Fabius accueille des touristes chinois au petit matin à Roissy

La stratégie de communication ne semble toujours pas au point chez nos dirigeants.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Laurent Fabius (Crédits Mathieu Delmestre-Solfé Communications, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fabius accueille des touristes chinois au petit matin à Roissy

Publié le 28 avril 2014
- A +

Par Phoebe Ann Mo$e$.

Fabius Roissy

Décidément, la France a bien du mal à donner l’image d’un pays de bonne tenue, et ses dirigeants peinent à trouver leur juste place tant dans la communication nationale qu’internationale.

Dernière brillante idée en date : au lever du jour, Laurent Fabius a décidé d’aller accueillir à la descente de l’avion … des touristes chinois. Comme la visite avait sans doute été mal préparée, ou peut-être parce que les touristes chinois se moquent éperdument de la tête du ministre qui officie à plus de 8000 km de chez eux, ils sont passés devant lui sans lui accorder l’attention qu’il pensait devoir mériter.

Du coup, lorsque les micros se sont tendus vers lui, c’est l’aéroport de Paris qui en a pris pour son grade : les panneaux d’affichage ne sont pas dignes d’un terminal international, l’accueil n’est pas non plus à la hauteur, etc. C’est bon de se rendre compte qu’il faut s’adapter à des touristes avec un pouvoir d’achat non négligeable.

Mais au-delà du constat, ce qui est troublant, c’est la place que s’attribuent les hommes politiques. Laurent Fabius, hier en Ukraine ou en Syrie, fait aujourd’hui l’accueil à Roissy au petit matin. La France, célèbre pour l’accueil économique qu’elle réserve aux entreprises, tente d’inverser le discours… en allant souhaiter la bienvenue aux touristes au pied de l’avion. Nul doute que cette initiative sera saluée hors de nos frontières.

À l’image d’un Président de la République qui, en octobre dernier, s’était adressé directement à « la jeune Leonarda », il est bien « normal » que son ministre des Affaires étrangères se mette maintenant à jouer les grooms de service.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le groupe de K-pop sud-coréen BTS a récemment fait la Une des journaux après avoir annoncé qu'il allait faire une pause afin de se conformer à la loi de son pays sur la conscription. Cette décision intervient après des années de débat sur la question de savoir s'il devait bénéficier d'une exemption légale compte tenu de son prestige international.

Big Hit Music - la société de gestion du groupe - a déclaré dans un communiqué du 17 octobre :

« Les membres du groupe sont impatients de se réunir à nouveau en tant que groupe aux ale... Poursuivre la lecture

Il y a 40 ans jour pour jour, le jeune ministre délégué chargé du Budget, Laurent Fabius, oblige les importateurs, par simple décret, à dédouaner leurs magnétoscopes à Poitiers (plutôt que dans les ports) et impose une redevance similaire à celle appliquée à la télévision.

La presse ironise vite sur la nouvelle « bataille de Poitiers », en référence à celle de 732, au cours de laquelle les Francs et les Burgondes dirigés par Charles Martel arrêtent l’invasion de l’armée omeyyade arrivée d’Espagne.

Il est bon d’y revenir car cett... Poursuivre la lecture

La co-création de l’expérience est devenue un concept clé dans les sphères managériales. Ce  néologisme a chaviré la vulgate marketing qui est passée d’un marketing qui conçoit et réalise pour le client, à un marketing interactif qui conçoit et réalise avec le client[1. Cova, B., & Ezan, P., (2008). Le consommateur-collaborateur : activités, attentes et impacts. Le cas du passionné de Warhammer, 13ème  Journées de Recherche en Marketing de Bourgogne, Université de bourgogne, CERMAB, session 9, Racines socio-culturelles de la consommation,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles