Un vent de changement à la Fête de l’Huma 2014

Voir le groupe Scorpions chanter « Wind of Change » au milieu d’une foule de sympathisants communistes constitue une sorte de pied de nez de l’histoire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Fête de l'huma CC flickr La curieuse compagnie

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un vent de changement à la Fête de l’Huma 2014

Publié le 22 septembre 2014
- A +

Par Alexandre C.

Fête de l'huma CC flickr La curieuse compagnie

La semaine dernière avait lieu la célèbre Fête de l’Huma, le fameux rassemblement des militants et sympathisants communistes, au Parc de la Courneuve1. Organisée, comme chaque année, par le quotidien du même nom et créée par Jean Jaurès en 1904, cet événement est l’occasion de tables rondes, de débats d’idées, mais aussi de spectacles musicaux. Depuis sa création en 1930, la Fête de l’Huma a ainsi accueilli de nombreux artistes français, mais aussi internationaux, parmi lesquels Pink Floyd (1970), The Who (1972), ou encore Genesis (1978)2, contribuant à les populariser auprès du public français. Il faut dire que la scène, d’une grande capacité, permet d’accueillir presque 100 000 spectateurs pour un prix modique3, ce qui suscite l’intérêt des fans.

fête de l'huma rené le honzecCette année, quelques semaines après avoir célébré le centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès – tué à l’aube de la Première Guerre Mondiale – cette édition revêtait un caractère bien particulier, presque symbolique. En effet, l’homme, figure du socialo-communisme en France, aurait certainement eu son mot à dire, au moment même où les politiques s’interrogent sur la place de l’État dans l’économie ou sur l’orientation à donner au modèle social, enjeux cruciaux pour l’avenir.

De cette édition, la presse n’a pourtant retenu que l’apparition de Jean-Luc Mélenchon, candidat représentant des communistes à la dernière présidentielle, qui était accompagné de Jérôme Kerviel, ancien trader à la Société Générale. Cette association, pour le moins hétéroclite, n’a pas manqué de faire réagir, certains ne comprenant pas ce que Kerviel, incarnation de la fameuse « finance folle« , faisait à la fête des prolétaires. L’homme politique s’est alors empressé de leur répondre, en défendant le trader, n’hésitant pas à le comparer à Alfred Dreyfus, un officier accusé injustement d’intelligence avec l’ennemi à la fin du XIXème siècle et que Jaurès avait soutenu. De là à se prendre pour lui, il n’y a qu’un pas.

Hormis les photos de quelques anonymes et politiques tenant dans leurs mains des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Ma gauche à moi, elle… » compléter les points de suspension4, un autre petit élément a attiré mon attention : la tête d’affiche de la programmation musicale, en l’occurrence le groupe de hard rock allemand Scorpions.

bandeauprog
Programmation musicale de la Fête de l’Huma 2014 (source : site officiel)

 

Pour ceux d’entre vous qui seraient un peu trop jeunes, sachez que ce groupe a écrit une chanson en 1990 intitulée Wind of Change, c’est-à-dire, traduit littéralement, « Vent de Changement ». Sortie à une époque où les pays de l’est, et notamment la RDA, se libèrent du joug communiste – la chute du mur est intervenue peu de temps avant -, cette chanson est devenue l’hymne de la réunification allemande ainsi qu’un appel à la liberté. Elle annonce aussi, avec quelques mois d’avance, le changement qui interviendra en URSS avec la dislocation de l’empire communiste. Tout un symbole.


Clip de la chanson Wind of Change sur YouTube.

Il est donc particulièrement savoureux de voir ce groupe se produire à la Fête de l’Huma en cette année 2014. Étonnant aussi que les organisateurs aient pensé à lui, alors même que leurs idées politiques sont si différentes. Voir Scorpions chanter Wind of Change au milieu d’une foule de sympathisants communistes constitue une sorte de pied de nez de l’histoire, un message subliminal à la foule comme pour lui dire que ses idées sont révolues et définitivement archaïques. Autrement dit, bonnes à illustrer les livres d’histoire avec la mention « nuit gravement à votre liberté ». Est-ce que la foule a pu saisir ce message ? Beaucoup doivent en douter, surtout quand ils entendent à longueur de journée les dirigeants politiques vitupérer contre l’ultralibéralisme et son cousin par alliance le capitalisme. Une raison de plus de croire qu’il y a grand besoin d’un nouveau vent de changement dans ce pays…


Sur le web.

  1. Depuis 1960. Avant cela, elle a été organisée à plusieurs endroits dont le Parc de Vincennes ou dans la ville de Montreuil.
  2. Liste non exhaustive. Une plus complète est disponible ici.
  3. On passera sous silence les éventuelles subventions perçues par l’organisation de l’événement.
  4. Pour voir à quoi cela ressemble, allez sur le compte Twitter du PCF.
Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Je vois que je ne suis pas le seul à avoir trouvé ça amusant de voir Scorpions à l’huma.
    C’est toujours bon de rappeler le délire historique des sympathisants coco d’aujourd’hui.

    L’affiche présentée vaut son pesant d’or aussi. Une eurasie toute rougeâtre, l’emblème de l’armée rouge et un gros coeur sur ressort. Tant d’interprétations possibles 😀

  • Alors pourquoi le groupe s’est il produit à la fête de l’huma si ils sont anti communiste ?

  • La Fête de l’Huma date de 1930. Cet événement est organisÉ depuis 84 ans.

    Le journal L’Humanité paraît depuis 1904.

    Parler de groupe anticommuniste concernant Scorpions, c’est pour le moins faire un raccourci rapide. Vous n’êtes pas seul à y avoir vu un pied de nez (voir lien), mais vous extrapolez pour satisfaire votre propre jugement.

    Un conseil pour un papier l’an prochain, allez-y et confrontez vos a priori au terrain. Il en ressortira peut-être quelque chose d’intéressant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Le fédéralisme flamand est un succès avéré, dans quasiment tous les domaines. La Flandre n’a jamais été aussi prospère. Gand, Bruges, Leuven sont au faîte de leur art de vivre, parmi les plus belles, actives et créatives cités d’Europe du Nord. Anvers renoue avec son glorieux passé, celui de l’un des plus grands ports du monde.

Le fédéralisme wallon est tout aussi éclatant, mais d’échec, d’insuccès, de complaintes, de rancœurs et de misère. Pourtant, depuis un demi-siècle, c’est la Flandre qui finance massivement la Wallonie, non le co... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis.

Et puis c’est tout à fait dans le style beaux di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles