Indice de Liberté économique : la France en recul

hong kon credits chris zielecki (licence creative commons)

La France est à la traîne, et la Finlande se classe première au sein de l’UE. Le lien entre liberté économique et prospérité est indéniable.

hong kong credits chris zielecki (licence creative commons)
Hong Kong, premier au classement mondial en matière de liberté économique

 

Le Rapport mondial sur la liberté économique 2014 a été lancé à Bruxelles le 7 Octobre lors d’un événement organisé par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté et l’Institut Fraser. Olli Rehn, vice-président du Parlement européen, a introduit le rapport avec quelques remarques sur la liberté économique en Europe.

Bien que la plupart des États membres de l’UE se situent dans les 40 premières places du classement de 151 pays, nombreux sont ceux qui ont encore des progrès à faire en matière de liberté économique en Europe. Il est encore frappant de constater qu’entre l’État membre de l’UE placé le plus haut dans le classement, la Finlande au 10ème rang, et le pays classé le plus bas, la Slovénie au 105ème rang, l’écart en termes de liberté économique reste important au sein de l’UE.

Hong Kong est à nouveau en tête du classement mondial, suivi par Singapour, la Nouvelle-Zélande et la Suisse. Globalement, le score moyen de la liberté économique a légèrement baissé, à 6,84 sur 10 (contre 6,87 l’an dernier).

Les États-Unis, autrefois considérés comme un bastion de la liberté économique, se classent maintenant au 12ème rang mondial, à égalité avec le Royaume-Uni. En raison d’un affaiblissement de l’État de droit, de plus en plus de réglementation et des ramifications de la guerre contre le terrorisme et la guerre contre la drogue, les États-Unis ont vu leur note de liberté économique chuter au cours des dernières années, par rapport à 2000, année où elle s’est classée au deuxième rang mondial.

Cette année encore, le Venezuela a le niveau le plus bas de liberté économique dans le monde, aux côtés de la République du Congo, du Zimbabwe, de l’Argentine et de l’Algérie.

« Le lien entre la liberté économique et la prospérité est indéniable. Les pays les plus libres économiquement offrent la meilleure qualité de vie et les libertés individuelles les plus solides, alors que les pays les moins bien classés sont généralement étouffés par des régimes oppressifs qui limitent la liberté et les opportunités de leurs citoyens », a déclaré Fred McMahon, directeur de recherche sur la liberté économique à l’Institut Fraser.

« La note de Hong Kong plaçant la région autonome à la première place du classement est basée sur des données de 2012 et les manifestations en cours cette année rappellent que Hong Kong pourrait reculer si l’état de droit ou le traitement équitable de tous était compromis », a ajouté M. McMahon. « Il y a là une menace de l’influence chinoise sur le système juridique de Hong Kong, tentant d’imposer un contrôle du gouvernement chinois sur les juges et leurs décisions, et potentiellement transformer ‘l’État de droit’ en un instrument politique. Il s’agit d’une attaque contre la prospérité future de Hong Kong et sa réputation internationale ».

Les pays se situant dans le quartile supérieur de la liberté économique ont un PIB moyen de 39 899 US $ par habitant en 2012, contre 6 253 $ pour les pays du quartile inférieur.

En outre, le revenu moyen de la part des 10 pour cent des plus pauvres dans les pays économiquement les plus libres en 2012 était de 11 610 US $, soit près du double du revenu moyen global dans les pays les moins libres. Et l’espérance de vie est de 79,9 ans dans le quartile supérieur de la liberté économique, contre 63,2 ans dans le quartile inférieur.

À propos de l’Indice de liberté économique

indice de liberté économique rené le honzecLa liberté économique dans le monde mesure le degré avec lequel les politiques publiques et les institutions des pays soutiennent la liberté économique. Le rapport 2014 a été préparé par James Gwartney, de Florida State University, Robert A. Lawson, de la Southern Methodist University et Joshua Hall, de la West Virginia University.

La publication de cette année classe 151 pays et Hong Kong. Le rapport met également à jour les données dans les rapports précédents dans les cas où les données ont été révisées.

Pour plus d’informations sur le réseau de la liberté économique, les bases de données et les rapports précédents sur la liberté économique dans le monde, visitez http://www.freetheworld.com. Retrouvez aussi l’Economic Freedom Network sur Facebook : www.facebook.com/EconomicFreedomNetwork.

L’Institut Fraser produit le rapport annuel sur la liberté économique dans le monde, en coopération avec le Réseau de la liberté économique, un groupe d’instituts indépendants de recherche et de formation dans près de 90 pays et territoires. Le rapport constitue la première mesure de la liberté économique dans le monde, utilisant 42 variables distinctes pour créer un indice permettant de classer les pays sur la base de leur liberté économique. Celle-ci est mesurée dans cinq domaines : la taille de l’État, la structure juridique et la sécurité des droits de propriété, l’accès à une monnaie saine, la liberté du commerce international et la réglementation du crédit, du travail et des affaires.

Voir le rapport complet sur www.freetheworld.com.

Traduit par Emmanuel Martin pour Contrepoints.