Un Président à l’écoute

François Hollande écoutes (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints143

Détail de l’histoire des écoutes Herzog-Sarkozy qui avait échappé à nombre de commentateurs des médias subventionnés, la confidentialité sacrée des conversations entre avocat et client. Ce qui a poussé le bâtonnier de l’Ordre à Paris, soutenu par une pétition de la Présidente de l’Association de Défense des Avocats Pénalistes qui a déjà recueilli des centaines de signatures, à se rendre en personne jeudi à l’audience chez le juge des libertés. Il s’agit de récupérer les portables de Herzog saisis. Et, accessoirement de frapper de nullité les enregistrements en question, illégaux.

Depuis que nous évoluons, enfants innocents, dans les bacs à sable de la politique politichienne, nous sera-t-il facile de gober l’innocence de ces affaires accablant la Droite par le biais d’institutions idéologiquement marquées ? Loin de moi l’idée de défendre la vertu de Sarko, le socialiste de droite, mais je défends mon droit à ne pas être pris pour un con. Outre ces pratiques diverses d’écoute de la gauche vertueuse que je rappelais hier, il s’agit malgré tout d’agiter cette bonne vieille idée libérale de marché honnête et transparent appliqué à la politique. Et je vais finir par croire qu’il y a, effectivement de sombres connivences dans les rouages de cet État que le PS a fini  de coloniser en y installant ses créatures.

Et j’espère bien qu’il y aura un Buisson rose garni de dictaphones pour nous amuser dans quelques années avec un Hollandogate. J’y pense, Cahuzac, rien, tu es sûr ? Pas grave, Hollande est capable de gaffer tout seul comme lorsqu’il rend hommage, au CRIF, aux assassinés de Merah, juifs et musulmans, oubliant qu’il y avait aussi un soldat chrétien. Pour reprendre, pour ceux qui savent, la ritournelle de Pierre Dac à la BBC pendant la guerre : Radio Hollande ment, Radio Hollande ment, Radio  Hollande est incompétente… bis !