La Russie travaille en secret avec les écolos contre la fracturation hydraulique

Le chef de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré que Moscou monte une campagne de désinformation pour maintenir la dépendance au gaz russe.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Fracking (Crédits PJ Rey, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Russie travaille en secret avec les écolos contre la fracturation hydraulique

Publié le 21 juin 2014
- A +

Par Fiona Harvey

Le dirigeant de l’un des plus grands groupes du monde des nations démocratiques a accusé la Russie de porter atteinte aux projets qui utilisent la technologie de fracturation hydraulique en Europe.

Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), et ancien premier ministre du Danemark, a déclaré jeudi au groupe de réflexion Chatham House à Londres que le gouvernement de Vladimir Poutine était, selon ses informations, derrière les tentatives lancées pour discréditer la fracturation hydraulique.

anders fogh rasmussen

M. Rasmussen a déclaré :

« J’ai rencontré des alliés qui peuvent affirmer que la Russie, dans le cadre de ses activités avancées d’information et de désinformation, s’est impliquée activement avec les organisations dites non-gouvernementales – des organisations environnementales luttant contre le gaz de schiste – pour maintenir la dépendance européenne au gaz importé de Russie. »

Il a refusé de donner des détails sur ces opérations, en disant: « C’est mon interprétation. »

La fracturation, un processus qui comprend le dynamitage des roches de schistes denses avec un mélange d’eau à haute pression, de sable et de produits chimiques pour libérer les petites poches de gaz naturel piégées à l’intérieur, a fait l’objet de protestations au Royaume-Uni et d’autres pays de l’Europe, et déclenche l’opposition de nombreux groupes écologistes.

Ce processus a été associé à des fuites de méthane et à la pollution de sources d’eau aux États-Unis. Les militants écologistes craignent que cela puisse conduire à une augmentation de l’utilisation de combustibles fossiles, ce qui aggraverait le réchauffement climatique.

Rasmussen a précisé que, à son avis, la fracturation doit être utilisée pour accroître la sécurisation énergétique de l’Europe, en fournissant une nouvelle source d’approvisionnement en gaz et pétrole.

Le service de presse de l’OTAN a déclaré que ces remarques étaient l’opinion personnelle de Rasmussen, et non pas la politique officielle.

L’OTAN a été initialement créée au début de la guerre froide comme une alliance des États occidentaux, dont les États-Unis et de nombreux pays européens, et s’est historiquement souvent opposée à la Russie. Rasmussen s’est exprimé précédemment contre les actions de la Russie en Ukraine.

Des études menées au Royaume-Uni ont découvert qu’il existe une quantité potentiellement élevée de gaz et de pétrole de schiste, peut-être assez pour répondre aux besoins en gaz pour plusieurs décennies, mais on ne sait pas combien peut être extrait de façon rentable. Aucun gaz de schiste n’a encore été produit au Royaume-Uni.

La Russie, qui est une source internationale importante d’approvisionnement en gaz, a récemment signé un accord de 400 milliards de dollars avec la Chine pour la fourniture de gaz sur les décennies à venir, et a menacé de couper l’approvisionnement en gaz à l’Ukraine, en soulignant sa volonté d’exploiter sa position dominante sur les marchés des combustibles fossiles à des fins politiques.

Mais l’avenir de la fracturation hydraulique en Europe est moins limpide que ce que Rasmussen veut bien admettre. La meilleure experte en fracturation du gouvernement polonais a récemment déclaré au Guardian que la géologie, davantage que des préoccupations politiques, était susceptible d’être le principal obstacle.

Katarzyna Kacperczyk, sous-secrétaire d’État à la politique non-européenne et à la diplomatie publique et économique du ministère polonais des Affaires étrangères, et son principal porte-parole sur la fracturation hydraulique, a déclaré au Guardian :

« Tout est une question de géologie, si vous voulez extraire du gaz. Les différentes parties du monde ont chacune des structures géologiques particulières. »

Elle a expliqué qu’il y avait « une volonté politique » pour explorer la fracturation dans le pays, même s’il n’y avait aucune garantie que la Pologne soit en mesure d’accéder à ses réserves de gaz de schiste. On pense que la Pologne pourrait avoir l’une des meilleures formations de gaz de schiste en Europe, mais les tentatives d’exploitation n’ont pour le moment pas abouti, bien que les entreprises continuent leurs essais.

Aux États-Unis, le développement de la technologie de la fracturation hydraulique moderne a conduit à un essor de production de gaz, mais cette situation ne peut pas être facilement reproduite dans d’autres pays, plus densément peuplés, avec des structures géologiques différentes.

Les groupes écologistes ont rapidement réagi aux points de vue de Rasmussen, en précisant leur absence d’implication dans de supposées tentatives russes pour discréditer la fracturation, mais ont au contraire précisé leur opposition pour des raisons de durabilité écologique.

« L’idée que nous sommes des marionnettes de Poutine est si absurde qu’on peut se demander ce qu’ils ont encore bien pu fumer au siège de l’OTAN », a déclaré Greenpeace. « M. Rasmussen devrait passer moins de temps à rêver de théories du complot et plus de temps sur les faits. »

—-
Sur le web
Traduction : Jean-Pierre Cousty pour Contrepoints.

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=193544.html
    Enfin une dénonciation de ces manipulations
    Dans Promise Land, la propagande va jusqu’à inverser les acteurs, amusant !

  • au siège de l’otan , ils n’ont pas besoin de fumer , ils sont déjà complêtemnt perchés , et à côté de leurs pompes ;

  • Chaque fois que des critiques sont adressées à Greenpeace, au Giec, aux verdâtres en général, ils nous ressortent la même antienne avec leur théorie du grand complot auquel ceux qui les critiquent adhéreraient. C’est vraiment un mot d’ordre chez eux.

    • Vous n’avez sans doute pas lu l’article Célestin, ici c’est le chef de l’OTAN qui évoque un complot écolo-russe… pas l’inverse.

  • La Russie défend ses intérêts, comme les USA qui sont des modèles de vertu (embargos, assassinats de chefs d’états, guerres, massacres, sanction financières, etc). L’Europe, elle, attend comme toujours pour savoir de quel coté du lit elle va pisser.

    • Mdr Salamanque je connaissais pas l expression et je crois comme vous j aurais fais meme commentaire quasiment.

      • Faut-il donc comprendre que, pour vous, parce que les Etats-Unis ne sont pas toujours un modèle de vertu, Greenpeace peut continuer son oeuvre de désinformation avec l’aide des gaziers russes ? Curieuse conception des choses.

        • A vrai dire, interprétez ce que vous voulez, c’est ça qui est bien !

        • C’est de la désinformation face à de la désinformation, c’est comme cela que les équilibres se rétablissent, faut arrêter de rêver !

          • Beau raisonnement, il est vrai. Autre exemple, voler un voleur, c’est ainsi que les équilibres se rétablissent. La fraude fiscale est donc parfaitement justifiable par vos raisonnement. Merci de l’avoir dit.

            • Exact. Moralement fuir la pression fiscale est parfaitement justifiable.

              Le terme « fraude fiscale » est d’ailleurs complètement injustifié. Vous dit-on « vous êtes un fraudeur », si à un malandrin qui voudrait « votre fric » vous donnez un petit porte monnaie avec 5€ et vous gardez par devers vous le « vrai » avec 100€, vos papier, vos cartes ? Non, on vous félicite d’avoir su minimiser le vol. Pourquoi quand le voleur se pare du nom d’État (parce qu’il s’est arrogé le monopole légal de la violence sur un territoire donné) les choses seraient-elles différentes ?

            •  » voler un voleur, c’est ainsi que les équilibres se rétablissent. La fraude fiscale est donc parfaitement justifiable par vos raisonnement.  »

              Rien à voir, les informations, idées et opinions ne sont la propriété de personne.

  • Manipulation ou pas, le marché du gaz russe se traite d’Etat à Etats. Le gaz de schiste extractible des sols lui, passe par le privé (avant les taxes).

    L’obscurantisme des Cosé Mové du Larzac et Mamère Noël fonctionnaire de l’ORTF, spécialistes de la moustache et marionnettes consentantes, rejoint l’Etat retrograde.

  • Certes, la non-exploitation du gaz de schiste est une aubaine pour les Russes, mais de là à voir un complot entre des associations genre Greenpeace (dont certains membres ont été mis en prison par la Russie à la suite de je-ne-sais-plus-quoi) et les gaziers russes, il y a tout de même un pas… Je ne serais personnellement pas convaincu tant que la source est inconnue. De plus, le démenti du service de presse indique clairement que cette source n’est pas assez fiable pour avoir convaincu toute l’organisation.

  • Quand bien même ce serait vrai, que ce serait l’hôpital qui se fout de la charité!

    Les Greenpeace, WWF, Georges Soros en Ukraine, et j’en passe, toute une flopée d’associations pour la liberté du machin à l’américaine ou d’ONG de défense du truc que c’est pas cool partout ailleurs dans le monde sauf aux USA, tout ces organismes travaillent pour les intérêts américains.

    Pourquoi Greenpeace ne milite pas contre le nucléaire aux USA? Ou contre les OGM? Pourquoi son lobbying est surtout dirigé vers l’Europe? L’état américain favorise ceux qui favorisent leur intérêts, tout comme la France le fait, ou la Russie, ou tartempion. Mais les USA ayant une force de frappe bien plus importante, je me méfie avant tout d’eux.

    • Dr Slump : « Pourquoi Greenpeace ne milite pas contre le nucléaire aux USA? Ou contre les OGM? »
      ———————–
      Mais Greenpeace milite contre le nucléaire aux USA, aux côtés de multiples autres multinationales vertes (les Sierra Club, WWF, FOE), il est à fond dans la propagande contre les centrales de Diablo Canyon ou Vermont Yankee par exemple.
      Il ne milite pas (beaucoup) contre les OGMs aux USA parce qu’il a passé un accord tacite bien connu avec Monsanto mais il y a plein d’autres organisations pastèques tout aussi extrémistes pour faire la propagande anti-OGM à sa place, il n’y a qu’à voir les sommes folles qu’elles ont dépensées récemment pour essayer d’imposer l’étiquetage des produits OGMs en Californie, à côté, nos escrolos Bovés & Lepage & co passent pour des clochards.

      Faire croire que les escrolos travaillent pour les intérêts de l’Etat américain est grotesque. Ils travaillent pour ceux qui veulent bien leur donner de l’argent, cf le salaire annuel à 6 chiffres de leur PDG ou le budget des sectes vertes comme la fondation Ted Turner, la fondation Rockfeller (!), la fondation Packard, la fondation Heinz… et leur ennemi commun, c’est le capitalisme et la civilisation industrielle, partout sur la planète.

  • J’avais déjà signalé les manoeuvres de la Russie pour discréditer le fracking en Europe le 24 mai dernier sur mon blog :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/05/24/france-fracking-ou-pas-fracking-question-a-1000-milliards-deuros/
    Les informations provenaient de Forbes Magazine, il faut donc être prudent mais ce n’est pas invraisemblable.

  • La durée d’exploitation des gaz schistes est très courte, cette ressource est un mirage.
    Si c’était si fiable, pourquoi y a t’il urgence pour y aller, car dans 10 ans les réserves seront toujours là.

    • Voilà. C’pas fiab’…. Et si ces ignobles pourritures ultralibérales de compagnies pétrolières l’exploitent depuis 10 ans, c’est parce que les capitalistes adorent perdre de l’argent. Oh wait…

    • Bon sang ! C’est vrai ce que vous dites ? Merde! C’est à se demander pourquoi j’investit des milliards dans la prospections et les études de rentabilité de mes gisements !!

      -Les gars, arrêtez de creuser, en fait, c’est pas fiable, il parait…

      -ah ouf, on a eu chaud, on a failli perdre des millions !!!!

    • La bêtise du Phil est immense : garder le gaz de schiste pour plus tard ! Mais pendant ce temps, avec une source d’énergie bon marché, nos concurrents américains et autres auront eu un avantage commercial immense. Nos usines à nous, pendant ce temps, devront fermer, et à jamais. Même si l’avantage n’est que de dix ans, ce laps de temps sera suffisant pour détruire notre industrie. Pas grave, Phil, vous êtes fonctionnaire, hein ?

  • Le gaz de shiste est un gaz de mauvaise qualité. Rien de mieux pour foutre en l’air une chaudière au gaz en deux ans a peine….il encrasse et a un pouvoir calorifique moindre.

    • Et les plastiques que les pétrochimistes produisent avec le gaz de schiste ne tiennent pas le coup non plus, se cassent tout seuls, s’enflamment spontanément, j’ai bon ?

    • Merci de bien vouloir nous dire la différence entre du méthane en provenance du schiste et du méthane actuel pour votre gazinière, en bonbonnes ou dans les tuyaux…

  • Peut-être pas faux

    Mais le chef de l’OTAN travaille pour qui ?

    Quelle est sa biographie ?

    • OTAN = Organisation de Traité de l’Atlantique Nord. C’est une alliance militaire. Sauf à carrément l’accuser de haute trahison, et vous avez intérêt à avoir des preuves solides, le chef de l’OTAN travaille pour l’OTAN.

  • Mdr! Greenpeace serait donc sous influence russe… voilà qui explique certainement pourquoi elle n’attaque presque jamais les intérêts US et bénéficie d’une telle clémence de la part des médias main stream.
    Quant à la thématique du secret, c’est simplement à mourir de rire. Au moment où sont négociés en secret des accords touchant pourtant la presque totalité des composantes de nos souverainetés, comme pour le Traité Transatlantique ou le TISA.
    Rappelons pour mémoire que le TISA dont parle très très peu la presse, et elle n’en parlerait pas du tout si des fuites n’avaient pas eu lieu, est non seulement secret quant à la teneur et l’avancée des négociations, mais il est prévu que le contenu de l’accord lui-même reste top secret pour 5 ans après sa signature… Et avec nos bons amis de l’OTAN vont nous faire pleurer sur les composantes secrètes de la géopolitique russe? Mais de qui se moquent-ils et incidemment ceux qui les relaient?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Raoul Delcorde.

En deux mois et demi de guerre, on dénombre déjà plusieurs tentatives de médiation dans le conflit russo-ukrainien : la Turquie, Israël, ainsi que plusieurs États arabes et européens, sans oublier l’UE en tant que telle ou encore l’ONU ont envoyé des représentants à Moscou, à Kiev, ou dans les deux capitales ; récemment, le pape a également fait offre de médiation.

La médiation est au cœur de l’action diplomatique. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La médiation est l’intervention d’un tiers dans la r... Poursuivre la lecture

Poutine
0
Sauvegarder cet article

Vladimir Poutine pensait avaler l’Ukraine en quelques jours, mais la guerre dure depuis plus de trois mois. Elle ne s’achèvera pas avant longtemps. Car c’est désormais l’Occident tout entier qui soutient l’Ukraine. L’Ukraine indépendante voulait devenir libre, instaurer une démocratie. Pas question pour le despote qui règne à Moscou. La liberté des peuples est pour lui le danger suprême, l’ennemi à éliminer par tous les moyens.

La surprise est de taille pour la plupart des citoyens occidentaux et même pour de nombreux politologues. Ceu... Poursuivre la lecture

La vague anti-russe continue. Elle déferle en Occident, punissant des citoyens russes dans des domaines n’ayant rien à voir avec la politique, tels que la culture et le sport. Les avoirs de citoyens russes, sans lien apparent avec le Kremlin, ont été gelés sans que cela ne semble déranger personne.

Maintenant, même l’achat de biens immobiliers en Europe pourrait bientôt être interdit aux Russes. En effet, le sixième paquet de sanctions poussé par l’Union européenne a aussi pour objectif d’interdire à la plupart des Russes d’acheter ou ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles