Indice de Liberté économique : la France en recul

La France est à la traîne, et la Finlande se classe première au sein de l’UE. Le lien entre liberté économique et prospérité est indéniable.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hong kon credits chris zielecki (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Indice de Liberté économique : la France en recul

Publié le 8 octobre 2014
- A +
hong kong credits chris zielecki (licence creative commons)
Hong Kong, premier au classement mondial en matière de liberté économique

 

Le Rapport mondial sur la liberté économique 2014 a été lancé à Bruxelles le 7 Octobre lors d’un événement organisé par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté et l’Institut Fraser. Olli Rehn, vice-président du Parlement européen, a introduit le rapport avec quelques remarques sur la liberté économique en Europe.

Bien que la plupart des États membres de l’UE se situent dans les 40 premières places du classement de 151 pays, nombreux sont ceux qui ont encore des progrès à faire en matière de liberté économique en Europe. Il est encore frappant de constater qu’entre l’État membre de l’UE placé le plus haut dans le classement, la Finlande au 10ème rang, et le pays classé le plus bas, la Slovénie au 105ème rang, l’écart en termes de liberté économique reste important au sein de l’UE.

Hong Kong est à nouveau en tête du classement mondial, suivi par Singapour, la Nouvelle-Zélande et la Suisse. Globalement, le score moyen de la liberté économique a légèrement baissé, à 6,84 sur 10 (contre 6,87 l’an dernier).

Les États-Unis, autrefois considérés comme un bastion de la liberté économique, se classent maintenant au 12ème rang mondial, à égalité avec le Royaume-Uni. En raison d’un affaiblissement de l’État de droit, de plus en plus de réglementation et des ramifications de la guerre contre le terrorisme et la guerre contre la drogue, les États-Unis ont vu leur note de liberté économique chuter au cours des dernières années, par rapport à 2000, année où elle s’est classée au deuxième rang mondial.

Cette année encore, le Venezuela a le niveau le plus bas de liberté économique dans le monde, aux côtés de la République du Congo, du Zimbabwe, de l’Argentine et de l’Algérie.

« Le lien entre la liberté économique et la prospérité est indéniable. Les pays les plus libres économiquement offrent la meilleure qualité de vie et les libertés individuelles les plus solides, alors que les pays les moins bien classés sont généralement étouffés par des régimes oppressifs qui limitent la liberté et les opportunités de leurs citoyens », a déclaré Fred McMahon, directeur de recherche sur la liberté économique à l’Institut Fraser.

« La note de Hong Kong plaçant la région autonome à la première place du classement est basée sur des données de 2012 et les manifestations en cours cette année rappellent que Hong Kong pourrait reculer si l’état de droit ou le traitement équitable de tous était compromis », a ajouté M. McMahon. « Il y a là une menace de l’influence chinoise sur le système juridique de Hong Kong, tentant d’imposer un contrôle du gouvernement chinois sur les juges et leurs décisions, et potentiellement transformer ‘l’État de droit’ en un instrument politique. Il s’agit d’une attaque contre la prospérité future de Hong Kong et sa réputation internationale ».

Les pays se situant dans le quartile supérieur de la liberté économique ont un PIB moyen de 39 899 US $ par habitant en 2012, contre 6 253 $ pour les pays du quartile inférieur.

En outre, le revenu moyen de la part des 10 pour cent des plus pauvres dans les pays économiquement les plus libres en 2012 était de 11 610 US $, soit près du double du revenu moyen global dans les pays les moins libres. Et l’espérance de vie est de 79,9 ans dans le quartile supérieur de la liberté économique, contre 63,2 ans dans le quartile inférieur.

À propos de l’Indice de liberté économique

indice de liberté économique rené le honzecLa liberté économique dans le monde mesure le degré avec lequel les politiques publiques et les institutions des pays soutiennent la liberté économique. Le rapport 2014 a été préparé par James Gwartney, de Florida State University, Robert A. Lawson, de la Southern Methodist University et Joshua Hall, de la West Virginia University.

La publication de cette année classe 151 pays et Hong Kong. Le rapport met également à jour les données dans les rapports précédents dans les cas où les données ont été révisées.

Pour plus d’informations sur le réseau de la liberté économique, les bases de données et les rapports précédents sur la liberté économique dans le monde, visitez http://www.freetheworld.com. Retrouvez aussi l’Economic Freedom Network sur Facebook : www.facebook.com/EconomicFreedomNetwork.

L’Institut Fraser produit le rapport annuel sur la liberté économique dans le monde, en coopération avec le Réseau de la liberté économique, un groupe d’instituts indépendants de recherche et de formation dans près de 90 pays et territoires. Le rapport constitue la première mesure de la liberté économique dans le monde, utilisant 42 variables distinctes pour créer un indice permettant de classer les pays sur la base de leur liberté économique. Celle-ci est mesurée dans cinq domaines : la taille de l’État, la structure juridique et la sécurité des droits de propriété, l’accès à une monnaie saine, la liberté du commerce international et la réglementation du crédit, du travail et des affaires.

Voir le rapport complet sur www.freetheworld.com.

Traduit par Emmanuel Martin pour Contrepoints.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Entendu ce matin sur BFM TV que des propriétaires de terrains constructibles dans certains villages en France subissaient une surtaxation de 5 euros le mètre carré pour les encourager(!) à vendre.

    Ce n’est pas le genre de mesure qui va nous faire grimper dans l’échelle des libertés

  • maintenir les plus pauvres depuis au moins 3 generations fait de notre pays peuple une économie en declin. Un pays en récession. Les pays nordiques comme la Suède se sont développés en refusant les différents monopoles et en créant des entreprisesmercurey(transportsrail).L’accompagnement des salariés par les dirigeants existe et ne ressemble pas à la France sauf exception.

  • Vous dites que la France recule mais ne fournissez aucun détail.
    La France est 70ème quand même, c’est la honte.

  • c’est quoi la liberté économique ?

    • la mise en concurrence et la suppression d’un monopole. La création de plusieurs entreprises et non la conservation d’un vieux monopole.

    • C’est pouvoir échanger librement avec qui l’on veut, quand on veut, comme on veut avec des personnes libres d’accepter ou non les échanges. Tout le contraire de ce que fait l’état quand il attente gravement à la liberté en interdisant aux gens de se faire transporter par qui ils veulent, comme ils veulent, quand ils veulent par des personnes qui leur offrent ce service (je parle des réglementations concernant le transport de personnes à Paris qui n’est qu’un exemple parmi tant d’autres).

  • Un truc d’amerloques qui vendent leur soupe capitaliste (comprendre le mal absolu) au reste du monde, voici en résumé ce que sera la réaction (s’il y en a une) des dirigeants français à ce rapport, next !

    • Vous maniez l’ironie et le sarcasme à la perfection 😀 Pendant un temps j’ai crû que vous étiez un communiste primaire 😀

  • Les liens ne marchent pas !
    J’aurais aimé consulter ce classement en détail….

  • Hong kong est 1er sans discontinuer depuis 1970 !!!!

    La France 23eme en 1970, 58eme en 2012, on coule, coule.

    Comment ça se fait ? on a l’ENA, des cracks, des super cerveaux, des super génies, des mecs super bien payés.

    http://www.freetheworld.com/release.html

    http://www.heritage.org/index/ranking

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a moins d’un an, en juillet 2021, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine Xi Jinping avait toutes les raisons d’être heureux : non seulement c’est à lui qu’est revenu l’honneur de célébrer le centième anniversaire du PCC, mais surtout, c’est lui et aucun autre de ses prédécesseurs depuis Deng Xiaoping qui a réussi à impulser et incarner la troisième ère du glorieux socialisme chinois. Un socialisme « moderne », inspiré de Mao et de Deng malgré leurs contradictions et leurs ... Poursuivre la lecture

Par Chloé Froissart. Un article de The Conversation.

Les élections législatives qui ont eu lieu le 19 décembre à Hong Kong ont parachevé l’alignement du système politique hongkongais sur celui de la Chine.

Pékin célèbre ce scrutin comme une victoire de la démocratie, en dépit du fait que les Hongkongais ont voté Non avec leurs pieds.

Ces élections, marquées par un taux d’abstention record (la participation n’a été que d’environ 30 %), ont vu les candidats pro-Pékin rafler 89 des 90 sièges du Parlement.

L’orchestration... Poursuivre la lecture

Nouvelles bien désolantes en provenance de Hong Kong, où l’on apprend que les journalistes de Citizen News ont mis fin à leur activité, face aux menaces que fait peser sur eux le pouvoir chinois au vu des arrestations et perquisitions qui ont frappé quelques jours auparavant le journal Stand News, jugé subversif.

Liberté de la presse et information « sûre » à Hong Kong

La « loi sur la sécurité nationale » impose désormais aux médias de ne publier que des informations « sûres ». Avec l’assentiment des nouveaux élus de Hong Kong, qui se ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles