Un Président à l’écoute

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande écoutes (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un Président à l’écoute

Publié le 10 mars 2014
- A +

img contrepoints143

Détail de l’histoire des écoutes Herzog-Sarkozy qui avait échappé à nombre de commentateurs des médias subventionnés, la confidentialité sacrée des conversations entre avocat et client. Ce qui a poussé le bâtonnier de l’Ordre à Paris, soutenu par une pétition de la Présidente de l’Association de Défense des Avocats Pénalistes qui a déjà recueilli des centaines de signatures, à se rendre en personne jeudi à l’audience chez le juge des libertés. Il s’agit de récupérer les portables de Herzog saisis. Et, accessoirement de frapper de nullité les enregistrements en question, illégaux.

Depuis que nous évoluons, enfants innocents, dans les bacs à sable de la politique politichienne, nous sera-t-il facile de gober l’innocence de ces affaires accablant la Droite par le biais d’institutions idéologiquement marquées ? Loin de moi l’idée de défendre la vertu de Sarko, le socialiste de droite, mais je défends mon droit à ne pas être pris pour un con. Outre ces pratiques diverses d’écoute de la gauche vertueuse que je rappelais hier, il s’agit malgré tout d’agiter cette bonne vieille idée libérale de marché honnête et transparent appliqué à la politique. Et je vais finir par croire qu’il y a, effectivement de sombres connivences dans les rouages de cet État que le PS a fini  de coloniser en y installant ses créatures.

Et j’espère bien qu’il y aura un Buisson rose garni de dictaphones pour nous amuser dans quelques années avec un Hollandogate. J’y pense, Cahuzac, rien, tu es sûr ? Pas grave, Hollande est capable de gaffer tout seul comme lorsqu’il rend hommage, au CRIF, aux assassinés de Merah, juifs et musulmans, oubliant qu’il y avait aussi un soldat chrétien. Pour reprendre, pour ceux qui savent, la ritournelle de Pierre Dac à la BBC pendant la guerre : Radio Hollande ment, Radio Hollande ment, Radio  Hollande est incompétente… bis !

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Retour de la Justice Politique Socialiste à la soviétique?
    Décidément à gauche on n’oublie pas ses racines.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On attendait une rencontre sportive, on a droit à un numéro de cirque tragico-comique supervisé par le Qatar et ses différents soutiens. Entre les faux supporters qui défilent, les sponsors floués au dernier moment et un président de la Fifa qui joue grossièrement la carte de l’antiracisme woke pour répondre aux critiques adressées au Mondial dans le domaine des droits de l’Homme, le spectateur a droit à une suite de sketches en marge des matchs programmés.

🗣 “Today I feel Qatari. Today I feel Arab. Today I feel Af... Poursuivre la lecture

Un entretien avec Guillaume Kiefer, libéral au sein du parti Les Républicains.

Dans une récente tribune co-signée avec François-Xavier Bellamy et Julien Aubert, Bruno Retailleau inventorie le bilan des deux derniers présidents de droite : Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

 

Contrepoints : Cette tribune est-elle la démonstration que la droite est en train de se guérir de sa passion pour les hommes providentiels ?

Guillaume Kiefer : Tout d’abord, d’une certaine manière je pense que cet inventaire est salutaire ... Poursuivre la lecture

Par Maxime Lefebvre.

Il y a 14 ans, pendant que tous les regards se tournaient vers Pékin où s’ouvraient les 29e Jeux olympiques d’été de l’ère moderne, la guerre éclatait entre la Géorgie et la Russie. En jeu, les régions séparatistes pro-russes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, officiellement rattachées à la Géorgie.

Ce conflit présente de nombreuses similitudes avec celui qui sévit en Ukraine depuis le mois de février : une Russie de Poutine (qui, en 2008, était certes Premier ministre entre deux présidences, mais demeurait le ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles