Un sénateur ose dénoncer la mafia éolienne

Les États savent que les bruits infrasons de basse fréquence sont la cause de graves problèmes de santé, du fait qu’ils résonnent à l’intérieur des maisons.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un sénateur ose dénoncer la mafia éolienne

Publié le 22 mars 2014
- A +

Un article du Conseil mondial pour la Nature.

Le Conseil mondial pour la Nature souhaite féliciter le courageux sénateur australien John Madigan pour son honnêteté et son courage. Connaissant le pouvoir considérable aux mains du lobby éolien, avec ses poches pleines d’argent public, il est en effet courageux de dénoncer ses répréhensibles activités.

Vidéo : le sénateur Madigan dénonce des manipulations de médecins par l’éolien

Le sénateur Madigan est aussi honnête. Contrairement à nombre de ses collègues, il ne cède pas à la pression de ses pairs, aux incitations financières, ou à une combinaison des deux. Rien que pour cela, il mérite d’être appelé un héros.

imgscan contrepoints001 éoliennesIl reste à voir quelles actions seront entreprises contre les politiciens malhonnêtes de notre temps, et leurs complices, dans les entreprises et les universités, une fois que la bulle éolienne éclatera. Il y aura de nombreux électeurs en colère, quand cela arrivera car, au contraire des industries du tabac ou de l’amiante, le grand éolien industriel et ses affidés saignent la bourse publique, et ses produits n’ont que des effets négatifs.

Des espèces entières d’oiseaux et de chauves-souris sont en train d’être exterminées, et des milliers de voisins de champs éoliens souffrent de sommeil dégradé, et d’une dégradation lente mais régulière de leur santé. Les États savent que les bruits infrasons de basse fréquence en sont la cause, du fait qu’ils résonnent à l’intérieur des maisons. Mais ils ne limitent que le « bruit extérieur ». L’hypocrisie est totale.

Traduction Contrepoints.

Sur le web.

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • il existe donc encore des politiciens intègres, cela redonne de l’espoir.

  • Quand les environnementalistes s’opposent aux écologistes …

    Je suis contre les éoliennes simplement parce que leur déploiement repose me semble-t’il sur un bricolage technologique et économique dont on a déja longuement parlé ici.

    Les arguments environnementaux évoqués me semblent assez faibles, mais ils sont bien évidamment étouffés par la pression écologico-carboniste. Comment dans ces conditions avoir des études fiables et non biaisées ?

    D’un autre côté, il n’est pas étonnant qu’une telle prise de position ait lieu en Australie, étant donné que c’est l’un des seuls (ou le seul) pays qui ose s’opposer au dictat des taxes carbone sensées sauver le monde du méchant CO2. Il faut donc en retenir que si l’on ne considère pas la réduction des émissions de CO2 comme une nécessité absolue primant sur tout, il peut y avoir beaucoup à redire sur l’aspect environnemental des mesures prises au nom de la réduction des émissions de CO2. Et donc ce que l’on sait déja : le principal ennemi de l’environnement est l’écologie.

  • Il est marrant cet article, il ressemble vraiment à un fake
    Si des éoliennes tuent des oiseaux et des chauve souris, je n’ose vous dire ce que représente la mortalité de ces familles d’especes induite par les chats ou les insecticides, ça vous ferai assez rigolé.
    Quant aux infra sons, je connais aucune personne sur les parcs près de chez moi qui se soit plaint… Bref encore des inventions des antitout 🙂

    • vous avez mal récité votre leçon, car dans les contre arguments débiles, figure en bonne place les vitres des immeubles, que c’est un véritable holocauste,tout le monde a pu constater les innombrables piafs étendus au pied des immeubles.
      Et les lignes HT,quoique c’est assez difficile d’accuser celles-ci et de dédouaner les éoliennes, mais c’est toujours bon à prendre pour enfumer.
      Concernant les infrasons, c’est possible que ce soit un effet virtuel comme le Wifi, comme les pesticides, comme… faut juste choisir son camps
      La seule chose qui est sure, c’est que si vous devez revendre votre joili petit nid au pied d’une éolienne, vaut mieux mettre des annonces ches les propagandistes de la mouvance, car sinon, bonne chance

      Fou comme le fait d’adhérer à une secte vous déconnecte des réalités.

      • ben, c’est pas un effet virtuel. On y est sensible ou pas. Et cela dépend de la géométrie du bâtiment d’habitation. Un va résonner, l’autre pas.

    • Question : que fait une société industrielle à écrire à des médecins sur quoi répondre à des symptômes décrits par ceux-ci ?

    • Bizarre, je pensais que c’étaient les verts qui étaient anti-tout : anti-OGM, anti-gaz-de-schiste, anti-nucléaire, anti-technologie, anti-charbon, anti-huile-de-palme, anti-capitalisme, anti-industrie, pro-principe-de-précaution,…

      L’éolienne n’est pas une technologie adoptée par principe économique, mais par idéologie réactionnaire.

      Rentabilité due aux subventions, taux de charge de 16%, production au km² nulle, nécessite des backups pour éviter les pannes (ben voui, sans électricité, on aura un petit problème d’ordre économique et sanitaire…) les aides légales font que les industries conventionnelles ne sont plus compétitives et se rabattent sur la lignite meilleure marché, et puis, l’argent des subventions ne vient pas de nulle part…
      N’est-il pas celui qui doit moderniser les centrales nucléaires qui sont en mauvais état, les centrales à charbon qu’on peut remplacer par des modèles plus performant et émettant moins de GES, moderniser le parc industriel ?
      L’éolien est basé sur 2 anciennes technologies : les moulins à vent et les turbines électriques. Ces technologies n’ont pas vraiment évolué depuis leur création. Tout ce qu’on fait, c’est des éoliennes de plus en plus grandes…
      Et puis l’éolien est-il suffisamment robuste ? Avec l’usure, l’obsolescence rapide, les pannes, les accidents fréquents…

  • C’est vrai que les vents génèrent des  » bruits infrasons de basse fréquence  » (pléonasme tautologique redondante comme dirait Monsieur de La Palisse).

    Mes vents sont de basses fréquence, je ne parvient pas à péter dans les aigus.

    Pour une fois que les éoliennes font du bruit!

    Moi j’étais convaincu que c’était des ventilateurs, ça fait du vent quand elles tournent.

    Comme nos antiques moulins à vent de meunier tu dors elle disparaitront, on trouvera bien quelque chose à faire sur leurs socles, qui présenteront l’avantage d’être raccordés au réseau électrique, le vrai, celui qui débite tout le temps, vent ou pas vent.

  • Je ne pensais pas que l’on put encore dire autant d’inepties sur le sujet.
    Cet auteur doit effectivement avoir des infrasons dans le cerveau depuis sa naissance.

  • je combat un projet éolien près de chez moi. Totalement débile puisque malgré « le potentiel éolien tout juste suffisant », c’est écrit en toute lettre dans le rapport de la DREAL, nos écolos-fonctionnaires aidés par Nord-Nature Environnement ont décidés que c’était une chance pour la planète: le projet est accepté et signé par le préfet.
    Notre contestation s’appuie sur des arguments de plus en plus solides et confirmés tous les jours par la débandade de l’inévitable exemple allemand: Gabegie financière, explosion des émissions de CO2 du fait de l’intermittence, impact faunistique, dévalorisation immobilière, captation quasi-maffieuse des aides financières publiques, petits arrangements entre amis localement, etc…
    Par contre, je pense qu’il faut être très prudent sur l’aspect sanitaire des infra-sons. En effet, il est tout à fait possible qu’un effet nocébo puisse intervenir fortement dans le ressenti des riverains. Je ne suis pas certain que des études épidémiologiques sérieuses puissent pour le moment trancher ce problème dans un sens comme dans l’autre. Il ne faut donc pas sombrer dans le délire de GREENPEACE sur l’impact soit disant cataclysmique des lignes à hautes tension comme l’à très bien décrit Gérald Bronner (la démocratie des crédules, Editions PUF, 2013).

    • Faites gaffe, si vous êtes dans le nord, on va bientôt argumenter qu’en prenant de l’énergie au vent on limite celui-ci, donc sa capacité à nous apporté les microparticules nord-européenne …

    • « captation quasi-maffieuse des aides financières publiques »

      Quasi?

  • L’effet nocif des infrasons est connu et n’est pas « que » psychologique. Reste à savoir si la proximité d’un champ d’éolienne en produit plus que la VMC, le circulateur de la chaudière ou la machine à laver.

    On s’en soucie par ailleurs fort peu il me semble dans les conditions de travail ou dans les nuisances sonores lors de travaux qui perturbent tout un quartier.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Australie Royaume-Uni USA
0
Sauvegarder cet article

Par David Camroux. Un article de The Conversation

L’alliance AUKUS, réunissant l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, a officiellement vu le jour le 22 novembre 2021, lors d’une cérémonie de signature discrète à Canberra, environ deux mois après l’annonce publique et spectaculaire de l’accord par les dirigeants des trois pays concernés.

Dans l’intervalle, une avalanche d’analyses s’est concentrée sur les aspects stratégiques et géopolitiques de cette entente pour l’Australie et les États-Unis, tendant à minimiser ses dyn... Poursuivre la lecture

L’Angleterre et l’Australie ne sont plus aux antipodes. La géopolitique post-Brexit opère un bouleversement copernicien sur le plan du commerce international et de la libre circulation.

Boris Johnson a admis que l’adhésion de la Grande-Bretagne à la CEE en 1973 et la fin de ses conditions commerciales préférentielles avec le Commonwealth « ont eu des effets assez dévastateurs sur de nombreux agriculteurs australiens ». Le ministre australien du Commerce a déclaré que l’accord commercial post-Brexit « corrigerait un tort historique ».Poursuivre la lecture

zéro-covid Australie
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Dans un précédent billet, j'évoquais le glissement de certains pays vers de dangereux marécages dictatoriaux. Or, pour mesurer la vitesse de délitement, rien de tel que deux instantanés à quelques jours de distance.

Avant tout, oublions pudiquement la France dont les instances en sont maintenant au même point qu'Israël à envisager fort sérieusement d'annuler la validité du pass pour ceux qui refuseraient la troisième petite dose. D'une part, il serait malvenu de rappeler que les vilains complotistes évoquaient exactemen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles