Une classe politique… à côté de la plaque !

Le nouveau gouvernement semble vouloir s’accommoder de discours creux qui n’ont d’autres objectifs que de gagner du temps. Illustration avec les récents propos de Michel Sapin.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Michel Sapin (Crédits Parti Socialiste, image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une classe politique… à côté de la plaque !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 avril 2014
- A +

Par Rafik Smati.

michel-sapin

Je ne connais pas personnellement Michel Sapin, le nouveau ministre des Finances. Je devine en lui quelqu’un de fin et de cultivé, probablement animé par une volonté sincère de remplir le plus utilement possible sa mission. Je ne critiquerai pas ici le fait que Michel Sapin ait déjà occupé exactement la même fonction il y a 22 ans. Il serait trop facile de faire de cet homme le bouc émissaire d’un système politique qui privilégie les logiques de carrière, empêche le renouvellement et ne laisse plus germer les idées nouvelles.

Je voudrais en revanche relever deux phrases prononcées par Michel Sapin lors de ses premiers passages média en tant que ministre des Finances, et qui illustrent à elles seules le fossé qui s’est creusé entre les Français et leurs élites politiques.

La première, d’une banalité stupéfiante : « Je suis pour le plein emploi ». Voilà les 5,5 millions de chômeurs rassurés : le nouveau ministre des Finances est contre le chômage ! Un jour peut-être nous annoncera-t-il qu’il est pour la paix dans le monde et contre la pauvreté… Passons…

La seconde sortie est encore plus spectaculaire : « Je n’ose pas dire que les choses s’inversent mais le chômage recule de manière continue ». Je vous encourage à lire et à relire cette phrase autant que nécessaire. Une affirmation proprement surréaliste, qui contient tout et son contraire. Une déclaration dite avec un tel aplomb que nous en arrivons même à douter de nos certitudes ! Bref, de la rhétorique de haut vol, du grand art…

img contrepoints211 SapinDans ces temps tourmentés, ne cédons toutefois pas à la tentation du populisme et du « tous pourris ». Michel Sapin, Manuel Valls, le président François Hollande, ainsi que la grande majorité du personnel politique français ne le sont pas. Du moins je l’espère. Je pourrais même accepter de leur reconnaitre certaines qualités : don de soi, intégrité, expertise, attachement aux valeurs républicaines… Mais alors, qu’est-ce qui fait défaut ?

La réalité est cruelle : ceux qui nous gouvernent depuis trente ans sont, comment dire… tout simplement à côté de la plaque ! Ils ne comprennent plus notre monde et ne le comprendront pas. Ils s’accommodent de discours creux qui n’ont d’autres objectifs que de gagner du temps, en espérant que la providence se charge d’apporter la croissance tant attendue… Ils se complaisent dans l’attentisme, alors que les circonstances exigent audace et prise de risque !

Quelque part, ces dirigeants politiques sont des victimes : ils sont devenus malgré eux les prisonniers d’un système qu’ils ont contribué à faire prospérer. À nous, désormais, de nous en affranchir. Le temps est venu de construire la France d’après. Sans eux.

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Une classe politique déconnectée des responsabilités, qui n’a pas à subir les fautes, les échecs, les mauvaises stratégies, les magouilles, les connivences.
    Une classe politique qui peut cracher des phrases qui peuvent voltiger comme un papillon au printemps filmé dans un documentaire animalier par la masse média subventionnée.
    Une classe politique qui peut voter notre misère sans jamais devoir la subir: lois, taxes, suppression de liberté.
    Enfin une classe politique qui nous voudrait vertueux, travailleur, bon père de famille, bon payeur d’impôts.
    Je rejoins un écrit lu ici, l’etat se met une balle dans le pied, l’autre étant cloué au sol.

    Et si il ne le fait pas, d’autres s’en chargeront.
    Pour conclure, on peut faire semblant de ne pas voir, entendre, comprendre, être en dehors de la plaque, sauf quand le mensonge devient la balle de trop. Là, en principe, il est trop tard pour balancer des excuses plates et rethoriques.

  • « animé par une volonté sincère de remplir le plus utilement possible sa mission »
    Spéculation osée. Vous avez des éléments de preuve ?

  • Tant que ce gvt. estimera ne pas pouvoir se passer du vote des écolos, il continuera à agir pour la décroissance de la France, de sa population, de son industrie et de son agriculture, sous les prétextes de précautions les plus faux. Le modèle de genre de vie qu’il nous propose, c’est celui très écolo de Cuba qui ne fait pas le bonheur des citoyens de ce pays! Walls doit le dire tout haut, s’il veut être suivi, car c’est la droite majoritaire dans le pays, et non la gauche majoritaire seulement dans l’hémicycle, qu’il faut amadouer !!.

  • Sapin revient aux finances, pour la 8eme fois ministre, mais dont le seul titre de gloire est d’avoir en 540 jours gagné le pari de faire plus de 1100 chômeurs par jour, et de dépasser ainsi les records de Mitterrand. Il avait, dans la faillite du Crédit Lyonnais, été poursuivi pour « complicité de répartition de dividendes fictifs », poursuite qui s’est perdue dans les marigots, comme les 15 MILLIARDS de cette carambouille du CL qui n’ont jamais donné lieu qu’à une seule condamnation, celle de Haberer à UN EURO de dommages et intérêts! Ce qui est aussi un record du monde égalé uniquement dans les Républiques bananières. Ce changement de gvt. est si peu volontariste qu’il ne sera probablement qu’un court passage vers la dissolution.

  • Michel sapin a toujours voulu nous faite croire au père Noël(!), et ce depuis la réglementation des frais de représentation! Mais desormais, son odeur ne peut plus faire oublier le vide à travers les planches!
    Enguirlander ne suffit plus, il faut le composter dans une autre galaxie avec ses pairs!

  • Encore une déclaration sidérante, cette fois de la part du président de l’Assemblée nationale : « Nous ne pouvons sacrifier la France à l’Europe libérale. »

    La France est exactement dans la situation de la GB des années 70, juste avant son redressement par Thatcher. Plus de 30 ans de socialisme sans discontinuer, la même appétence pour le socialiste à gauche (par idéologie) comme à droite (par faiblesse coupable), les mêmes conséquences économiques observées, le même délitement de la société…

    Il existe cependant une différence qui sauve la mise à la France : l’Europe et l’euro, qui offrent encore la possibilité d’emprunter parce qu’ils diluent, aux yeux des investisseurs, le risque spécifique de la France dans l’ensemble européen. Et voilà qu’on observe l’un des principaux maîtres de l’Etat socialiste obèse éructer qu’il veut rompre le dernier fil empêchant la France de sombrer ! Tous pourris ? L’adjectif n’est pas opportun. Tous crétins est plus précis pour décrire cette coterie d’attardés mentaux.

    • Il existe cependant une différence qui sauve la mise à la France : l’Europe et l’euro,
      Exactement, et c’est pourquoi, je me tord de rire quand j’entend des gens dire quittons l’Euro, c’est lui qui nous plombe ❗
      Choc garanti (KO et chaos) en cas de sortie non préparée, et préparée, je suis comme sœur Anne … :mrgreen:
      Ce qui nous plombe, c’est l’incurie de la classe politique, rien d’autre.

  • « … le nouveau ministre des Finances. Je devine en lui quelqu’un de fin et de cultivé, probablement animé par une volonté sincère de remplir le plus utilement possible sa mission. »

    Sans vouloir vous offenser, je n’en crois pas un mot quant à sa volonté sincère… d’ailleurs la suite de votre article le prouve, avec ses déclarations.

    « … ne cédons toutefois pas à la tentation du populisme et du « tous pourris ». Michel Sapin, Manuel Valls, le président François Hollande, ainsi que la grande majorité du personnel politique français ne le sont pas. Du moins je l’espère. Je pourrais même accepter de leur reconnaitre certaines qualités : don de soi, intégrité, expertise, attachement aux valeurs républicaines… Mais alors, qu’est-ce qui fait défaut ? »

    Ce qui leur manque ? justement ce que vous accepteriez, généreusement et naïvement, pouvoir leur reconnaitre : don de soi, intégrité, expertise, attachement aux valeurs républicaines.

    Ne vous leurrez pas : la seule chose qui les intéresse est le pouvoir et avec lui l’argent qui va avec. NOTRE ARGENT. Sans nous, au vu de leurs compétences, ils se retrouvent SDF.

  • « Je devine en lui quelqu’un de fin et de cultivé »…..
    Alors qu’il était Ministre sous Mitterrand Mr.Sapin avait laissé une impression de rare incompétence et d’incompréhension rédhibitoire des choses économiques.

  • « Je n’ose pas dire que les choses s’inversent mais le chômage recule de manière continue », le problème, ce n’est pas Sapin, mais le journaliste en face, qui ne lui demande pas si il ne se fout pas de nous. A ce niveau là, c’est du négationisme.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La situation des finances publiques n'est pas brillante. Le niveau de dette s'établit à 112,9 % du PIB (2800 milliards d'euros, soit 164 000 euros par foyer imposable, environ 17 millions), le déficit public est attendu à -5 % en 2022 après -6,5 % en 2021. La trajectoire de retour au déficit sous les 3 % en 2027 suppose une croissance des dépenses limitées à 0,7 % sur la période, ce qui n'a jamais été réalisé sur plusieurs années et suppose des économies massives. Par ailleurs, la hausse des taux d'intérêt va augmenter mécaniquement la charge... Poursuivre la lecture

Jeudi dernier, le gouvernement annonçait triomphalement que le nombre de chômeurs (catégorie A, sans activité) avait enregistré en France une nouvelle forte baisse de 5 % au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. 169 100 personnes en moins se sont inscrites à Pôle Emploi, ce qui porte le nombre de chômeurs en catégorie A (celle sur laquelle communique le ministère du Travail) en France à 3,193 millions.

Si on regarde de manière plus granulaire les chiffres, en incluant les catégories B et C, la baisse n’est plus que... Poursuivre la lecture

À l’époque où très nombreux sont ceux qui se posent des questions sur le fonctionnement de notre démocratie on peut suggérer de regarder comment elle fonctionne ailleurs… même si cette approche va se briser sur l’argument très connu « À quoi bon ? Chez nous c’est différent ! »

C’est bien dommage car l'une des façons les plus simples de réfléchir c’est d’aller voir les pays où ça fonctionne, exercice d’autant plus facile que l'un de ceux qui marche le mieux au monde a des frontières communes avec le nôtre. Il s’agit de la Suisse.

La... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles