Vers la liberté, 4/5 : « Vers une société libre : reprendre sa souveraineté »

Parvenir à une société libre requiert l’atténuation de l’apparente légitimité de l’État et la limitation des moyens qu’il a de se maintenir au pouvoir en dépit du peuple.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vers la liberté, 4/5 : « Vers une société libre : reprendre sa souveraineté »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 juin 2014
- A +

Par Baptiste Créteur.

Lien vers la partie 1, la partie 2 et la partie 3.

Le pouvoir obtient l’obéissance selon deux instruments : le consentement et la contrainte. Instruments qu’il faut affaiblir pour espérer parvenir à une société libre.

Le consentement à l’État repose sur la légitimité reconnue à ce dernier, dont on a vu que le contrat social était le pilier mais n’avait jamais été ratifié [Lien partie 3] par les individus qui composent la société. Il faut donc dénoncer, autant que faire se peut, un pouvoir qui agit comme s’il était légitime alors qu’il ne l’est pas.

Mais les citoyens seront plus aisément convaincus qu’ils ne doivent rien à l’État, et surtout pas leur consentement, s’ils comprennent que l’État ne poursuit pas l’intérêt général, mais le sien et celui de ses dirigeants. Il finance en France les campagnes électorales ; autrement dit, une partie des impôts est dépensée par les prochains dirigeants pour faire connaître les projets qu’ils comptent mener avec.

Dans cette tâche, les adversaires de la liberté sont souvent malgré eux de bons alliés ; ils ne cessent de se faire pincer dans leurs innombrables tentatives de détourner à leur profit ou celui de leurs amis l’argent, le pouvoir et le prestige de l’État. Et quand ils ne se l’accaparent pas, ils jettent l’argent par les fenêtres, écrasent le peuple d’impôts et le harcèlent à coups de normes, Cerfa et mises en conformité. Ils promeuvent tout et n’importe quoi, luttent contre des fantômes, ne maîtrisent pas leurs sujets ; ils ne s’y prendraient pas autrement s’ils voulaient caricaturer l’exercice du pouvoir.

Pour saper la légitimité de l’État, il faut donc faire comprendre la liberté, la faire connaître, diffuser les idées libérales. Partager, faire connaître les ouvrages libéraux ; aussi bien les classiques que les plus modernes. Quelques suggestions :

Il faut que la voix libérale soit audible ; il faut convaincre autant de citoyens que possible de la nécessité de reprendre la souveraineté qui leur a été confisquée sur eux-mêmes.

Ayant perdu sa légitimité et voyant le nombre de ses opposants (des opposants à son existence ou à son périmètre actuel) croître, l’État aura le choix entre abandonner la partie et recourir à la contrainte. L’histoire indique que le risque de voir pleuvoir coups de matraques et bombes lacrymogènes est plus grand que la chance d’une résolution pacifique. Surtout compte tenu d’un incompréhensible déploiement de forces de sécurité à l’intérieur des frontières de nombreux pays développés.

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • On peut ajouter Pascal salin à la liste. Lecture aisée et limpide. Un premier aperçu ci dessous :

    http://www.quebecoislibre.org/apsalin.htm

  • Difficile de lutter contre le conditionnement induit chez les Français depuis leur naissance qui a greffé dans leur cerveau la certitude quasi absolue que l’état était indispensable. La propagande s’est étalée sur des décennies à coup de milliards dépensés, initiée et soutenue par la puissance des forces de l’état et elle continue. Nous sommes un peu David contre Goliath.

    • Exactement.

      Il ne faut pas essayer de récupérer les 95% qui sont idéologiquement perdus. Tant pis pour eux.

      Créons une communauté à part, avec ceux qui sont encore récupérables.

  • On peut aussi ajouter Lao-tseu et Tchouang-tseu à la liste… 😉

  • l’auteur écrit:
    Il faut que la voix libérale soit audible ; il faut convaincre autant de citoyens que possible de la nécessité de reprendre la souveraineté qui leur a été confisquée sur eux-mêmes.
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Mais un article de M. MARTINEZ indique que le référendum d’initiative citoyenne est la pire des choses…

    La voix libérale semble divisée.. Le peuple, non les citoyens sont pour le RIC de 82 à 88 % .
    Si c’est votre cas rejoignez la pétition de http://www.article3.fr .. Et plus si affinités…

  • Mouais, bof.

    Quand on voit qu’avec un bouquin torchon, rempli de biais idéologiques, d’erreurs de raisonnement et de clichés, Piketty fait des millions de vente, on voit bien que c’est cuit.
    Une proportion non négligeable de personnes qui se prétendent libéraux sont farouchement collectivistes.

    J’ai déjà fait l’exercice plusieurs fois : essayer de faire comprendre à un socialiste les vertus de la liberté, c’est peine perdue.
    On est pas dans le domaine du rationnel. C’est comme essayer de faire abandonner sa foi à un pratiquant. Aucune chance. Le socialisme c’est le Bien point barre. Si ça tourne mal (à chaque fois), c’était pas du socialisme.

    La seule option qu’il nous reste, c’est la sécession.
    Reprendre notre destin en main, en repartant du début : la formation de la communauté.
    Les socialistes adorent les communautarismes, c’est là-dessus qu’ils se sont appuyés depuis un bon siècle pour écraser l’ordre existant et le remplacer.

    La chance que nous avons (mais pour combien de temps encore), c’est que la violence des Etats contre leur peuple est mal vue. Donc faire sécession (non violente), créer une communauté hors de l’Etat, et sauver ce qui peut encore l’être.
    L’UE peut même enfin servir à quelque chose pour une fois, vu qu’elle veut détruire les Etats pour créer une superstructure qui les écrasera.

    • « J’ai déjà fait l’exercice plusieurs fois : essayer de faire comprendre à un socialiste les vertus de la liberté, c’est peine perdue. »

      Et j’ai essayé de faire comprendre à des libéraux qu’avec la liberté libérale je ne pourrais plus choisir ma plage ou mon coin de pêche car tout serait privatisé. Et je suis bien, dans ce cas, dans le rationnel 😉

      • Mais Citoyen pourrait utiliser le moyen de transport de son choix …:!:
        Elle est pas belle la vie ❓

        😉

      • Ben oui, si c’est libéral c’est le MAL.
        D’ailleurs, dans notre société idéale, tout le monde a le port d’armes, et s’en sert pour régler tous les conflits.
        Les uns entre dans les maisons des autres comme bon leur semble, car ils sont libres de le faire.
        etc

      • Bonjour citoyen
        On vous a expliqué 100 000 fois que ce que vous appelez VOTRE plage n’est pas la votre.
        Vous pouvez avec vos copains vous achetez une plage communiste avec votre argent et rendre l’accès libre et non pas comme vous le voulez, prendre par la contrainte l’argent des autres pour vos caprices.
        C’est l’intérêt du libéralisme, car vous pouvez vous faire une communauté collectiviste dans votre coin, mais le contraire est impossible.

    • Ah ah, mais ça existe déjà, dans la vrai vie, elle n’a pas de nom, mais les individus se reconnaissent, ils vivent ensemble, si vous avez envie de mettre l’étiquette libéral ou libertarien, libre à vous, moi ça m’est égal. Moi je vis déjà dans un monde à part, personne n’attend les libéraux comme le Messi, chercher à convaincre avec des livres comme le dit baptiste, oui, faire de la pédagogie, bien sur, écrire, parler, c’est un très bon moyen de propagation des idées, mais je pense aussi qu’il faut vivre, que notre mode de vie soit visible.
      Pour vivre heureux, vivons cachés, ben moi je dirais vivons à la vue du plus grand nombre!

      • Assez d’accord avec ce point de vue . Nous pouvons garder notre liberte de parole et de pensée en famille , entre amis . Nous pouvons partir de France . Nous pouvons exprimer et défendre nos idées en public sans risque. Même si nous avons une société tres dominée par l’état , nous sommes loin tres loin de ce qu’ont pu vivre nos confrères des pays de l’est . Ceci étant dit il faut veiller au grain, l’argent manquant , l’étau pourrait se resserrer.

    • Effectivement, j’aurais plutôt tendance à dire que la société Française n’existe plus. Le dernier match de l’Algérie a démontré que l’état n’est pas légitime quand il s’agit de détruire le bien public, mais qu’en revanche, il est le bienvenu quand il s’agit de palper « l’argent braguette ».

      Concernant la sécession, plutôt que de recréer une communauté, la solution pourrait venir de la Corée du Nord ou d’un autre état prêt à exploser. Après l’explosion, tout sera à reconstruire, c’est là que les libéraux devraient intervenir en priorité pour proposer le modèle libéral « qui va bien ».

      Je fais confiance à Baptiste Créteur pour réécrire la constitution de la Corée du Nord post vitrification.

    • « C’est comme essayer de faire abandonner sa foi à un pratiquant »

      Vrai ; mais il reste alors possible de lui dénier « son droit » de nous faire partager la sienne.

    • Une communauté ? C’est libéral ça? Un grand rassemblement annuel ça serait plus fun non? Ça existe déjà?

  • Je pense que l’État a compris qu’il risquait d’être assiégé, comme en témoigne le renforcement des mesures de sécurité des bâtiments administratifs. Craindrait-on des émeutes? Une insurrection?

  • Voilà comment de mauvaises guimauves comme hollande arrivent a faire penser des types comme celui-là.

  • Cher Baptiste Créteur,

    Je suis d’accord avec vous sur tout. Pour faire cesser l’étatisme et rendre le pouvoir au citoyen (= rétablir la démocratie), il faut d’abord le reprendre aux politiciens et au fonctionnariat.
    C’ est une guerre que je suis prêt à mener avec vous. J’ai déjà eu l’occasion de le faire à diverses reprises et depuis longtemps en commentant des sujets dans Contrepoints, sur 20′.com,… Mais j’en ai marre d’écrire pour rien des commentaires qui seront perdus dans la masse d’ici 48h. Et vous? Avez-vous le sentiment qu’on progresse?

    Pour gagner une guerre, il faut mener des batailles, point par point, front par front, même s’il ne s’agit que de guerre et de batailles pacifiques comme les nôtres; et il faut des combattants qui AGISSENT ensemble.

    Voici une première bataille que je vous propose ainsi qu’à tous vos lecteurs. Si vous vous sentez concerné n’hésitez pas à signer et ENCORE PLUS à démultiplier :

    http://www.avaaz.org/fr/petition/LEtat_et_le_Parlement_Francais_Legalisation_de_TOUS_les_regimes_de_retraite_en_DROITS_et_en_DEVOIRS/

    . AVAAZ dispose de moyens efficaces pour soutenir les pétitions qui remportent un grand succès et faire trembler les puissants. Mais ici, l’ordre de grandeur se situe en centaines de milliers de signatures.

    Si cette bataille-ci fait tanguer le pouvoir, nous pourrons en lancer d’autres; à condition que vous la souteniez et que vous la relayiez.

    Bien cordialement,

    JMMazaleyrat

    • Pour être souverain le peuple doit disposer de l’initiative et du vote de la LOI.
      Le Rassemblement pour l’ Initiative Citoyenne http://www.ric-france.fr propose sur son forum des modalités de RIC permettant à UN citoyen qui a une bonne idée de lancer un référendum d’initiative citoyenne (RIC).

      Mais le problème N°1 c’est d’arracher au Pouvoir en place le RIC en toutes matières y compris constitutionnelle et de ratification des traités.
      Sachant que tous les partis du PCF au FN l’avaient promis en 1993…! et que 82 à 88 % des Français sont pour cela ne devrait pas être impossible!!! ( Front de gauche, EELV, PRG, DLR , FN l’avaient encore dans leur programme 2012… et 47 députés UMP ont déposé en octobre 2013 une proposition de loi en faveur du RIC!)

      Il faut donc « simplement » regrouper tous ceux qui sont pour le RIC quelles que soient par ailleurs leurs revendications. Quand nous aurons arraché le RIC chacun pourra en appeler à l’arbitrage du peuple DEVENU souverain..
      C’est l’unique revendication et objectif de l’association Article3 : http://www.article3.fr
      C’est sa pétition qu’il faut signer et faire connaitre.. Car il ne sert à rien de lancer des pétitions su AVAAZ ou Change sauf à leur communiquer des adresses mails qu’ils vont vendre…
      En effet ces pétitions ne débouchent pas sur un référendum…
      Le jeune auteur de cette série d’articles va-t-il nous dire si un citoyen peut être libre sans disposer du RIC en toutes matières?

      • Bonjour Yvan,

        Je partage complètement votre unique revendication et objectif, et je vais même plus loin: les parlementaires devraient être désignés par tirage au sort sur les listes électorales.

        Mais comment ferez-vous pour faire aboutir l’Article 3 si les pétitions ne servent à rien ?

        AVAAZ a déjà fait plier des gens bien plus coriaces que nos dirigeants : les dirigeants islamistes du Soudan, etc…. et a une couverture médiatique qu »Article 3 n’aura jamais, et autant que je sache ne vend rien à personne.

        Ne vous trompez pas d’adversaire svp. Sauf erreur, nous tirons la charrue dans la même direction.
        Mais c’est beaucoup plus efficace si on s’entraide.

        Je signerai et promouvrai la pétition d’Article 3 avec plaisir.
        A moins que vous ne soyez bénéficiaire d’un régime spécial de retraite, ça ne vous engage à rien de faire pareil avec la mienne, sauf à oeuvrer dans le sens du redressement et de la justice sociale.

        Votre réponse est la bienvenue.

        Bien cordialement,

        • Je réponds point pas point.. 🙂

          Article 3 n’a qu’une seule revendication, elle ne prend donc pas d’autres positions.

          A titre personnel je suis contre le tirage au sort des députés car il faut une majorité sur une politique générale de l’Etat pour soutenir un exécutif stable.

          MAIS 200% pour le tirage au sort d’une Constituante comme le demande Etienne CHOUARD; ( Vous avez la procédure complète sur le site http://www.ric-france.fr )

          Nous ferons aboutir la modification de l’article 3 quand nous serons nombreux à descendre dans la rue pour EXIGER cette unique revendication promise par TOUS les partis en…1993 et encore pas pas mal a ce jour 🙁
          Notre pétition servira à informer les signataires de l’avancement de nos actions..
          Une pétition avaaz ou change ne donne pas les adresses mails à l’initiateur mais à eux qui doivent les vendre..! Je ne parle pas de vous qui n’aurez pas les adresses de ceux qui vous soutiennent et je crois qu’on ne peut même pas voir la liste des signataires ? et les classer par nom comme sur la notre ce qui permet de trouver facilement QUI de nos amis a signé.

          Sur le recul des islamistes au Soudan par une pétition d’AVAAZ je pense que cela n’est pas crédible du tout Je vous invite à vous renseigner par google et au ministère des affaires étrangère, quand vous aurez bien analysé la teneur de la pétition. Il a du y avoir des mesures de rétorsion prises. Je ne connais pas le dossier.
          Je pense que c’est de la propagande de AVAAZ

          Je suis porte parole de http://www.ric-france.fr qui ne propose que des modifications institutionnelles et ne prend pas de position en matières économiques et sociale et faits de société.
          Je suis membre du CA d’article 3 qui n’a qu’ UNE revendication..Bien précisée.

          J’évite donc de signer des pétitions qui pourrait me faire attribuer une coloration politique…
          Très cordialement

          • Nous divergeons sur le rôle et le mode du choix de nos représentants. Pour moi :

            1. Le rôle du Parlement n’est pas de soutenir ou de censurer l’exécutif, mais d’écrire et de voter les lois. Ça découle tout simplement du PRINCIPE DE SEPARATION DES POUVOIRS.
            C’est aux CITOYENS qu’il revient de soutenir ou non le gouvernement, et d’entériner les lois.
            Les moyens actuels permettent sans problème qu’ils exercent DIRECTEMENT ce pouvoir, qui n’est vraiment démocratique que tant qu’il demeure entre leurs mains, ce qui n’était pas possible autrefois.

            2. La désignation des parlementaires par tirage au sort est le seul moyen d’assurer :
            – que les sexes, les catégories socioprofessionnelles, les sensibilités, opinions, et toutes les variantes de ce qui constitue la société soient représentés statistiquement de façon équitable au Parlement et puissent dialoguer ensemble,
            – d’empêcher que tous les profiteurs professionnels organisés en mafias ne s’accaparent encore et toujours du pouvoir comme ils le font depuis la nuit des temps,
            – de donner à chacun de nous sans exception la même chance de pouvoir représenter ses concitoyens au Parlement.

            Mon vœu le plus cher est que le référendum d’initiative citoyenne soit mis en œuvre, aussi je vous accompagne sur ce point et je vous souhaite beaucoup de succès.
            Une des premières propositions de référendum que je présenterai sera l’égalisation en droits et en devoirs de tous les régimes de retraites, si ce problème na pas été résolu d’ici là.

            Bien cordialement.

            Pour tous les autres qui ne sont pas prisonniers de leur charge ou de leurs intérêts :

            – Pour mieux connaitre AVAAZ: http://www.avaaz.org/fr/

            – Pour signer et faire suivre :

            http://www.avaaz.org/fr/petition/LEtat_et_le_Parlement_Francais_Legalisation_de_TOUS_les_regimes_de_retraite_en_DROITS_et_en_DEVOIRS/

            • Les Français sont à 89% pour l’élection du président au SU DIRECT.
              F.HOLLANDE a été élu sur 60 propositions et les Français ont toujours logiquement donné une majorité au président venant d’être elu.
              Le chef du gouvernement est choisi dans la majorité parlementaire il fait un discours de politique générale et demande le plus souvent la confiance!
              s’il y a tirage au sort qui sera le 1er ministre ? QUEL budget national proposera t il ?
              Le tirage au sort, c’est la proportionnelle intégrale ce serait ingérable;
              quel gouvernement aurions nous a envoyer dans les réunions des ministres européens?

              Avec le RIC les élus sont sous contrôle continu ils savent que s’ils dérapent un RIC abrogera leur loi!

              ACTUELLEMENT les citoyens n’ont aucun pouvoir d’abroger ou de proposer une loi. Pour le faire il faut disposer du RIC .

              En 2006 93% des Français estimaient qu’il était urgent de réformer dont 53 % très urgent
              En 2013 , 94%!!!! dont 57 % très urgent…
              Les élus ne font que des réformettes partisanes le plus souvent détricotées partiellement à l’alternance..!

              Le RIC permettra sur tous les sujets de tout mettre sur la table et les solutions de bon sens s’imposeront!

              Article 3 va mettre en ligne un « Annuaire des personnes morales favorables au RIC »
              et un annuaire pour les « VIP » nous verrons ainsi les  » démophobes »..!

              Les Français sont bien sûr pour une solution juste en matière de retraite comme pour les autres domaines; je leur fait confiance..
              Merci de votre soutien ..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'entrepreneur Sébastien Laye a déposé sa candidature pour la présidence des Républicains. Sébastien Laye est diplômé d’HEC Paris et de Sciences Po Paris et titulaire d’un Commercial Real Estate Executive Education Program du MIT (Boston). Entrepreneur dans le domaine de l’immobilier et du financement de l’immobilier (en Europe et aux États-Unis).

Entretien réalisé par Contrepoints.

 

Contrepoints : Quel est votre parcours, qu'est-ce que vous pouvez apporter aux LR que les autres candidats, même putatifs, n'ont pas ?... Poursuivre la lecture

Par Dan Sanchez.

 

Partout dans le monde, les États ont mené une guerre contre la liberté, faisant disparaître nos droits par une succession rapide de politiques radicalement tyranniques. Comment ceux d'entre nous qui croient en la liberté peuvent-ils contrer cela ?

Tout d'abord, nous pouvons persuader davantage de personnes de se joindre à nous pour s'opposer aux mauvaises politiques. Mais, cela peut être une bataille difficile. Comme vous le savez peut-être par expérience, il est difficile de faire changer les gens... Poursuivre la lecture

Il y a 250 ans, la Pologne subissait le premier partage de son territoire, prélude à sa disparition en tant qu'État. En effet, le 5 août 1772, Autrichiens, Prussiens et Russes officialisaient leurs actes de brigandages étatiques. Cet épisode lointain prend aujourd'hui une autre tonalité avec le conflit ukrainien. En effet la « Pologne » historique englobait les territoires des actuelles Pologne, Ukraine, Biélorussie, Lituanie. Comment cet État longtemps si impressionnant a-t-il pu disparaître ? Ne jouissait-il pas d'une « liberté dorée » qui ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles