Soirée électorale de dimanche soir : on va entendre les dents rayer le parquet !

dents_a

Dimanche soir, après les élections, nombreux seront ceux qui se pavaneront et tenteront de plaire au président en espérant faire partie du prochain gouvernement.

Par Nicolas Nilsen.

dents_a

Ce soir, vous allez tous les voir se précipiter sur les plateaux télévisés, pour roucouler, faire la roue, se faire valoir, affirmer leur détermination et leur résolution… Et expliquer ce qu’il aurait fallu faire : qu’ils l’avaient bien dit, que si ça n’a pas marché c’est qu’ils auraient dû aller plus vite, plus loin, plus fort… et que si on n’a pas compris, c’est uniquement parce qu’ils ont mal communiqué, mais qu’en tout cas ils ont entendu le message des Français et qu’ils vont nous « envoyer un signal fort », etc.

Ils vont afficher leur stature : montrer comme ils feraient de beaux ministres, d’utiles secrétaires d’État, de grands serviteurs de la République plus que jamais en danger !

Et désintéressés surtout. N’ayant pour seule ambition que le service exclusif du Pays. Leur carrière, les petits fours, les saucisses de cocktail, voyez-vous, il n’y pensent pas un seul instant ! Non, non, c’est juste le dévouement envers le Pays qui les guide. Ces élites ont une telle abnégation qu’on en pleurerait d’émotion. Vous n’imaginez pas comme ils ont hâte de diminuer les dépenses, hâte de diminuer la dette, hâte de baisser vos impôts, hâte de réduire leur train de vie pour augmenter le vôtre !

les-dents-de-la-merTout va en tout cas se jouer très vite car il faut se faire apprécier par le Président dès dimanche soir. Après ce sera trop tard : le Conseil des ministres a en effet lieu mercredi et mardi c’est le premier avril. Donc c’est lundi que la liste des ministres est arrêtée. C’est dès lors dimanche soir, sur les plateaux de TV, que tout va se jouer. Ils préparent leurs « petites phrases », réfléchissent à la couleur de leurs cravates… C’est du sérieux là, il ne faut pas se tromper : leurs carrières en dépendent. Un faux pas lors de la soirée électorale et c’est un poste de ministre qui peut vous passer sous le nez ! Tout ça à cause de la couleur trop rose d’un tailleur ? Ou trop verte ? Ou trop bleue ? Aïe mais c’est un enfer ce choix pour plaire au Président !

Dimanche soir, en tout cas, montez le son de votre télé. Comme ils sont prêts à manger à tous les râteliers, ça va crisser un maximum : les dents vont rayer le parquet !

Vous avez aussi le modèle pour femmes (pour Ségolène Royal, par exemple, qui rêve elle aussi de servir son pays — mais ne vous trompez pas, uniquement par sacrifice, dévouement, générosité, renoncement et désintéressement…).