Naissance des « class actions » françaises

La loi « Hamon », qui entre en vigueur aujourd’hui, va permettre aux consommateurs d’intenter des actions en justice collectivement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Benoit Hamon (Crédits philippe grangeaud-solfé communications licence Creative Commons)
[cp_donation]

Naissance des « class actions » françaises

Publié le 1 octobre 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Benoit Hamon (Crédits philippe grangeaud-solfé communications licence Creative Commons)

 

La loi Hamon sur la consommation (loi du 17 mars 2014) a institué l’action de groupe, une disposition phare qui permet à des consommateurs, victimes d’un même préjudice, de se regrouper et d’agir en justice pour demander réparation. Un décret paru vendredi dernier au Journal officiel organise la procédure. Il entre en vigueur au 1er octobre.

Il prévoit une règle de compétence territoriale spécifique afin d’éviter un éclatement des contentieux (tribunal de grande instance du lieu où demeure le défendeur). Il précise les modalités d’information des consommateurs, en action de groupe ordinaire ou simplifiée, ainsi que les conséquences de leur adhésion au groupe, notamment sur le mandat qui les liera à l’association ou aux associations de défense qui les représenteront pour la suite de la procédure. Il prévoit les modalités de fonctionnement des comptes de dépôt ouverts à la Caisse des dépôts et consignations par les associations en vue de l’indemnisation des consommateurs lésés. Il fixe enfin la liste des professions réglementées (à savoir, les avocats et les huissiers de justice) dont les membres pourront assister l’association sur autorisation du juge dans la phase d’exécution du jugement sur la responsabilité.

Sur le web

[cp_donation color="blue" margin_bottom="10"]

Par Frédéric Peltier.

Le débat sur les normes renaît de ses cendres régulièrement. Il y a trop de normes, elles sont trop complexes, inefficaces, paralysantes etc. etc.

Le Sénat qui est l’assemblée des territoires vient de produire, le 26 janvier 2023, une résolution sous la plume de Rémy Pointereau pour dénoncer le poids et l’inertie de cette production bureaucratique qui s’abat notamment sur les décideurs politiques locaux. Tous se sentent cornaqués par ces règles dont l’application est de l’ordre du casse-tête chinois. Ces no... Poursuivre la lecture

Par Olivier Lasmoles.

L’enseignement du droit pénal n’étant pas toujours chose aisée, il y a plusieurs années déjà j'ai opté pour la projection d’extraits de films illustrant les principes et infractions étudiées en cours. Devant le succès de ce nouveau mode d’apprentissage, nous avons décidé d’étendre l’étude du droit pénal à travers l’analyse de 62 films, permettant notamment de se demander si Gollum aurait été condamné par la justice française.

Récemment à Paris, l’irresponsabilité des auteurs d’infractions pénales a encore d... Poursuivre la lecture

photo de Donald Trump
2
Sauvegarder cet article

Hier, en sa fastueuse résidence de Mar-a-Lago, adossé à une forêt de drapeaux américains, fidèle à sa veste bleue, sa chemise blanche et sa cravate rouge, Donald Trump annonçait sa candidature à la prochaine campagne présidentielle.

Comme on pouvait s’y attendre, son discours long d’une heure a consisté à marteler ses thèmes favoris – immigration, sécurité, prospérité –, avec les formules-choc et le style qui ont fait sa gloire pour les uns, sa honte pour les autres. De toute évidence, Trump Saison 2 sera le sosie politique de Trump Sa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles