Cambadélis se cache derrière Papa Schulz

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Papa schultz (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cambadélis se cache derrière Papa Schulz

Publié le 9 mai 2014
- A +

rlh - papa schultz

Caractéristique de la docilité des médias subventionnés : les louanges à Cambadélis, qui « oblige Le Pen  » à affronter Papa Schultz, candidat du Parti socialiste européen pour la présidence du dit Parlement.

En réalité, Cambadélis, l’ex(?)-trotskyste lambertiste, comme son camarade infiltré Jospin, deux fois condamné, comme son ami DSK ou Harlem Désir, se défile parce qu’il ne veut pas se voir attribuer par une prestation trafalgarienne devant Marine la branlée annoncée des socialistes aux dites élections. Et l’idée que ce soit un Allemand (non, pas toi, Daniel) qui doive venir expliquer aux électeurs französiches pourquoi ils doivent voter aux européennes, en plus donc pour des Roses, va certainement donner du grain à moudre à Bleu Marine, la souverainiste tricolore qui doit s’en pourlécher les babines.

Cet effondrement de l’idée et de l’idéal européen doit être mis en parallèle avec l’effondrement de l’idée et idéal français sous les coups du politiquement correct qui a laminé avec méthode et terrorisme sémantique les capacités de pensée classique sur ces sujets.

Je me suis toujours fais une certaine idée de l’Europe, pour paraphraser le Général, cette Europe de la France à l’Oural, première puissance mondiale, capable par ses différences assumées de créer, d’innover, de montrer et de diriger. Breton, Français, Européen, j’avais voté non à Mastricht, craignant une Europe technocratique. C’est bien celle-là qui l’emporte pour l’instant, avec des Cambadélis lâches, des Jego smicariste, des Joly ou Désir absentéistes, des listes remplies de bras cassés casés pour sévices rendus, une Europe qui m’interdit de faire du feu dans mon champs, de circuler librement en voiture, de choisir ma nourriture, de penser librement, une Europe qui veut me calibrer, à l’opposé d’une Europe libérale libératrice.

Pour l’anecdote, je pourrai quand même voter aux élections : il y a une liste « Bonnets Rouges » en Bretagne. Parce qu’à l’opposé de Guy Sorman, je suis pour une Europe des cents drapeaux dépassant les états-nations, ancrée sur ses peuples et navigant sur le vaste Monde, comme le firent mes ancêtres Bretons avant l’annexion.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Hum… ça fait plaisir de vous lire.

  • Mouaiiii pas tres objectif comme article…
    Reste en Bretagne mon p’tit gars!!!

  • Cher René,  » je suis pour une Europe des cents drapeaux dépassant les états-nations »; ça tombe bien, vous n’aurez aucune difficulté pour exprimer votre vote : dépasser les états-nations, c’est le programme de l’UMPS. Au fait, parmi les cent drapeaux, avez-vous (comme moi) une allergie pour ceux qui ont fêté l’élection de Hollande en 2012.
    Sans rancune; je suis occitan mais avec une goutte de sang breton !

  • Bien dit.mais ces histoires de technocrates europeiste qui vont venir faire leur pub pour se faire réélir ( on ne les verra plus ensuite, ils se goinfreront a Bruxelles et ailleurs avec notre pognon….) tout cela me laisse bouche bée. incroyable. Ced gens voudraient jouer a l’europe nourricière  » c’est bon pour vous » et faire craquer mlp juste avant les élections pour rameuter les voix de quelques  » menageres » ( ou menager…) il en faudra de l’aplomb a mlp pour debattre avec ces neuneus.les bras m’en tomberaient après 3 minute du discours d’un shultz ou d’un de ses acolytes.

  • Monsieur Cambadelis a raison de se méfier des ses journalistes UMPISTES de France 2. Chaîne qui tout en se défendant de favoriser les extrêmes, leurs donnent la parole pour démolir le gouvernement actuel. Pourquoi ne pas disserter su le Pen ne veut pas converser avec Monsieur Schultz !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP.

« Bonjour mes amis », comme dit Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire général du PS, au début de ses petits éditos vidéos hebdomadaires. Généralement il poursuit en expliquant que « cette COP21 est déjà une réussite » ou que « ce référendum sur l’unité du PS pour les Régionales est déjà une réussite » ou que « cette primaire de la Belle Alliance Populaire est déjà une réussite. » Cette élection présidentielle serait-elle déjà une réussite pour le PS ? Oh que non. Lundi (le 6 mars 2017), tout déprimé qu’il était, notre... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP.

[caption id="attachment_257388" align="aligncenter" width="640"] J-C Cambadélis mars 2015-Parti Socialiste(CC BY-NC-ND 2.0)[/caption]

Ça se confirme, Cambadélis est vraiment mon socialiste préféré. Non content d’avoir plastronné sans retenue pour annoncer par avance à quelle point « la primaire citoyenne de gauche de la Belle Alliance Populaire » était « déjà une réussite » – et ça c’était le 9 janvier, lui, le parti qu’il dirige et le Comité d’organisation de la primaire nous ont régalés depuis dimanche soir d’... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP.

À choisir parmi tous les éminents ténors du Parti socialiste, mon préféré est incontestablement le Secrétaire général Jean-Christophe Cambadélis. J’adore son ton patelin de loup déguisé en mère-grand, j’adore ses façons insinueuses d’anguille qui retombe toujours sur ses pattes blanches, j’adore ses idées complètement loufoques et ses analyses éternellement satisfaites de prestidigitateur qui croirait lui-même à ses propres tours. 

Quand tout va mal au PS, on peut compter sur Camba pour vous ficeler en d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles