La Banque mondiale abaisse sa prévision 2014

La Banque mondiale abaisse la perspective de l’économie mondiale de cette année à 2,8%.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Banque mondiale abaisse sa prévision 2014

Publié le 11 juin 2014
- A +

La Banque mondiale a abaissé  la perspective de l’économie mondiale de cette année, alors que les pays en voie de développement anticipent une croissance décevante et que les pays à revenus élevés retrouvent leur élan. La banque prévoit une croissance de 2,8% pour l’économie mondiale cette année, en baisse par rapport à son estimation de 3,2% effectuée en janvier. Le mauvais temps aux États-Unis, la crise en Ukraine, le rééquilibrage en Chine et les troubles politiques dans plusieurs pays à revenus moyens ont ralenti la progression des réformes structurelles.

La banque a abaissé ses prévisions pour les pays en voie de développement à une croissance de 4,8% cette année, en baisse par rapport à la prévision de janvier de 5,3%. Ce sera la troisième année consécutive que les pays en voie de développement connaîtront une croissance inférieure à 5%. La croissance devrait reprendre à 5,4% en 2015 et 5,5% en 2016. La croissance de la Chine est prévue à 7,6% cette année, une légère baisse par rapport aux estimations de janvier de 7,7%.

La reprise dans les pays à revenus élevés gagne du terrain : ces économies devraient connaître une croissance de 1,9% en 2014 et accéléreront à 2,4% en 2015 et 2,5% en 2016.

Banque mondiale GLOBAL ECONOMIC PROSPECTS juin 2014

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le pouvoir d'achat a été un sujet central lors des campagnes électorales qui viennent de se dérouler. La NUPES, première force d'opposition qui a obtenu 137 sièges à l'Assemblée, s’est fait le parti de l’amélioration de ce dernier avec un SMIC  qui serait porté à 1500 euros, le dégel du point d’indice des fonctionnaires et le blocage des prix sur les produits de première nécessité.

Il faut donc examiner comment se situe le pouvoir d’achat des Français par rapport aux autres pays européens. De nombreuses études existent en ce domaine. M... Poursuivre la lecture

À partir du moment où l’on admet qu’il existe des « limites à la croissance » comme l’a théorisé le rapport Meadows publié par le Club de Rome en 1972, ou lorsqu’on pense comme Jean-Marc Jancovici que « la planète n’acceptera pas d’avoir 10 milliards d’habitants », dans le droit fil des prédictions apocalyptiques sur l’impossibilité d’obtenir une production alimentaire en phase avec la croissance démographique formulées aux alentours de 1800 par l’économiste britannique Thomas Malthus, on en vient assez rapidement à vouloir imposer un mode de... Poursuivre la lecture

inflation zero pouvoir achat
4
Sauvegarder cet article

Élections obligent, nos politiques et leurs commentateurs ont inventé un mythe : les gouvernements auraient le pouvoir magique d’augmenter le pouvoir d’achat des Français.

Comment est née cette idée ? Le mystère reste entier pour le moment.

Quoi qu'il en soit, cette faculté économique attribuée en priorité au Président, bien que réfutée timidement par lui-même au cours d’un bref face-à-face télévisé avec un électeur, est acceptée telle quelle par tous les commentateurs que j’ai entendus. Aucun n’a émis le moindre doute sur ce po... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles