L’attaque du téléphone masqué

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Modern mobile phones

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’attaque du téléphone masqué

Publié le 15 mai 2014
- A +

On l’a vu dernièrement : les ondes électromagnétiques ne sont vraiment pas tendres avec les petits personnages pelucheux qui trottinent dans le pays. Non seulement, les administrations publiques prennent maintenant en charge ceux que des médecins complaisants ont « diagnostiqués » électrosensibles, mais en plus, une récente étude vient de trouver une source supplémentaire de maux graves aux noms funestes : le téléphone portable.

Et quand on lit la myriade d’articles de presse apparus à la suite de la publication de cette étude, on ne peut pas échapper à l’effroi tant l’utilisation d’un téléphone mobile est devenue chose courante. C’est que le journaliste moyen n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Dans ces colonnes, nous n’hésitons pas à fouetter du chaton mignon pour en appeler à votre pitié, ou à rôtir vivant de l’enfant d’ouvrier communiste afin de galvaniser les hordes infernales du turbolibéralisme triomphant qui est partout mais dont personne n’ose pourtant se réclamer. Mais (bizarrerie du capitalisme) nous n’avons que peu de moyens comparé à ceux déployés par les pisse-copies des grands journaux nationaux qui s’en donnent à cœur joie pour contextualiser la conscientisation à grands coups de peurs larvées et de catastrophisme caricatural.

even putin is sadAvec eux, pas de pitié dans la titraille ! Pour Le Figaro, le cancer qui frappe au bout du combiné, c’est du sûr, c’est du confirmé : « Téléphone portable et cancer du cerveau : le risque confirmé ». Pour Le Monde, il faut absolument lancer une « Alerte sur l’usage intensif du portable ». TF1, la référence journalistique de bon goût, y va même d’une équation simple mais frappante : « Téléphone portable et cancer : 30 minutes par jour = danger ». Les Echos paraissent alors bien timides avec leurs précautions, puisque pour eux, « une étude relance le débat sur le risque accru de cancer » ce qui revient tout de même à ne pas paniquer mais aussi à oublier qu’on va tous mourrrrrrir dans d’atroces souffrances. Difficile de ne pas se sentir un peu déchiquetés de l’intérieur à cette lecture alors que nos folliculaires ont sorti leurs petites titraillettes et leurs plus lourdes titrailleuses.

Cependant, à la lecture des articles en dessous de la furie téléphonophobique, c’est bien plus facilement le doute que la peur qui envahit tout lecteur un minimum posé. Difficile en effet de démêler la tornade de conditionnels et d’approximations aussi larges et englobantes que possible des faits avérés, sûrs et statistiquement significatifs. Chaque résultat est soigneusement lardé de précautions grammaticales visant à ne surtout pas affirmer quoi que ce soit mais à laisser entendre qu’il se pourrait que dans certains cas, il puisse éventuellement se passer des choses que la médecine tendrait à juger désagréable à plus ou moins long terme, avec une marge d’erreur notoire et un vaste intervalle de confiance basé sur un échantillon étroit. Ces précautions sont telles que les articles, dépouillés de leur gangue de fumée, en deviennent comiques.

pardon vous disiez - lofty dog is loftyOn apprend ainsi que, je cite, « il n’y a pas de différence statistiquement significative entre utilisateurs et non-utilisateurs de mobile » ce qui, dans le langage commun, veut dire que l’étude ne permet donc pas de conclure. MAIS il y en aurait une pour certains types de cancers et certains utilisateurs. Bien sûr, les auteurs reconnaissent que leur étude ne permet pas de définir un niveau de risque d’apparition de tumeurs, ce qui veut donc dire qu’on n’est donc pas plus avancés. MAIS une association en profite pour rappeler que l’utilisation follement intensive de 30 minutes par jour (fouyaya) est largement dépassée par de nombreux utilisateurs (dont des jeunes). Ben tiens. Des études de chercheurs divers et variés ont montré un effet de l’utilisation du téléphone en rapport avec le cancer. MAIS la méthodologie de ces différents travaux ne fait pas l’unanimité.

Pignouferies de presse

Autrement dit, l’étude n’apprend rien de façon ni définitive, ni particulièrement claire, et les petits grumeaux de factoïdes qui émergent de la soupe journalistique épaisse ont bien du mal à faire peur une fois qu’on remet tout ça en contexte. Je passe rapidement sur les facteurs aggravant l’impression générale de pignouferie de presse comme, je cite, « un risque multiplié par deux ou trois de développer un gliome », ce qui fait tout de même une furieuse marge de progression (50%, mazette), ou le fait, convenu mais pas utilisé pour prendre le moindre recul, que l’utilisation du mobile est récente, que les appareils sont de plus en plus efficaces (i.e. utilisent d’autant moins d’ondes pour obtenir le même résultat) et que les tumeurs sont de développement fort lent ce qui rend l’établissement d’une corrélation hasardeux et d’une causalité carrément impossible.

En revanche, il me faudra rappeler que les tumeurs du cerveau ne représentent que 2% des cancers, qu’on frôle péniblement les 18 cas pour 100.000 habitants en France tous les ans, et qu’avec un risque de 0.66% pour un homme et 0.43% pour une femme nés en 1950 de développer un cancer du système nerveux central (gliomes et méningiome) d’ici leurs 75 ans, c’est un risque qu’on peut qualifier, même une fois multiplié par deux ou trois (ou quatre ou cinq, à ce régime) comme acceptable, surtout comparé à celui d’avoir un infarctus, un cancer de la prostate ou du sein, de mourir dans un accident domestique, ou de se faire sauvagement tabasser par une volée d’inspecteurs du fisc, de l’URSSAF ou de n’importe quelle administration en mal de financements.

Bref : tout ceci tutoie le LOL de façon appuyée, ce qui n’empêche pas les journalistes de recommander avec componction une « utilisation prudente » du téléphone portable. Hum. Qu’est-ce ça veut dire, ça, une « utilisation prudente » ? Prudente comme « Hors des zones de chalandises de la jeunesse déçue » ? Et puis, bon, les téléphones portables ne sont pourtant pas connus pour avoir méchamment agressé leurs propriétaires, et si un Nokia 3310 pouvait effectivement servir d’arme par destination, le moindre joujou actuel ne représente un danger que pour votre portefeuille… Eh bien en fait, « utilisation prudente », dans ce contexte, cela veut dire que lorsque vous captez mal, il faut l’éloigner de votre oreille (si si, je vous assure), ce qui fait que ce que vous n’entendiez pas bien, vous l’entendrez encore moins. Chassez le LOL, il revient plus gros et plus joufflu.

mobile phone at the wrong placeC’est dommage, parce qu’il y a réellement des utilisations dangereuses du téléphone. Il est ainsi fort dangereux lorsqu’on y prête plus attention qu’à la rue qu’on traverse, à tel point qu’un sénateur avait tenté de l’interdire purement et simplement. Dans la même catégorie d’utilisation clairement imprudente mais pas du tout mise en avant dans les précédents articles panicards, il y a le texting au volant, qui fait bien plus de morts que les gliomes à poils drus, mais qui ne nécessite aucune étude médicale et donc aucun financement coûteux et, par voie de conséquence, n’a pas ce petit Fear Factor qui permet de faire de l’article bien troussé sur les dégâts des ondes…

txt messaging lol

Décidément, la façon dont cette étude a été brillamment exploitée par l’Agence Fausse Presse et ses suiveurs en dit très long sur la propension des Français à se faire peur. Tout comme pour le réchauffement climatique (qui déclenchera des catastrophes à coup sûr), les OGM (dont les effets bénéfiques seront forcément contrebalancés par des nuées de maladies toutes plus débilitantes les unes que les autres), les ondes (qu’on ne voit pas, qu’on ne comprend pas, qui pénètrent tout et n’importe quoi n’importe comment) vont immanquablement provoquer des problèmes. Et au lieu de reléguer cette étude au rang d’une simple brève dans la presse généraliste, les journalistes se sont donc entendus comme des larrons en foire pour en faire des odes aux conditionnels débridés.

Jadis, la technologie du Diable entraînait les mauvaises récoltes et les zizis mous. De nos jours, viagra et OGM obligent, on parie plutôt sur de grosses tumeurs bien crades et douloureuses. Je ne suis pas sûr qu’on y ait gagné au change.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (71)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (71)
  • « si un Nokia 3310 pouvait effectivement servir d’arme par destination ». Un frigo également, quoique moins pratique à transporter.

    • Voilà un argument de poids. Même si recevoir des nouvelles fraîches avec un frigo me parait hautement improbable…
      En revanche, je sais un paysan, voisin d’un émetteur radio, et dont les vaches écoutent la musique (ou autres fariboles) via… la machine à traire !
      Il y a de nombreuses années que ça dure, et à part une aversion marquée pour le rap, aucune ne présente le syndrome d’une quelconque vacherie vétérinaire. Pas folle, la vache…

      • Je me souviens d’une banlieue d’une charmante province où les habitants (pas encore étiquetés « djeuns » à l’époque) ont obtenu la reconnaissance républicaine de leur autonomie (zone de non droit) en lançant du haut des barres d’immeubles des frigos sur les voitures de police en patrouille, bientôt invisibles. Assez curieusement, aucun fabricant de frigo n’a eu l’idée d’équiper sa production d’ailes et de dérives… Ah si ! Il y a Obama & Bros. Inc., avec ses drones.

        Quant à vos vaches, vous n’avez pas manqué de constater qu’elle ont développé des cancers de la mamelle, X fois plus que la moyenne du reste du troupeau, comme l’affirment nos médias. Ils n’oseraient quand même pas nous mentir ?

  • Des applications et ded appareils existent pour détecter les ondes existant dans votre environnement, vous savez : l ‘ environnement qui existe au delà de vos pensées nombrilistes sur le sujet.au delà de votre petite connexion perso dont vous ne pouvez pas vous passer.et ces ondes peuvent provoquer cancer et désagrément. C’est prouvé, et c’est inutile et stérile de le refuser.ligne haute tension, wi-fi, relais, et internet en cpl , micro-ondes sont nocifs à long terme. C’est à chacun de prendre ses précautions, en ne mettant pas ses enfants dans une crèche ou ecole chapeautée par sfr, free, ,bouighes ou orange, ou une classe avec une maitresse fana du wifi gros debit triple antenne et multi-fréquence pour etre sur que ca passe sur sa page Facebook nombriliste special ego pourrie.cela ne veux pas dire retour a l’age de pierre, mais des précautions élémentaires : pas trop prêt, pas 24h/24.et preservons nos enfants des trucs a ondes trop puissant, en attendant que les pros-nombrilistes- égoïstes qui veulent imposer leur visions des choses à tous, en soutenant le business des opérateurs, soient convaincus que des risques existent . ça fait pas mal d’accepter qie l’on peut avoir tort sur ce sujet, et ça n’empechera ni la terre de tourner, ni la sortie de votre prochain smartphone préféré hyper connecté- big-brother.bonne journée.

    • Prendre des précautions contre un délire d’hypocondriaques??

      • Prenez und femtocell, mettez la sur votre table de nuit, et revenez nous voir dans un an. Pour ce qui est des hypocondriaques, laissez les tranquille. Question de liberté. Mais bon, quand on a l’esprit socialiste et que l’on veut imposer sa vision du monde à tous, il y a fort à parier que c’est bien plus dangereux que les ondes.

        • « on veut imposer sa vision du monde à tous »

          Là on parle de science et de faits. Et les faits sont que les électrosensibles ne sont pas capables de déterminer si un appareil qui émet des ondes est allumé ou éteint (donc que leur sensibilité est purement psychologique), que les liens entre 30min de téléphone par jour et un cancer du cerveau ne sont pas établis. Les faits se sont aussi que des associations d’inspiration altermondialiste et anticapitaliste surfent sur les peurs des gens crédules pour avancer leur agenda politique.

          En temps que libéral, je n’ai rien contre les hypocondriaques, aussi longtemps qu’ils ne tentent pas de m’imposer leur vision paranoïaque et délirante du monde.

          • Un principe de précaution pour les enfants doit être établi, jusqu’à ce que l’une ou l’autre partie puissent s’ appuyer sur des études serieuses en dehors des lobbys.si tous les abonnés tombaient comme des mouches, nous verions vite fait de multiples études sérieuses pour preserver la poule aux oeufs d’or.tant qu’il s’ agit de dégâts collateraux, ça ne gêne par le buziness, bien aidé par des politiques aux bras cassés, incapables de faire la lumière sur le sujet. Un principe de précaution doit être etabli pour les enfants, qui n’ont pas le pouvoir de decider de s’ exposer ou non, en habitant a proximité d’une antenne relais, d’une maison sous une ligne haute tension, ou d’un micro-onde obsolète qui fuit tous les matins en preparant le biberon ou le chocolat chaud.

            • «Un principe de précaution pour les enfants doit être établi»

              En effet. Il faut interdire aux parent d’emmener leurs enfants à la piscine tant qu’ils ne savent pas nager.

              Et tant qu’on n’a pas prouvé que les licornes n’existent pas, il faut considérer qu’elles existent.

              D’ailleurs, allez à l’église, il est encore temps de racheter votre âme.

            • Gabriel : jusqu’à ce que l’une ou l’autre partie puissent s’ appuyer sur des études serieuses en dehors des lobbys.

              comprendre « N’importe quelles études qui confirme mon point de vue d’hypocondriaque qui a mal au crane rien qu’a la vue d’un boitier de wifi vide. »
              Electromagnetic hypersensitivity: a systematic review of provocation studies.

              Gabriel : et ces ondes peuvent provoquer cancer et désagrément. C’est prouvé

              Non.

              Deeggs :Par contre je n’ai rien trouvé pour me protéger des ondes cosmiques 🙁

              Essaie le chapeau cosmique (existe aussi pour les animaux) :mrgreen:
              http://a136.idata.over-blog.com/200×150/2/89/18/03/numero-3/Chapeau-anti-ondes.jpg

            • Mais vous pouvez pas prendre toutes les précautions qui vous chantent tout seul, comme un adulte ?
              Libre à vous de tapisser vos murs d’aluminium (ou autre si l’aluminium vous fait peur), d’équiper vos enfants de téléphones onde-proof (non ce n’est pas stupide), de choisir une école qui bannit le wifi, électricité ou les insecticides, de préférer une assurance santé alternative qui ne rembourse que l’homéopathie et les médecines traditionnelles inca et wolof (mais pas les scanner et autres rayons X ni les plombage etc.
              Ho. wait. Ah non c’est vrai en France vous ne pouvez pas. le socialisme et le collectivisme sont obligatoires.

            • Libre à vous de tapisser vos murs d’aluminium

              Oui mais pas n’importe lequel : traité pour laisser passer le courant, sinon c’est parfaitement inutile !

            • pas tapisser les murs en alu l’alu est hautement toxique voyons…

    • « Des applications et ded appareils existent pour détecter les ondes existant dans votre environnement, vous savez »

      Ouep. Mon téléphone, mon ordinateur portable et mon poste de radio font ça très bien.
      La fenêtre du salon aussi, pour détecter les ondes lumineuses.

      Par contre je n’ai rien trouvé pour me protéger des ondes cosmiques 🙁

      • Si bous vous exposez trop aux ondes, vous verrez que les scanners, pet-scan et irm fonctionnent tres bien dans les hôpitaux aussi. Quand aux ondes lumineuses, a haute dose sur la plage, c’est cancer de la peau…mince !

    • « C’est prouvé »
      Bah non.

    • D’ailleurs, c’est à cause de toutes ces technologies que l’espérance de vie diminue chaque année. Ah? Apparemment on me dit que non.

    • J’ai lu récemment qu’il serait bientôt possible, pour certain d’entre nous, de vivre plus de 1000 ans.

      J’ai qu’une seule chose à dire:

      – Putain que ça va être long et chiant

      Je peux me tromper, mais à priori le cerveaux est le seul organe à ne pas souffrir. Et puis, quand le cerveau est foutu, on ne comprend plus rien, donc, on n’a pas mal !

      Pour en revenir aux ondes, on disait cela des trains au début: les organes n’allaient pas pouvoir accuser le coup. En fait, si. Il est évident que de se radiographier la tête matin midi et soir est très mauvais pour la santé. En revanche un peu d’onde de temps en temps, font bien moins de mal que le bon pastis (tassé) ou la cigarette.

      Évitons les ondes désagréables (Comme Ségo par exemple), essayons nous aux ondes positives. Je sais pas moi, méditez en téléphonant par exemple. Les ondes de la méditation compensant les ondes de votre mobile. (sauf en voiture, ça devient un poil compliqué)

    • « C’est prouvé »

      Ben non, justement.

      « et c’est inutile et stérile de le refuser. »

      é pi, g rézon d’abor, é si t pa dakor, c kt’è 1 conar XD.
      🙂

  • l’incontournable en la matière, à citer, reciter et même réciter :
    Why Most Published Research Findings Are False
    http://www.plosmedicine.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pmed.0020124

    qui ne fait que formaliser une évidence : plus vous multiplier les questions (type de cancer par exemple) en divisant les échantillons (personne qui pratiqyue telle ou telle activité ; téléphoner par exemple), plus le simple hasard vous fourni automatiquement une corrélation entre un élément A et un élément B.

    • En anglais, ça s’appelle le « data mining bias », et il y a un très bon bouquin d’Aronson sur le cas de la finance. En français, ça n’a pas de nom car ce serait contraire à l’exception culturelle française.

  • Cette étude est forcément une étude à charge. On étudie des cas d’individus ayant développé un gliome ou tout autre saloperie et s’ils utilisent leur téléphone portable une demi heure par jour, alors c’est de la faute du téléphone…

    Mais a-t-on fait une enquête poussée sur ces individus atteints ? Savons-nous s’ils consomment tous des champignons, s’ils écoutent tous Bénabar à la radio, s’ils utilisent les ascenseurs au lieu des escaliers, s’ils se brossent les dents plus de 15mn par jour, etc; bref dans un océan potentiel de corrélations possibles avec n’importe quoi et la tumeur, pourquoi ne se focalise-t-on que sur le téléphone portable qu’à peu près tout le monde utilisent de nos jours ?

    • Ce sont de nouvelles tumeurs a proximité de l’oreille, qui n’existaient pas avant les années « tout le monde a un portable » oui, mais collé à l’oreille. Les premier Motorola, c’était un combiné sépare ( plus cancer du genoux et lombalgie. Je plaisante. …) alors si ca ne suffit pas comme preuve de la possibilité de choper une tumeur en appliquant un emeteur recepteur en ghz sur son oreille, je ne cherche pas à convaincre, mais bon.

      • « Ce sont de nouvelles tumeurs a proximité de l’oreille ». Source ?
        question subsidiaire : en général on utilise UNE oreille pour téléphoner. Un rôle du téléphone impliquerait ce c’est SEULEMENT du coté associé à cette oreille précise que les tumeurs se développe. Et si c’était le cas, l’étude ne serait pas au conditionnel (car on voit mal quel autre facteur peut agir sur une oreille et pas l’autre).
        Rétro déduction : on n’observe pas d’oreille préférentiellement touché. Le rôle du téléphone est nul. On est typiquement dans le « faux positif » prédit par le célèbre article « Why Most Published Research Findings Are False ».

      • « Ce sont de nouvelles tumeurs… »
        Ok ok, alors, il faut nous démontrer qu’on cherchait déjà des tumeurs à proximité des oreilles avant l’invention du téléphone portable. Parce que si on ne cherchait rien, il est logique qu’on ne trouvait rien.

        Les bases de données françaises sur les tumeurs cérébrales existent depuis 10 ans. Expliquez-nous comment on compare avec l’avant téléphone portable ?

        • Pas besoin de « chercher » les tumeurs, elle viennent toute seule dans les centres du traitement du cancer. J’ai personnellement fréquenté ces lieux, ce qui me donne une vision un peu plus réaliste et humaine que les imbecilités pro egoisto telephono des détracteurs d’un principe de précaution. quand a des statistiques à dix ans, soit vous avez tout juste 18 ans et gobez la culture google, soit, ce qui est sans doute le cas, vous avez d’autre choses a faire que de rechercher une info plus juste . Vous me direz, leq Français ont bien cru au nouveau socialisme, alors tout est possible.

          • http://www.artc.asso.fr/la-recherche-et-l-information-medicale/la-base-de-donnees

            Si vous avez mieux que l’Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales, il faut absolument les aider… Je comprends que ce soit plus simple de dire : « allez au diable » « Tchao » « Je me marre. » « Pas besoin de « chercher » » « J’ai personnellement fréquenté ces lieux » « je ne cherche pas à convaincre » « vous verrez que » « revenez nous voir dans un an » etc… etc…
            Soit, vous avez quelque chose de plus consistant à nous apprendre, ou finalement vous avez raison : il vous faut arrêter de poster ici.

            • @abitbol
              j’ai bien peur pour vous que notre mytho de service, il va faire le mort et son « info plus juste », ce sera pour la St Glinglin.

          • Des tumeurs plus nouvelles que même les neurologues y sont pas au courant!

    • est ce que l’étude tiens compte de l’impact , non négligeable , de l’appareil de mesure : rayon x, électromagnétisme intense , haute fréquence , ultra sons ….et Tchernobyl !

  • « nous n’avons que peu de moyens comparé à ceux déployés par les pisse-copies des grands journaux nationaux »

    Bien, que faire alors ?

    Il faudrait un vrai représentant national, qui présente bien (sans masque, sauf si il veut le garder)

    Cette personne pourrait rassembler les gens autour d’un projet qui tient à cœur aux Français:

    – Virer Hollande, par exemple (c’est le dénominateur commun d’un projet)

    Ensuite, afin d’avoir de l’argent pour ce projet, cette personne pourrait rassembler les deux idées:

    – Donnez moi de l’argent (moi libéral, le dire doucement quand même), je vais vous débarrasser de Hollande.

    Pour finir, un nouveau parti politique va naitre, une caisse se remplir, et gagner en 2017.

    Non, non, non, STOP ! C’est pas possible en France. Bah, pourquoi pas ?!

    Au boulot, y’à K

    l’UKIP va peut être virer l’Europe (ils étaient comparés au FN par la presse Froançaise)….

  • SEGOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
    Mais que fais tu donc pour nous sauver de ce péril invisible ?????

  • On apprend ainsi que, je cite, « il n’y a pas de différence statistiquement significative entre utilisateurs et non-utilisateurs de mobile »

    là,ça commence à me faire très peur,avec le principe de précaution à la con,il vont nous faire le coup du téléphonisme passif(comme pour le tabagisme).

    en profitant du système,vu la ligne à haute tension à quelques mètres de ma fenètre et le nombre de liaison wi des voisins que je capte,avec un bon avocat,peut-etre un moyen de se faire des thunes?

  • Je me marre.n’etant point hypocondriaque, utilisant wi-fi, la 3g, ayant été animateur radio juste à côté d’un émetteur qui depotait, urilisant les ondes dans d’autres domaines, et bien des frequences, me faire traiter de la sorte en mettant le principe de précaution en avant concernant les enfant, me fait dire qu’aucun débat n’est possible avec certains commentateurs qui defendent l’autoproclamation de petite science personnelle, ou demande  » des sources ».franchement, allez au diable.vous et vos politiques, qui sont un exact reflet de votre facon de penser. Tchao.

    • Il faut pas le prendre perso, voyons. Il faut juste relativiser un peu.

      Se mettre la tête dans le micro onde ou sur une antenne relais, n’est pas une bonne idée.

      Un mobile émet des ondes, c’est vrai.

      Après, le tout est de rester à distance des polémiques socialisantes. Surtout de leur façon de présenter les faits. Comme je le disais: boire un pastis (ou pas mieux: fumer un joint), manger comme un cochon des chips devant la TV (etc, listes non exhaustive), n’est pas forcément mieux au niveau des stats sur la mortalité humaine.

      J’en profite pour faire un clin d’œil sur la sécurité routière:

      40 000 000 d’automobilistes, il y a – de 8000 morts = est ce normal de se faire flasher comme ça ?

      Non. On pourrait extrapoler au mobile. Inventer une machine à flasher l’inconscient qui utilise trop son mobile. Ou plus drôle: qui coupe après 30 minutes/jour.

      Enfin, c’est plus là qu’H16 veut en venir. Je pense.

      • Exact, il faut relativiser.
        Quand une étude ne conclut pas à un danger avéré, à une catastrophe ou à un drame, il est rare qu’elle est une couverture médiatique importante. Les médias ne vendent pas les trains qui arrivent à l’heure, ce qui devient de plus en plus rare d’ailleurs.
        Si on téléphone sur un mobile plus de 30mn par jour, il suffit de s’équiper d’un kit main libre. C’est moins fatiguant et on peut continuer à torturer des chatons. Point.

        Concernant la sécurité routière, les chiffres à retenir sont : 725 milliards de km parcourus par an en France et un peu plus de 3000 tués.

    • Gabriel: « qui defendent l’autoproclamation de petite science personnelle »

      Des études sérieuses ont été citées, elles contredisent ton avis de Scientifique-Carambar.

      Gabriel: «  »ou demande » des sources » »

      Comme tu n’as pas besoin de sources pour croire n’importe quoi je te déclare que le grand nounours vert va t’emmener en enfer. Commence à trembler. (Et tu n’as aucune étude qui démontre qu’il n’existe pas :mrgreen: )

      Gabriel: allez au diable.vous et vos politiques, qui sont un exact reflet de votre facon de penser. Tchao.

      Ta maman t’appelle.

    • Je n’ai lu l’étude. mais vous saurez me dire si :

      Les cancers reflètent-ils la proportion de droitiers et de gauchers, donc bien plus à droite qu’à gauche ?

      Sinon, il est légitime de se poser des questions.

  • Bon, c’est pas le tout, je retourne bosser, j’ai une antenne relais a poser.tchao.

    • Il ne faut pas se précipiter sur la moindre étude concluant à la non-nocivité des ondes émises par la telephonie mobile pour se donner bonne conscience et lyncher ceux qui ont des doutes et veulent qu’on prenne des précautions.
      Rappelons nous , à ce sujet que sur le site où travallaient Pierre et marie Curie, avant la seconde guerre mondiale, on a construit dans les années 70 une école maternelle et on a aussi traité d’hypocondriaques les parents qui pétionnaient pour la fermeture de cette école.
      Jusqu’à ce qu’à la suite de leucémies multiples chez les enfants on a finit par admettre que ces parents avaient raison , que l’ecole a été rasé et que le site n’est toujours pas dépollué et reste en friche.

      • Et donc, d’un cas, vous faites une généralité et justifiez donc l’inversion de la charge de la preuve ?

        • Vous demandez à ceux qui pensent que les ondes de la telephonie mobile sont nocives d’en apporter la preuve tout de suite, (ou de la boucler), alors qu’on ne le saura que dans plusieurs decennies.

          Ceux qui disent que les liberaux sont de très gros cons, n’ont finalement pas tort ! ! !

          • rustra « Ceux qui disent que les liberaux sont de très gros cons, n’ont finalement pas tort ! !

            Dommage, les pays les plus libéraux sont aussi les meilleurs du monde à tous les niveaux:
            Indice liberté économique – Classement des pays

            Je pense pour ma part que les gros cons ce sont les obscurantistes qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent. Vous ne faites pas mieux en science qu’en politique et économie visiblement. :mrgreen:

          • « Vous demandez à ceux qui pensent que les ondes de la telephonie mobile sont nocives d’en apporter la preuve tout de suite, (ou de la boucler), alors qu’on ne le saura que dans plusieurs decennies. »

            Vous demandez donc d’interdire la téléphonie mobile, jusqu’à ce qu’on ait une étude qui démontre l’inverse que c’est nocif et qu’on l’interdise définitivement.

            Vous faites dans le religieux, très (trop) cher. En suivant votre logique d’inversion de la charge de la preuve et en suivant le biais de confirmation, rien ne pourra vous en faire sortir.

            « Ceux qui disent que les liberaux sont de très gros cons, n’ont finalement pas tort ! ! ! »

            On ouvre les hostilités ?

          • Heuuu ça fait des décennies justement.

      • rustra : « Il ne faut pas se précipiter sur la moindre étude concluant à la non-nocivité »

        Personne ne se « précipite » et les études sérieuses, en double aveugle, sur les effets des ondes sont nombreuses.

        rustra : « on a aussi traité d’hypocondriaques les parents qui pétionnaient pour la fermeture de cette école. »

        Les parents à travers les âges ont protestés contre une grande partie des avancées technologique y compris la médecine et l’hygiène.

        Vous préconisez d’écouter désormais ces gens là ou votre exemple ne vaut pas un pet de lapin ?

  • J’ai des collègues à qui les ondes d’un répéteur wifi font « mal au crane ». Avec la personne qui s’occupe de l’informatique interne, on a tenté l’expérience suivante:
    – On a repositionné dans le faux plafond. (Avant la borne était sur le plafond, bien visible)
    – On a annoncé aux collègues que l’on a enlevé la borne.
    –> Disparition du mal au crane 🙂 avec du « je l’avais dit que c’est les ondes » en commentaire…

    Tout ça pour dire qu’au début, je tentais d’expliquer :
    – le fait qu’il est impossible de prouver qu’un risque n’existe pas.
    – le fait que l’intensité des ondes décroit comme le carré de la distance.
    – qu’il ne faut pas forcément croire à tout ce qui se dit sur Internet, et faire fonctionner son sens critique un minimum.
    Mais c’est comme expliquer le libéralisme à Kim Jong-un : il n’est pas interdit de croire qu’il finira par y retirer quelque chose d’intéressant, mais ce sera long, très long.
    Du coup, j’ai préféré laisser tomber et faire le truc en douce.

    • Il faut être excessivement con pour penser qu’un flux qui parvient à traverser un mur en béton ne parvient pas à traverser une boite cranienne.
      Aussi con que eux qui ont cru que le nuage radio-actif de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière franco-allemande.

      • Mondieumondieumondieu

      • Mais oui, c’est pareil que le nuage de Tchernobyl de Monsanto dans la Terre Creuse.
        Je crois que j’ai bien fait de laisser tomber l’explication scientifique en croyant avoir affaire à des gens raisonnables.

      • Tu es la preuve vivante que le nuage radio-actif de Tchernobyl ne s’est pas arrêté à la frontière et qu’au moins une personne a été atteinte.

      • C’est quoi qui émet derrière le mur : une antenne radar militaire ?
        Car sans mur en béton, vous cuisez instantanément.
        Et le Wifi ne traverse pas le béton, sinon, ce n’est du béton.

        Si vous n’aimez pas le Wifi, c’est votre droit.
        On peut utiliser le réseau électrique en lieu et place.
        N’oubliez pas de débrancher en cas d’orage.

      • Bon, ça dépend de ce qu’il y a dedans. Pour moi les ondes ne passent. Avec neuroglandyne, mes neurones c’est du béton.

        De toute façon pour 80% des Français, ils ne verront aucune différence. L’éducation nationale est beaucoup plus efficace que le mobile pour rendre con définitivement, et ce des le jeune âge. (Constaté par médecins de la Nation)

      • Oui, le géniteur de cette fable reprise en boucle par les andouilles d’escrolos, c’est Noël Mamère. Il en a été condamné pour diffamation en première instance, en appel et en cassation. Mais bon, c’est pas grave, pour un escrolo, qu’est ce donc qu’un gros mensonge entre amis, vu que c’est pour sauver la planète.

        Mamère le 23 octobre 1999, sur France 2 : « Il y a encore quelques semaines de cela, il y a des champignons au césium qui sont entrés en France et c’est le résultat de Tchernobyl ; moi je présentais le journal de 13 heures en 86, le jour de la catastrophe de Tchernobyl, il y avait un sinistre personnage au SCPRI qui s’appelait Monsieur Pellerin qui n’arrêtait pas de nous raconter que la France était tellement forte, complexe d’Astérix, que le nuage de Tchernobyl n’avait pas franchi nos frontières. »

  • Non, mais regardez moi ce bordel ici. Je laisse la place et 3 tonnes de trolls débarquent. Ça va pas, mais pas du tout.

    Et si on faisait un petit feu ? Boooooooouuuuuu, fuyez, le soleil arrive.

    Au fait chita, c’est le singe de tarzan. Pov’ bête quand même, elle serait triste.

  • Trollement drôle. Tu viens de chez partageons mes envies ?

    Si tu proposais un truc pour voir. Hein ?
    Tu n’as pas un truc pour virer Hollande, Ségo, montebourge, eau minérale et les autres ?

  • on a plein d’articles en ce moment sur des sujets « environnementaux »…les elections européennes et le fait que les journaleux soient souvent eco friendly y serait il pour quelque chose?

    sur le fond, les 400 cas cancers de départ, on fait des groupes la dedans …je suis aussi sceptique sur la validité de l’article…

    On voit bien que la science n’est pas la question, il s’agit de com.

    Ils ont bien pourri la science, politisé des questions qu’on peut se poser…

    Et ça marche, on a quelques interventions de gens apeurés persuadés que il est prouvé que les téléphones donnent le cancer… ce qui d’ailleurs d’une façon ou d’une autre doit être vrai…la question est toujours combien… et accessoirement comment!

    • et comme ça…si ils ne voient pas de différence entre utilisateurs de mobiles et population; si ils voient par contre un excès chez les utilisateurs intenses, ne serait il pas possible qu’il y ait moins de cas cheez les utilisateurs « normaux » du mobile, et que donc le mobile protège les utilisateurs normaux du cancer? effet seralini.

  • J’ai écrit ce billet volontairement sibyllin sur mon blog. Si vous avez accès à l’article de Nature, ce que j’ai fait, vous comprendrez que même un périodique scientifique de grande renommée internationale s’est fait piéger (où a piégé les auteurs de l’article) en publiant un travail hautement douteux sur la sensibilité des rouge-gorge aux ondes électromagnétiques. C’est dire à quel point l’humanité toute entière a « perdu le nord » …
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/05/14/londophobie-ca-vient-de-sortir/

    • C’est bien de perdre le nord. Je crois que ça va être l’inverse après les européennes. En fait le nord en a ras le bol des cancres du sud.

  • le principal danger du telephone, c’est les appels en roulant ( y compris avec kit main libre)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Brad Polumbo. Un article de la Foundation for Economic Education

En 2020, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures draconiennes dans l'espoir de ralentir la propagation du Covid-19. Dans de nombreux cas, ils ont bloqué les économies et confiné les gens chez eux pendant des mois. Le fait que les  restrictions ont effectivement contribué à contenir la pandémie de Covid-19 est très douteux. Mais le nombre de décès provoqués involontairement par les mesures de confinement ne cesse d'augmenter.

Le paludisme et les co... Poursuivre la lecture

Par Patrick Leforges.

En France, l'hypersensibilité aux ondes magnétiques n'est pas une maladie. Pourtant, les recours en tout genre fleurissent pour voir sanctionner la présence d'antennes-relais ou de boîtiers électriques communicants, prétendument nocifs. En réalité, c'est bel et bien la réalisation du progrès technologique que l'on empêche.

Il ne faut pas confondre précaution et inertie. Si la première peut être nécessaire dans certains cas, l'invoquer à outrance mène souvent à l'immobilisme et en termes technologiques, à l'... Poursuivre la lecture

ondes
0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP et h16.

Si le terroriste, l'inspecteur du fisc ou l'homme politique qui "vient aider" déclenchent très logiquement la terreur chez l'homme de la rue normalement constitué, le progrès technique peut parfois lui aussi instiller la peur lorsqu’il s’appuie sur des connaissances et des pratiques scientifiques inédites, sophistiquées et mal connues.

On l'a vu jadis, au milieu du XIXe siècle, lorsque le chemin de fer était taxé de « bête humaine » crachante et mugissante. Soupçonné de provoquer des fluxions de poitrine,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles