Les Dalton roses

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Dalton Hollande Sarko (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Dalton roses

Publié le 12 mars 2014
- A +

img contrepoints153

C’est à cela qu’on les reconnaît, les socialistes : ils osent tout ! Taubira, ministre de la Justice (je me demande pourquoi je m’obstine à mettre un J majuscule) prise en flagrant délit de mensonge, sans que cela la dérange, ce qui n’est pas étonnant. Faisant partie de la fameuse bande des Dalton (roses), elle réagit comme le reste des acolytes, Jo Hollande en premier, obsédé par l’écrasement de son adversaire Lucky Sarko, quitte à monter cabinet noir et affaires tordues, William Valls qui hait tout autant les têtes concurrentes mises à prix façon Dieudonné, Jack Taubira qui écoute tout, sauf les conseils, Averell Ayrault qui ne pense qu’à manger de la croissance.

Nous sommes devant un bon scandale d’État, un vrai, pas un bidonné dans les cellules élyséennes dédiées à Lucky. Mais quand on a menti sur tant de choses en commençant par un programme et en continuant en affirmant « si, si, c’est vrai, la courbe du chômage, la délinquance », etc.), en déclenchant des campagnes de haine pour diviser les opposants français, arrêtant les uns et non les autres, pour finir en déchiquetant le semblant de vertu qu’ils s’étaient auto-proclamé, il est de plus en plus difficile de ne pas se prendre les pieds dans les tapis du pouvoir rose.

Souvenez-vous des discours enflammés lors des scandales du sarkozysme, des dénonciations d’atteintes(présumées) à la Justice, de connivence : le Con est toujours vivant, les « affaires » n’ont pas (encore ?) abouti. En revanche, par exemple, Mme le juge Prevost-Després, juge bavarde de l’instruction Bettencourt, vient de voir son renvoi au tribunal correctionnel confirmé. Averell a avoué qu’il était au courant de l’instruction, William Valls était au courant, candidat Ier ministre (va-t-on apprendre des écoutes de Dieudonné ?), Jack Taubira qui s’est précipité pour dédouaner les juges d’instruction savait, et a sans doute écouté ces enregistrements, parce que le Canard précise qu’elle recevait des synthèses des écoutes illégales.

Ce sont les Dalton qui gouvernent la France, la chiourme qui la transforme en pénitencier et nous, nous n’avons pas de Luky Luke pour nous en sortir.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Sommes-nous bien certains que les écoutes en question sont illégales ? Un peu comme avec l’affaire Cahuzac : on reprochait à je ne sais plus quel fonctionnaire d’avoir mis au courant Moscovici, et un fois qu’il a réussi à convaincre tout le monde de ne pas l’avoir mis au courant on le lui a reproché. Pourquoi Taubira a menti ? C’est une question intéressante, mais ce n’est vraiment pas un scandale.

    • Et êtes-vous certain d’avoir toutes les informations sur l’affaire Cahuzac?
      Vu l’amoncellement de mensonges qu’on a subi sur cette affaire, avec Mesiapart qui devait nous fournir encore d’autres informations, dixit Plenel, qui tout à coup est devenu bien silencieux après que Fabius se soit rendu dans leurs bureaux (peut-être pour son fils Thomas? ou autre chose) et qu’ils fassent l’objet d’un contrôle fiscal.
      Contrôle fiscal qui vient d’être levé après que le gouvernement ait fait voter la loi sur la TVA à 2,8% pour les médias sur WeB.
      Devant la faculté extraordinaire de nos élus à nous mentir, j’avoue que j’aurai plutôt tendance à ne plus les croire.

      • Je n’ai manifestement pas été suffisamment clair : on ne peut pas reprocher tout et son contraire, en l’occurrence reprocher à Moscovici à la fois d’avoir été au courant d’une enquête sur Cahuzac et à la fois de ne pas avoir été au courant. Avant d’exprimer des exigences auprès des élus, il faut commencer par savoir ce qu’on exige d’eux. Par exemple si on veut un président sévèrement burné alors on se retrouve avec une burne, si on veut un président inoffensif alors on a des chances d’avoir un flan, et de manière générale si on choisit un président on peut parier se retrouver avec quelqu’un qui essaye de se mêler de ce qui ne le regarde pas et qui possède tout un tas de compétences mais absolument aucune sur ce sur quoi il essaye d’avoir prise.
        Maintenant tendre un micro pour choper toutes les conneries possibles et jouer la surprise d’en trouver un bon paquet, c’est malhonnête. C’est vrai quand on tend un micro aux politique, aux vedettes de téléréalité ou aux footballeurs. Moi je veux bien ne pas croire les politiques (je les crois quand ils expriment des conneries parce que le plus souvent ils démontrent dans leurs actes être à côté de la plaque en toute sincérité), mais arrêtons de croire faire du journalisme en tendant simplement un micro. Dans pas longtemps les politiques sortiront des réunions en disant « ce qui compte c’est les 3 points de la victoire, on prend chaque réunion l’une après l’autre, on a su démontrer des vertus collectives », et sans doute qu’il y aura plein de gens contents, petit à petit plus personne ne s’intéressera aux journalistes qui demanderont encore plus de subventions (et oui car ils sont quand même les garants de… ils ne sauront même plus quoi).
        Qu’ils fassent des enquêtes, en attendant je ne me scandaliserai pas sur ce genre de polémique inintéressante, même avec toute l’ironie et tout le second degré imaginable.

  • Hourrah !!!
    Non-Communiqué de l’AFP :
    L’équipe du docteur XYXYXY, après deux années d’intenses recherches ayant couté plus de 60 milliards d’euros aux travailleurs français, a finit par décrypter l’ADN de la gauche :
    – Les yeux dans les yeux
    – Le mensonge
    – La manipulation
    – Les magouilles
    – Les Tribunaux Politiques avec juges rouges et police KGB
    etc…etc…
    du plus bas au plus élevé des échelons du pouvoir Ripoulitique en place.

  • C’est grave de plus en plus grave ils mentent comme ils respirent et ils n’ont pas honte .heureusement que vals lis le journal taubira ment héraut pas glorieux essais de rattraper les conneries hollande tous aux abris quel bande de guignols c’est pleurer mais les sauront apprécier le moment venu

  • Et dire que certains trouvaient sarkozy et sa bande minables et amateurs….

    • Les mises en scène du précédent gouvernement étaient incontestablement meilleures. C’était du Guignol, mais ils connaissaient leur texte et les intrigues du récit. Ici les acteurs sont mauvais, le scénariste est mauvais, les accessoires et costumes sont mauvais… tout est mauvais. Après il y a d’autres productions de bien meilleure qualité, avec des ambitions bien plus grandes. Je conseille House of Cards, qui est un meilleur divertissement, ou par exemple une journaliste explique très bien pourquoi il est inintéressant de se retrouver à suivre les conférences de presse des politiques et pourquoi elle refuse le poste pourtant disputé de correspondante à la Maison Blanche.

  • Traiter le président de Dalton est interdit depuis que les canons de Sarkozy ont imposé un nouveau président en cote d’ivoire.

    COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE DU 01 Août 2011

    Le Collège des Membres du Conseil National de la Presse, délibérant en sa session du lundi 1er août 2011, a rendu une décision portant suspension du quotidien Le Temps, édité par CYCLONE SARL.
    Le CNP relève :
    – Que l’édition du quotidien Le Temps du 29 juillet 2011 a affiché en page 3 : « Invasion de l’Afrique : quatre daltons aux Etats-Unis pour prendre des instructions » ;
    – Que dans cet article, les Présidents Alassane OUATTARA de Côte d’ivoire, Yayi BONI du Bénin, Yssouffou MAHAMADOU du Niger et Alpha CONDE de la Guinée, ont été identifiés à des Daltons, allusion faite aux frères Dalton ou à la bande des Dalton, un célèbre groupe de « hors-la-loi » qui a sévi dans l’Ouest américain entre 1890 et 1892, attaquant principalement des banques et des trains ;
    – Que le journal, en identifiant ces 4 Chefs d’Etat Africains aux frères Dalton, les a délibérément assimiler à des « hors la loi »;
    – Qu’en ce qui concerne le président Barack OBAMA, il est traité de « patron de gang paumé » ;
    – Que l’article incriminé est un condensé d’injures, d’offenses et d’accusations gratuites inacceptables, à l’encontre de Chefs d’Etat, proscrit par les articles 68 et 74 de la loi du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la Presse ;

    – Qu’alors que ces quatre Chefs d’Etat Africains se trouvaient aux Etats-Unis à l’invitation du Président Barack OBAMA et dans le cadre de la célébration de la démocratie comme mode par excellence d’ascension au pouvoir d’état, le journal incriminé les a traité de voleurs en col blanc, de malfaiteurs associés, d’organisation en bandes armées, de fraudeurs électoraux, d’usurpateurs de nationalité etc… ;
    – Qu’un journal ne saurait être l’instrument à la disposition de quiconque pour déverser des tombereaux d’injures sur de simples citoyens, a fortiori sur le Président de la République et d’autres Chefs d’Etat étrangers ;
    – Que le 14 juin 2011, le quotidien Le Temps avait déjà écopé d’une suspension de six (06) parutions pour s’être adonné à des clichés communautaristes d’une particulière gravité ;
    – Que le quotidien Le Temps a déjà reçu trois (03) blâmes pour le seul mois de Juillet 2011 ;
    Qu’en raison des injures et offenses intolérables relevées en l’espèce, le Conseil a décidé comme suit :

    1) La suspension du quotidien Le Temps pour douze (12) parutions à compter de la notification de la décision.
    2) CYCLONE SARL, société éditrice de Le Temps dispose d’un délai de trente (30) jours pour exercer un recours devant la Juridiction Administrative compétente.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles