Selon deux tiers des Français, Sarkozy n’est pas victime d’un acharnement judiciaire

Selon un sondage BVA-Le Parisien, la cote de l’ancien Président de la République auprès des Français est en baisse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Sarkozy à Davos (Crédits : World Economic Forum, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Selon deux tiers des Français, Sarkozy n’est pas victime d’un acharnement judiciaire

Publié le 3 juillet 2014
- A +


Nicolas Sarkozy à Davos en 2011 (Crédits  World Economic Forum, licence Creative Commons)Aux yeux des Français, il n’y a plus de match : C’est Alain Juppé et non Nicolas Sarkozy qui incarne l’avenir de l’UMP

  • Si Alain Juppé (35%) ne progresse plus depuis avril, il conforte sa position de leader des personnalités préférées pour représenter l’UMP en 2017 car Nicolas Sarkozy (20%), lui, perd encore trois points depuis le mois d’avril et sept depuis le mois de mars.
  • Pour prendre la direction de l’UMP, les Français préfèrent aussi largement Alain Juppé (21%) à Nicolas Sarkozy  (12%).

Aux yeux des sympathisants de droite, il reste le préféré, mais son avance sur Juppé fond

  • Nicolas Sarkozy est aujourd’hui cité par 38% des sympathisants de droite (-2 points depuis avril, -14 points depuis mars) devant Alain Juppé à 32%. La moitié des sympathisants de l’UMP le préfèrent certes aux autres candidats, mais ils étaient encore les deux tiers en mars dernier.

Les deux tiers des Français considèrent aujourd’hui que Nicolas Sarkozy n’est pas victime d’un traitement de défaveur

  • Près des deux tiers d’entre eux (63%) considèrent « qu’il est traité comme n’importe quel justiciable » (ils étaient 48% à le penser il y a trois mois)

Si l’affaire en cours lui fait perdre du terrain sur son honnêteté perçue (23% des Français le jugent honnête, – 5 points depuis mars), si elle fait dire aux Français qu’il a fait son temps (59% + 11 points), il conserve l’image d’un homme solide, ayant de l’autorité (72%), charismatique (62%) et, dans une moindre mesure, rassembleur (49% contre 47% qui estiment que ce qualificatif s’applique mal)

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • j’aimes pas sarko qui a été un mauvais président mais il faut vraiment etre profondément stupide pour penser qu’il n’est pas victime d’un acharnement politique (ce qui ne veut pas dire qu’il est innocent). soit ce sondage est truqué soit la plupart des francais sont encore plus stupide que je le croyais

  • Non Jacques, ce sondage n’est pas truqué. Mais il porte sur l’ensemble des français.
    Quelle est donc sa signification? Tenter de pousser les électeurs de droite à penser que le seul recours est Juppé pour gagner la présidentielle qui doit rassembler.
    Quand on se souvient du lynchage permanent de Sarkozy par les médias et la gauche, il est difficile d’avoir d’autres résultats.
    Quant à Juppé, il surf évidemment en tête puisqu’il est tout sauf de droite. Il plait donc plus à la majorité de ceux qui sont interrogés (puisqu’il s’agit de l’ensemble des français).
    Bref, le sondage n’est pas truqué, mais la présentation des résultats qu’il donne est faite sur mesure…

  • Le non-lieu dans l’affaire Bettencourt devrait inciter à la plus grande prudence. La crédibilité de la machinerie judiciaire se verrait affectée par un nouvel aveu de charges insuffisantes. Ne doutons pas que la garde rapprochée de Sarkozy déchiquèterait alors les restes de la juge si faiblement instruite. Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2014/07/mise-en-garde-vif.html

  • Ces 63% reflètent une proportion hexagonale de pauvres crétins
    (ou leur taux moyen de crétinisme mental, occasionné non par le manque d’hormone ou le bas taux d’iode, mais bien par l’intox médiatique à laquelle ils sont assujettis …sans s’en rendre compte…) ! Navrant

  • C’est frappant de voir à quel les sarkozistes semblent génétiquement incapables de prendre une posture autre que celle de victime. Jamais responsables. Toujours victimes des autres, de la crise, des journalistes, de la météo, des juges, des syndicalistes, des adversaires politiques, des alliés politiques, des étrangers, des pauvres, des fonctionnaires, des jeunes, des centristes, du gouvernement, des chiraquiens, du conseil constitutionnel, d’Internet, des pouvoirs policiers, etc…

    Bref c’est de la faute de la réalité qui a le mauvais goût de ne pas correspondre aux discours. Sarkozy est totalement innocent et toutes ses décisions sont parfaites. Il est simplement dans le mauvais pays, avec les mauvaises personnes, au mauvais moment.

    Sarkozy est, par définition, irresponsable. Comme un enfant. Le contraire d’un leader.

    • On reconnaît de toute façon un politique magouilleur au nombre d’affaires dans lequel il est trempé durant toute sa carrière. Pour certains c’est assez accablant (Le Pen notamment, qui a carrément un énorme casier judiciaire), pour d’autres ça l’est moins mais il faut quand même être aveugle pour ne pas cerner le personnage (Sarkozy).
      Voir autant de défendeurs de la cause de Sarkozy sur Contrepoints m’abat un peu.

      • Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse de défenseurs de Sarkozy. A vrai dire, beaucoup d’entre nous ne cautionnent pas du tout ce système de personnalisation de la politique qui se fait systématiquement au détriment des idées (dont les nôtres).
        Mais il me semble qu’on puisse opiner ou non sur l’acharnement judiciaire (par exemple) sans pour autant cautionner quoi que ce soit, non? Ou ai-je mal compris et dorénavant être libéral doit aussi signifier faire passer la recherche de la vérité et le questionnement au second plan?

      • Avez-vous un seul instant imaginé que l’INSTRUMENTALISATION du pouvoir judiciaire à des fins bassement politiques est répandu de manière odieuse ?
        Ceci parmi tous les régimes : autant ceux prétendus démocratiques (les nôtres)
        que les dictatures et même des structures de gouvernance plus rudimentaires (cfr Afrique) ?

  • Le Parisien n est pas connu pour être apolitique ou objectif. Et encore une fois, on manipule les chiffres comme on veut.

  • alors il y a beaucoup de tiers.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles