Vous avez dit austérité ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vous avez dit austérité ?

Publié le 5 mai 2014
- A +

Par Philippe Robert.

AustéritéManuel Valls s’est rendu le 14 avril dernier à Berlin pour participer, à l’invitation du SPD, à une conférence sur la Première Guerre mondiale intitulée : « 100 ans de la Première Guerre mondiale : leçons et défis pour la paix et la stabilité en Europe ».

En ces temps de grande incertitude budgétaire française, le Premier ministre a donc promis solennellement de revenir, au plus tard en 2015, aux 3% du PIB du déficit budgétaire imposés par les traités européens actuellement affichés à 4,3% du PIB.

Le 12 avril dernier, la gauche de la gauche a brûlé le pavé de Paris et autres cités de France pour dénoncer, aveuglément et sans cause, la soi-disant « politique d’austérité » conduite par le gouvernement Valls dans le droit fil de Jean-Marc Ayrault.

Naturellement, la droite dite extrême, réputée non républicaine contrairement à l’autre extrême qui, elle, serait plus républicaine que la République, se trouve exactement dans les mêmes dispositions que l’extrême gauche en matière d’austérité.

Le problème, pour les uns et les autres qui n’ont pas encore compris combien la France se trouve tragiquement distancée quasiment partout par son déni des réalités, c’est qu’ils n’ont encore rien vu de l’austérité puisqu’on leur ment depuis le début.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Le FN et le FDG dervaienr fusionner tant leurs diarrhées mentales, sans parler de leur odeur, sont similaires.

  • Nadège Rivendel
    5 mai 2014 at 10 h 52 min

    « Le problème, pour les uns et les autres qui n’ont pas encore compris combien la France se trouve tragiquement distancée quasiment partout par son déni des réalités, c’est qu’ils n’ont encore rien vu de l’austérité puisqu’on leur ment depuis le début. »

    Nos chers (ruineux) politiciens continuent de rêver à 2017 et les français au père noël qui est une ordure.

    La chute ne saurait tarder et le réveil dur, dur… le pire c’est que pour qu’il ait lieu, il faudra l’effondrement total du pays.

    La faute à qui ? au libéralisme pardi ! (humour)

  • Qu’a fait la droite entre 2002 et 2011 ?

    Dépenses publiques en France en euros 2013 (corrigés de l’inflation).
    2002 : 980 milliards d’euros 2013.
    2011 : 1150 milliards d’euros 2013
    2013 : 1176 milliards d’euros.

    Entre 2002 et 2011, hors inflation, les dépenses publiques ont augmenté de 17%.

    Source INSEE Dépenses et recettes des administrations publiques

    • Comme quoi la droite n’est ni à droite ni adroite 🙄
      Et la gauche n’est ni gauche ni a gauche ❗
      Huuummmmmmpppppppppffffff !

    • J’aime les gens qui arrivent avec leurs gros sabots pour défendre leurs champions décadents contre vents et marées, tel des kamikazes. Et le pire c’est qu’ils arrivent souvent avec cet argument ridicule: « Eh bah la droite elle a pas fait mieux, alors tralalalalaireuh! »

      Mais si vous étiez un poil mieux informé, que vous aviez pris la peine de vous renseigner sur le libéralisme avant de critiquer (mais pourquoi vous renseigner plus en profondeur puisque la gentille télé et les gentils journaux l’ont déjà fait pour vous?), vous sauriez que nous ne sommes pas de droite, et que cette droite au contraire, est opposée à nos valeurs et nos idées.

      Ce qui est dommage, c’est que vous ayez perdu du temps pour aller chercher des chiffres, espérant nous coincer, alors qu’en vérité, vous tombez à plat :).

      Au passage, juste comme ça, les libéraux sont historiquement placés à gauche en politique.

      C’est marrant comme les gens ont toujours se réflexe stupide de nous classer automatiquement à droite puisqu’on est contre la gauche socialiste! Bah oui pardi, qu’existe-t’il d’autre dans le monde que le PS et l’UMP?????!!
      Rien, vous dis-je!
      Si vous n’êtes ni de l’un, ni de l’autre, alors vous n’existez pas! Mais constatant notre existence, le brave soldat républicain nous placera donc arbitrairement à droite.

  • Je pense que la confusion vient du fait que l’Etat reduit les depenses regaliennes (armee, justice, interieur) qui se ressentent, se voient concretement dans la vie quotidienne et dont la presse parle, tout en augmentant les depenses inutiles (culture, ZUS,…) qui ne se ressentent pas, se voient a peine et dont la presse (sauf celle independante) ne parle jamais.

  • Semblable du côté du Québec, déficit stratosphérique et imbéciles qui crient à l’austérité alors que le budget n’est même pas encore écrit.
    Maladie mentale.

  • austérité , pour l’instant on n’en est à l’apéritif ; et quand le plat de résistance , la vrai austérité , nous tombera dessus , on méttra pas longtemps à comprendre ce qu’il se passe ;

  • Vous me faites bien marrer avec vos sombres idées sur l’avenir de la France.
    Sachez que dans quelques jours Nicolas Sarkozy va s’exprimer devant le pays.
    Tous les grincheux n’auront plus qu’à se taire

    http://www.lefigaro.fr/politique/2014/05/05/01002-20140505ARTFIG00329-nicolas-sarkozy-songe-a-s-exprimer-avant-les-europeennes.php

    • Nadège Rivendel
      6 mai 2014 at 0 h 02 min

      « Tous les grincheux n’auront plus qu’à se taire. »

      Elle est bien bonne celle-là ! qui êtes-vous pour prétendre interdire de parole qui que ce soit, grincheux ou pas ! on n’est pas à l’ump ici ! c’est vous qui nous faites marrer, on a pu constater vos brillantes idées par le passé.

      Oyez, oyez, manants ! sarko-zorro va s’exprimer devant le pays prosterné à ses pieds !

    • Pierre Estrelka
      6 mai 2014 at 9 h 32 min

      Mon cher richard, je grinche et je continuerai à grincher.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Johan Rivalland.

Il est fréquent de croire que le libéralisme s’assimile aux politiques d’austérité. C’est se méprendre à la fois sur le champ que couvre cette philosophie, nullement restreinte à l’économique, mais c’est – même sur le plan économique – en avoir une vision bien terne et restrictive, pour ne pas dire peu enthousiasmante qui ne correspond pas à son esprit.

Vingtième-troisième volet de notre série « Ce que le libéralisme n’est pas ».

Le libéralisme n’est pas qu’économique

Nous l’avons évoqué à de multiple... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Marques. Un article de l'Institut économique Molinari

Les dépenses publiques sont passées de 45,2 % du PIB en 1978 à 55,6 % en 2019 (Figure 1). Cela représente une hausse de 10,4 points. Cette augmentation a été concentrée sur 3 périodes de crises : 1978-1985 (+7,1 points), 1989-1993 (+5,7 points), 2007-2009 (+4,6 points). Sur la longue période, elles augmentent significativement de façon tendancielle, ce qui bat en brèche l’idée d’une austérité budgétaire française.

En parallèle, les recettes publiques ont augmenté ... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Dans une interview accordée au journal L’Opinion du 12 juin, le nouveau président de la Cour des comptes, le socialiste Pierre Moscovici affirme : « Il faut sortir de la logique austéritaire » !

Mais où est-ce qu’il a pu voir de l’austérité dans un pays champion du monde des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires ?

Les dépenses publiques sont passées de 1020,5 milliards d’euros en 2007 à 1318,6 en 2018. Elles sont de 20 % supérieures à la moyenne de la zone ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles