on gache le plus les talents en grande partie à cause de la bureaucratie et de l’état. mais un jeune qui quitte la france peut très bien être profondément patriote (j’en cnnais personnellement) et apeut très bien aimer la france. je doute d’ailleurs que les francais à l’étranger soient moins patriote que les francais en france. qui votent pour le fn ??? les jeunes des classes populaires (alors que ceux qui s’exilent viennent plutôt des classes supérieursde milieu éduqué). maintenant, je serais pas vous dire si les jeunes francais se soucient plus ou moins de l’identité nationale que leurs ainés (il faudrait voir des études) mais en tout cas, dire qu’ils s’en foutent est faux. et la majorité des jeunes francais ne se barrent pas à l’étranger, il est vrai qu’il y a une augmentation (avec la dégradation de la situation économique en france) et que une bonne partie des jeunes hésitent à partir mais ceux qui partent restent minoritaire.

                • il est faux de dire que les jeunes quittent la france parce qu(ils sont cons ou qu’ils n’aiment pas la france. il n’y a rien de stupide à quitter la france et on peut très bien quitter la france tout en étant patriote. l’éducation doit être le role des parents pas de l’éducation nationale qui doit se contenter d’enseigner (au sinon, on arrive dans des situations comme en france où l’école devient un lieu de propagande gauchiste). pour un pays qu’est ce qui est le mieux que les jeunes restent (mais comme ils n’ont pas de travail, ils font au chomage) ou que les jeunes (une partie) quittent ce pas pour trouver du travail dans un autre pays ??? le second cas permet non seulement que les jeunes ne soient pas un poids pour la société (chomeur) mais aussi cela leur permet d’acquérir de l’expérience professionnelle (il y a des chances qu’ils reviennent par après dans le pays). cela permet aussi aux jeunes de commencer à constituer un capital (s’ils accumlent un certain capital, il y a des chances qu’ils l’investissent (en partie) dans leur pays d’origine). je connais un grec qui a quitté la grèce et qui envoie une partie du salaire qu’il gagne maintenant en grèce à sa famille. il lui arrive aussi de donner de l’argent à des oeuvres caricatives en grèce

            • Aie , Athos , le résistant intérieur !!!

        • L’être humain a une capacité infinie pour se bercer d’illusions.

        • Je suis jeune et j’ai bien l’intention de partir.
          Désolé de vous le dire mais ce sont les meilleurs qui partent, les médiocres restent. Vous ne construirez rien, seules les ruines resteront.

          • Tu pars où, pour y faire quoi ? Faire de la finance à Wall Street ?

            C’est le moment, messieurs les libéraux, Macron et Valls font toutes les réformes que n’a pas faite Sarkozy.

            Les Français deviennent des libéraux en puissance, il ne manque plus que l’acte.

            http://www.20minutes.fr/economie/1463275-20141019-francais-deviennent-plus-plus-liberaux

            • Et en plus ces nouveaux libéraux sont de gauche ! mdr.

              C’est vrai que ça met un peu les boules aux socialo de gauche ou de droite. Du coup ils vont se recycler dans la peinture.

              Bah, c’est pas grave, tant qu’il y aura des gens comme vous, on pourra toujours se marrer un bon coup.

              Merci à vous.

              • Qui a dit que j’étais de gauche ?

                J’ironisais sur vos discours pessimistes en disant que vous partiez juste au moment où Macron et Valls changent enfin le pays, où toute la France est prête à changer.

                Vous partez au moment même où de gauche comme à droite (sauf les extrêmes et les frondeurs), le libéralisme économique est enfin assumé et affiché !

                • « Vous partez au moment même où de gauche comme à droite (sauf les extrêmes et les frondeurs), le libéralisme économique est enfin assumé et affiché ! »

                  ahahahahahah

                • « le libéralisme économique est enfin assumé et affiché » ha oui, et où ??? ce ne sont que des discours, des paroles. il n’y a pas d’acte concret, pas de vrais réformes. ce sont juste de réformettes. valls et macron ne sont certainement pas des libéraux. ils sont juste plus pragmatiques et plus réalistes que la plupart des politiciens de gauche. il n’y a toujours pas eu de réduction de dépenses publiques (il s’agit d’une réduction de la croissance de la dépense publique), il n’y a pas de vrai simplification,….il y a juste eu une augmentation des impots (ce qui n’est pas libéral). quand à l’ump, c’est exactement la même chose. l’ump a un discours de droite dans l’opposition mais une fois au pouvoir, c’est fini. ils ont trop peur de faire les réformes nécessaires. sarkozy avant d’être président a fait la même chose. en plus, il y a des chances pour que ce soit juppé qui passe (ce mec n’a strictement rien de droite et n’est pas libéral).

                • Lol Athos !
                  Thanks for the laugh.
                  Signé d’un jeune con immigré dans un pays plus civilisé.

                • Athos, vous usurpez la renommée des Mousquetaires en gobant le bluff de cette troupe de Pieds Nickelés. Les amateurs incompétents qui forment le gouvernement français (et ont envoyé un des leurs, Moscovici, à Bruxelles) nous font honte et nous ridiculisent hors de nos frontières. ( que diable Fabius fait-il dans cette galère?)

                  Apprenez enfin ce qu’est le libéralisme. Vous saurez qu’il est aux antipodes de la caricature que vous fourgue la gauche et une partie de la droite, ces Jacobins prébendiers qui pratiquent impunément un capitalisme de connivence immoral pour continuer à asphyxier et à piller la France. Ce sont des satrapes qui se paient votre tête et celle de tous ces Français, rendus crédules par l’ignorance et la dissonance cognitive. C’est terrifiant de penser qu’ils représentent 50% de l’électorat puisqu’ils ont voté pour Bidochon. Beau résultat de la connivence clanique entre la gauche et la Nomenklatura qui fait de l’école publique un concentré d’échec et d’ignorance.

                  • Qu’avez-vous contre Macron et Valls, partisans du social-libéralisme ?

                    • Athos,
                      Ecore une fois votre ignorance du libéralisme est confondante. Vous n’y comprenez rien
                      Je laisserai Orwell répondre à ma place
                      En 1946, dans un article intitulé  » In Front of Your Nose », il affirme: “The point is that we are all capable of believing things which we know to be untrue, and then, when we are finally proven wrong, impudently twisting the facts so as to show that we were right.” Les électeurs de Hollande ne peuvent plus ignorer qu’ils ont fait une grosse boulette, une erreur de casting magistrale. Alors ils pratiquent cette dissonance cognitive et se raccrochent à l’espoir qu’un deus ex machina va sortir la France de débâcle tandis que leur cécité volontaire les empêche de concéder qu’elle s’aggrave chaque jour un peu plus.
                      Vous verrez les chiffres du chômage de novembre. Cela ne peut aller mieux tant qu’ils n’auront pas fait ce qu’il faut comme tous les autres gouvernants qui ont eu le courage de s’y mettre et c’est cela qui leur fait cruellement défaut à vos deux champions en peau de lapin

                      Valls et Macron ont peut-être quelques bonnes idées. ils sont incapables de les mettre en oeuvre, comme Sarko. Ils restent tous indécrottablement jacobins

                    • dans les paroles ils sont peut être partisans du social-libéralisme mais pas dans les actes. le social libéralisme n’est pas du libéralisme mais du socialisme. le socialisme ne marche pas meme la plupart des partis de gauches l’ont compris dans le reste de l’europe, c’est pour cela, qu’elles sont devenu social démocrate (qui est une sorte de nouveau socialisme, d’actualisation du socialisme) puis comme maintenant, ces partis en voyant l’échec de la social démocratie sont devenu social libéral (qui n’est pas du libéralisme mais un nouveau socialisme). en allemagne, la gauche est devenu social démocrate dans les années 50 puis dans les années 2000, elle est devenu social libéral. dans bcp de pays, la gauche est social libéral car elle a abandonné le socialisme et la social démocratie car c’étaient des idéologies complétement obselète. la gauche francaise est à la traine…..

            • Ouais… Des libéraux qui veulent plus d’État-nounou… MDR

            • mais Athos mais tu es un imbecile fini, c’est olympique ton niveau ! non seulement ta critique des expats confine a la retardation mentale, mais tes attentes politiques sont du plus haut comique.

              • Quoi mes attentes politiques ? Macron et Valls ils font les choses, c’est pas comme l’agité de Hongrie qui a promis le libéralisme, la maîtrise des dépenses publiques et ne l’a jamais réalisé (ou que très partiellement). Pur girouette qu’il était. Vous voulez du libéralisme à la Thatcher c’est ça, détruire les emplois manuels, l’industrie, faire du petit bizness, du tertiaire, vous noyer dans le numérique, spéculer sur les entreprises qui marchent, c’est ça que vous voulez ? Eh bien, partez-vous enrichir grassement en Angleterre ou aux Etats-Unis ! Allez-y !

        • Continuez… Vous finirez bien par rester entre gens intelligents…

          Mais bizarrement, l’histoire nous démontre que les gens intelligents finissent par construire des miradors et des murs pour retenir les imbéciles qui n’aiment pas leur pays… Comme en RDA, la Corée du Nord…

        • «  » »En attendant, nous allons reconstruire la France, créer de l’emploi, révolutionner le paysage français. Et ça se ferait sans les fuyards ! » » »

          Pourquoi ne pas commencer tout de suite à la reconstruire cette France, et à créer des emplois ? Qu’attendez-vous ?

      • On peut se sentir totalement français sans avoir besoin de rapprocher se sentiment avec un passeport ou une adresse non?

        • Ce besoin de matérialiser une identité nationale vient surtout d’un manque de personnalité. On a pas besoin de porter un beret, une marinière et une baguette sous le bras pour savoir qu’on est soi même français. Ceux qui le font se cherchent surtout une identité. C’est d’ailleurs certainement le cas de Zemmour.

          • Vous qui avez le besoin de porter un nom de famille devez sans doute aussi être en recherche de vottre identité j’imagine.

            Il est tout a fait normal de se rattacher a un groupe auquel s’identifier : famille => nation => civilisation => race humaine.

            • « Il est tout a fait normal de se rattacher a un groupe auquel s’identifier : famille => nation => civilisation => race humaine. »

              Il est en revanche tout à fait anormal que 3 connards viennent nous dire quel doit être ce groupe. Ce groupe, dans mon cas et dans celui de beaucoup, ce n’est pas Français.

              Je suis jeune, blanc, Français par ma nationalité et mes origines, mais certainement pas par mon identité. Et je n’accepterai pas qu’on ose essayer de me coller de force cette étiquette sur la gueule.

              Qu’on cesse enfin de prétendre parler au nom des Français.

          • Exact. Le sage ne dit-il pas d’abord « Connais toi-même » c’est à dire, toi l’individu, au centre de ton univers. Savoir qui l’on est soi-même, face à face avec soi-même, c’est construire sa propre identité. Ensuite, et seulement ensuite, on peut sentir (ou pas) l’appartenance à un groupe librement choisi.

      • Vous confondez nation et territoire visiblement. Je songe à émigrer mais je n’en ai pas rien à foutre de l’identité nationale.

      • « Je vous confirme que la grande majorité des jeunes français se fout totalement de l’identité nationale française. »

        C’est clair.

        « Et se barre à l’étranger en masse pour y réussir, d’ailleurs, plutôt que rester sur place à moisir avec le reste du pays. »

        Je confirme.

      • Les jeunes français qu’on rencontre à l’étranger (je reviens d’un an en Europe de l’Est) sont beaucoup plus patriotes à l’étranger qu’à la maison!

        Ou alors ce ne sont que les patriotes qui s’expatrient (les Bac+5 sont peut être plus patriotes que les ouvriers!), mais dans les deux cas cette théorie des « jeunes qui s’en foutent » ne tiens pas.

        • Moi aussi quand je partirait j’aimerais le pays que j’ai choisi, justement parce-que si je l’ai choisi c’est parce-qu’il correspondait à mes valeurs (évidemment dans le cadre de mes contraintes personnelles et professionnelles).

          • vous avez mal compris le commentaire d’adrien. il voulait dire que les jeunes à l’étrangers snt plus patriotes (patriote pour la france) que les jeunes francais en france. en effet, ce n’est pas parce qu’on quitte la france que l’on aime pas la france ou que l’on est pas un patriote. les jeunes quittent la france pour des raisons économiques. ils n’ont aucun espoir, aucun avenir en france alors ils partent ailleurs, là où ils sont des possibiltés. la france est l’un des pays où l’on gache le plus les talents en grande partie à cause de la bureaucratie et de l’état. mais un jeune qui quitte la france peut très bien être profondément patriote (j’en connais personnellement)

            • Tous ses voyants sont au rouge, depuis que la France  » bride ses cracks pour faire gagner les tocards » (De Gaulle). Quand on aime son pays, et qu’on n’en partage plus les valeurs , l’exil permet de lui rester fidèle ainsi qu’à soi-même. Ayant grandi à Berlin, dans le secteur occidental en Occupation, mais derrière le rideau de fer, puisqu’il fallait traverser la RDA, j’ai choisi de quitter mon pays natal par détestation de la tournure totalitaire qu’y a prise la doxa socialiste, à contre-courant de toutes les véritables démocraties.

              La France terre d’asile est devenue une terre d’exil pour les esprits libres qui n’ont pas les bras retournés et veulent jouir des fruits de leur travail et non pas de prébendes. Les répercussions de cet exode des cerveaux et des capitaux sont aussi catastrophiques que celui des Huguenots après la Révocation de l’édit de Nantes. Ils sont allés faire la fortune de la Prusse et eurent leur revanche à Sedan, deux siècles plus tard…

              Et bien évidemment, de même que « le niveau monte  » à l’école, cet exode suscite le négationnisme des autruches.

      • Ha ! vous avez des stats , une source sur la très grande majorité ?
        Enfin des éléments autres que le doigt mouillé ?

      • vous vous rendez compte à quel point votre raisonnement est stupide ??? c’est le genre de raisonnement que je m’atteindrais de la part d’un gauchiste ou d’un mec d’extrême droite (si vous quittez la france, vous êtes des traites qui n’aiment pas votre pays comme avec l’exil fiscal des riches). cela n’a rien à voir. les jeunes quittent la france pour des raisons économiques. ils n’ont aucun espoir, aucun avenir en france alors ils partent ailleurs, là où ils sont des possibiltés. la france est l’un des pays où l’on gache le plus les talents en grande partie à cause de la bureaucratie et de l’état. mais un jeune qui quitte la france peut très bien être profondément patriote (j’en cnnais personnellement) et apeut très bien aimer la france. je doute d’ailleurs que les francais à l’étranger soient moins patriote que les francais en france. qui votent pour le fn ??? les jeunes des classes populaires (alors que ceux qui s’exilent viennent plutôt des classes supérieursde milieu éduqué). maintenant, je serais pas vous dire si les jeunes francais se soucient plus ou moins de l’identité nationale que leurs ainés (il faudrait voir des études) mais en tout cas, dire qu’ils s’en foutent est faux. et la majorité des jeunes francais ne se barrent pas à l’étranger, il est vrai qu’il y a une augmentation (avec la dégradation de la situation économique en france) et que une bonne partie des jeunes hésitent à partir mais ceux qui partent restent minoritaire.

    • « Il est certain que la France ne s’est pas construite grâce à ce type de personnalité mais contre ce type de personnalité. »

      Le peuple n’a pas construit la France. Tous les états-nations l’ont été à la suite de conquêtes ou d’entente entre les monarques. Avant la démocratie libérale, nous n’étions que sujets des royaumes sur lesquels nous nous trouvions.

  • « …Zemmour est bien français, car le fascisme dont il est l’expression est aussi une tradition française : »

    On croit rêver…

  • Sorman qui parle de Zemmour sans avoir lu son dernier livre, pire encore s’il l’a lu, il n’a rien compris.

  • Je lis deux phrase et je comprend que l’on a affaire à une boule puante. Zemmour décrit comme un fan d’Hitler trépanné.
    Un peu de sérieux chez Contrepoint, please !

    • Non, vous avez mal lu, il est décrit comme un fan de Pétain, car pour mentir à propos des juifs français qui n’auraient pas été déporté par Vichy, il fait vraiment aimer Pétain.

      • Je pense que c’est un peu plus compliqué que ça sur l’affaire Pétain !

        Les faits :
        On a perdu la guerre.
        Personne ne veut s’y coller pour gouverner la France « libre »
        Le vieux s’y colle, He oui il est très vieux en 40 !
        Les boches mettent GROSSEU pression pour éradiquer les juifs d’europe.
        Le vieux fait ce qu’il peut pour éviter l’insasion du reste de la France et gagne du temps.

        Pour faire simple et non simpliste, il n’avait aucun choix.

        C’est l’allemagne Nazie qui chasse les juifs d’europe pas la France, nom de Dieu !

        Quelqu’un a attendu parler des capos dans les camps de la mort ?
        Des juifs qui se rendent complice des mises à mort en échange de leur vie !
        Qu’auriez vous fait ?
        Encore une fois, c’est l’allemagne nazie qui a amené ça, pas la France, merde !

        Le reste c’est dénigrement de soi et littérature !

        C’est ce que veut dire Zemour.

        Et Sorman, il aurait fait quoi, lui ????
        Prendre le maquis, Londres, lever la jambe ou philosopher avec les officiers allemands à Paris chez Maxim’s ?

        Lui seul le sait.

        Alors les donneuses de leçon, ca suffit.

        • J’ai longtemps « pensé » comme vous avant de tomber sur le sujet en étudiant l’économie d’après guerre… L’époque de Vichy prend aux tripes, si on aime son pays, c’est vraiment une époque qui n’est pas glorieuse du tout… Pétain était d’un autre monde, il voulait renvoyer les français à la campagne alors que le pays est en pleine mutation et qq décennies plus tard on va passer de 80% de paysans à qq %… Le monde change et personne au gouvernement de Vichy ne comprend ce qu’il se passe, ils ont pourtant une conviction forte, l’avenir est en Europe. L’avenir c’est une alliance avec l’Allemagne, ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que le programme d’Hitler est tout autre. Pétain est un vieux militaire, d’une autre époque, quand il discute avec les Allemands c’est pour négocier au mieux la position de la France en vue de la signature de la Paix! Il n’a pas compris que c’était finis, que ce code « d’honneur » ne faisait pas partie des valeurs nazi… Ajouter à cela les intrigues entre ceux qui font une fixation sur les juifs, ceux qui veulent planifier la production et profite d’un régime « fort » pour expérimenter (la fameuse synarchie) et un vielle homme qui est programmé pour époque révolue et vous avez un mélange de louvoiement, de concession et de renoncement… rien de bien glorieux…

          • Mais on est d’accord.
            Pétain était liquide…
            Je ne crois pas qu’Hitler aurait accepté un homme fort à cette place !
            Et sous le prétexte de cette vieille marionnette on veut faire endosser à la France les responsabilités des Nazies…
            Je n’ai pas écrit que Pétain et donc la France avait eu une attitude à la hauteur.
            Mais il y avait De Gaulle, Giroud et d’autres qui refusaient de reconnaître cette France fantoche !

            Et l’on voudrait qu’on assume tout ça ?
            Et ben non !

            C’est cela que j’ai caricaturé.

            @Tom
            Grâce à votre commentaire mon ignorance s’est nettement améliorée…

        • Votre ignorance des faits est assez effrayante.

  • C’est le principe même de l’histoire qui veut ça: on analyse des faits à travers une grille de lecture. Zemmour a au moins ce mérite de proposer une grille de lecture différente de celle dominante, on adhère ou on n’adhere pas à cette grille de lecture. Personnellement, je trouve ça plaisant de voir ce genre d’opinion « décalée », cela m’aide à construire la mienne. Il n’empeche que, contrairement à ce que semble penser l’auteur, tout n’est jamais tout noir ou tout blanc. Et pire: comment juger des personnages de l’histoire sans connaître parfaitement le contexte de l’epoque??

    • la grille de lecture de zémmour ne vient pas de lui mais d’historiens sérieux ( Poliakov, Michel, Henri Amouroux,…..). quand à paxton c’est un idéologue très à gauche qui a montré plusieurs fois à quel point il est partial. paxton est aussi idéologue que zémmmour mais au moins, zémmour ne prétend pas faire des livres d’histoire

  • Toujours la même histoire de poutre et de paille ; Monsieur Sorman dénonce avec véhémence un parti pris idéologique dans l’oeil de son voisin sans s’apercevoir une seule seconde de son propre aveuglement, Il nous donne enfin les codes qui nous manquaient pour décrypter le MAL :
    « le fascisme dont il est l’expression est aussi une tradition française : c’est malheureux mais indéniable, le succès de son livre en témoigne. »

    Nous atteignons ici la quintessence de la critique littéraire, la fleur du sel de Guérande de l’analyse stylistique, c’est grandiose, j’ai failli jouir… Tout y est, même la référence personnelle au papa arrêté.

    Il est vrai que nous étions trop stupides pour disposer de nos propres échelles morales, trop idiots ou aveugles (décidément) pour reconnaître le ventre fécond de la bête immonde. Vous avez apprécié ce livre – vous êtes fasciste. Merci Monsieur Sorman pour cette leçon de pensée.

    C’est typiquement le genre de texte qui me donne une furieuse envie d’acheter ce bouquin.

    • Il est vrai qu’il n’y a plus de fascistes depuis 45, tout comme il n’y a plus d’antisémites, tout comme il n’y a plus de communistes depuis 1989…

      • Entre il n’ aplus de fascistes dit ironiquement pour nous faire comprendre qu’il y en a évidemment et qu’il s’agit d’une tradition française bien encrée il y un monde !

        Un peu de discernement please !

        Le fascisme d’état en europe XXeme est Allemand, Italien, ou Russe, Espagnol moi j’en ai pas constaté en France !
        Je dois être aveugle…

        • Aller jeter un œil au programme de Pétain, vous allez en trouver du fascisme. Vous aurez pas à chercher longtemps non plus pour trouver la propagande d’époque.

          Les Allemands ont peut-être imposé beaucoup de choses, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que le gouvernement de Vichy a appliquer avec zèle.

    • ce qui est surtout marrant dans cet article, c’est que toute l’argumentation de l’auteur repose sur paxton, idéologue très à gauche qui a montré plusieurs fois à quel point il est partial. paxton est aussi idéologue que zémmmour mais au moins, zémmour ne prétend pas faire des livres d’histoire. les thèses de zémmour sur vichy ne viennent pas de lui mais d’historiens sérieux ( Poliakov, Michel, Henri Amouroux,…..).

  • le plus inquiétant c’est que ce monsieur enseigne..nos jeunes têtes seront bien programmées..
    on est pas sortie de l’ auberge…avec des profil comme cela;

    euh…j’ai connu contrepoint, meilleur….

  • Critiquer Zemmour est utile. Ses connaissances en économie le conduisent souvent à dire des contre vérités. Sa méconnaissance du libéralisme le portent presque toujours à caricaturer ce courant de pensée.
    Et pourtant, l’article de G. Sorman est une vrai caricature. Tous ceux qui ont écouté et lu E. Zemmour ne peuvent que regretter les déformations ou les approximations tendancieuses de M. Sorman . Étonnant pour un « intellectuel » de son acabit. M. Sorman nous avait plutôt habitué a plus de subtilité, plus d’honnêteté. Déception..

    • Zemmour défend la thése (pétainiste) que le régime de Vichy a sauvé plus de juifs qu’il n’en a mené à la mort. C’est faux et prétendre le contraire c’est réhabiliter l’idée de la France Bouclier qu’aurait été Vichy.
      Zemmour est un nationaliste et c’est pourquoi tout ce qui peut entacher l’image de son pays (tellement meilleur que les autres) est à oublier ou à réécrire dans un sens plus positif. Ses opinions sur le colonisation sont exactement avec la même grille de lecture.

  • bof,encore un billet d’humeur mal ficelé.
    ps:à laisser ces extrémistes de la pensée s’exprimer,reste-t-il une place pour des libéraux?

  • Merci Mr Sorman de rappeler que son premier ouvrage fut le « premier sexe » livre masculiniste.

    Connaissez vous le point commun entre Zemmour et Soral ?

    Zemmour : Le premier sexe.
    Soral : Vers-la-feminisation, livre également masculiniste

    A méditer…

    • Vous avez raisons, mais rassurez vous grace a la doctrine économique de Zemmour vous serez pauvre avant de rejoindre les fournaux.

    • Le premier livre d’Eric Zemmour fut « Balladur, immobile à grands pas » en 1995. « Le Premier Sexe » ne fut écrit qu’en 2006.

    • @Adèle

      Il y autre chose dans votre vie que votre genre sexué ?

      C’est fatiguant ce féminisme permanent et aggressif.
      D’autant plus que ne ferez qu’attiser l’effet inverse à celui recherché…

    • @adèle

      masculiniste?!

      What is it ? Introuvable dans le Larousse …

      Au québec peut être…Vous êtes de là-bas ?

      Encore de la novlangue ?

  • Cette constatation revient de plus en plus régulièrement, la qualité de certains articles sur Contrepoints est en chute libre, amenant en parallèle une baisse de niveau intellectuel dans les débats des commentateurs.
    Entre cet article brûlot façon cuistre, les leçons de néo justice d’une autre rédactrice qui intervient (trop) régulièrement sur le site, le tout couronné des commentaires de la fameuse « Adele »… Sans parler d’un article sur les transsexuels publié récemment…

    Lecteur de la première heure, je me reconnais de moins en moins dans Contrepoints. Quel dommage. Ceci explique aussi pourquoi le liberalisme ne s’imposera jamais, le concept étant beaucoup trop subversif lorsqu’on le pousse à l extrême.

    • @Alexei

      Regardez mon commentaire au dessus. Et méditez aussi ce vers quoi mènent ces idéologies. Pourquoi ils ont tout deux commencés à écrire sur ces deux thèmes. C’est intéressant.

      Regardez l’intitulé de l’article de Sorman c’est « Billet d’humeur » ce n’est pas un article de fond.

      Et si vous avez quelque chose à dire prenez votre plume et écrivez un article. Si il est dans la ligne éditorial de contrepoint il sera sans doute publié.

      Le libéralisme doit vivre avec son temps. Et parler aussi de transexualité il n’y a pas de thème interdit au libéralisme sinon ce n’est qu’une doctrine figée.

      Je suis certaine que vous vous êtes levé du mauvais pied. Vous êtes excusé.

    • Perso je n’ai pas de doute sur le libéralisme prôné par Sorman, un mec qui a écrit l’état minimum, mais si j’avais un programme libéral à écrire ou si je devais parler du libéralisme je ne parlerais surtout pas de ce sujet qui ne peut qu’être sujet à polémique et qui n’apportera rien de rien, juste des divisions.

      Zemmour cite des chiffres qui montre qu’il y a eu effectivement moins de juifs déportés en france en % qu’aux pays bas ou en Belgique. Qu’est ce que on peut en déduire ? Rien.

      Ca me rappelle l’histoire du gars qui a fait $5M de pub et qui a augmenté son résultat de $5M et qui se dit que s’il avait évité les frais de pub il aurait doublé son résultat : ce n’est pas vrai, on n’en sait rien.

      Zemmour a apporté des chiffres dans le débat. Si Sorman n’avait rien d’autre à apporter que le gars qui a dit qu’on m’a dit… il devrait se dire qu’il a raté une occasion de la fermer. il fait plus de mal au libéralisme que de bien.

      Et CP, décidément ça ne s’arrange pas…

      • Zemmour n’apporte pas que des chiffres sommaires, contrairement à vos %.
        Et personne – comme votre héro – ne fait de tels conclusions lapidaires s’il n’a pas l’idée de faire gagner la décision qu’il veut. Et qu’importe la réalité.
        Le texte de Sorman avec son « tous les historiens français arrivent aux même conclusion que Paxton » tient du même tonneau.

        • Décidément à l’école on n’apprend même plus à lire et comprendre un texte d’une quinzaine de lignes et à en dégager une idée générale…

        • mais que des historiens arrivent à un consensus causal n’est pas très important, sorman tombe dans le panneau d’une discussion absurde et sans objet….

          bon la proposition  » vichy a protégé les juifs » est vraie..et alors???donc allez zou travail faille patrie c’est « bien »? valable pour le contraire…

          ça me rappelle des discussions hallucinantes où des zozos me disaient que, hitler ayant construit des autoroutes, il .avait un peu raison quelque part…

          zemmour bouscule un monde d’historiens..de represésentation du passé…mais ensuite…

  • Monsieur Sorman dénonce l’idéologie de Zemmour, mais avec cet article il montre bien la sienne ! Cet article ne contient aucun argument, juste des procès d’intention et de la psychanalyse de bazar. On aurait aimé plutôt une discussion sur les thèses de son livre, mais l’a-t-il seulement lu ?
    De plus, c’est vraiment un procédé pitoyable de mettre une photo de Zemmour mal rasé et avec les yeux hagards. Cela prouve quoi ? Si je trouve une photo de monsieur Sorman pas sous son meilleur jour, est-ce que j’aurai prouvé le ridicule de ces thèses ?

  • Zemmour n’est pas un historien et encore moins un idéologue d’extrême droite. Cette argumentation est celle préférée de ses détracteurs pour l’ostraciser. Quand on veut se débarrasser d’une personne en France, le soupçon d’antisémitisme est désormais le tampon et la réponse officielle de l’argumention irrecevable, quand celle-ci ose mettre les pieds dans le plat sur certains sujets déplaisants :

    – plus de 800 films sur la shoah

    – 15 millions de russes victimes de la guerre
    – 9 millions d’allemands victimes du nazisme et de ses conséquences
    – le massacre de Qatyn
    Combien de films en France sur ces sujets ? Combien ?

    – la préférence communautaire dans certains métiers
    – …

    Sont-ce des sujets dont on a plus le droit de parler en France sous peine de recevoir le tampon identique à celui de l’étoile jaune, qui ne permet plus de travailler après ? C’est un fait réel vérifiable. J’ai fait partie des traqués et des ostracisés, pour avoir osé dire des choses déplaisantes, notamment sur la politique de colonisation incessante d’Israël, à des amis juifs qui ne me l’ont jamais pardonné. Après, j’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup moins de travail.

    • Jolie tentative de troll, renchérissons.

      Essaye de balancer des caricatures se Mahomet dans les médias mainstream pour voir qui sont les intouchables.

      « Pour savoir qui est au-dessus de vous, c’est simple, demandez-vous juste qui vous ne pouvez pas critiquer. »

    • 2 bombes atomiques sur la gueule des japonais !

      Combien de documents et films ????

      La guerre du pacifique bien plus meurtrière pour les ricains que l’europe…

      J’avais d’ailleurs oublié l’empire du soleil levant dans la catégorie fascisme d’état.

    • « Sont-ce des sujets dont on a plus le droit de parler en France sous peine de recevoir le tampon identique à celui de l’étoile jaune, qui ne permet plus de travailler après ? »

      Vous ne vous rendez vraiment pas compte une seule seconde du caractère totalement déplacé d’une telle comparaison ?

  • dommage que l’article soit si caricaturale car cela le discrébilise complétement. oui, zémmour est un idéologue qui n’hésite pas à manipuler l’histoire et la vérité. ceci dit exactement comme tout les idéologues. beaucoup d’historiens en france sont à gauche (voire extrême gauche) et manipulent l’histoire sans que cela gênent personne. il y a des historiens franncais qui font du révisionnisme historique concernant le communisme. le meilleur exemple est le livre noir du communisme qui a été décrié par tous les historiens marxistes. d’ailleurs, certaines choses qu’ils contestaient à l’époque sont aujourd’hui des vérités historiques. perso, c’est d’ailleurs pour cela que je me méfie des historiens. oui, zémmour est un extrémiste (son extrémisme a tendance à l’aveugler et à lui faire dire des conneries), il est xénophobe et islamophobe mais il n’est certainement pas fasciste. pensez vous vraiment qu’il aurait pu toutes ces années avoir sa place dans les médias etdans le monde politicomédiatique, s’il avait été un fasciste ??? en connaissant la police de penée unique qui règen dans ces médias, je doute qu’il aurait eu sa place dans les médias s’il était fasciste.

  • Hmm… Il serait pas juif, par hasard, Sorman ?

    • Et alors? Zemmour aussi non?

      • Zemmour est considéré comme juif, c’est pour cela que Jacques Attali a déclaré qu’il était traître à sa communauté. Je ne sais pas quelle religion il pratique. Guy Sorman est athée. Ses parents étaient juifs de Pologne. Qu’est-ce qu’être juif?

        • Jacques Attali est un pauvre intellectuel et ses paroles sont dignes des pires troglodythes enfermés sur leur communauté. La question sur Pétain et Vichy devrait dépasser le fait d’être juif ou non-juif d’ailleurs.

          • Je trouve qu’Attali est représentatif de cette élite qui essaie de construire un Etat mondial pour domestiquer la libéralisation & Zemmour de ces Français accrochés au mythe de l’économie administrée.

        • Attali est évidemment communautariste. Et communautariste signifie anti-démocrate. C’est la politique du clan contre celle de la collectivité, de la majorité. L’entrisme des communautarismes n’est plus à prouver, ce sont de grands lobbyistes. Le lobbyisme est un dévoiement de la notion de politique publique, on privilégie les copains (les « comme nous ») qui glissent immanquablement à l’état de coquins.

  • C’est ridicule de voir autant de gens prendre la défense de Zemmour. Il est anti libéral au possible il a meme voté pour Mitterrand en 81. Heureusement que le ridicule ne tue pas lui.

    • mais on peut être d’accord partiellement avec les thèses de Zemmour sans en épouser l’ensemble …pourquoi toujours globaliser !!!

      • Car ses thèses sont un tout cohérent ? Ce qui est un signe que même si il raconte n’importe quoi il est méthodologiquement correct la dessus.

        Croire qu’on peut mélanger tout et n’importe quoi comme si chaque sujet était indépendant c’est un rêve de frustré qui ne veut pas choisir sa grille de lecture…

        • un_lecteur: « Croire qu’on peut mélanger tout et n’importe quoi »

          Croire qu’on peut combattre n’importe quoi avec n’importe quoi est une illusion contre-productive. Ça c’est pour Sorman.

          Je pense pour ma part qu’il faut éviter les attitudes dogmatique typique du socialisme qui étiquette et rejette en bloc dès qu’un personne n’a pas le bon drapeau. Ça leur joue des tours d’ailleurs, il soutiennent ou rejettent la même idée, taxe, ou loi suivant de qui elle émane. Ridicule !

          • Je suis d’accord mais il me semble que le libéralisme a assez de courants différents tout à fait cohérents avec les axiomes libéraux pour qu’on ai pas besoin de chercher à y coller du marxisme de droite comme celui de Zemmour.

            Moi aussi je suis parfois plus que sceptique quand au délires progressistes, mais je préfère lire un article écrit par un conservateur qui reste libéral que les délires collectivistes de Zemmour. On a des choses très bien la dessus qui viennent du cato institute ou de divers think tank américains.

    • je ne suis pas fan de zémmour mais pas besoin d’être dans la caricature. et cet article est une caricature. les opposants à zémmour se rend il compte qu’ils sont en train de renforcer zémmour en lui faisant de la publicité. un peu comme les opposants du fan. ce n’est pas en traitant zémmour de fassciste que l’auteur va convaincre les gens. l’attitude la plus intelligente est de reprendre les thèses de zémmour et les démonter une par une avec de solides arguments sans caricaturer le personnage. sincèrement, cet article (et tout le bruit qu’a fait les médias) me donne envie de lire le livre. je fais demander à un ami de me le prêter (j’ai pas envie de gaspiller mon argent)

    • Aujourd’hui, Zemmour ressort des oubliettes le Marchais du « Produisons français ».

    • Il mérite d’être défendu vu la bassesse des attaques.

      On peut ne pas être d’accord avec tout ce qu’il écrit sans l’insulter comme c’est fait…

      C’est bien d’ailleurs sont étatisme qui me dérange chez lui, mais il est cohérent, et c’est un homme de débat qui n’insulte pas les autres et ne les réduit pas à quelques mots faciles…

      ZEMMOUR est ce qu’est le sel sur une côte de boeuf ! Il relève les papilles intelectuelles !

    • @ Cédric

      Ha !? Hors donc, un anti libéral ne doit pas être défendu, m^me si l’attaque est lache et fourbe ?

      OK…

      • Nan mais vous n’êtes pas un chevalier redressant l’honneur de votre dame que je sache. Zemmour raconte des conneries, l’économie c’est une science pas un point de vie politique. Il se définit comme GAULISTE! Je crois que c »est clair. Mais j’avais pas compris que contrepoints était devenu le repère du général….

  • Je me suis arrêté dès les premières lignes : « le pamphlétaire Éric Zemmour, dans un livre intitulé Le suicide français, va plus loin encore, prononçant un vif éloge du régime de Vichy qui aurait « sauvé les Juifs de France »  »

    Déjà, 2 erreurs, c’est fort de café. Il dit qu’il a sauvé DES Juifs français et non pas « LES Juifs ». Ensuite il s’agit des Juifs FRANCAIS et non DE FRANCE (terme qu’il récuse lui-même). Bref, encore un qui se branle en voulant contredire des choses que Zemmour n’a pas écrite. M’enfin… si ça vous rend heureux.

    • Le niveau de l’argumentation de ce monsieur Sorman (niveau 0) dément complètement le slogan du site « Le nivellement par le haut ». Vraiment ? par le haut ? je ne vois que des arguments d’autorité, RIEN sur le fond.

    • C’est le principe du polémiste : quel que soit le fond, gagner sur la forme pour emporter l’adhésion sur la conclusion.

  • moi, le révisionnisme historique de zémmour me scandalise. d’autant plus que je déteste pétain car le régime de vichy marque la fin du libéralisme en france et le début du socialisme et du déclin de la france (pétain est en partie responsable du déclin de la frnce actuelle, son régime a causé le renforcermment du communisme en france et est à la base de beaucoup d’acquis sociaux actuelles. remarquez paxton n’est pas beaucoup mieux. il utilise l’histire pour attaquer le tea party. ce qui est juste minable et ridicule, le tea party un mouvement politique hétéroclite aux États-Unis, contestataire, de type libertarien qui s’oppose à l’État fédéral et ses impôts. l’acronyme TEA signifie « Taxed Enough Already » (déjà suffisamment imposés). ce n’est certainement pas un parti fasciste comme l’insinue paxton. zémmmour est étatiste et marxiste exactement l’inverse du tea party

    • Jak ,

      C’est vrai qu’il faut quand même savoir que la retraite par répartition n’est pas à l’origine issue du CNR gaullo communiste de 1945 mais du régime de Vichy qui a mis en place la retraite par répartition dite des vieux travailleurs , en reprenant l’idée bismarckienne de remettre les cotisations à l’état ou de ne rien remettre pour les vieux travailleurs qui ne travaillaient plus , celui-ci se chargeant de redistribuer ( Bismarck contre Beveridge ) …cette réforme étant mise en place par le ministre du travail de Pétain , ex membre de la CGT , René Belin.
      D’ailleurs , pour commencer à faire fonctionner cette retraite par répartition en 1941 , alors qu’il n’y avait pas un sou en caisse , le gouvt Pétain , qui était juridiquement légitime ( eh eh !!!) avait siphonné les fonds placés par les épargnants dans la retraite par capitalisation votée en 1929 !!! Ceux ci , en 1945 se sont retrouvés spoliés et à poil …et l’état français ne leur a pas remboursé ces fonds …
      http://www.contrepoints.org/2010/09/24/1851-retraites-le-cadavre-de-petain-bouge-encore

      Même chose pour le corporatisme avec la mise en place des ordres professionnels qui existent toujours aujourd’hui ,

      • je le sais parfaitement. je vous conseille de lire : « L’héritage de Vichy: Ces 100 mesures toujours en vigueur » de l’historienne Cécile Desprairies

      • Ce que vous dites est un fait historique. Mes grands-parents se sont retrouvés spoliés de leurs épargnes. En temps de guerre, on ferme sa gueule ou on crève. Ils étaient habitués, ils collectionnaient aussi les emprunts russes. Mon oncle les a récupérés au moment de la séparation des biens vu qu’il y a une conciliation en ce moment même ce sur point (il obtiendra peut-être quelques milliers d’euros, moins d’un centième de la mise initiale).

        Il y aura peut-être un jour une conciliation sur la spoliation de cette épargne, comme il y a une médiation actuelle en cours avec les grands musées allemands et russes (surtout russes après la débâcle allemande comme prise de guerre) et certaines collections privées de dignitaires nazis et allemands (qui sont aujourd’hui aussi les grandes fortunes et industriels de ces pays) pour que les œuvres volées aux juifs retournent chez leurs descendants (affaires multiples en cours aussi).

        Une chance, il n’y a pas de prescription pour ce genre de démarches, à ma connaissance.

  • L’article part du mauvais point de vue.

    Zemmour n’a rien à branler qu’on l’attaque sur ses idées. Il veut juste vendre des livres.

    Tout ce qu’il veut c’est qu’on parle de lui et il est prêt à écrire n’importe quoi pour y arriver (car il écrit bien).

    C’est tout. Ses défenseurs comme ses détracteurs peuvent faire et dire n’importe quoi, ça ne changera rien à cette constatation.

  • D’après ce que j’ai entendu à la radio & à la TV, Zemmour cite le livre de Paxton comme l’ouverture d’une période d’une auto-flagellation française sur la base des événements de la 2de Guerre mondiale. Ce livre marquerait un tournant dans la politique française au début des 70s, avec la mort du Gal de Gaulle, la fin du système de Bretton-Woods, la décision du Conseil constitutionnel du 16/07/1971 « liberté d’association » (gouvernement des juges), l’abolition de la puissance paternelle, le regroupement familial…

    Zemmour commet l’erreur de confondre mondialisation économique & mondialisation politique.

    Néanmoins, ces 40 dernières années, en Europe, la libéralisation économique a eu pour contrepartie la construction d’instances supranationales méprisant les traditions.

  • vois n etes pas fatigue de revenir 70 ans en arriere ,ces guerres ont ete terrible pour tous ,juifs ,f… macons ,opposants allemands ,russes ( 50 millions de morts ,civils allemands ,francais ,grecs ,bref ,tout le monde a souffert et personne ne peut s approprier les souffrances de cette guerre …personne ….!!

  • remarquez , aujourd’hui l’Europe est vendue aux USA , nos gvt sont des traitres ou des résistants ?
    un peu des deux à fois, il faut parfois faire avec pour limiter la casse !

  • Cette diatribe est stupide, partisane, et mensongère. Paxton est un idéologue falsificateur de l’histoire, et personne (ni Zemmour) n’a dit que Vichy était un  »bon régime ». Zemmour a même dit (et redit) que c’était un régime de folie qui avait été jusqu’au crime, mais l’Histoire, la vraie doit prendre en compte les nuances que révèlent les faits, fussent ils horribles. L’un des meilleurs historiens de cette période, un Rabbin Israélien, dit exactement la même chose que Zemmour. Mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut entendre, et pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Contrepoints, ici, fait un Contrepied…dommage.

    • puis je savoir quel est le nom du rabbin ?? j’aimerais bien me renseigner sur les thèses du rabbin

    • ce serait pas par hasard Alain Michel ??

      • L’ouvrage auquel il est fait référence est sans doute « Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français », de Alain Michel, CLD Editions. M. Michel est Docteur en histoire et a travaillé pour Yad Vashem. Son livre est préfacé par Richard Prasquier, président du CRIF.

      • Tout à fait, c’est Alain Michel. Son intégrité comme historien, fidèle à la cause du souvenir de la Shoah (entre autres mémoires), est sans aucune critique. Il n’est pas le premier à avoir confirmé les analyses auxquelles se réfère Zemmour. Un autre historien, Léon Poliakof, français, a fait de même dès 1951 (Zemmour le cite); Je vous livre sa bio très documentée disponible sur Wikipedia:

        Juif étranger, il s’engage dans l’armée française au début de la Seconde Guerre mondiale, vit la débâcle, est fait prisonnier par les Allemands à Saint-Valery-en-Caux le 13 juin 1940 avec son bataillon, s’évade trois mois plus tard du Frontstalag de Doullens. Il obtient des faux papiers sous le nom de Robert Paul1 et entre dans la résistance.

        Co-fondateur du Centre de documentation juive contemporaine
        En 1943, il devient secrétaire du Rabbin Schneour Zalman Schneersohn et fonde avec le cousin de ce dernier, Isaac Schneersohn, le Centre de documentation juive contemporaine3, qui se voue à recueillir les preuves documentaires de la Shoah, ce qui lui vaut, après la victoire alliée, d’assister Edgar Faure, chef de la délégation française au Procès de Nuremberg. Il rapporte de Nuremberg, avec son collègue Joseph Billig, de nombreux documents qui rejoignent les fonds du CDJC. Sous l’égide du CDJC, il publie ses premiers livres: La Condition des Juifs sous l’occupation italienne en 1946 et L’Étoile jaune en 1949.

        En 1947, il rencontre sa femme, Germaine qui élève seule ses trois enfants nés d’un premier mariage. De ce mariage naitra un fils en 1960.

        Pionnier de l’histoire de la Shoah
        Naturalisé français en 1947, Léon Poliakov publie, quatre ans plus tard, le Bréviaire de la haine, dans la collection de Raymond Aron, livre qui sera la première grande étude consacrée à la politique d’extermination des Juifs menée par les nazis. Sa plongée dans les archives allemandes, les innombrables témoignages qu’il recueille et cinq années d’efforts lui permettent de mettre à jour les rouages implacables de l’idéologie et de la technique qui ont rendu possible la Shoah. Le Bréviaire de la haine sera préfacé par François Mauriac, et régulièrement remis à jour par son auteur au fil des rééditions, jusqu’en 1993. Léon Poliakov est également le premier historien à mettre en cause l’attitude du pape Pie XII et du Vatican à propos de la Shoah. 1. La publication de ce livre aux éditions Calmann-Levy, affirmation de besoin d’autonomie, entraîne un conflit avec le CDJC et finalement sa « mise en congé définitif » de l’institution.

        Historien de l’antisémitisme
        Mû par la volonté de trouver une réponse à la question « Pourquoi a-t-on voulu me tuer? » et décidé à remonter jusqu’aux racines, Léon Poliakov se consacre ensuite à sa vaste Histoire de l’antisémitisme en cinq volumes, allant de l’Antiquité au XXe siècle5. Docteur ès lettres; grâce à sa thèse à la base du deuxième volume de son Histoire de l’antisémitisme Les Banquiers juifs et le Saint-Siège6 soutenue en 19677 et directeur de recherche du CNRS, il mène des recherches sur les minorités persécutées et sur le racisme, ses origines et toutes les formes qu’il peut revêtir. Il publie en 1971 Le Mythe aryen, ouvrage qui interroge l’Europe sur ses propres mythes

        En 1981, il publie ses mémoires qu’il intitule L’Auberge des Musiciens et dont une large partie est consacrée à son passé de résistant et aux aventures vécues durant l’occupation nazie. Ses ouvrages seront traduits dans de nombreuses langues et finalement en russe, à la fin de sa vie et à sa plus grande joie.

        Il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1989. il est mort à Orsay en 1997.

        Alors, les hurlements des  »paxtoniens » ne m’émeuvent guère: les dénis de l’histoire peuvent être encore plus pernicieux et ignobles que le révisionnisme classique… Zemmour ne fait pas de l’histoire, il s’appuie sur les historiens dont les analyses critiques sont insoupçonnables.

  • Très décevant article ☻

    Il a un seul mérite, inciter à lire le livre :

    d’Éric Zemmour, Le suicide français, Albin Michel, octobre 2014, 544 pages, disponible en ibooks Kindle ☺

  • On sait qu’il est admis que Vichy est le mal absolu et la honte éternelle de la France dont nous devrons nous repentir sur 99 générations.
    Nous devons tous admettre la thèse de Paxton comme étant la vérité vrai sur Vichy et passer en pertes et profits les ouvrages des historiens comme Poliakov ou Michel étayant le double rôle du régime antisémite de Vichy.
    Il est quand même bien triste de voir qu’en France 70 ans après les faits on ne puisse avoir un débat sérieux sur Vichy sans que cela vire directement à l’anathème si l’on ose égratigné la thèse de Paxton.

    Vichy ce n’est pas que la collaboration c’est aussi le socialisme le plus crasse dont nous payons aujourd’hui le prix.
    C’est sous Vichy que fut instauré le salaire minimum par la Loi du 4 octobre 1941.
    C’est sous Vichy que furent instaurés le minimum vieillesse et la retraite par répartition par loi du 1er janvier 1941.
    C’est sous Vichy que fut réalisé la nationalisation des différentes caisses d’assurances santé privé.

    Mais sur ces derniers points qui aujourd’hui dénonce le régime de Vichy pas grand monde.

    • C’est sous Vichy que furent, effectivement, confisquées les retraites et cotisations de santé des travailleurs français par l’état pour créer la sécurité sociale, une idée tellement bonne que les communistes la parachevèrent en 1946.

      Vous dites ça comme si c’était une bonne chose… qu’est-ce que vous faites ici au juste ?

      • il y a aussi l’historien Henri Amouroux

      • mon commentaire s’adressait à bibi

      • Quand j’écris :
        « Vichy ce n’est pas que la collaboration c’est aussi le socialisme le plus crasse dont nous payons aujourd’hui le prix. »
        On sent inévitablement poindre mon amour immodéré pour le socialisme.

        Et à ce titre il est étonnant de voir que ceux qui louent les thèses de Paxton oublie ce qu’il a écrit en dehors du rôle de Vichy dans la déportation des juifs : « c’est dans l’administration publique, dans la modernisation et la planification économique que les mesures – et le personnel – de Vichy se perpétuent avec le plus d’évidence »

        Tout à été fait en France pour que Vichy soit uniquement vu comme le seul responsable de la déportation des juifs (comme si seulement des juifs avait été déportés ou internés) au point qu’on ne puisse plus en débattre même 70 ans après afin qu’on en oublie le lègue en matière de planification que toutes la classe politique défend encore aujourd’hui à quelques rares exceptions.

        • Non mais si vous cherchez à nous rappeler le rôle de la nuisance communiste sous vichy on en est tous convaincu… reste que Zemmour est un collectiviste idiot que les marxiste qu’il prétend combattre…

          • zémmour lui même est marxiste, il n’arrête pas de faire référence à marx. il est tjs bon de rappeller que 80 % des collabos venaient de la gauche comme l ‘a montré l’historien israélien simon epstein

    • il y a aussi l’historien Henri Amouroux

  • Le livre de Zemmour ne parle pas que de Vichy, il résume toutes les idées qu’on entend dans sa bouche depuis quelques années qu’il passe régulièrement à la télé. Parce que Zemmour n’a rien d’un marginal, il fait partie du gratin médiatique, c’est pour ça que sa dénonciation d’un consensus idéologue était légitime il y a 10 ans mais plus aujourd’hui.
    Moi je suis radicalement opposé aux idées de Zemmour sur l’immigration, l’identité nationale mais aussi son adhérance à certaines idées marxistes, sur l’économie il a démontré ne rien comprendre. Concernant les femmes, les homos etc..il va trop loin, même si je comprends une certaine crittique quant au militantisme de certaines minorités (mais lui aussi fait du militantisme et s’associe à d’autres militants, contrairement à ce qu’il prétend).

    Sur Vichy, je pense que Zemmour se plante, Vichy n’a pas déporté que des juifs étrangers, Vichy n’a pas inquiété que des juifs d’ailleurs, c’était un régime autoritaire qui est allé bien au-delà du famaux rôle de blouclier et de la simple collaboration. On doit aussi à Vichy toute la gabegie socialiste et la bureaucratie française jusqu’à aujourd’hui, mais en bon marxiste de droite Zemmour n’en parle pas.
    Par contre, les cris d’orfraie à son encontre me semlent exagérés, il convient de répondre à Zemmour avec des faits et des chiffres (statut des juifs, Drancy etc…), sinon on se décridibilise soi-même. Il est sain de discuter et de débattre au lieu de claquer la porte, sinon on donne des bâtons pour se faire battre, et les français ont démontré une chose, c’est qu’ils n’aiment pas qu’on leur impose de fermer leur gueule sinon ils réagiront, et ces dernières années ils votent Le Pen quand ils réagissent, malheureusement.

  • Belle exécution publique en grand style !

    Le genre pamphlet n’exige par l’exactitude, mais le style, l’élan ! Bravo !
    L’auteur avait un compte à règler. Estocade au coeur !

    Dommage qu’il n’y aie plus de duels !
    C’était une grande tradition française !

  • J’ai lu le livre de Zemmour. Ce que dit cet articles est une succession de caricatures, voire de mensonges. Sans être un fan de Zemmour je remarque que : quand G Sormann dit : « Zemmour hait de Gaulle qui a bradé nos colonies ». C’est faux, Zemmour considère au contraire que la décolonisation était normale et obligatoire. Quand Sormann dit : « il hait les arabes » Faux mais il conteste l’islamisme radical qui cherche à s’imposer en France par tous les moyens. Quand Sormann dit qu’il fait « l’éloge de Pétain « , archi faux. Il dit juste que Pétain a sacifié les juifs étrangers en France et leurs enfants au profit des juifs Français qui ont été épargnés de la Gestapo à 95%. Il ne s’agit en rien d’une tentative de réhabilitation mais d’une vérité que de nombreux historiens authentiques reconnaissent. etc…

    • « Sormann dit : « il hait les arabes » Faux  »

      Bien sûr que si. Pour avoir vu un paquet d’interviews de Zemmour à la télé ou sur RTL, il louvoie en permanence entre la dénonciation de l’islam, de l’immigration arabo-musulmane et l’islamisme radical. Selon ses interlocuteurs il module le discours légèrement. Un jour il rappelle ce que disait De Gaulle sur l’impossibilité d’avoir des musulmans en France, un autre jour il dit qu’avec l’immigration la France va changer de visage, un autre jour il dénonce l’islamisme radical et dit que les autres musulmans en souffrent. C’est permanent….

      « Quand Sormann dit qu’il fait « l’éloge de Pétain « , archi faux. Il dit juste que Pétain a sacifié les juifs étrangers en France et leurs enfants au profit des juifs Français qui ont été épargnés de la Gestapo à 95%.  »

      Effectivement il ne fait pas l’éloge de Pétain, mais son interprétation des chiffres est tellement simpliste qu’elle laisse des doutes. On recensait un peu plus de 200.000 juifs français à l’époque, plus de la moitié d’entre eux vivaient en Afrique du nord où dès 42, bien avant tout le reste de l’Europe, les anglo-américains débarquent et déchoient Vichy de son autorité. Et même avant le débarquement anglo-américain, Vichy maitrisait mal l’empire colonial. Un intellectuel honnête essaieraient au moins de se renseigner un peu plus sur cet aspect-là, à moins qu’ils soit stupide, comme l’atteste son adhésion à certaines idées marxistes.

  • Evidemment, quand on prend Paxton pour un historien sérieux. Pour cette période il vaut mieux se référer à Henri Amouroux.

  • Article ridicule, d’un manichéisme stupéfiant et qui fait fi de toutes les études sur cette période de l’histoire de France qu’il faudra un jour avoir le courage de regarder en dehors de toute idéologie.
    Un libéral part de l’observation de la réalité et des faits; M.Sorman est tout sauf un libéral!

    •  » Un libéral part de l’observation de la réalité et des faits; M.Sorman est tout sauf un libéral! »

      Exact.

      C’est juste un clown qui fait la critique d’un pitre.

      Ça nous fait une belle jambe, 10 mn de perdues à tout jamais.

  • Zemmour est juste un étatiste gaulliste et bonapartiste comme il y en a beaucoup en France. Mais dans son livre (qu’on peut trouver gratuitement sur http://www.cpasbien.pe/dl-torrent/ebook/divers-1/eric-zemmour-le-suicide-francais-epub.html ) il ne fait pas spécialement l’éloge de Vichy. Sorman n’a pas bien lu ou a extrapolé inconsidérément.

  • Des historiens ont apporté la preuve de ce qu’avance EZ à propos de Vichy : http://www.youtube.com/watch?v=RTp-Fkd8i1Y

  • vive la propagande, les thèses de zémmour sur vichy ne viennent pas de lui mais d’historiens sérieux ( Poliakov, Michel, Henri Amouroux,…..). quand à paxton c’est un idéologue très à gauche qui a montré plusieurs fois à quel point il est partial

  • Merci de publier des analyses critiquant les travaux de Paxton (cf. numéros 12 et 15 de la Nouvelle Revue d’Histoire, par exemple).

  • savez vous que zémmur se définit comme gaulliste et bonapartiste ??? il adore De Gaulle. soit l’auteur ne connait vraiment pas zémmour soit il est de mauvais foi. soit les deux (je pencherais sur cette hypothèse). c’est l’un des plus mauvais articles que j’ai lu sur contrepoints

  • Contrepoints vieillit bien mal… Ce n’est pas en nous proposant la pensée haineuse et caricaturale de Sorman que vous contribuerez au « nivellement par le haut » !

  • Zemmour sera reconnu comme un Juste par l’Histoire. Sorman, je doute que l’Histoire en retienne quoi que ce soit.

  • Grosse erreur dans cette article, mais l’ignorance de l’Histoire se propage à une vitesse vertigineuse, car le fascisme est issue de groupuscules de gauche en Italie donc il n’est pas possible de dire qu’une personne ou un groupe est d’extrême droite et en même temps fasciste. Désolé mais il faut faire un choix soit Eric ZEMMOUR est un fasciste soit il est d’extrême droite mais il ne peut pas être les deux. Pour ma part je pense qu’il est tout simplement un français qui aime la France et beaucoup devrait en prendre de la graine.

    • « Les fascistes se divisent en deux catégories : les fascistes et les antifascistes. »
      — je sais plus qui

      « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes. »
      — Winston Churchill

  • Un article très décevant, sans analyse aucune, qui n’apporte rien. Juste du manichéisme imposé pur et dur à coups d’arguments faciles, de raccourcis démagos qui virent dans l’amalgame en frisant le point Godwin.
    Bref, je ne viens pas sur Contrepoints.org pour lire çà.

  • Quand on ne peut rien contre les idées, on essaie de traîner leur auteur dans la boue….mais cela ne fait que renforcer son message ….effet pervers, quand tu nous tiens….

  • Il y a toujours des risques à simplifier, dans un sens comme dans l’autre, une période de l’histoire aussi complexe.

  • La porte est TRÈS largement ouverte pour les idées du libéralisme actuellement.
    Jamais la détestation et la suspicion envers l’état et les interventionnistes n’ont été aussi fort.

    Avec ce genre de caricatures contrepoints claque violemment la porte au nez des clients,
    débat des idées perdu, ils iront voter FN ou droite colbertiste.

  • Ayant lu le livre de ce monsieur ,il est en pleine rêverie! Il veut le retour à une époque ou les femmes n’étaient pas les égales des hommes( autorité maritale absolue, pas de droits politiques,crimes d’honneur excusés pénalement…), ou l’état était tout puissant , rêve du retour du corporatisme comme jadis avant 1791, ….D’autant plus que les technologies ne sont plus les mêmes…Je doute que la société accepte de régresser autant ..C’était certes plus simple mais définitivement passé.Je tiens à ajouter que les réformes de libéralisation des mœurs ont étés initiés par le Général de Gaulle ( droit de vote pour les femmes, capacité de la femme mariée, contraception,..).J’ajoute aussi le retour à une monnaie saine et à une certaine libéralisation de l’économie française ( mesures inspirées par Jacques Rueff son conseiller économique).

    • zémmour est réactionnaire. il ne fait aucun doute mais je doute qu’il veuille le retour à une époque ù les femmes n’étaient pas les égales des hommes même s’il est très clairement antiféministe. ceci dit il est clair qu’il regrette une certaine époque de la france qui est aujourd’hui révolu. par contre, je suis pratiquement sur que même si il voudrait ce retour à l’époque où la france était une grande nation, il sait que c’est impossible et que cela ne se passera jamais. les autres jurnalistes (ou politiciens) ne valent pas mieux que zémmour. la plupart sont resté bloqué à mai 68, ils sont toujours pas compris que le communisme s’est effondré. ils veulent à tout prix préserver l’état providence et les acquis sociaux, ils refusent toute réforme libérale (en général, ils veulent encore plus de socialisme). ils n’ont toujours pas compris que les théories marxistes ont été démontés et ils restent attaché au socialisme archaique.

      • Comme quoi la forme ne doit pas faire préjuger du fond. On peut être dysorthographique ( par la faute de l’Ecole qui a renié sa mission d’instruction) et avoir la tête bien faite. Bravo d’avoir su résister au lavage de cerveau que pratique l’Education nationale avec la complicité des médias et de la classe politique et merci de dénoncer leur connivence clanique. Ils se réclament d’un progressisme bidon, qu’ils ont vidé de son sens par conservatisme, et une collusion d’intérêts inavouables.

    • quand je vois à quel point les médias sont controlé par la doxa progresiste, que les progressistes imposent leu pensée unique. même si je ne suis pas d’accord sur tout avec zémmour, il est bien d’avoir de temps en temps une voix qui s’oppose à ce progressisme, qui donne un point de vue différent

    • L’État tout puissant avant la Révolution ? Je n’en suis absolument pas certains.

      Contrairement à certaines idées reçues et véhiculées par la propagande républicaine, le pouvoir des rois de France était certainement moindre que celui de François Hollande actuellement.

      Et contrairement à une autre idée reçue, le roi était confronté à de forts contre-pouvoirs, comme celui des Parlements par exemple.

      • 10 % pour les rois, 57 % pour Hollande (la même dégaine, le dernier ayant quand même 20 cms de moins sous la toise et probablement bien incapable de se servir d’un tournevis (et encore moins de réparer une serrure)).

  • C’est bien joli de vouloir démontrer que Zemmour n’est pas historien. Mais à qui ??? Tout le monde sauf lui apparemment sait qu’il est journaliste.

  • Si on dit arabe on pense terroristes. Si on dit juif, on répond, raciste.

    En fait, ces thèmes sont récurrents avec le féminisme. (Et les enculeurs de mouches)

    La peur et le vide sont les deux récompenses que s’offre l’humanité.

    Je rêve( en me rasant )d’humain qui pourraient regarder plus loin que le bout de leur zizi. Mais non, c’est complètement con.

    Laissons donc l’humain dans sa pathétique et misérable petite vision du monde.

  • C’est dingue comme on s’habitue. Sorman pète un boulon, ment effrontément, caricature la France comme la matrice idéologique du nazisme, dans une théorie que j’ai entendue maintes fois avec la même candeur, sans peur du ridicule.
    Cette entreprise de sidération intellectuelle tourne en sinistre comédie, mais on s’habitue, j’en ris maintenant.

    PS: rien à foutre de Zemmour.

  • Trente ans de débat pour arriver à la conclusion que Bernard Henry Lévy avait vu juste sur le génie français avec son essai L’Idéologie française. Décidément Mr Sorman, il y aura bien un point sur lequel je m’accorde à vous : tout, qu’il s’agisse de l’économie, des institutions ou des débats publics en France … tout est bel et bien moisi et vérolé. Surtout ne nous abandonnez pas, on compte sur vous pour la suite !

  • Paxton incriticable? Il ne faut pas déconner non plus:

    D’après lui l’opinion française soutenait majoritairement Pétain et la politique antisémite, premier point contesté:
    Serge Klarsfeld, Paris-Auschwitz, Fayard, 2 volumes, 1983-1985.
    Renée Poznanski, « Vichy et les Juifs », in Vichy et les Français, dir. J-P. Azéma et F. Bédarida, Fayard, 1992, p. 61-63.

    Vichy a bien tenté de « protéger » les juifs français (en livrant les étrangers, c’était l’idée de l’ancêtre du Crif)
    Léon Poliakov, Bréviaire de la haine, Calmann-Lévy,‎ 1951, p. 201.
    Gerald Reitlinger, The Final Solution. The Attempt to Exterminate the Jews of of Europe, 1939-1945, Beechhurst Press,‎ 1953, 622 p..
    Robert Aron, Histoire de Vichy, Fayard,‎ 1954, 766 p..
    Alain Michel, Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français, CLD,‎ 2012, 402 p..

    Il a aussi minimisé le poids de la résistance et l’impact de l’occupation allemande, avec des grossières erreurs:

    Marc Ferro, Pétain, éd. Fayard, Paris, 1987, 789 p. (ISBN 2213018332 et 978-2213018331) ; rééd. Hachette littérature, coll. « Pluriel », Paris, 2009, 789 p. (ISBN 978-2-01-270518-0), p. 711-712.
    Conférence de Pierre Laborie, Histoire et mémoires de Vichy et de la Résistance [archive], compte-rendu D. Letouzey, approuvé par Pierre Laborie, Lyon, octobre 2006.

    Oui j’ai copié collé wiki, et alors?

  • Sorman a critiqué 15 pages du livre. Et les 500 autres ?

  • Ma mère aussi nous racontait que les Allemands avaient été très corrects pendant la guerre. Faut-il qu’elle paie 1,4 millions de francs à ces messieurs ?
    Après la quenelle changée en salut nazi par le CRIF, après l’étoile de shérif vendue aux enfants changée en étoile jaune par les mêmes, il est grand temps de se replonger dans la vraie histoire pour voir s’il ne nous ont pas roulé dans la farine :
    Voici celui qui se nomme l’historien le plus haï de Grande Bretagne. Pourquoi ? Mais parce qu’il essaie d’ordonner l’histoire telle qu’elle a eu lieu et non telle qu’on voudrait qu’elle fut.
    http://www.dailymotion.com/video/xqyfe3_hongrie-1956-les-origines-censurees-de-l-insurrection-de-budapest-par-david-irving-1995-extrait-vost_news

    • david irving est un négationniste.

      • Voulez-vous attaquer les négationnistes de l’histoire juive ? L’histoire d’Abraham est nié par les scientifiques et historiens officiels, L’esclavage des Juifs en Epypte, la sortie par Moïse, les 40 ans au désert, Le roi David sont largement mis en doute.
        Et puis, encore plus, le déluge est ignoré des scientifiques et historiens. Il s’agit donc d’un négationnisme en règle de l’histoire d’un peuple et qui passe très bien dans les média. Vous aurez à rendre compte un jour de toutes ces positions.

        • arrêtez de dire n’importe quoi. david irving est un négationniste de la seconde guerre mondiale, de la shoah pas de l’histoire juif. cela n’a rien à voir. que cela vous plaise ou non, le nazisme et la shoah sont des vérités historiques

          • Mais la négation du nazisme et de la shoah par David Irving n’est pas une vérité historique. Sinon, prouvez-nous que David Irving nie le nazisme et la shoah en citant ses écrits ou ses paroles. A vous lire.

            • « Je plaide coupable d’avoir affirmé qu’il n’y avait pas de chambres à gaz à Auschwitz. Cette opinion était fausse » david irving. en 2000, il a perdu son procès au royaume uni rocès en diffamation par lequel il comptait se défaire des accusations de sympathie pour le nazisme. le juge recnnait explicitement que ‘est un négationniste aux sympthies avec les nazis (qu’il a des relations avec des néonazis et des gens d’extrême droite). En 2007, la justice autrichienne le condamne à deux ans de prison ferme pour négation de la Shoah

              • Affirmer qu’il n’y avait pas de chambres à gaz à Auschwitz ne veut en aucun cas dire que la shoah n’a pas existé, mais simplement qu’elle n’avait pas pris cette forme à Auschwitz.
                Quant à ce que disent les juges, sympathie pour le nazisme n’est pas nier le nazisme. Aimer les uniformes impeccables et l’ordre est de la sympathie pour le nazisme, cependant cela ne veut pas dire nier le nazisme.
                Les condamnations en justice pour négation de la shoah est une interprétation outrageuse de paroles de remise en ordre de l’histoire, cela revient à vouloir fermer la bouche des historiens uthentiques.

            • matthieu a raison: david irving est un négationniste. il est difficile de le nier

            • david irving n’est pas un historien il n’a pas de diplôme dans ce domaine et il n’a jamais été enseignant ni chercheur dans aucun organisme consacré à l’histoire

              • Est historien celui qui étudie l’histoire et apporte ses arguments à l’édifice historique. Les diplômes ne garantissent pas le sérieux d’un historien, les abandons actuels de l’histoire officielle ont fait la part belle aux amateurs tels de Lorant Deutsch ou Fernand Crombette par exemple. Les historiens d’opérette qui ont placé la bataille d’Alésia à Alise Sainte Reine au lieu de Chaux-des-Crotenay, ou encore la bataille de Gergovie au Sud de Clermont au lieu du Nord de Clermont, démontre assez leurs préférences politicardes.

    • Ma grand-mère me disait la même chose lorsqu’elle me racontait ses souvenirs de jeune fille.

      Texto, à propos des jeunes allemands qui s’aventuraient de temps en temps au bal: « Les pauvres, ils étaient gentils mais personne ne voulait jamais danser avec eux »

      Cela m’avait marqué, et c’est d’ailleurs amusant: Mes aïeux semblent se diviser en deux parties, ceux qui ont été tués par des allemands (ça a été un sacré strike lors de la première guerre mondiale) et ceux qui les évoquent avec tristesse, soit parce qu’ils ont fait partie des troupes d’occupation de l’immédiat après-guerre et qu’ils ont vu leur dénuement, soit parce qu’ils en ont tué (mon arrière grand-père, marqué à vie d’avoir abattu « des gens de son age, mais blonds ») soit parce qu’ils n’ont jamais voulu leur accorder une danse.

      Belle saloperie la guerre.

      • Guido: « Belle saloperie la guerre. »

        Des million de destins différents. Des gens qui ce sont haïs, tués, qui ont eu peur, qui ont assassinés, froidement, lâchement, avec panache ou indifférence. Des gens qui se sont aimés, aussi, même au delà des clivages.

        Une belle saloperie oui, et qui n’a pas servi à grand chose, dans une génération il ne restera pas grand chose des leçons données.

    • Il ne manquait qu’un extrémiste religieux négationniste pour compléter l’article, grâce à M. Pignard c’est fait.

    • Mon père qui vivait à Paris sous l’Occupation nous a toujours affirmé qu’il n’en avait jamais souffert. Bon, tout le monde était maigre et tout le monde se caillait en hiver, mais c’était loin d’être l’enfer. Il avait une piètre idée de la Résistance et non, ce n’était pas un collabo, bien qu’il nous ait toujours exprimé le fait qu’il aurait préféré que la France reste sous occupation allemande, parce que les Allemands, au moins, ils bossaient*. Un vrai provocateur, pas du style « plug anal » sur la Place Vendôme !
      * aujourd’hui je crois qu’il était si farouchement anti coco, que c’était la raison de sa prise de position, mais qu’il n’avait pas bien saisi que le nazisme était aussi collectiviste que le communisme, avec camps et tout le toutim.

  • Affirmer que « le Tea Party est anarchiste, tandis que Zemmour aime l’État », est un raccourci qui masque mal un contresens curieux, sous la plume de Sorman qui nous a habitués à des analyses plus fines et pertinentes que cette caricature. Il qualifie d’ « anarchiste » un mouvement populiste dont objet principal est tout au contraire de revenir aux principes fondateurs de la Constitution américaine. L’amalgamer à sa petite minorité d’éléments radicaux, agitateurs bruyants certes, est un procédé qui relève du procès d’intention. Il est indigne d’un politicologue averti dont le rôle est de témoigner d’une réalité, particulièrement visible en cette période de campagne électorale. Donc aucune excuse de hurler par psittacisme avec les loups de la classe politico-médiatique française dont l’ignorance n’a d’égale que la soumission aux diktats du politiquement correct.

    • oké, le tea party n’est pas anarchiste mais je ne vois pas en quoi le tea party est populiste ??? le tea party est un mouvement politique hétéroclite aux États-Unis, contestataire, de type libertarien qui s’oppose à l’État fédéral et ses impôts. l’acronyme TEA signifie « Taxed Enough Already » (déjà suffisamment imposés). ce n’est certainement pas un parti fasciste comme l’insinue paxton. zémmour est étatiste et marxiste exactement l’inverse du tea party

      • le tea party veut la réduction de la taille de l’état pas la suppression de l’état. donc ce n’est pas un mouvement anarchiste

      • il est populiste en ce sens qu’il émane de la base, c’est une formation spontanée, ad hoc, et non pas un « corps constitué » comme les partis classiques, et c’est bien pourquoi il est hétéroclite

  • A mort la Gueuse est un livre autrement plus passionant qui explique comment la France a fini par être « dirigee » par Petain. Les annees 36-41 sont determinantes pour la France. Le suicide francais, je me ferais mon idee tout seul. L’article est franchement mauvais. Ca arrive. Contrepoints, faites attention..

  • C’est rigolo de voir combien les américains nous haïssent.

    • Guy Sorman est français

    • RIDICULE!! Les Américains ( avec une majuscule svp) ne nous haïssent pas mais ils sont nombreux à se moquer de notre prétention, et il faut avouer qu’on la leur sert sur un plateau. Un peu d’humilité serait bienvenue quand on a une telle conduite d’échec.

      • Je mets une majuscule si j’en ai envie d’abord. Si si, ils nous détestent. Bien sur je ne vous parle pas du bon peuple. Ne pas le comprendre, c’est ne pas comprendre grand chose 😉
        Ceci dit, on a quelques raisons de se montrer prétentieux.

        • Si vous voulez à vous seul réformer l’orthographe selon vos désirs je vous laisse à vos délires

          • Merci justement je n’aime pas qu’on me contredise. Je ne sais pas d’où ça vien . Une allergie sans dout . Ceci dit les américains ne nous aiment pa . Enfin ils sont ambivalents. Ils aimeraient être comme nous en sachant ne jamais pouvoir l’être . Ça sent le complexe d’infériorité quoi.

            • les américains ça fait beaucoup de monde ça…ne se pourrait il pas que l’ambivalence apparente vienne de cela?

              • C’est certain que tout ceci exigerait plus de finesse mais bon ce ne sont que des commentaires rédigés à l’arrache sous un article lui même écrit à la va-vite. Alors on en reste à la discussion de café du commerce

            • Les Français se la pètent, ce dont le reste du monde rigole, vu le piètre état de leur économie et de leur démocratie. Quant à être comme nous, si cela veut dire incapables de sortir de la mouise pas de quoi fantasmer

              • Ah l’économie, l’économie … Quel boutiquier vous faites. Sortez la tête de votre tiroir caisse et promenez-vous sur nos belles départementales 🙂

  • Bonsoir,

    Voici l’article que j’ai commis sur Zemmour :

    http://www.franckabed.com/2014/10/21/le-suicide-francais/

    Bien à vous,

    FA

  • mais c’est un débat d’historien….c’est con à dormais ça reste du passé , quelle leçon à tirer pour maintenant et quelle conclusion en tire zemmour? Que les valeurs du pétainisme étaient respectables?

    Vraiment ça changerait votre vision du monde?

    Les juifs français ont été relativement épargnés tant mieux pour eux…mais ça aurait été le contraire que ça changerait quoi pour moi maintenant…

  • Bien que beaucoup critiqué par le monde politico-journalistique français, Zemmour donne un autre son de cloche bien reçu des français vivant dans la vraie vie et qui essaient d’être libres dans un monde où on nous dit trop souvent ce qu’on doit penser et dire.

  • zemour…dsk…bhl….bizarre ..comment vous avez dit bizarre …comme c est bizzzzzzzare …!!

  • Le problème de Sorman c’est qu’il n’écrira jamais rien qui pourra pousser 200 000 personnes a lui acheter son livre. Le voir s acharner dans son billet d humeur atrabilaire contre Zemmour est pitoyable. De la pure injure, la bave aux dents c est lui.

  • Que fait cet article sur le site Contrepoint ?
    Il montre que l’auteur n’a même pas lu le livre en entier (Pétain c’est 4 pages sur 544)
    Pas un mot sur les critiques des fonctionnaires et de l’immigration…
    Il ne connait absolument pas Zemmour (un grand admirateur de De gaulle de de Napoléon)
    Franchement un article digne d’un gauchiste ignare et dogmatique. Contrepoint mérite de meilleurs auteurs.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Eric Zemmour
0
Sauvegarder cet article

La spirale de l’échec continue pour Reconquête!, le parti nationaliste d’Éric Zemmour : après un score médiocre à la présidentielle, le premier tour des élections législatives de dimanche a confirmé son décrochage avec 4,2 % des suffrages exprimés.

🔴🎥 La réaction des militants d’Éric #Zemmour - éliminé au premier tour - lorsque Jean-Luc #Mélenchon a pris la parole hier soir.@QOfficiel pic.twitter.com/T56ZFpexHO

— Élections 2022 🗳 | #JeVote (@2022Elections) June 13, 2022

Porté par des sondages ... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Parmi les nombreuses lubies de notre Président il s'en trouve une très préoccupante : sa volonté de traquer ses citoyens, car selon lui « dans une société démocratique, il ne devrait pas y avoir d’anonymat. »

La crise du covid lui a donné de nombreux prétextes à cette fin. En effet d’un côté, le citoyen voyait tous ses résultats de santé conservé et centralisé par l’État pour son bien dans le Health Data Hub. Ce qui est également bien pour le gouvernement américain, puisque l’hébergeur fut Microso... Poursuivre la lecture

populisme
0
Sauvegarder cet article

L’irrésistible montée du populisme vient encore d’être mise en évidence par les résultats de l’élection présidentielle française. Certes la coalition des mécontentements n’a pas conquis le pouvoir, mais elle s’en rapproche. L’avenir est donc périlleux. La foule reste mécontente, mais la foule n’est pas le peuple. Voilà bien l’essence du populisme qui, malgré l’étymologie, s’adresse à la foule en colère pour lui promettre ce qu’elle désire, sans le moindre souci de faisabilité.

 

L’irrésistible montée du populisme

Il suffit ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles