Seuil de 5 millions de chômeurs franchi en France

La hausse du chômage s’est encore accélérée en mai et le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B et C a franchi le seuil symbolique de 5 millions en métropole.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Seuil de 5 millions de chômeurs franchi en France

Publié le 27 juin 2014
- A +

Pôle emploiSelon le ministère du Travail, le nombre des demandeurs d’emplois inscrits en catégorie A (sans aucune activité), a progressé de 24.800, soit 0,7%, en métropole, ce qui porte leur total à un nouveau record de 3.388.900. En ajoutant les catégories B et C (les personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d’inscrits à Pôle emploi a augmenté de 34.300, soit 0,7%, pour s’élever à 5.020.200 en métropole et 5.320.000 en incluant les départements d’Outre-mer.

Sur un an, la hausse est de 4,1% pour la catégorie A en métropole et de 4,8% pour les catégories A, B et C. Le nombre de demandeurs d’emploi augmente toutes catégories d’âge confondues, les plus âgés étant les plus touchés, que ce soit pour la catégorie A ou pour les catégories A, B et C.

Ainsi, le nombre de demandeurs d’emplois de plus de 50 ans, en hausse ininterrompue depuis début 2008, a progressé de 0,8%pour la catégorie A et de 0,8% pour A, B et C. Sa hausse atteint 11,5% sur un an pour la catégorie A et 11,1% pour A, B et C. Dans le même temps, le chômage des jeunes a augmenté de 0,4% en catégorie A et de 0,6% en A, B et C, même si le recul sur un an persiste (-3,1% pour la catégorie A et -1,6% pour A, B et C).

Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée, inscrits depuis un an ou plus à Pôle emploi, s’est accru de 0,8% en mai, sa progression sur les douze derniers mois atteignant 10,3%.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Oui mais la transition énergétique est là pour créer des emplois…
    Avec des éoliennes et des panneaux photovoltaïques et une CSPE en forte hausse, payée par tous, retraités,salariés mais aussi chômeurs, la France devrait créer plus de 100 000 emplois, un bémol toutefois car ne serait-ce pas sans compter que les sommes ainsi consacrées au développement des énergies renouvelables et au subventionnement du véhicule électrique ne seront pas investies ailleurs, c’est à dire dans la consommation et l’équipement, ce secteur d’activité qui a été créateur d’emplois et a soutenu le PIB depuis des décennies, comment y comprendre quelque chose dans notre Politique économique !

  • L’état socialiste vole l’emploi des citoyens lambda au profit de la secte marxiste des fonctionnaires

  • Et ça serait PROVISOIREMENT bien pire si on cessait enfin , en bonne logique, de produire non-éthique et non-écodéfendable

    Et encore plus si on s’attaquait au non-superflu

    Et pourtant la vie garderait plein d’intérêts et de charmes

    Et les générations futures s’en porteraient mieux si la Terre reste viable

  • 5 millions de chômeurs et pourtant chacun pourrait trouver du travail dès demain. Imaginez pour ces chômeurs une légalisation du travail au noir : plus de cotisations sociales, ni de contrat, et du marché noir : plus de TVA.
    Combien d’emploi ou de commerces seraient rendus rentables ?

    On voit bien que potentiellement le travail existe, mais que la ponction fiscale sur l’échange dissuade de nombreux commerces et entreprises. CQFD

    Donc baisser toutes les taxes et toutes les dépenses. Ceci implique d’importer dans la sphère publique les méthodes qui donnent de bons résultats dans le privé : concurrence, contrôle de gestion, contrat de droit privé et carrière au mérite.
    Le salut du fonctionnaire c’est son métier ! Celui-ci rendu au privé, sa carrière n’a plus d’obstacle réglementaire. Le pays aura toujours besoin d’enseignants, d’infirmières et de policiers !

    En réduisant la dépenses à un tiers du PIB notre pays serait à égalité avec la Corée du Sud. Au fait votre smartphone, où est-il fabriqué ? 33% de PIB c’est aussi le niveau de la France gaullo-pompidolienne. On avait une industrie alors !

    • Il y a eu l’arrivée du PS en 81 et tout à changé. La France est sous un règime communiste pire qu’en Chine. En effet la corruption se trouve au seommet, et l’Etat se comporte en faciste car il a toujours raison, et il èllimine tout document qui dèmontre le contraire. Le français ayant le dogmatisme de pouvoir offrir à tous un Etat de providence, comme durant la propagande dans les années 60 en URSS, accepte de payer, alors que la Constitution lui permet de l’èviter si il y a corruption. Alors que tous les pays en dèficit ont choisi de diminuer le nombre de fonctionnaires afin de diminuer l’imposition, un reflexe naturel car l’activité en chute necessite moins de fonctionnaires, le PS qui trouve son èlectorat chez les fonctinnaires, maintient en milliards d’Euros d’emprunt dans des banques ètrangères un service public par des fonctionnaires dont le niveau de compètance est ègale au niveau de leur silence sur tous les abus de toutes natures faites par le collègues, sans parler le comportement mafieux de certains , car tout le monde sera d’accord que l’Etat est devenue plus une Mafia qu’un choix du peuple. Son prèsident est soutenu que par ses fonctionnaires, et le parti en place est le 3 em parti en France, c’est dire illigitime si on respecte le droit souverain du peuple.Oui De Gaulle restera le seul dèmocrate de cette V monarchie rèpublicaine, et 2017 sonnera la ruine de la Nation…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
liberté
10
Sauvegarder cet article

Il est communément dit qu’en France, le libéralisme n’aurait aucun ancrage populaire, aucune existence politique, aucun passé et donc par voie de conséquence, aucun avenir.

On est en droit de se poser la question de savoir si c'est une réalité ou un mythe savamment entretenu à la fois par les libéraux désespérés du niveau de collectivisme du pays et par les collectivistes habitués à prendre leurs vues pour des réalités.

Si cela était vrai, pourquoi entendons-nous parler tout le temps de libéralisme ?

Certes, c’est princip... Poursuivre la lecture

Aux dernières rencontres d’Aix, notre ministre de l’Économie Bruno le Maire expliquait à juste titre qu’il n’y avait rien de plus choquant que tant d’entreprises cherchent des salariés et au même moment toujours autant de chômage. Pour lui cette inadéquation était le deuxième sujet à traiter après la priorité du pouvoir d’achat.

Et si ces deux maux étaient tout simplement les deux conséquences d’un problème plus profond à régler ?

 

Le poison du keynésianisme à long terme

Appliqué trop longtemps le keynésianisme n’es... Poursuivre la lecture

Par Emmanuel Dupuy et Edoardo Secchi[1. Emmanuel Dupuy est président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) et Edoardo Secchi est président du Club Italie-France]. Un article de Conflits

En novembre 2021, France et Italie ont signé le Traité du Quirinal qui vise à renforcer les liens économiques entre les deux pays. Mais derrière les objectifs officiels affichés c’est aussi une pensée de l’Europe qui se manifeste.

La signature, le 26 novembre dernier, du Traité du Quirinal, entre le Président de la République, Em... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles