L’UE est un souffle de réforme

L’Union Européenne a contribué à réformer la France.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UE est un souffle de réforme

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 25 juin 2014
- A +

Par Jean-Baptiste Noé

manifeste-union-politique-euroSi l’UE n’a pas apporté la paix en Europe, au moins a-t-elle permis aux États de faire de profondes réformes structurelles. Les opposants de l’UE oublient que c’est grâce à elle que la France a dû réformer son économie, et que de nombreux dirigeants pusillanimes et peureux se sont rangés derrière les instructions de l’Union européenne pour mener les réformes dont la France avait besoin.

L’UE a notamment permis de privatiser les services publics français. Qui regrette le temps des PTT, le temps où Air France était une compagnie d’État, le temps où l’on ne pouvait pas choisir son opérateur de téléphonie, où les autoroutes étaient la propriété de l’État ? Imagine-t-on revenir dans cette Union soviétique réussie qu’était la France des années 1980 ? On a trop souvent oublié que notre pays est l’un de ceux qui a le plus profité de la mondialisation, et que celle-ci crée de nombreux emplois sur notre territoire. Quand on se montre frileux face à l’ouverture du métro parisien à la concurrence, on oublie, où l’on ne sait pas, que la RATP exploite les bus de Londres. Qui ne rêve de trains qui ne soient plus en grève et d’un service de meilleure qualité ? Avec l’ouverture à la concurrence de l’exploitation des lignes de chemin de fer, ce sera bientôt possible. Qui se plaint de la disparition des charbonnages de France et de la régie Renault ? Veut-on revenir au temps où les mineurs étaient des fonctionnaires ?

Nous n’oublions pas non plus que c’est grâce à l’UE que le monopole de la sécurité sociale pourrait disparaître et que certains Français peuvent désormais s’affilier à la mutuelle de leur choix. Si, d’après France 5, 5 000 Français ont déjà franchi le pas, ils seront probablement des millions dans quelques années. Qui se plaint de la disparition programmée de la Sécu, hormis ceux qui ignorent tout de son fonctionnement ? L’UE a obligé la France à faire de profondes réformes structurelles, ce qui a assuré à notre pays une grande prospérité, et un développement inégalé sur les trente dernières années. Nos difficultés économiques ne sont pas le fait de l’UE mais de la politique française. Ce n’est pas Bruxelles qui nous a demandé d’imposer à outrance nos entreprises, de taxer fortement le travail à domicile, de détruire notre éducation et de mettre des entraves à la liberté d’entreprise.

C’est pourquoi une sortie de l’Angleterre de l’Union européenne ne serait pas une bonne nouvelle ; car il n’y aurait plus alors de pays insufflant un esprit de libéralisme, d’ouverture et de liberté dans cette structure. On peut redouter que les pays d’Europe se referment sur leurs frontières, sur leurs États et célèbrent de nouveau le culte de l’intervention étatique et de l’économie dirigée, avec les échecs que l’on a connu.

Sans l’UE, il est probable que les réformes essentielles n’auraient pas été faites. Ayons le courage de le reconnaître, de le dire, et de faire comprendre à la population que la libéralisation de l’économie a apporté un grand bienfait. Sinon, ne nous étonnons pas que le nouveau parti socialiste qu’est le FN fasse des scores importants.


Sur le web.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • « Qui ne rêve de trains qui ne soient plus en grève et d’un service de meilleure qualité ? Avec l’ouverture à la concurrence de l’exploitation des lignes de chemin de fer, ce sera bientôt possible. »

    Ah ! Doux slogan de ma jeunesse, il y a 30 ans !

    Au contraire, l’UE a transformé en choix politiques (et le plus souvent en procrastinations) ce que l’évidence de l’internationalisation aurait imposé et précipité.

    • +1
      Le constructivisme est toujours une catastrophe, même (voire surtout !) lorsqu’il est « libéral ».
      Sans l’Europe et ses politiques « libérales », le libéralisme serait un vrai courant politique au lieu d’être une punition infligée par les méchants étrangers.
      Après, on peut toujours faire de la politique fiction sur ce qui se serait passé sans les « libéralisations » menée à l’instigation de Bruxelles : difficile de savoir si la France aurait été plus, autant, ou moins libérale. Mais ce qui est sûr c’est que la situation serait plus saine, car il y aurait un meilleur accord entre ce que le pays souhaite et ce qui se passe.

  • Dire que l’Europe n’a pas apportée la paix est foncièrement faux… Vous oubliez un peu vite toute les guerre de nous Louis, Napoléon qui a ravagé le continent, la revanche allemande de 1870, puis 14-18 et 39-45…. Franchement, si il y a eu une chose de réussie, c’est bien ce point là… car on savait quoi faire et comment le faire…. Pour là suite, et bien nos politicien son de sombre crétin qui ont continué avancer comme des beouf… élargissement, élargissement…. et puis c’est aussi bien pratique pour pantoufler et surtout pour faire passer des lois que l’on n’ose pas assumer et dont on peut ensuite renier la paternité en crachant sur l’Europe… alors que ce sont les ministre et les président qui au final décident… mais n’assument pas….

  • L’UE c’est tellement la paix qu’elle provoque des guerres civiles autour d’elles…

    Ce n’est pas parce que nos politiques sont des lâches et qu’ils votent quelques trucs libéraux en douce loin des caméras parisiennes qu’il faut encenser l’UE.

    Désolé mais le machin va mal finir comme toutes âneries supranationales.

  • « On a trop souvent oublié que notre pays est l’un de ceux qui a le plus profité de la mondialisation, et que celle-ci crée de nombreux emplois sur notre territoire »

    ??? C’est flagrant, en effet.

    Je vous rassure (ou pas, mais ce n’est pas le problème), je n’ai aucune nostalgie de ce que vous nommez à juste titre la soviétisation française. Cependant, en comparant ante et post europe, ben… les gens vivaient globalement mieux, beaucoup mieux.
    Alors oui, je passe les frontières comme si elles n’existaient plus (sauf que les services des douanes existent toujours), je bénéficie d’une monnaie unique, mais, à part ça ? rien… enfin si, ça va de mal en pire.

    Quant à dire que l’europe a apporté du libéralisme ou prétendre que l’Angleterre le serait, c’est tout de même aller un peu vite en besogne. Du reste, en Angleterre, ça va si bien que le vote aux européennes et un copier coller de celui Français.

  • Histoire vécue:
    un jeune homme perd une dent par accident, elle peut être remplacée par un implant. N’ayant pas les moyens il économise et demande à la sécurité sociale une aide qu’il n’obtient pas car les implants ne sont pas nomenclaturés. Coût de l’opération 2000 euros . ( nous sommes en 2013 , monopole de la Ss).
    Étant salarié en 2014 son employeur est obligé de souscrire une complémentaire maladie. Coût de l’opération 1500 employeur, 1500 employé. L’implant n’est toujours pas remboursé ni par la Ss ni par la complémentaire mais s’ajoute la fiscalité sur la cotisation employeur plus celle de sa femme également salariée. Un bonheur n’arrive jamais seul, ils sautent d’une tranche fiscale. Coût 900 euros. Adieu les économies pour l’implant qui vont directement dans la poche de l’assureur et de l’état . Bien sur il ne lui reste plus rien pour l’implant et il doit 1900 euros en plus.
    Moralité: l’implant est trop cher!

    Souriez vous êtes filmé par l’UE.

    Ce qui importe à l’esclave ce n’est pas de choisir son maître mais sa liberté .

    Quant tu as mal aux dents c’est d’abord le choix du dentiste qui prime….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Emmanuel Macron fait de la question de l’Union européenne une préoccupation prioritaire. Dans le même temps, la gestion de la crise du covid puis de l’Ukraine par celle-ci suscite des débats en France. Mais comment les Français percoivent-ils l'Union ?

L’enquête annuelle d’Ipsos et Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le CEVIPOF donne des éléments intéressants. On peut constater que l’opinion vis-à-vis de l’Union européenne reste divisée même si l’image de celle-ci s’améliore.

 

D’un fort eurosceptici... Poursuivre la lecture

Par Thibault Serlet.

 

Des dizaines de villes dans le monde mettent en œuvre des programmes pour attirer les startups. Ces programmes comprennent toutes sortes de formations professionnelles, de subventions et de programmes d'infrastructure parrainés par le gouvernement.

Mais ces programmes réussissent-ils réellement à attirer les startups ?

Nous avons décidé de faire nos devoirs et de répondre à cette question.

Il y a quelques semaines, mon équipe de recherche a publié la Startup Cities Map, une carte ... Poursuivre la lecture

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles