Un timing pré-électoral miraculeux

Le timing pré-électoral, je vous jure, c’est miraculeux ! Ou comment Pierre Moscovici trouve une commande de 1,5 milliard pour compenser les pertes générées par Laurent Fabius.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Un timing pré-électoral miraculeux

Publié le 23 mars 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen

« Si Poutine continue ce qu’il fait, menace Fabius, nous pouvons envisager d’annuler les ventes de navires Mistral à la Russie. » En laissant entendre qu’à titre de sanction contre Poutine, la France pourrait être contrainte d’annuler la livraison des navires commandés par la Russie, Fabius annonce carrément la perte d’un contrat estimé à plus d’un milliard d’euros. La menace est de taille pour l’État, les industriels français et l’emploi à Saint-Nazaire.

tweet_Fabius_A

La Russie réagit aussitôt par la voix de son vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine : « La France trahirait la confiance qu’on place en elle comme fournisseur fiable » si elle ne livrait pas le Vladivostok et le Sébastopol. « Si la France impose des sanctions à la Russie et ne nous livre pas les navires Mistral, ce sera l’économie française qui en souffrira et pas la capacité de combat de la marine russe », a déclaré le chef de la commission russe chargée de la Sécurité nationale de la Chambre publique Alexandre Kanchine. « En cas d’annulation du contrat Mistral, la Russie commandera la construction de navires du même type à ses propres entreprises ! »

À quelques jours des municipales, les syndicats de Saint-Nazaire mettent évidemment l’État français en garde contre les « conséquences sur l’emploi des salariés » que l’éventuelle annulation du contrat pourrait avoir.

tweet_Fabius_B
.
Donc mardi soir le gouvernement est mal : 1 milliard perdu et un millier d’emplois supprimés à Saint-Nazaire alors que les Français votent dimanche ? Aïe, aïe, aïe. Il faut faire vite, trouver une solution. Le gouvernement réfléchit, et trouve !

Mercredi, Moscovici vous retrouve deux navires et 1,5 milliard d’euros !

Fabius soufflait le froid. Moscovici souffle le chaud. Mercredi, comme par hasard, le ministre de l’Économie annonce que l’armateur italo-suisse MSC Croisières avait décidé de passer commande de deux paquebots pour un montant de… 1,5 milliard d’euros (coucou les revoilà !) aux mêmes chantiers STX France de Saint-Nazaire ! Et ça va super vite : une lettre d’intention est signée jeudi en fin de matinée à Paris en présence du ministre, Pierre Moscovici. Pas belle la manip de com’ à trois jours des élections ?

tweet_Mosco_C
.
« Cette commande, confirme Pierre Moscovici sur France Info, représente 16 millions d’heures de travail, ce qui donne une sécurité pour 2 000 personnes pour plusieurs années » aux chantiers de Saint-Nazaire. « Avec les deux commandes, insiste Moscovici, celles de décembre 2012 et celle-ci, ils auront une charge de travail qui sera plein pot. »

Pas belle l’opération ?

  • On perdait 1 milliard, on retrouve 1,5 milliard !
  • On perdait 2 navires, on en retrouve 2 autres !
  • On perdait des milliers d’emplois, on les retrouve également !

Mais comment ont fait ces magiciens ? Et surtout aussi vite ? Ah, mais oui, mais c’est bien sûr : les électeurs de Saint-Nazaire votent dimanche !

contrat_navires

Ouf, signé de justesse à trois jours du scrutin !

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • elle est pas belle la vie !!

  • Et il est financé comment ce milliard 400 d’€ ?

  • Enfin les russes sont mignons a rouler des mécaniques mais bon…

    « En cas d’annulation du contrat Mistral, la Russie commandera la construction de navires du même type à ses propres entreprises !  »

    Ah bah alors, pourquoi n’ont ils pas commencé par là?? Sont vraiment cons ces russes, ils peuvent avoir la même chose chez eux, alors pourquoi se font ils chier a commander ici?

    Peut être parce que l’industrie russe n’est plus qu’un mirage et qu’en dehors de l’extraction de gaz et minerais, ils n’ont plus aucune technologies valables pour faire quoique ce soit…
    Il y avait un excellent article là dessus sur Contrepoints d’ailleurs.

    • Ben, cela risque de les réveiller o)!
      Et quand on réveille l’ours…
      Comme quoi, la réaction française est conne.

      • Tu parles, Poutine réfléchis surtout avec ses couilles. Il n’a jamais fait attention à l’industrie russe, tout pour les oligarques, et on achète avec l’argent du gaz. Le résultat c’est un pays qui retarde sévèrement, technologiquement et économiquement.

        La seule chose que ça réveillera, c’est les européens, on exploitera les gaz de schistes, et on verra que le pseudo ours se transformera bien vite en Winnie l’Ourson. Il n’y a pas de secret, Poutine est un ex-KGB, et il commet les mêmes erreurs que les soviétiques ont commis. Il le paiera.

        A noter que je ne cautionne pas ce qu’il se passe dans notre pays, vous le savez bien, mais la Russie est un bel exemple de pays construit sur du vent.

  • Un armateur italo-SUISSE? Des suisses au secours de l’emploi français? Mais oui!
    La France socialiste démontre qu’elle n’a pas les moyens de sanctionner économiquement un peuple coupable d’avoir récemment osé réaffirmer son autonomie par voie référendaire. Pas plus qu’elle ne parviendra à punir la Russie pour le vote d’adhésion sans équivoque de son peuple de Crimée. En réalité ce que les hypocrites médiocraties européennes ne supportent pas chez leurs voisins, c’est de voir les ukases politiciens contrariés par la voix du peuple. Elles n’auront heureusement jamais les moyens de l’étouffer.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Par Cyrille Bret et Florent Parmentier.

Près d’un an après le déclenchement de l’opération militaire russe contre l’Ukraine, le 24 février 2022, quelles sont les évolutions possibles du conflit dans les mois qui viennent ? La difficulté de la prospective est particulièrement marquée pour ce conflit car les « surprises » militaires, diplomatiques et stratégiques ont été nombreuses.

D’un côté, la combativité des forces ukrainiennes, le soutien de l’UE et des États-Unis à Kiev, les difficultés logistiques et tactiques des forces ar... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

Le premier tour de l’élection présidentielle de la République tchèque a eu lieu le 13 et 14 janvier 2023. Si les pouvoirs du président de la République sont faibles dans ce pays, cette élection met en évidence des divisions. D’un côté se trouve Andrej Babis, l’ancien Premier ministre centriste considéré comme populiste, de l’autre Petr Pavel, l’ancien chef des armées de la République tchèque et ancien président du comité militaire de l’OTAN. Second tour à la fin du mois.

Ainsi, en matière de politique étra... Poursuivre la lecture

Comme le rapportent les médias, les dirigeants ont réponse à tout. Prix du carburant faibles ? Ils les remontent avec des taxes. Trop élevés ? Ils donnent des aides.

La Dépêche :

« L'indemnité carburant de 100 euros, disponible depuis lundi 16 janvier, a déjà été demandée par plus de 825 000 foyers uniquement lors de cette première journée. Cette aide concerne 50 % des ménages les plus modestes, qui disposent d'un revenu fiscal de référence inférieur à 14 700 euros en 2021. »

Vous prenez la voiture ? Obtenez donc un chèqu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles