Le nouveau plan marketing d’Apple : « Nique la police ! »

Portable Apple - Witer - photo on flickr

L’entreprise Apple communique sur sa volonté de ne pas se soumettre à l’État policier.

Par Scott Shackford, depuis les États-Unis
Un article de Reason

Portable Apple - Witer - photo on flickrLa plus grande entreprise technologique américaine peut cacher des informations privées aux autorités, et c’est un argument marketing. Qu’est-ce-que cela signifie sur l’état des relations entre les Américains et leur propre administration ?

Apple ne concentre pas véritablement sa communication sur son dernier système d’exploitation sur ce point (ils sont plutôt du genre à se vanter du fait qu’ils ne vendent pas d’informations sur vos habitudes personnelles à des publicitaires), mais ne cache pas non plus sa résilience à donner suite et à accepter les demandes de données de l’administration. Des journalistes spécialisés dans les technos ont noté une importante modification dans leurs articles sur la confidentialité. Apple a changé ses algorithmes de cryptage de telle manière que l’entreprise elle-même ne pourra plus accéder aux données de ses utilisateurs sur les téléphones et les iPads sans leur mot de passe. Ainsi, si la police ou le FBI venaient à s’adresser à elle munis de mandats pour capter des données privées potentiellement utiles depuis un appareil, Apple ne pourrait pas satisfaire la demande, même si elle le voulait. Ars Technica explique :

Auparavant, comme nous l’expliquions en mai 2014, si un représentant de la loi allait voir Apple avec un appareil saisi et un mandat valide, il était en mesure d’accéder à une partie non négligeable des données préalablement stockées sur l’iPad ou l’iPhone. Mais sur la dernière version d’iOS, cela sera impossible.

« Sur les appareils munis d’iOS 8, vos données personnelles telles que les photos, messages (avec leurs pièces-jointes), mails, contacts, historique des appels, contenu iTunes, notes et rappels sont placées sous la protection de votre mot de passe », a publié sur son site l’entreprise, mercredi soir. « À la différence de nos concurrents, Apple ne peut pas passer outre votre code, et ne peut donc pas accéder aux données. Ils n’est donc pas réalisable techniquement, pour nous, de satisfaire aux mandats gouvernementaux concernant l’extraction de données depuis des appareils sous iOS 8 en leur possession. »

Pour être tout à fait clair, la protection n’est pas parfaite. Le Washington Post note que cela ne protégera pas des données stockées en dehors, comme dans le cloud. Donc, comme l’ont appris récemment à leur dépens certaines célébrités dénudées, s’il y a quelque chose sur vos téléphones ou iPads que vous ne voulez pas voir dans les mains d’autres personnes, peut-être ne vaut-il mieux pas les envoyer dans le cloud.

Note : Google a également annoncé que les données seront cryptées dans la prochaine mise à jour de son système d’exploitation Android. Celui-ci possède déjà des fonctions de cryptage en option, mais peu d’utilisateurs semblent savoir les utiliser.


Sur le web. Traduction : Contrepoints.