« Interdit de rire » de David De Stefano et Sanjay Mirabeau

Au début de l’année, l’affaire Dieudonné a occupé les derniers moments du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Il n’avait, semble-t-il, rien de plus urgent à faire…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Interdit de rire » de David De Stefano et Sanjay Mirabeau

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 octobre 2014
- A +

Par Francis Richard.

interdit de rireLes avocats de Dieudonné M’Bala M’Bala ont décidé d’exposer leur version des faits quant aux reproches faits à leur client. Ils le font dans Interdit de rire, livre qui est en train de connaître, dès parution, un réel succès de librairie, au point d’occuper aujourd’hui une des premières places des ventes de livres de la FNAC et autres librairies en ligne.

Que les choses soient claires. Il est possible de rire de tout, mais je ne ris pas de tout. Ainsi l’humoriste Dieudonné, humoriste à succès, ne me fait pas toujours rire, loin de là. Henri Bergson, que citent opportunément les auteurs, disait : « Le rire n’a pas de plus grand ennemi que l’émotion » et, je le confesse, je suis un ardent et émotif philosémite…

Dans le même temps, je suis soucieux de vérité et inlassable défenseur de la libre expression, faisant mienne la déclaration attribuée à tort à Voltaire (ce qui prouve que ce n’est pas l’auteur d’un texte qui importe mais l’éventuelle bonne idée qui s’y trouve) : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » Or, quand « on » travestit la vérité, « on » finit par jouer contre son camp, a fortiori quand « on » se fait prendre la main dans le sac.

Maitres David De Stefano et Sanjay Mirabeau l’ont bien compris. Après la déferlante médiatique de début 2014, ils ont beau jeu de reprendre la main et de souligner les contre-vérités des adversaires de Dieudonné, qui n’ont pas su raison garder.

Le regretté Jean Ferré, chroniqueur au Figaro Magazine et fondateur de Radio Courtoisie, répétait qu’« un texte sans contexte est un texte con ». Le traitement par les médias d’un extrait du spectacle Le Mur de Dieudonné où ce dernier met les rieurs de son côté en s’en prenant à Patrick Cohen, qui l’a tout de même traité préalablement de « cerveau malade », en est l’illustration.

Le contexte rétabli montre en effet que Dieudonné (qui se défend d’être raciste) joue, dans ce sketch, par dérision, le monstre que l' »on » prétend qu’il est… Ce n’est sans doute pas très fin, c’est même volontairement « monstrueux », mais c’est bien différent de ce qui a été dit et répété à l’envi. En faisant taire ses émotions, il faut prendre ce passage pour ce qu’il est, une bouffonnerie… comme des rois pouvaient en avaler jadis, en riant jaune.

De même le geste de la fameuse « quenelle » a été utilisé par Dieudonné dès 2005, dans son spectacle 1905, où il célèbre à sa façon le centenaire de la loi de séparation des Églises et de l’État : « Dans la première partie du spectacle, Dieudonné nous parle de l’homme en tant que mammifère et de sa position inférieure dans la hiérarchie animale : le dauphin maintenant, quand il voit un homme, il se fout de notre gueule hi hi hi hi (imitation des sifflements du dauphin). Bien sûr, parce qu’il le sait lui que sa nageoire il va nous la foutre jusque-là Jacky (en réalisant le geste de la quenelle). Joignant le geste à la parole, Dieudonné réalise une quenelle qui mesure la taille de la nageoire pour indiquer l’ampleur avec laquelle le dauphin se jouera des hommes. »

Ce geste perd évidemment sa signification et même la renverse quand il est accompli par des énergumènes « devant des lieux de culte et de mémoire ».

Les avocats de l’humoriste publient d’ailleurs la photo de la statue « du soldat de bronze, incontournable à Berlin, qui trône sur le mémorial soviétique de Tiergarten » : « Monumental, le soldat est debout sur un piédestal de marbre. Son bras gauche tendu vers le sol, salut nazi inversé, symbolise la chute du nazisme et la victoire de l’Armée rouge. » Ils concluent : « La quenelle, un salut nazi inversé ? Non, c’est le salut nazi inversé qui est une belle quenelle. Au nazisme. »

Maîtres De Stefano et Mirabeau ne seraient pas avocats s’ils n’abordaient pas le terrain juridique. Pour faire interdire les spectacles de Dieudonné en province – ils avaient eu lieu sans problèmes à Paris – les pouvoirs politique et judiciaire se sont donnés la main pour tordre le cou à la libre expression en invoquant un imaginaire trouble exceptionnel à l’ordre public. L’État est garant de l’ordre public. Les défenseurs de Dieudonné rappellent que le maintien de l’ordre public est composé de trois éléments distincts : la sécurité, la salubrité et la tranquillité publique.

Comme aucun de ces éléments ne peut être invoqué en l’occurrence, « on » lui ajoute deux éléments, le prétendu contenu du spectacle qui serait attentatoire à la dignité humaine – elle est indéfinissable juridiquement, mais le juge prétend la protéger -, et le casier judiciaire de l’artiste… Le Conseil d’État, dans l’urgence, les 9, 10 et 11 janvier 2014, interdit donc par trois fois Le Mur, à Nantes, Tours et Orléans, en méconnaissance de cause, ce qui en dit long sur sa collusion avec l’exécutif, puisqu’il n’a pas visionné le spectacle, et, quant à lui, le juge des référés interdit, par précaution, le nouveau spectacle de Dieudonné, Asu Zao, que personne n’a encore vu et qui doit remplacer Le Mur à Orléans…

En fait, ce sont les pouvoirs exécutif et judiciaire qui se sont montrés indignes… Il a été décidé en haut lieu d’abattre Dieudonné M’Bala M’Bala par tous les moyens, même légaux. Les interdictions de ses spectacles, en utilisant des arguments juridiques qui n’en sont pas, ne sont qu’un des aspects de la véritable chasse à l’homme qui est ouverte contre lui, contre les siens et contre ses fans. Le 13 décembre 2013, le site de la société de production de Dieudonné est hacké donnant le signal de cette chasse à l’homme : les noms et adresses des visiteurs de ce site sont divulgués par le hacker.

À la suite de ces divulgations plusieurs personnes sont menacées et injuriées par mails, courriers, téléphone. Certaines d’entre elles perdent même leur emploi, dont l’une doit être internée dans un hôpital psychiatrique, « ne supportant pas la brutalité de son licenciement ». Fin janvier, l’État se déchaîne contre Dieudonné : contrôle fiscal de sa société de production, gardes à vue, perquisitions à son domicile, à sa société de production, au théâtre de la Main d’Or et chez son expert-comptable.

dieudonné rené le honzecLes noms des mille sept cents personnes qui ont prêté de l’argent à Dieudonné sont divulgués dans la presse. Les fans de Dieudonné font l’objet d’expéditions punitives à Lyon et Villeurbanne etc. : « On a accusé et condamné Dieudonné pour incitation à la haine. La seule haine qu’il semble avoir provoquée est pourtant celle de ses adversaires envers sa propre personne. »

… et envers ceux qui le soutiennent. À ces persécutions s’ajoute un lynchage médiatique : Dieudonné ne paierait ni ses impôts, ni ses amendes ; il organiserait son insolvabilité avec la complicité de sa compagne et de sa société de production. Rien de tout cela n’est vrai. Le livre reproduit des documents de l’administration fiscale qui le prouvent indubitablement : il n’a pas de dette fiscale, sa compagne et sa société de production non plus. Les derniers paiements sont intervenus le 13 février 2014…

Le livre révèle que Dieudonné a même bénéficié d’une remise fiscale l’année précédente, le 1er février 2013. Elle s’élève à 197 103, 88 euros… Ce qui faire dire aux auteurs, avec humour, à l’adresse de leurs « concitoyens qui font actuellement l’objet de contrôles et de redressements fiscaux » : « Si une remise de pénalités de près de deux cent mille euros a été accordée au monstre Dieudonné, il n’existe dorénavant plus aucun obstacle à ce que leur propre demande de remise de pénalités ne soit pas acceptée par les services fiscaux de notre pays. »

La meilleure protection en matière fiscale, c’est l’enregistrement. Les sommes prêtées à l’humoriste sont aujourd’hui toutes enregistrées, de même que les dons à hauteur de quatre cent mille euros qu’il a faits personnellement « à ses proches qui vivent au Cameroun, fils, frères, oncles, cousins et amis »

Ce livre percutant a été adressé aux 577 députés de l’Assemblée nationale. Ses auteurs les sollicitent de créer une commission d’enquête parlementaire « afin de connaître le fonctionnement et de déterminer les éventuels dysfonctionnements dans l’action du Gouvernement et des services de l’État, entre le 27 décembre 2013 et le 1er mai 2014, dans la gestion d’une affaire qui a conduit à la détérioration de la cohésion nationale ». Dans le cadre de cette enquête parlementaire, ils suggèrent toutes les questions qu’il conviendrait de poser aux personnes qu’ils citent lors d’auditions publiques… Bref, tout est prêt – les propositions de résolution sont même rédigées – pour qu’un groupe de députés demande à ce que toute la vérité soit faite sur cette affaire.

Vous avez dit dignité de la personne humaine ? « Dieudonné est un spécialiste de l’indignité de la personne humaine. Son travail consiste précisément à la révéler, pour mieux la dénoncer. »

  • David De Stefano et Sanjay Mirabeau, Interdit de rire, Xenia, septembre 2014,160 pages.


Sur le web 

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • concernant la liberté d’expréssion , la gauche est pire que la droite ; ce ps veut nous enfermer dans un monde triste , froid , lugubre , ou il faut fermer sa gueule ; valls a perdu sa bataille contre dieudoné , parce que valls n’est qu’un imbécile prétentieux qui tire toujours une gueule de six pieds de long ; son austérité me fait penser à l’inquisition espagnole du moyen age ; je préfère de loin un humoriste , dieudoné ou un autre , que ces tristes sires qui se disent du ps ( en minuscule le ps ) ;

    • « que ces tristes sires qui se disent du ps ( en minuscule le ps ) ; »

      Qu’est-ce que ça fait de voir enfin le vrai visage des socialistes? Parce que loin de simplement se dire du PS, ils en font bien partie, n’ont pas été contredits par leur hierarchie, ni par les cadres du parti. Tous les gauchistes officiels de France et de Navarre ont fait un beau front uni derrière Valls, et les autres ont rejoint Le Pen, finalement aussi gauchiste qu’eux.

  • Qu’on soit bien d’accord. Dieudonné a beaucoup de talent mais son anti-sémitisme compulsif ou ses récentes déclarations au sujet des décapitations me répugnent.

    Cette mise au point faite, la chasse à l’homme organisée contre lui était choquante, ridicule et contreproductive.
    Choquante car, l’article le montre bien, Valls (rejoint par la classe politique unanime (une fois de plus la lacheté de ce qui se fait appeler la droite est consternante), s’est assis sur la liberté d’expression pour faire un exemple. Et comme dit Marie, il est de gauche. La droite aurait fait le quart de ce qu’a fait Valls, les manifs n’auraient pas cessé.
    Ridicule, car c’était juste un moyen pour Valls d’afficher une fermeté d’autant plus grotesque que l’Etat montre jour après jour son incapacité croissante à faire respecter la sécurité (ce qui est pourtant sa mission première) et qu’on ferme les yeux sur l’anti-sémitisme croissant dans nombre de quartiers où, par exemple, l’Education Nationale s’assoit sur la laïcité.
    Contre productive, car Valls a fait de Dieudonné un héros pour tout ce que la France compte de complotistes anti-sémites trop heureux de montrer « l’influence du lobby sioniste ». Et le succès du livre de ses avocats en est une preuve supplémentaire.

    Bref, incompétente, mauvais stratège, la classe politique en général et Valls en particulier s’est encore distinguée !

    • Lache nous avec ton antisémitisme ! Dieudonné comme son public est avide de vérité mais n’en veut absolument pas à un groupe de personnes aussi énorme qu’une communauté, quelle qu’elle soit d’ailleurs. Alors, au lieu de crier au loup comme les autres, regarde ses spectacles, écoute ses vidéos vraiment, pas juste des extraits sans contexte. Si tu te sens pas de l’étudier sérieusement, ok, laisse tomber, mais alors, ne parle pas de lui et de son public sans les connaitre, par pitié !

    • Non, il n’est pas antisémite mais antisioniste. Franchement, il faut arrêter avec cet amalgame fallacieux ou alors il faut fournir des sources quant à ce que vous avancez.

      • Les juifs responsables de la traite négrière (assertion répétée de nombreuses fois par Dieudonné)
        Les juifs empêchant toute liberté d’expression (couplet récurent – et que Valls aura malgré lui alimenté, cf. mon post précédent)
        Soutien public à Faurisson (militant négationniste anti-sémite faut-il le rappeler ?)

        ça vous suffit ? Dieudonné est clairement anti-sémite.

        • Lol Guillaume, vous avez du oublier lol quelque part, ou alors c’est le terme humouriste que vous ne savez pas définir …

          • Primo : celui qui manque d’humour, en l’ocurence, c’est Dieudonné, le cas est fréquent quand un humoriste se prend pour un penseur (cf. Bedos, Debbouze, Semoun….).
            Secundo : « autrichien » me demande des sources, je les donne. Si votre seule réponse c’est lol, c’est un peu limité.

        • Bon eh bien va lire ce blog si tu as si peur d’être manipulé par « la télé ».

          http://soraldieudo.blogspot.fr/

        • Après lol, lobotomisé !

          Quel plaisir de discuter avec des gens dont la finesse d’argumentation atteint de tels sommets !

          • Quel Culot Guigui !
            Quand on traite un sujet sur la forme, majoritairement, en nous faisant part de vos goûts, parce que franchement que aimiez la fraise ou non on s’en moque, et si la couleur rouge ne vous revient pas non plus, on s’en moque aussi. D’ailleurs si vous n’aimez pas la fraise c’est peut-être juste parce qu’elle est rouge …

            De même que vous pensiez que Dieudonné soit antisémite c’est votre opinion, qu’il le soit ou non est annexe au sujet de fond ici traité.

            Donc allez cracher votre haine ailleurs, nous on se met juste à votre niveau d’argumentation et c’est dur de descendre aussi bas, ça fait mal aux genoux !

            • déjà merci d’être poli ! je ne vous appelle pas erwounet.

              ensuite je ne parle pas de mes goûts ; j’expose des faits. Que ça vous plaise ou non n’est pas le pb.

              enfin, je ne « crache aucune haine ». Contrairement à certains qui confondent discussion et insultes…

              • « Quel plaisir de discuter avec des gens dont la finesse d’argumentation atteint de tels sommets ! »
                C’est vrai que cette prose est un jugement des plus polies.

                Dieudonné est anti-sémite ça n’est pas un fait c’est votre opinion, vous avez peut-être raison ou pas mais respectez au moins l’opinion de chacun, c’est la base de la liberté, et ayez un peu de modestie, d’ouverture d’esprit, vous pouvez vous tromper, je le peux aussi. Et encore une fois, qu’il le soit ou non c’est de la forme et on s’en fou dans le fond !! Comprenez-le bien, relisez au besoin !

                À Dieu.

                • Insultes (lobotomisé, socialiste, étroitesse d’esprit…), tutoiement systématique, refus d’argumenter, refus de discuter sur le fond….

                  OK j’arrête de discuter.

                • Un fait ne devient pas une simple opinion car cette dernière à la culot de vous déplaire.

        • Non, objectivement ça ne me suffit pas pour le considérer comme anti-sémite. Vous me donnez des exemples qui sont des provocations de sa part suite à la censure médiatique qu’il subit. J’admets qu’il en rajoute à chaque fois une couche et que vous ou d’autres puissent estimer cela anti-sémite. Mais moi et d’autres avons une autre opinion. Nous allons devoir vivre avec ça.

        • @guillaume. A propos de M. Faurisson, il est juste un des gars le plus brillant que j’ai pu lire ou entendre. Je remercie Dieudo de m’avoir fais connaitre ce type qui sera reconnu un jour c’est sûr, peut-être dans 100 ans, le temps d’oublier le délire ambiant de notre époque qui risque de bien faire marrer nos descendants !

          • Donc maintenant Faurisson est brillant !

            Je commence à comprendre pourquoi on a du mal communiquer sur ce fil…

            • Tu l’as déjà écouté, lu ? Non bien sûr, tu as vu plus de 3mn de Dieudonnné ? Non plus ? Alors, franchement, tais toi et parle d’un sujet que tu domines pour changer.

      • les antisionistes sont des antisémites qui sont trop lâches pour le reconnaitre. je suis libéral alors même si je ne suis pas du tout d’accord avec les racistes, antisémites, homophobes,…….je leur reconnais le droit à la liberté d’opinion et d’expression. je m’oppose à la censure de dieudonné (même si ces idées me révulsent au plus au point) et à son lynchage tant médiatique que judicaire. au fnal, c’est affaire ne fait que le servir en le faisant passé pour une victime du sytème, un héros et en accréditant un peu plus la thèse du complot juif (sioniste) . non seulement je n’aime pas dieudonné mais il m’inspire un profond mépris. il n’a même pas le courage de reconnaitre qu’il est antisémite (chose dont il est difficile de nier pour les gens ayant un minimum d’esprit critique et s’étant renseigné sur le sujet).

        • Je suis fan de dieudonné, il me fait toujours rire mais de moins en moins à mesure qu’il se politise, je lisais que certains le pensais libéral ? ouille, je pense que son libéralisme va en retourner plus d’un dans sa tombe ! Il n’a de libéral, que sa posture anti-gouvernement et gouvernant, mais je ne donne pas cher du libéralisme si il devait prendre la tête du pays pour proposer quelque chose…

          Quand à son anti-sémitisme, désolé de le reconnaître en partie sans le qualifier de tel, mais toute la rhétorique de dieudo empreinte ce chemin, alors, effectivement, qu’il y est un lobby juif agaçant en france et qu’il serait bon de remettre un peu à sa place soit mais il faut quand même comprendre que dieudo développe toute une idéologie ou ce seul lobby devient responsable de beaucoup beaucoup de choses.

          On peut rester aveugle par compassion pour dieudo, mais j’y vois tout de même une faiblesse où l’on fait passer ses émotions avant la raison. On pourra toujours me rétorquer qu’il n’a pas jeté la première pierre (ce qui est faux), il reste que sa mise à mort médiatique et politique est injustifiable et injustifié.

          J’étais devant le Zenith de Nantes le soir de son annulation, et j’ai été insulté en tant que personne responsable quand son spectacle à été annulé. Et ça effectivement c’est plutôt grave dans ce pays.

  • Superbe article.

    Oui, Dieudonné est parfois dérangeant et provoquant. C’est exactement ce qu’est censé faire un bouffon et c’est pourquoi il a autant de succès. C’est le seul humoriste francophone qui fasse encore des sketch non-politiquement corrects. De plus, il est objectivement persécuté par l’Etat. Les médias semblent avoir l’interdiction d’en dire du bien et ne font que relayer les mensonges à son encontre. Alors oui, pour pouvoir quand même exister un peu médiatiquement, il fait des choses provoquantes et dérangeantes pour faire parler de lui. Oh miracle, ça marche !

    Les autres artistes sont, pour la plupart, d’une manière ou d’une autre subventionnés, ne serait-ce qu’en étant relayés par les médias eux-mêmes subventionnés. Dieudonné se passe de ça (à son insu) et mérite d’avoir un peu de soutien (comme par exemple cet article le fait en partie) de la part des libéraux même si ses provocations déplaisent à certains.

    • ce faisant, vous êtes rapidement l’idiot utile de cette crapule.
      pour ma part, je préfère soutenir la liberté d’expression de mes amis plutôt que celle de mes ennemis. car cette crapule n’a rien de libéral, il n’est pas notre allié dans le combat pour le recul de l’état. donc qu’il se débrouille avec ses problèmes de liberté d’expression, pendant ce temps là, je vais faire un don à zo artzeinu.

      • Non, je ne partage pas votre opinion. C’est un humoriste de talent et il est persécuté par l’Etat et par diverses associations et personnes qui n’apprécient pas ces provocations à caractère humoristique. Je ne vois en revanche pas en quoi c’est une crapule.

        Je ne suis l’idiot utile de personne. En tant que libéral, je ne trouves pas normal que l’on utilise la puissance publique pour persécuter un citoyen. J’estime être tout à fait cohérent. Le libéralisme ne doit pas être à géométrie variable.

        • ne soyez pas dupe du cirque médiatique. l’état ne le persécute pas, il le protège. si l’état était indifférent, c’est là qu’il serait véritablement en danger.
          et pendant qu’on parle de ce sinistre voyou, on ne parle pas du déficit et de l’économie.

  • « Le Mur de Dieudonné où ce dernier met les rieurs de son côté en s’en prenant à Patrick Cohen, qui l’a tout de même traité préalablement de « cerveau malade », en est l’illustration. »

    Il « s’en est pris » à Cohen en regrettant qu’il n’ait pas fini à Auschwitz. Une petite blagounette quoi…

    • Précisément, dans les deux cas c’est un appel au meurtre. C’est juste que Juif + Auschwitz ça va de soi pour quelqu’un comme Dieudonné. Il n’allait pas louper une blague pareille !

  • Je vois, après avoir lu les commentaires sur cet article que les avis divergent encore et toujours de façon assez binaire ou du moins, dualiste!
    Quand les gens auront compris que Dieudonné est un universaliste qui combat les doctrines claniques du mieux qu’il peut avec la seule arme qui pique moins qu’un cure-dent, à savoir l’humour et que derrière les réactions outragées de ses détracteurs publics se profilent des privations de liberté croissantes, que la victimisation que ne souhaite pas la communauté juive du quotidien mais qui lui est imposée par des associations devenues paranoïaques car chargée de protéger une population qui a souffert encore trop récemment de la folie guerrière et racialiste autant qu’antireligieuse et jalouse dont est encore capable notre pauvre humanité, alors une épine sera enlevée du pied de la réflexion.
    À défaut de pouvoir écouter notre coeur, faisons au moins confiance à notre capacité de nous hisser au dessus des idées reçues à force de recherches, d’enquêtes menées avec une soif de vérité, au lieu de suivre le troupeau des uns ou des autres. L’esprit critique affûté, allons chercher ce qui s’approche le plus de la vérité et offrons nous ce cadeau de dire qu’on ne sait pas si on n’est pas sûr, sans pour autant abandonner notre quête.
    Un jour, les manipulateurs professionnels que sont nos politiciens, quand ils ne sont pas les idiots utiles d’un système bien huilé, devront rendre des comptes. Pas que ceux qu’ils ont en Suisse. Un jour, l’histoire tendra à se répéter et il ne tiendra qu’à nous, le peuple, de ne pas la reproduire à l’identique, l’ayant assez étudiée pour comprendre que nulle guerre civile n’est salvatrice pour la liberté et qu’on doit juste montrer qu’au delà de notre mécontentement quand à la façon d’agir et de gouverner de nos élus, nous voulons que le système sois disant représentatif en soit un réellement et que tous les sièges soient éjectable.
    Toute la France crache sur Hollande. Les soutiens du ps (en minuscules pour faire écho à un commentaire) se disent déçus. Les soutiens de « l’opposition » sont d’une virulence assez molle. Tout cela semble bien consensuel.
    Aucun parti, à mon humble avis n’aurait les reins assez solides pour lutter contre la finance, devenue la tête de l’hydre ayant des centaines de bras représentés en dernier ressort par les actionnaires attendant que la mane tombe dans leur portefeuille et entendu les deux par les multinationales cotées en bourse.
    On pourrait imaginer la bourse comme un outil d’investissement sans usure… mais la digression deviendrait trop grande.
    La répartition des richesses, autant que des libertés, associée à l’amour et à l’humour, pour revenir au sujet, est essentielle à la vie autant que la connaissance, la sagesse, la réflexion, la solidarité, le pardon…autant de vertus dont l’humain est capable.
    Cela nous amènera vers un monde de coopération cher à ce grand homme que fut Albert Jacquard au lieu d’un de compétition et de guerres.
    « Aimez vous les uns les autres, si possible . Sinon, on va voir ce qu’on peut faire. »
    Dieudonné.

  • Commentaire précédent pas publié. Trop long sans doute…publié sur fb.
    C’était juste pour désamorcer un conflit qui me touche personnellement ayant dans ma famille des partisans des deux camps campant justement sur leurs positions.
    Mais l’humanité semble devoir s’engluer dans les arcanes du conflit.

  • Autant pour moi… Desolé! Il vient d’être publié mais comme d’autres l’ont été avant, pourtant rédigés ultérieurement, je me suis fourvoyé.
    Salam à tous et aimez vous, c’est le grand Schtroumpf qui vous l’ordonne!

  • +1
    Excellent article.

  • merci de ne pas avoir gardé le silence il fallait absolument donner votre point de vue concernant cette affaire si importante.
    nous savons maintenant dans quel état nous vivons l’État français.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Donald Trump est de retour sur Twitter. Pas encore, mais presque. Elon Musk a en effet annoncé qu’il rétablirait le compte de l’ancien président Américain une fois l’OPA terminée, en ajoutant que le bannissement de Donald Trump était, selon ses propres mots : stupide, stupide et moralement condamnable.

Aussitôt, la planète libérale-quand-ça-m-arrange a hurlé au sacrilège et au loup en dénonçant un risque de perte de pluralisme et de dérive idéologique qui déboucherait sur la privation des libertés, dont la sacro-sainte liberté d’expres... Poursuivre la lecture

Cela fait pas mal d'années voire de décennies que la liberté d'expression passe un mauvais quart d'heure et subit des atteintes, des restrictions.

D'abord avec les lois qui instituent des délits d'opinion, comme la loi Pleven sur les propos discriminatoires à raison de la religion ou de la race, la loi Gayssot qui pénalise le stupide négationnisme des chambres à gaz donnant ainsi une tribune judiciaire à ses méchants adeptes, les lois mémorielles qui veulent écrire l'histoire, la loi Taubira sur la traite esclavagiste limitée au trafic... Poursuivre la lecture

fausses nouvelles destabilisation entreprise
4
Sauvegarder cet article

Par Tiffany Donnelly.

L'éditeur du New York Journal, William Randolph Hearst, aurait dit : "Vous fournissez les images, je fournis la guerre !"

Hearst et son rival, Joseph Pulitzer, ont fait du sensationnel, exagéré et carrément menti quotidiennement à des millions d'Américains avant la guerre hispano-américaine, répandant ce que beaucoup appelleraient aujourd'hui de la désinformation. La presse à sensation a notoirement attisé les flammes du conflit, accusant à tort les Espagnols d'avoir coulé l'USS Maine. Mais si les mensonges... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles