Le X Y Z de « l’égalitée »

Concours artistique, concours de rouges à lèvres : on ne sait plus quoi inventer pour protéger les femmes !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le X Y Z de « l’égalitée »

Publié le 7 mars 2014
- A +

Par Phoebe Ann Mo$e$

égalitéeNajat Vallaud-Belkacem, chantre de l’égalité hommes-femmes, pardon, femmes-hommes, avait lancé en février un concours sur le thème de l’égalitée. Oui, vous avez bien lu : l’égalité n’est pas un concept suffisamment clair pour tout le monde, il faut encore lui ajouter un E pour être vraiment sûr, certain, vraiment, si si, que cela concerne aussi les femmes.

La règle du jeu est simple : « filmez, dessinez, racontez ce que représente pour vous l’égalité femmes-hommes en 2014. Laissez parler votre imagination ! Toutes les formes sont permises : sketch, chanson, interview, dessin, poème… »

J’avais plein d’idées mais malheureusement les inscriptions sont déjà closes.

Pour moi l’égalité hommes-femmes, c’est tellement l’évidence que ça m’est égal de commencer par l’ordre alphabétique.

L’égalité hommes-femmes c’est que les tâches soient réparties dans un couple suivant la volonté et les possibilités de chacun. Pas suivant une loi.

L’égalité hommes-femmes, c’est que les unes ne soient pas soumises moralement aux autres. À ce sujet d’ailleurs on vous entend souvent, Madame Belkacem, rappeler ces valeurs auxquelles vous tenez.

L’égalité hommes-femmes, c’est que les femmes qui jouent au foot doivent porter une tenue de sport, pas une tenue rappelant leur soumission.

équipe féminine iranienne de foot
Équipe féminine iranienne de football, années 70.

 

L’égalité hommes-femmes, si à l’école on enseigne que les filles puissent se comporter comme des garçons, c’est qu’on leur accorde la même prérogative dans le sport. C’est bizarre, on ne vous a pas entendue défendre les droits des femmes, lorsque la FIFA a autorisé le port d’un « couvre-chef » pour les joueuses de foot dans les pays musulmans. C’est vrai qu’il ne faut pas parler des sujets qui fâchent. Tant que le problème ne se pose pas sur les terrains de foot français, « cela ne nous regarde pas ».

Bruel rouge à lèvreEnfin, l’égalité hommes-femmes, ce n’est pas pour un homme se mettre du rouge à lèvres. Cette campagne destinée à exhiber sa solidarité avec les femmes (sans doute une espèce en voie d’extinction, pour qu’il faille la protéger ainsi ?) propose aux hommes de se mettre du rouge à lèvres. Il faut s’afficher pour se montrer solidaire, quitte à se ridiculiser en utilisant des objets sexués. Les hommes ne pourraient pas être respectueux des femmes et de l’égalité des sexes sans l’afficher de manière caricaturale. S’il faut porter sur soi ce que l’on revendique, à quand les femmes en slip kangourou ? Quelle ironie, quand on essaie de gommer au maximum dans notre société tous les signes ostensibles d’appartenance à un groupe (religieux, sexuel…) : voilà qu’on devrait s’extasier sur les hommes qui respectent les femmes ! Donc qui sont… normaux, en somme ! Cette campagne dite de sensibilisation propose même aux hommes de répéter, comme un mantra, la phrase suivante : « Je suis un homme. Si une femme se fait agresser devant moi, je m’engage à prendre sa défense ». Tout un programme. Si on n’a pas répété la phrase, on ne s’engage à rien ?

img contrepoints137Notez au passage que si un homme peut défendre une femme, c’est qu’on reconnaît finalement que la femme est bel et bien physiquement plus faible que lui. Encore une chose qu’il va falloir expliquer à l’école quand les instituteurs feront remarquer qu’injustement il n’y a pas beaucoup de femmes maçons.

Bref, concours artistique, concours de rouge à lèvres, qui ont peut-être l’intention de marquer les années futures du sceau « Najat Vallaud-Belkacem » comme en son temps « la fête de la musique de Jack Lang », sont bien au niveau qu’ils méritent : le degré zéro de l’intelligence et de la finesse.

Voir les commentaires (117)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (117)
  • BFM: les femmes prennent le pouvoir dans l’industrie made In USA (6h40, ce matin), mais on est encore loin de la parité.
    Ne vous inquiétez donc pas messieurs ce n’est pas une vaguelette qui va venir troubler l’ordre si bien établi!

  • Encore une fois, que du bon sens !

  • « L’égalité hommes-femmes c’est que les tâches soient réparties dans un couple suivant la volonté et les possibilités de chacun »
    pour ma part , j’ai été interdit de cuisine suite à une décision familiale … un véritable complot ourdi par les gosses !!
    bon, je me rattrape sur d’autre tâches, je fend le bois pour le chauffage … ça serait pas des stéréotypes genrés tous ça ? va vouloir que je montre le maniement de la cognée à ma chère et tendre.

  • Ce n’est pas un combat pour l’égalité pour l’égalité qui est mené c’est un combat pour mettre fin à la domination masculine et pour la mise en place d’une société où les valeurs féminines peuvent prendre la place qu’elles méritent. Car si dans les sociétés en cours de civilisation les valeurs masculines de territorialité d’affrontement et de force physique (testostérone quand tu me tiens….) étaient peut-être incontournables dans une société évoluée ces valeurs masculines n’ont plus aucun intérêt et sont des freins.

    Et si l’égalité en droit suffit pas il faut une inégalité positive pour changer les choses. C’est dans l’intérêt bien compris de tout le monde. C’est aux hommes de repenser leur masculinité et si ils y arrivent pas il faut les y aider d’où la discrimination positive.

    NB : si les femmes sont plus faible et petites c’est que les hommes les ont privé de nourriture durant des millénaire et continuent de le faire dans certains pays http://www.youtube.com/watch?v=zwx–NC6I1Y . Et oui ça c’est aussi la réalité et je vous parle même pas du génocide de genre dans certains pays où les filles sont tuées à la naissance ou avortées… bref… c’est pas une journée de la femme qu’il faudrait mais des années de la femme.

    Alors le concours oui. ça fait bouger les choses et j’espère que l’oeuvre de la gagnante ou le gagnant sera placardé sur tout les murs de toutes les villes et sur tout vos écrans de télévision pour que ça rentre bien dans votre tête qu’au XXI siècle ça peut plus durer et que la femme est le seul avenir de l’homme.

    • Ce n’est pas un combat pour l’égalité qui est mené. C’est une réaction sociologique suite à la quasi-disparition de la grossesse et de l’enfantement, ce qui fait que les « femmes » n’en sont plus. C’est une réaction nobiliaire : de même que les nobles français du XVIIIieme se sont arrogés des privilèges nouveaux (bloquant toute la société) sous l’effet de la disparition de leurs spécificités réels, les individus de sexe féminin utilisent leur pouvoir pour faire de même, avec le même résultat.

      Les valeurs féminines ? Mais elles sont déjà au pinacle : sécurité, douceur, santé, confort domestique. Les valeurs masculine (risque, force, sueur, exploration) sont annihilées, réprimés.

      NB : si les femmes sont plus petites c’est parce qu’elles ont deux chromosomes X, et que c’est sur ce chromosome que se trouvent les facteurs qui mettent fin au cartilage de croissance. Pas par suite d’un complot masculin.
      Et si les hommes sont plus forts, c’est parce qu’ils se battent entre eux pour les femmes, ce qui donnait un avantage sélectif à la proportion de muscle pour les hommes, alors que la grossesse et sa dépense d’énergie donnait un avantage sélectif à la graisse, et à la maturité plus précoce, chez la femme .

      Les meurtres de petites filles ? C’est une réalité … ailleurs ; et c’est une réalité décidée par les femmes, pas par les hommes (les hommes, ils veulent un fils. un seul. Pour le reste des enfants, être entourés de filles ça leur va parfaitement. Les femmes, au contraire, c’est leur rêve de n’avoir que des fils. Pas parce que les filles sont maltraitées, non, simplement parce que les fils leur obéissent toujours, alors que leurs filles leurs échapperont quand elles auront leurs propres enfants )
      Chez nous ce sont les garçon qui sont « génocidés » comme vous dites, par l’école : considéré comme des délinquant sexuel au berceau, mal notés, orienté vers les métiers de merde (les métiers techniques) pendant que les filles sont dirigées vers les métiers nobles, ceux du pouvoir et du contrôle, de l’écrit et de la parole

      Le pouvoir est au mains des puissant, par définition. Le fait que le pouvoir prétend que les femmes sont opprimées et qu’il faut les favoriser pour compensé est la preuve du contraire : que la puissance politique est aux mains des femmes. Comme la puissance financière…

      • « orienté vers les métiers de merde (les métiers techniques) pendant que les filles sont dirigées vers les métiers nobles »

        Parce qu’ils sont nuls et qu’elles ont de meilleures notes, et sont plus attentives pour des raisons évidentes?

    • A vous lire, ce n’est pas un combat pour l’egalite, mais un combat pour la domination des femmes.

      Je passe sans m’attarder sur les niaiseries concernant les privations de nourritures causes des differences physiologiques…

      Mais pour les valeurs feminines, merci, la societe actuelle, toute en compassion et en emotion, me semble bien assez feminisee.

      Je dirai meme que sur le plan des valeurs, le sexe fort n’est plus celui que vous croyez.

      Le feminisme a deja gagne ses combats legitimes, et bien au dela. Il mene desormais une lutte pour assoir sa domination. Votre idee d’obligation de defendre une femme, faite a tous les hommes le demontre doublement:
      D’une part, en instituant un devoir sans contrepartie;
      D’autre part en ppstulant que toute agression contre une femme est du fait d’un homme, et qu’il a necessairement eu et l’initiative de la violence, et l’integralite des torts.

      • Souhaitez-vous cher Monsieur, les chiffres de la délinquance et notamment celles de la délinquance sexuelle ?

        • Excellent exemple, puisque la délinquance sexuelle est PAR DEFINITION conçue pour n’être que du fait des hommes.

          • Non non tout les délits sexuels peuvent être commis par des femmes sauf qu’elles ne le font pas et ça c’est aussi un fait.

            • Bonjour Adèle
              On peut émettre une hypothèse que les délits sexuels sont interdits actuellement ce qui n’était pas forcement le cas dans une société patriarcale ou en tout cas bcp moins réprimés.
              Actuellement les femmes ont droit de vie et de mort sur l’enfant qu’elles portent, sous la Rome antique c’était le pater familias qui avait ce pouvoir.
              Je ne dis pas que c’est bien mais dire que la société est massivement patriarcale me parait abusif.

            • Elles ne le font pas ? Foutaises. Mensonges.
              Un quart des détenues dans les prisons le sont pour des viols (sur d’autres femmes, sur des hommes), pour inceste, pour pédophilie.

              Tiens, pour ta gouverne, lis ça, menteuse :
              http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2010/03/se-faire-violer-par-une-femme-cest-possible.html

              “A la maison d’arrêt de Rennes, qui est exclusivement pour femmes, il y aurait 25% de femmes agresseurs sexuels. C’est-à-dire qu’une femme sur 4 actuellement incarcérée le serait soit pour pédophilie, ou inceste, mais aussi pour viol, sur d’autres femmes ou sur des hommes adultes.”

              Environ 12% des garçons sont violés par des femmes. “Ce sont les chiffres qui circulent de manière globale” ajoute Michèle Agrapart-Delmas

              “C’est une spécificité de l’agression sexuelle chez les femmes: chez les femmes, il n’y a pas -comme chez les hommes- de séparation entre pédophilie et inceste. Les hommes agresseurs sexuels sur des enfants sont soit pédophiles (en agressant les enfants des autres), soit incestueux (c’est-à-dire qu’ils agressent leurs propres enfants). Il y a en a qui font les deux mais ce n’est pas du tout la majorité. Les femmes en revanche, cumulent les deux rôles. Les femmes pédophiles sont aussi des femmes incestueuses.” Elles agressent aussi bien leurs propres enfants que ceux de leur concubin, ceux de leurs voisins ou ceux qu’elles peuvent croiser par hasard.

              La femme est bien l’égale de l’homme, même dans l’horreur.

            • Apprenez, Adèle, qu’aux USA d’après les statistiques de la CDC (agence fédérale sanitaire), il y a EXACTEMENT AUTANT de victimes de viols homme que femmes, soit 1,27 million de chaque sur l’année 2010:
              http://www.genderratic.com/p/836/manufacturing-female-victimhood-and-marginalizing-vulnerable-men/

              Vous voulez compter toutes les aggressions à caractère sexuel ? On arrive alors à 5,4 million par an pour chaque. Encore une égalité:
              http://www.emeraldinsight.com/journals.htm?articleid=17042186&

              Mais le hic, c’est que seuls 16% des hommes dénoncent ce type d’agression, contre 64% des femmes. Et qu’en plus, les femmes prennent toujours moins de prison que les hommes, à crime égal:
              http://www.sciencedaily.com/releases/2010/05/100525090554.htm

              Bref, vous ne savez RIEN DE RIEN et vous propagez des mythes criminellement dangereux.

            • Soyez honnêtes intellectuellement …

              1) Je ne nie pas que des garçons sont victimes de viols mais cela ne signifie par qu’ils sont victimes de viols par des femmes.

              2) Ensuite absolument tout le monde sait que les femmes impliquées dans des affaires de viols ou pédophilie ne le sont pas en tant qu’auteures principales mais principalement comme complices et j’ajouterai que c’est souvent une complicité imposée car se sont des femmes souvent sous le joug de leur conjoint. Ce qu’on leur reproche c’est de ne pas avoir dénoncé l’homme et donc une complicité passive.

              3) Que vous le vouliez ou non la délinquance est à 88 % du fait des hommes et la délinquance des femmes est DONC marginale surtout si on enlève les non présentations d’enfants (souvent justifiées) qui représentent l’essentiel de la délinquance féminine. http://www.insee.fr/fr/insee_regions/reunion/themes/dossiers/parite/parite_societe_delinquance.pdf

              Après je ne nie pas qu’il y ait des cas particuliers mais non on ne peut pas être honnête en disant que dans la violence et l’horreur femme et homme c’est l’égalité.

            • Vou, oyez honnête intellectuellement au lieu de continuer à nier les faits.

              Les liens que je vous ai donnés indiquent noir sur blanc que pratiquement la moitié des violeurs sont des femmes.

            • Au cas où vous ne lisez pas bien l’anglais, je vous reporte ici les chiffres exacts: au minimum 80% des hommes violés l’ont été par des femmes, auxquels s’ajoutent 2% de femmes violées par d’autres femmes. Cela place la proportion de femmes chez les violeurs au minimum à 41%, et probablement plus près de 50% car on sait que les hommes rapportent d’autant moins, par rapport aux femmes, le fait d’avoir été sexuellement agressés (16% contre 64%), quand ils l’ont été par une (ou des) femme(s).

            • @h16
              Environ 12% des garçons sont violés par des femmes.
              Phrase ambiguë. 12% des garçons victimes d’un viol ont été violé par des femmes ou 12% de tous les garçon sont violés par des femmes?
              Dans le premier cas, le chiffre montre une inégalité: ainsi 88% des garçons seraient violés par des hommes.

              @Jesrad
              Si nous prenons la France on est loin des chiffres que vous nous proposez. Il y a pas que les hommes qui ne dénoncent pas les agressions sexuelles
              Selon un sondage de l’INED, 16% des femmes et 5 % des hommes ont déclaré en 2006 avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie.
              La différence de 9% reste statistiquement significative et implique que les femmes sont plus souvent victimes de viol que les hommes.

              Effectivement on ne spécifie pas le sexe de l’agresseur mais ce serait honnête de votre part d’admettre qu’il y a bien plus d’hommes auteurs de viols que des femmes.

            • Merci Simon.

              C’est incroyable que vous soyez le seul à réagir à cette propagande consistant à dire que le viol c’est autant les femmes que les hommes qui en sont victimes et autant les femmes que les hommes qui en sont la cause.

              Les libéraux devraient être les premiers à s’insurger contre l’atteinte au corps des femmes, a être respectueux de leur combat libéral par essence (et seulement constructiviste parce qu’il n’y pas d’autre choix). Ils devraient utiliser la pensée libérale pour aider la cause féminine.

              Nous voulons être aussi libre que les hommes ! Notre combat est juste, notre cause est noble car c’est notre soif de liberté et notre amour de la vie qui coule dans nos veines !

            • Mais non Adèle
              Les libéraux sont pour une égalité des droits, et vous le savez bien, mais vous venez poster agressivement pour nous dire « Et si l’égalité en droit suffit pas il faut une inégalité positive ».
              C’est une pure provocation, ne soyez pas étonnée des réactions négatives.
              Bon il faut que je m’entraine:

            • On peut aussi supposer que les femmes ne sont pas équipées de l’outils adéquat pour faciliter le viol (même si il existe quelque rare cas de viol de femmes sur des hommes). Ce qui ne signifie pas que certaines seraient bien tentée de le faire, si équipé du gadget adéquat et de la force physique suffisante. Avec vous Adèle, on a l’impression de redécouvrir l’eau chaude…

            • @Adèle

              J’ai également répondu à votre premier commentaire plus en bas et j’ai bien peur que je ne partage pas votre point de vue. Le fait qu’il y ait moins de femmes qui commettent des crimes sexuelles que des hommes est dû aux différences physiques et biologiques.
              Les femmes ne seraient pas pourtant moins agressives que les hommes et de toute façon nous partageons les mêmes valeurs. Chez les femmes il s’agit d’une violence d’un autre genre, souvent psychologique.

            • plus compliqué que ça, la force physique et les moeurs dont aussi une différence, un homme adulte se considère rarement agressé par une femme , il peut simplement repousser ses avances de façon physique de façon claire.
              Je ne connais pas les chiffres mais je sais que ça existe.

              Ceci dit on ne voit pas où ça nous mène, il est possible voire probable que la difference d’agressivité sexuelle entre homme et femme soit « naturelle » alors on fait quoi? On compense comment au prix de quels savants calculs?

              Ce qui choqque toujours dans ces discussions c’est la vision idéologique, le monde doit etre ainsi…
              Je préfère denoncer un injustice flagrante et claire or on n’en prend pas le chemin, on manie le symbole, ainsi la différence homme femme au parlement est certes un symptôme mais on ne sait pas de quoi, pourtant on souhaite la redresser et tant pis pour le choix de ses représentants élus librement choisis.

              Un jour béni on aura autant de députés hommes que de femmes, pareil pour les infirmiers ou les égoutiers…m^me si pour cela on doit FORCER les gens à le faire. ça m’ennuie.
              Soyons clair pour y a rriver nous savons que nous devrons supprimer tous les modèles sexués, , interdire les romans les films, montrant le » mauvais » exemple ou les commenter obligatoirement…mouais mouais… et tout ça pour un symptôme.
              On a tous regardé des films montrant les hommes comme de mâles héros et de belles femmes douces, on fait un lavage de cerveau?

              On fait quoi si les hommes sont ,outre le physique , psychologiquement différents des femmes?

            • Pour les élus, qui décide des listes? Majoritairement des hommes, non?

              Il y a un problème, et pas seulement de sexisme.

              Il y a un problème d’entre-soi. C’est plus général et ça ne résout pas avec des quota!

            • Si je doigte une inconnue, je vais me faire poursuivre pour viol.
              Si une inconnue me saisi les couilles, je suis un sacré veinard et je vais avoir une aventure ce soir.

            • pour etre élu faut vouloir se présenter, pouvoir le faire, et être élu….c’est aussi le système des partis qui empêche TOUT renouvellement qui veut se faire une virginité.
              On est pas rendus avec les quotas…

              Bah.. avoir un ministère au droit des femmes….ça dit déjà tout…

            • « Si nous prenons la France on est loin des chiffres que vous nous proposez. Il y a pas que les hommes qui ne dénoncent pas les agressions sexuelles
              Selon un sondage de l’INED, 16% des femmes et 5 % des hommes ont déclaré en 2006 avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie.
              La différence de 9% reste statistiquement significative et implique que les femmes sont plus souvent victimes de viol que les hommes. »

              Si je calcule en appliquant les chiffres américains:
              64% de femmes dénonçant une agression sexuelle correspondrait à un taux réel de 0,16/0,64= 25% des femmes « vraiment » victimes, contre 16% des hommes dénonçant leur viol donne 0,05/0,016=31,25% d’hommes « vraiment » victimes.

              Vos propres chiffres disent le CONTRAIRE de ce que vous avancez.

              Effectivement on ne spécifie pas le sexe de l’agresseur mais ce serait honnête de votre part d’admettre qu’il y a bien plus d’hommes auteurs de viols que des femmes. »

        • Vous voulez ceux des infanticides ? C’est un concours ?

        • Souhaitez-vous, chère demoiselle, que je vous rappelle que se prévaloir d’une statistique pour établir une généralité est une méthode un peu grossière de sophisme ?

          Un exemple: 100% des féministes militantes sur ce post (soit vous même, ravissante demoiselle) ont un niveau de raisonnement comparable à un enfant de primaire. Donc la femme est une éternelle enfant, donc elle doit passer « de l’autorité paternelle à celle d’un mari »

          Et hop, grace à vous et à vos méthodes, voilà justifiées les lois patriarcales antiques.

          PS. je vous suppose charmante, car sinon ce serait trop injuste.

        • Ce débat statistique passe totalement à coté du problème. Une personne commet une infraction, on la punit, point. Que les hommes commettent plus d’infraction que les femmes, ou que les femmes soient plus souvent victime, ne change strictement rien à rien. On juge les individus, pas les groupes.

          C’est typique : on passe son temps à débattre sur la véracité de statique en passant totalement à coté de fait que ces statistiques n’ont aucune espèce de pertinence politique.

    • Absurde et crétin.
      Que les femmes qui veulent tout le pouvoir choisissent correctement leur homme : il y a des candidats carpettes prêts a accepter ça.
      « La femme sous-nourrie »… Ah vous êtes donc victimes d’un génocide et il est temps que les grands criminels que nous sommes paient pour ça? Vous êtes dangereuse vous, il faut vous enfermer; ou alors nous risquons de nous faire génocider les couilles avant longtemps.

      Moi il me semble que belkacem tente de laisser sa trace de rouge a levre dans le paysage médiatique francais histoire de préparer son avenir; et qu’elle serait prete a dresser toutes contre tous…

      • http://www.fao.org/gender/gender-home/gender-programme/gender-food/fr/ c’est un fait qui perdure dans de nombreux pays et qui a eu lieu dans le notre durant des siècles :
        Extrait :
        « Le fait de disposer de suffisamment de nourriture ne se traduit pas automatiquement par des niveaux de nutrition appropriés. Dans de nombreuses sociétés, les femmes et les filles mangent la nourriture qui reste une fois que les hommes de la famille se sont servis. Les femmes, les filles, les malades et les personnes handicapées sont les principales victimes de cette «discrimination alimentaire», qui entraîne une sous-nutrition chronique et une santé précaire. »

        • Et alors? Quelle est ma peine pour cela? Le montant de ma caution? En un mot, que demandez vous?

        • Allez militer au bengladesh, ca me parait plus approrié.

        • A priori, dans ces pays-là, ce sont elles qui préparent la nourriture et comme elles ne sont pas plus sottes que les hommes, elles ne se gênent pas pour goûter suffisamment…. La pression de la sélection peut-être, apparemment ailleurs, sans cette pression, l’allumage de neurone semble très aléatoire.

        • Le problème Adèle; c’est que comme la Najat; vous vous tromper de lieu pour ce combat. En France; on a pas (ou de manière aussi anecdotique que les poisson volant) de cas de femme se nourrissant des restes. On a des femmes bien boulottes; on en a qui s’affame a coup de régime; bref, elles sont relativement libre.

          Ce que vous expliquez existe; mais je vous invite a prendre votre baton de pelerin (embarquez la Najat au passage, ça nous fera des vacances) et a aller dans les pays concernés pour faire bouger les choses (aka les pays a tendance islamiques ou tribal africaine ou asiatique). Faire du battage sur ça en France, c’est aussi grostesque que le battage gender homo dans un pays où les gays peuvent se marier… c’est plutôt en Iran qu’il y a du travail a faire.

    • Merci pour cette bonne rigolade Adèle.

      Si les femmes ne sont pas plus visibles dans les postes clés de l’entreprise ou de la société, ce n’est pas de la discrimination, faut arrêter de délirer.

      La réalité est que la majorité des femmes s’intéressent à des choses futiles, faut les voir parler toute la journée de fringues et du dernier épisode de l’amour est dans le pré. Elles se laissent aussi beaucoup trop submerger par leurs émotions et sont incapables de réagir avec modération face à un problème imprévu. Et ça ça ne pardonne pas à un poste clé où il faut avoir suffisamment de sang froid et de self control pour réagir rapidement sans faire tout un plat d’un micro problème.

      Je ne dis pas que les hommes seraient meilleurs, juste qu’ils savent être infiniment plus flexibles que les femmes face à un problème, une crise. Et l’exigence d’un poste à responsabilité a besoin d’être assuré par une personne ayant ce caractère. La plupart du temps, ce sont des hommes, à moins de s’appeler Ayn Rand ou Margaret.

      Si les femmes ont si peu d’exposition dans la société, ce n’est pas parce qu’elles seraient « bridées » par les hommes, c’est juste parce que la majorité d’entre elles sont des chieuses immatures sur la majorité des sujets. (oui parce qu’il faut vous mettre dans le crâne que vouloir un enfant, ce n’est pas être mature, c’est juste un besoin primaire. Penser, réfléchir à comment l’assumer, et si on peut ou pas lui offrir une vie décente en général, ça c’est être mature)

      Je précise que j’aime les femmes, mais faut pas inverser les causes et les conséquences.

      J’assume mon message, même s’il n’est pas bien-pensant compatible.

      • « J’assume mon message, même s’il n’est pas bien-pensant compatible. »

        Surtout parce qu’il est un peu con, non ?

        « Si les femmes ne sont pas plus visibles dans les postes clés de l’entreprise ou de la société, ce n’est pas de la discrimination, faut arrêter de délirer. »

        Peut être que la raison, c’est qu’on explique aux femmes dès leur plus jeune âge que plus tard elles ne seront que : « des chieuses immatures sur la majorité des sujets. » Au contraire, allez expliquer à une jeune fille que la plasticité de son cerveau la rend aussi capable qu’un jeune homme, qu’elle peut tout à fait gérer une entreprise ou des responsabilités, si elle se refuse à adopter l’image de la femme qu’on lui soumet partout et toujours…

        http://www.contrepoints.org/2014/01/19/153748-le-feminisme-de-ludwig-von-mises-et-des-liberaux

        • J’ai côtoyé des femmes d’entreprise très très forte, je n’ai pas dit que les femmes étaient moins capable.
          J’ai soutenu par contre que leurs émotions était un gros problème, leur manière de sur-réagir au moindre pépin un frein pour elles.

          Moi qui ai grandit en france, je n’ai jamais pu constater de mes yeux ce que vous racontez :
          « Peut être que la raison, c’est qu’on explique aux femmes dès leur plus jeune âge que plus tard elles ne seront que : « des chieuses immatures sur la majorité des sujets. » »

          Je me demande dans quel endroit de la france, à part peut être dans les régions musulmanes, on « explique aux petites filles » que plus tard elles seront en échec à cause de leur comportement.
          Personnellement je n’ai jamais vu ça.

      • Malheureusement je ne peux pas nier tout ce que vous écrivez.
        Bien entendu vous êtes très attentif à inclure les exceptions avec l’expression « la majorité des femmes ».

        « Si les femmes ont si peu d’exposition dans la société, ce n’est pas parce qu’elles seraient « bridées » par les hommes, c’est juste parce que la majorité d’entre elles sont des chieuses immatures sur la majorité des sujets. »
        La réalité dans les professions techniques et très masculines est un peu plus compliquée. La faute est aux femmes qui ne s’intéressent pas assez, je vous l’accorde, mais je n’exclurai pas du tout un certain degré de discrimination. Souvent on ne veut pas confier certaines tâches aux femmes parce qu’on craint qu’elle partent en congé maternité. De ce fait, elle progressent beaucoup moins vite que leurs collègues hommes.

        • Et dire qu’on peut voir le processus encore récemment dans le marché du hi-tech et du jeu video.

          Il y 30 ans, ceux qui s’y intéressaient étaient perçus par les dames comme des geeks, des rats de bibliothèque, elle leur préférèrent les rebelles de la classe, ceux qui avaient une moto, avaient des muscles, etc… et dénigraient en plus les geeks.
          Entretemps, nos geeks ont développé leur truc, ont fini par créer des entreprises, ont connu le succès, le hi-tech s’est imposé, les filles ont fini par s’y intéresser, ainsi qu’au jeu vidéo… Alors que nos rebelles n’ont pas très bien tourné.

          Cependant, ces domaines ayant été développés par des hommes et pour des hommes, ceux ci sont maintenant considérés comme sexistes par les femelles qui se sont évincées elles mêmes de ce marché et aimeraient bien en percevoir quelques avantages maintenant que ça marche…

          Le problème, il est bien chez les femmes qui n’ont rien développé de choses valorisantes et parient sur les mauvaise chevaux.

          Que les femmes investissent dans ce qui crée de la valeur et elles pourront avoir plus de pouvoir sur le monde.

          • « Le problème, il est bien chez les femmes qui n’ont rien développé de choses valorisantes et parient sur les mauvaise chevaux. »

            De toute évidence vous ne connaissez ni Ada Lovelace, ni Marie-Curie, ni Rita-Levi Montalcini, ni Prachi Gupta (LinkedIn), ni Debbie Stirling (GoldieBlox), etc.

            Affirmer que les femmes n’ont rien développé tout en sachant que, jusqu’aux années 70, on leur apprenait qu’à devenir des excellentes mères au foyer est un indicateur très fiable de votre capacité d’analyse.

        • simon@: « Souvent on ne veut pas confier certaines tâches aux femmes parce qu’on craint qu’elle partent en congé maternité. »

          Et en fait elles ne partent pas en congé maternité ?

          • Si, elles le font si elles veulent avoir des enfants.
            Et en fait est-ce que les hommes ne changent pas de poste pendant leur carrière?
            Pourquoi confierait-on davantage tes tâches à haute responsabilité à n’importe qui, sachant qu’il y a aussi un risque qu’il ou elle quitte son poste?
            La maternité est une condition temporaire, pas permanente.

      • on pourrait rajouter, que vu leur faiblesse relative par rapport aux hommes qui les entourent, elles sont trouillardes. ce qui souvent entraine en réaction, un comportement faux et hypocrite. et donc une grande difficulté à leur faire confiance ( femme varie, folle qui s’y fie… ) elle ont souvent grande gueule, mais sont incapable de ne rien faire sans un homme…

      • « Si les femmes ont si peu d’exposition dans la société, ce n’est pas parce qu’elles seraient « bridées » par les hommes, c’est juste parce que la majorité d’entre elles sont des chieuses immatures sur la majorité des sujets. (oui parce qu’il faut vous mettre dans le crâne que vouloir un enfant, ce n’est pas être mature, c’est juste un besoin primaire. Penser, réfléchir à comment l’assumer, et si on peut ou pas lui offrir une vie décente en général, ça c’est être mature) »

        +1 Les rares femmes avec qui il est plaisant de bosser ce sont précisement celles qui ne se comportenty pas en gonzesse. Ce comporter en gonzesse etant :

        – passer son temps a discuter promo chez zalando ou showroom
        – poster des test débile FB
        – se prendre pour un grand photographe en postant des photo de bouffe et surtout de cup cake (imbouffable ces trucs)
        – n’avoir comme sujet de discussion que ses marmots avec leurs maladies infantiles décrites avec force de détails degueu ou ininteressant
        – n’avoir comme engagement citoyen / civique que des «  » »combats » » » en lien avec le point précédent (mercredi chômé pour les femmes, pas de taff de nuit, creche d’entreprise, cantine bio, etc)

      • « La réalité est que la majorité des femmes s’intéressent à des choses futiles, faut les voir parler toute la journée de fringues et du dernier épisode de l’amour est dans le pré. »

        Alors qu’entendre les mecs parler de foot est très excitant et enrichissant.

    • « si les femmes sont plus faible et petites c’est que les hommes les ont privé de nourriture durant des millénaire »

      Non. C’est de la foutaise en barre. D’une, le dymorphisme sexuel existe chez tous les primates qui nous sont proches, d’ailleurs il est souvent encore plus marqué chez eux. De deux, on n’observe cette fumisterie de « privation de nourriture » dans exactement zéro peuplade primitive encore existante. De trois, sur les fossiles issus de toute la période chasse-cueillette de l’existence humaine et proto-humaine, on n’observe aucun des symptômes courants que devrait entraîner ce genre de privation, alors même qu’elle est supposée être systématisée.

      Bref, avant de propager des mythes risibles, vous devriez vous renseigner auprès de sources plus sérieuses, je vous suggère par exemple les études de Megan Biesele sur le rôle de la femme dans les tribus africaines, et celles de Marshall Sahlins sur les organisations économiques ancestrales.

    • « NB : si les femmes sont plus faible et petites c’est que les hommes les ont privé de nourriture durant des millénaire »
      ————–
      Mwouhahaha, il y a encore des gens qui confondent l’inné et l’acquis..
      Si votre truc marchait, les femmes naitraient avec du rouge à lèvre et un soutien-gorge.

    • Quand je lit les inepties d’Adèle, j’ai honte d’être une femme Oo

      – Le discrimination positive est une discrimination…donc un chancre mou à héradiquer pour le bien de tous; à commencer par le bien de ceux (ou celles ) qui en bénéficient. Obtenir un avantage ou un travail sur le simple critère du sexe, de la religion ou de l’origine est non seulement stygmatisant pour le récipiendaire (a qui on fera bien comprendfre qu’elle a piqué la place d’un autre plus compétant) et contreproductif car on pouvait avoir mieux. Si vous voulez qu’on arrête de regarder les femmes (ou les minorités) comme des untermenshen; il faudrait commencer par arreter de tout renvoyer à des notion dont globalement tout le monde se contrefout en occident.

      – le coup des femmes plus petites, moins de miam miam …. over LOL … et pourquoi pas non plus la faute des mâle pour le dérèglement climatique…. oups… c’est ce que vous sous-entendez en début d’argument. Alors pour votre gouverne, vue que les cours de bio; ça n’a pas l’air d’être votre truc : les femmes sont plus petites car elles font leur puberté plus tôt; et elles ont moins de muscles because testo. Prochaine leçon, nous verront que le papa il met sa petite graine dans la maman…

      – Vos soit disant valeurs feminines sont du bullshit en canette : chouinerie, nidificationcentrisme (et su’on chouine pour des creches, des aides à la parentalité, et qu’on fait suer tout le monde avec ses mômes et ses mercredi aprem…) , relativisme culturel a outrance; mollesse et inertie. Car encore une fois; sur ce point; c’est dans la tête des femmes qu’il va falloir changer les choses…. quand je vois que dans le village où vivent mes parent; les listes électorales doivent faire du porte a porte pour recruter des femmes et que ces dernières préfèrent s’occuper de leur nichée ou vaguement d’asso plutôt que de s’engager dans le politique locale ou l’entrepreneuriat; je me dis qu’elles méritent leur place de pondeuses ramollies.

      Et a toute fin utile; le gros macho qui rédige cette réponse est une femme qui a compris qu’un individu se juge a ses actions et non a son statut de naissance

      • Bravo pour ce post !

      • on peut être femme et macho… nous vivons dans une société machiste depuis pas mal de temps, les gens qui vont à l’encontre de ça sont d’une part très courageux et d’autre part une vie de merde bien souvent car il faut se farcir tout ceux qui ne pensent pas par eux même.

        QUi suis je pour dire aux autre ne soyez pas macho?

        Quand on a les memes droits…pour moi la messe est dite , il faut avoir le courage individuel de les faire valoir et ça c’est pas facile, tradition, culture éducation, habitude etc etc…

    • Quelle domination masculine ? Je ne suis pas au courant, j’aimerai participer.
      C’est aux hommes de repenser leur masculinité et si ils y arrivent pas il faut les y aider Vous voulez castrer l’homme, lui supprimer sa testostérone, etc. Bref, vous voulez nier la nature de l’autre. Faites vous soigner, vraiment.

    • Vous voulez dire que si mes soeurs sont plus petites que moi, qui suis un homme, c’est parce-que des millénaires de sélection génétique font qu’elles sont plus petites alors que des millénaires de sélection génétique font que je suis plus grand ? Il me semblait pourtant que nous partageons le plus gros de notre patrimoine génétique (à ma connaissance). À moins que mes profs de biologie (femmes et hommes) ne m’aient menti…?

      • Le chromosome X porte des gènes qui détermine la fin de la croissance. Les individus qui ont deux X ont une expression plus forte de ces gènes, et donc une croissance qui s’arrête plus tôt que ceux qui n’en ont qu’un.

      • Et chez l’animal, c’est pareil?

      • Anagrys: « À moins que mes profs de biologie (femmes et hommes) ne m’aient menti…? »

        Vous n’avez surtout strictement rien compris à ce qu’ils ont tenté de vous expliquer.

    • «  » »si les femmes sont plus faible et petites c’est que les hommes les ont privé de nourriture durant des millénaire et continuent de le faire dans certains pays » » »

      MDR. Quelles bêtises il ne faut pas lire !

      Nous avons 3 chats, et en avons eu bien d’autres. Les femelles étant SYSTÉMATIQUEMENT plus petites que les mâles. C’est parce que pendant des millénaires, les femelles ont été sous alimentées par rapports aux mâles ? Faut arrêter de fumer la moquette !

      • Vous m’expliquerez pourquoi subitement depuis un siècle la différence de taille femmes-hommes se réduit ….. alors qu’elle devrait être constante selon vos théories. Forcément que même chez les chats, les chats mâles mangent avant les femelles.

        Par contre allez voir chez les hyennes ou le mâle mange après… 😉 ou mieux chez les mantes religieuses où le mâle est le repas vous verrez si cette explication n’a pas de sens. LE mante religieuse il est tout tout tout petit mais vraiment très petit.

        • Le chat n’est pas un animal social, les femelles élèvent seules leurs petits, les mâles et les femelles chassent chacun de leur côté, et, par conséquent, les femelles ne risquent pas de se voir privées de nourriture par les mâles.

          Quant à la mante religieuse, je suppose que le mâle n’est jamais interdit de manger quoi que ce soit par la femelle, même si celle-ci le mange un jour. Pour vous ce serait ce simple repas qui profiterait à la femelle et qui lui donnerait une taille supérieure ? Encore une ânerie !

        • Le Lamarckisme est de retour !

        • « Vous m’expliquerez pourquoi subitement depuis un siècle la différence de taille femmes-hommes se réduit ….. alors qu’elle devrait être constante selon vos théories.  »

          NON

          VOUS, expliquez-nous pourquoi VOUS pensez que la différence ne devrait PAS se réduire.

        • Adèle: « Vous m’expliquerez pourquoi subitement depuis un siècle la différence de taille femmes-hommes se réduit »

          Vous êtes bête à pleurer en plus d’être sexiste.

        • « Vous m’expliquerez pourquoi subitement depuis un siècle la différence de taille femmes-hommes se réduit »

          Cela fait depuis 40 000 ans que la différence se réduit, et non juste un siècle. Source = cette étude sur le sexe des auteurs des peintures rupestres préhistoriques consultable ici: http://www.cse.psu.edu/~ge/publications/mm10.pdf

          La raison en est simple: nos ancêtres primates avaient un dimorphisme sexuel encore plus prononcé, et le développement technologique spécifique aux humains a retiré de notre environnement (et donc des pressions sélectives qui s’appliquent à notre espèce) la plus grande part es causes originelles de ce dimorphisme. D’où la (très lentre) harmonisation des tailles.

          Réjouissez-vous donc, d’ici un bon million d’années hommes et femmes feront la même taille. Et ça n’a rien à voir avec qui sert la popotte à qui…

          • Si le sujet de l’évolution du dimorphisme sexuel chez l’homme vous intéresse, et que vous comprenez bien l’anglais, je vous conseille cette conférence académique sur le sujet: http://www.bu.edu/anthrop/dialogues/does_size_matter/dialogue-webcast/

            On y voit par exemple que le dimorphisme ne fait que s’atténuer depuis nos ancêtre australopithèques afarensis, que la cause de cette différence de taille c’est la différence des intérêts reproductifs des femmes et des hommes, donc une cause entièrement issue de la biologie et dépourvue d’aspect culturel, et surtout qu’on ne peut RIEN tirer d’utile du dimorphisme sexuel en matière de société et de culture.

    • «  » » C’est aux hommes de repenser leur masculinité et si ils y arrivent pas il faut les y aider d’où la discrimination positive. «  » »

      Punaise, encore une constructiviste !

    • « la mise en place d’une société où les valeurs féminines peuvent prendre la place qu’elles méritent. Car si dans les sociétés en cours de civilisation les valeurs masculines de territorialité d’affrontement et de force physique (testostérone quand tu me tiens….) étaient peut-être incontournables dans une société évoluée ces valeurs masculines n’ont plus aucun intérêt et sont des freins. »

      Vous allez devoir m’expliquer quelles sont ces valeurs féminines.
      1) Seriez-vous en train d’impliquer que Marine Le Pen ne partagerait pas les mêmes valeurs que son père?
      2) Oseriez-vous sous-entendre que les valeurs sont des caractéristiques biologiques et donc pas liées au contexte socioculturel de chaque individu?
      3) Êtes-vous au courant qu’il y a aussi des femmes dans les hauts rangs de la mafia? Qu’elles ordonnent qu’on tue des gens tout comme les hommes?
      4) Et quoi dire de l’agressivité des mammifères femelles lorsqu’on menace leurs chiots?

    • @Adèle

      « si les femmes sont plus faible et petites c’est que les hommes les ont privé de nourriture durant des millénaire »

      Les hommes sont plus forts à cause de la sélection naturelle, ce sont eux qui se tapaient tous les trucs bourrins comme défendre sa famille contre la tribu de Dana ou tuer l’ours dans la grotte voisine. Notez que c’est toujours d’actualité, les hommes sont proritairement envoyés à la guerre et la mortalité au travail est à 90% masculine. Bienvenue dans le patriarcat.

      • Vous voulez qu’on parle du secteur du bâtiment?

        Vous pensez que les accidents du travail sont tous liés à la « pénibilité »?

        J’ai vu les efforts qu’il a fallu à une femme pour convaincre un ouvrier de s’attacher à une corde attachée à un quelque chose de solide avant de monter sur une gouttière au 6ème étage. Cela a nécessité presque une négociation, ce que seule une femme pouvait faire, pour des raisons évidentes.

        J’ai aussi vu un serrurier découper une porte en bois contenant des pièces en métal, sans masque. Tant qu’il coupait le bois ça allait mais si la scie touchait le métal, bonjour les morceaux de métal coupants et les étincelles. J’étais tétanisé. Il n’y a pas eu d’accident, ce qui m’a presque surpris.

        Sur un chantier, j’ai moi même expliqué à des peintres et à leur chef que si la bouteille de white avait un bouchon c’était pas pour faire joli, et que si ils repartaient encore une fois sans reboucher une bouteille d’un produit volatile, inflammable et toxique, je leur confisquerais les clefs de l’appartement.

        Sur le chantier, les câbles électriques partout, impossible de faire un pas sans enjamber quelque chose (caisse à outils, perceuse, ou des choses qui n’avaient absolument rien à faire sur ce chantier là), un gros seau d’eau juste à coté d’une multiprise.

        Je pense que tout le monde ayant une expérience du bâtiment vous dira les mêmes choses. Demandez à un archi!

        Plein de situations à risque sont liées à l’imprudence et la CONNERIE des mecs.

        Pas des patrons, des « travailleurs ».

        Après, je ne dis pas qu’il n’existe pas de métiers durs et intrinsèquement risqués, comme l’armée.

        Combien de morts par an dans l’armée, au fait? Combien dans le bâtiment?

        • Si je résume bien votre pensée les hommes meurent davantage au travail parce qu’ils sont plus cons que les femmes, pas parce qu’ils font les métiers les plus dangereux.

          On trouve 37.000.000 de militaires morts au 20ème siècle. Mettons que 90% sont des hommes, ça nous fait une moyenne de 333.000 hommes par an.

          C’est intéressant parce que la culture féministe exige l’empathie, les femmes veulent qu’on les écoute, qu’on prenne leur problème en considération etc… Mais ça ne va toujours que dans une seul sens! Osez seulement évoquer des problèmes plutôt masculins, osez dire que les hommes ne l’ont facile sur tous les sujets contrairement à ce qu’elles se plaisent à croire (du sexe au travail en passant par la justice et le suicide), et vous n’aurez droit à absolument aucune empathie mais au contraire de la suspicion et souvent de l’hostilité.

          Sur le Titanic 75% des femmes ont survécu pour seulement 19% des hommes. Si les hommes autrefois célébrés pour certaines de leurs valeurs continuent d’être méprisés par des femmes pleines de revendications, elles ne devront pas s’étonner de ne plus passer en premières dans la chaloupe.

          • « Si je résume bien votre pensée »

            Tout faux. D’abord, des constats même répétés et précis ne remplacent pas des statistiques bien faites.

            Combien de morts sont dues à la connerie et au non respect de principes de sécurité évidents? Je n’en sais rien, mais au pif je dirais beaucoup. Ce qui ne veut pas dire « presque tous »!

            « On trouve 37.000.000 de militaires morts »

            ENCORE les militaires!???

            « au 20ème siècle »

            Voilà, vous vivez dans le passé!

            « vous n’aurez droit à absolument aucune empathie mais au contraire de la suspicion et souvent de l’hostilité. »

            Vous avez de mauvaises expériences avec les femmes, soit.

            « Sur le Titanic »

            La vache…

            • simple-touriste: « Combien de morts sont dues à la connerie et au non respect de principes de sécurité évidents? »

              J’ai été très surpris de lire que les hommes et les femmes commettaient en gros le même nombre d’infraction à la circulation routière par année. Les hommes causent plus d’accidents grave parce qu’ils roulent plus vite et prennent plus de risques mais le nombre d’erreurs est le même.

              La connerie est universelle vraiment, mais on risque moins de perdre un membre quand on vend des fleurs que quand on alimente une déchiqueteuse il est vrai. Toutes les études montrent que les hommes prennent plus de risques pour pleins de raisons qu’il est inutile d’évoquer ici.

        • pas seulement à la connerie des mecs mais au fait que les hommes aussi se conforment à des modèles, un mec il doit montrer qu’il n’a pas peur, assumer de se blesser, resister à l’autorité etc etc…
          autrement dit les hommes aussi sont « victimes du modèle culturel »…

          • Les hommes qui résistent à l’autorité, je demande à voir…

            Il n’y a pas beaucoup d’hommes qui osent aller à contre-courant.

    • « j’espère que l’oeuvre de la gagnante ou le gagnant sera placardé »

      placardéE

      Encore une preuve de la domination maxuline et des zomcrabes.
      Vous devez encore faire des efforts.

    • Chez les grenouilles, ce sont les mâles qui ont été privés de nourriture pendant des millénaires ??
      Quel tissus d’inepties.
      Chez la plupart des espèces la femelle est plus menue.
      Le féminisme poussé à ce point va créer du machisme comme la rengaine de l’antiracisme a l’effet inverse.
      En plus, ce n’est pas franchement en France qu’il faut imposer ce genre de théories.
      Vous n’avez que l’embarras du choix.

      • Chez les veuves noires, c’est pareil… les mâles sont sans aucun doute privés de nourriture par les femelles, qui d’ailleurs les bouffent en sentence de mort après le viol dont les femelles sont victimes ?

        Ce doit être horrible de vivre dans la tête et dans le corps d’Adèle et de se sentir à ce point inférieure, qu’on veuille réduire l’autre au lieu d’essayer de grandir soi-même.

  • Les féministes que je fréquentent ont bien ri de cette histoire de rouge à lèvre… Tu m’étonnes que le mouvement féministe soit décrédibilisé avec des absurdités pareilles : merci l’État !

    Par contre concernant le voile :
    « L’égalité hommes-femmes, c’est que les femmes qui jouent au foot doivent porter une tenue de sport, pas une tenue rappelant leur soumission. »

    Les féministes sont partagées sur la question : soit c’est un objet uniquement de soumission à l’homme et donc il devrait être interdit; soit les femmes sont libres de se vêtir comme elles le désirent, d’autant plus s’il s’agit d’un vêtement religieux (la question ne se posant pas pour les catholiques notamment…).
    Personnellement, je suis plus en accord avec la deuxième solution : l’idée du féminisme ce n’est pas d’aliéner la liberté des individus, mais au contraire de laisser aux hommes et aux femmes la possibilité de s’émanciper de stéréotypes sexués / genrés absurdes !

    Alors le rouge à lèvre, le chevalier blanc… va falloir penser à évoluer là-haut ! O_o

    • Avec des « défenseures » pareilles, les femmes n’ont plus besoin d’ennemis…

    • C’est un signe de soumission, bien entendu. Mais libre à elles de se soumettre à qui elles veulent si ça les amuse …. Ce n’est pas mon problème car elles choisissent en toute connaissance de cause.

      • si elles aiment tant la soumission, elles peuvent aussi jouer avec des mennottes… on est pas prés d’avoir une équipe de foot musulmane championne du monde !

      • Pardon, mais si, à un moment c’est un problème.

        Tout comme Dieudo.

        Tout comme les prêches haineux des islamistes.

        Tout comme l’islamisme en général.

        Tout comme le « droit » de « s’habiller » absolument n’importe comment.

        Dans une société, il faut des limites. Que ces limites ne permettent pas les religions qui imposent certaines tenues ne me dérange pas.

        • La FIFA est une organisation privée qui est libre de fixer ses propres règles vestimentaires, après chacun est libre de ne pas les approuver et d’agir en conséquence.

          Sinon pour les limites je suis bien d’accord : il faudrait vraiment mettre des limites aux velléités prohibitionnistes.

    • « (la question ne se posant pas pour les catholiques notamment…) »

      Lesquelles, et quelle signification donnent-elles à leurs tenues?

      • Les religieuses portent un voile (qui s’appelle d’ailleurs une cornette), ce qui ne choque pas grand monde. La signification de leur tenue, c’est de montrer qu’elles ont prononcé des vœux (entre autres de chasteté) qui les engagent pour toute leur vie.

        Les moines aussi d’ailleurs ont un « uniforme » (robe de bure, tonsure pour certains) qui suscite peu de polémique, l’important étant qu’il soit porté librement.

        Le problème avec le voile chez les musulmans, c’est qu’il existe des femmes qui le portent librement et fièrement, et d’autres qui le subissent. Et qu’il est extrêmement difficile de se faire une idée honnête de la proportion entre ces deux cas.

  • « se mettre du rouge à lèvres. »
    —————————————–
    On pourrait aussi par solidarité se mettre des tampons hygiéniques (donc pour les hommes dans l’anus sinon ça va être difficile) et envoyer nos photos ?

  • Encore un excellent article, merci à vous.

  • Il y a bien longtemps que plus personne n’accorde un quelconque crédit à ce que dit ou pense NVB. Elle s’est intégralement décrédibilisée en faisant silence radio durant tout l’épisode de la vie soi-disant privée de son patron. Si elle avait de réelles convictions et une éthique, elle aurait clairement dit ce qu’elle pensait de la façon dont Hollande a littéralement jeté, comme un vulgaire mufle, Mme Trierweiler et surtout de la façon dont il a traité cette dernière en la trompant pendant des mois avec Mme Gayet sans jamais osé lui dire la vérité. Hollande qui d’ailleurs vient nous parler d’égalité homme-femme cette semaine alors que si Closer n’avait pas révélé la relation, il serait encore à essayer de faire en sorte que Mme Trierweiler ne découvre rien. On voit le courage qui anime l’homme…Bref, les convictions et la sincérité de NVB s’arrêtent à la porte du ministère: démissionner serait synonyme de retour au quasi anonymat, perte des avantages liés à la fonction, etc. etc. En ce sens, elle est très proche des Verts, qui ont menacé 8 fois de démissionner depuis deux ans, sans jamais prendre leur courage à deux mains.

  • Y a Raquel qui a encore fait une bêtise, après le coup de gourdin, voilà qu elle plonge dans le lac en feu pour récupérer Cromignon, sauf que Raquel et la pêche ça fait 2, et bim la pierre ( ben oui trop d émotion tout ça)! Elle est pas très fufute, elle aurait dû appâter un plus gros poisson sur la rive.
    Les commentaires sont aussi agréables à lire que l article 😉

  • Y a Raquel qui a encore fait une bêtise, après le coup de gourdin, voilà qu elle plonge dans le lac en feu pour récupérer Cromignon, sauf que Raquel et la natation ça fait 2, et bim la pierre (ben oui trop d émotion tout ça)! Elle est pas très fufute, elle aurait dû appâter un plus gros poisson sur la rive 😉
    Adèle réfléchissez, mais c’est déjà un bon début, vous lisez Contrepoints!

  • Allez tous voir qui a gagné le concours les commentateurs
    et le second prix aussi !

    Yeeeeessss !

  • Je déteste cette « guéguerre » des « femelles » pour l’égalité ! Quelle égalité ? c’est d’une stupidité sans nom. La Femme et l’Homme ne seront JAMAIS égaux ; ils sont nés complémentaires, la femme portera toujours les enfants (quoi qu’elle en pense) ; l’homme aura toujours un pénis et sera toujours plus fort.
    Les féministes d’avant et celles d’aujourd’hui ne sont que des frustrées carriéristes qui refusent les responsabilités inhérentes au rôle de la femme. Elles préfèrent endosser le rôle de l’homme pour briller plus dans la société. Quelles pauvres cruches ! Je les plains car elles se privent de moments merveilleux avec leurs familles pour aller lutter dans le panier de crabes social et y perdre leur féminité, leur douceur et leur intelligence. Je les plains mais elle me casse les pieds et sont ridicules.

    • Vous n’arrivez pas à comprendre qu’elles puissent se sentir oppressés d’être programmées socialement pour n’être que des mères aimantes, et par le fait de n’être entourées que de Grands hommes, de références masculines?

      Vous avez quel age, 120 ans?

      Vous êtes pour de vrai?

      Certains commentaires sexistes sont hallucinants…

      • Chacun fait de sa demeure sa propre potence… Mise à part quelque exceptions qui relèvent des violences conjugales; rien ne contraint les femmes à adopter un comportement stereotypé. Si elles le font, c’est qu’elles le veulent bien.

        Attention, je ne légitime pas les niaiseries du gender… je pense que c’est une démarche personnelle, qui s’effectue à la puberté, voir à l’age adulte et qui relève du libre arbitre. Après si certaine se satisfont de leur état, ou sont trop indolentes pour y remédier; c’est leur responsabilité (un principe libéral). Et je pense que en cela touriste; vous ne comprenez pas le principe liberal d’auto détermination et d’émancipation active… ici les gens n’attendent pas la bequée mais qu’on leur apprennent a chasser / cultiver… l’état d’esprit est pro actif.

        D’ailleurs ce n’est pas pour rien que je pratique probablement la seule discipline sportive ou femmes et hommes sont amenés a concourir les uns contre les autres sans discrimination de sexe ; ) Maintenant je vais quand même mettre une petite nuance… j’ai eu la chance, tout comme ma sœur; d’avoir eu des parents pas du tout dans un trip genré (genre offrir des poupées / dinette). On pouvait ausis bien choisir une dinette a noel, un garage et des voiture pour l’un des anniversaire et un microscope pour l’autre… sans la moindre remarque de qui que ce soit.

        Ma mère nous a initié a la cuisine; au point que ma chère soeur a été le chef qui a leader la graille pour le voyage de Flamby au Canada. Mon père nous a initié a la chasse et a l’entretiens / sécurité des armes. Il nous a appris a nous défendre quand ma mère nous a appris a nous maquiller; on a passer nos loisir a conduire des VAB ou a jouer a l’estheticienne…. bref, toutes les portes nous étaient ouvertes pour être libre de notre vision de la vie.

        •  » d’ailleur ce n’est pas pour rien que je pratique probablement la seule discipline sportive ou femmes et hommes sont amenés à concourir les uns contre les autres…  »

          vous faites du porno ?

      • hallucinant? non, le monde est comme ça…
        on a aussi des racistes et tout le toutim.

        Le plus rigolo c’est qu’un jour peut etre , les gens ne seront plus racistes plus sexistes…mais je suis certain qu’il trouveront un autre truc en isme…

      • D’autres se sentent oppressés parce qu’ils sont plus petits, plus moches, plus pauvres, moins intelligents, etc, etc,…

      • simple-touriste: « se sentir oppressés d’être programmées socialement pour n’être que des mères aimantes, et par le fait de n’être entourées que de Grands hommes, de références masculines? »

        Tandis que la moitié de la population, les mâles donc, sont tous de grand hommes dotés d’une vie à la James bond, fait de miel et de myrrhe. Et ça fait tellement plaisir à l’ouvrier terrassier que « son » camp aie gagné et que son « champion » survole le chantier en hélicoptère. Le type peut se pendre deux fois : non seulement il a failli, mais en plus il était programmé pour le panthéon.

        Les gens qui ne cessent d’opposer des catégories d’humains dans nos sociétés moderne ont un problème. Au lieu de bosser sur leurs névroses et leur estime d’eux-même ils ne cessent de dénigrer les coupables imaginaire de leurs faillite ou de leur frustrations.

        Quant a la programmation de « mère aimante », laissez tomber votre lecteur Marconi et allumez un média moderne, les femmes y sont aussi bien battantes, dominatrices, fatales, courageuses, autonomes.
        Il se trouve qu’être aussi un mère aimante n’a rien d’infamant bien au contraire. Il faut vraiment être taré pour considérer qu’aimer ses enfants et leur accorder de l’attention est un rôle inférieur et dégradant.

        • « les femmes y sont aussi bien battantes, dominatrices, fatales, courageuses, autonomes »

          Voilà.

          « Il faut vraiment être taré pour considérer qu’aimer ses enfants et leur accorder de l’attention est un rôle inférieur et dégradant. »

          J’ai dit ça?

          Le problème est de n’être « destiné » qu’à ça par une norme sociale!

          • simple-touriste: « Le problème est de n’être « destiné » qu’à ça par une norme sociale! »

            Avoir un utérus et des envies d’enfant est une norme sociale ?
            Vous semblez avoir deux siècles de retard dans vos discours ou alors vous vous trompez de pays.

      • Elles sont programmées BIOLOGIQUEMENT pour être des mères aimantes, pas socialement. Si vous êtes une femme, quand vous aurez le bonheur de devenir mère vous vous en rendrez compte. Et bien sûr elles ne sont programmées ni par la biologie ni par la société pour n’être QUE ça.
        Quand à être entourées de grands hommes, c’est mieux que d’être entourées de crétins, non ? En tout cas perso je préfère ça.
        De plus, vous êtes en train de dire que les références féminines n’existent pas ? Que faites vous de Ayn Rand, Margaret Thatcher, Simone Weil, Jeanne D’Arc, Marie Curie, Barbara, Edit Piaf, Ada Lovelace, Coco Chanel, Maria Callas, etc… vous voyez : il y en a dans tout les domaines… et plus proche de vous… votre maman n’est-elle pas une référence ?

        • Jeanne D’Arc : finir brûlée, quel espoir pour les petites filles!…

          Margaret Thatcher n’est pas vraiment une référence positive en France, elle est considérée comme un monstre, le modèle des « valeurs masculines » de dureté, d’oppression…

          Ada Lovelace est peu connue dans le grand public (qui en dehors des informaticiens la connait?), pourquoi pas Rosalind Franklin pendant que vous y êtes?

          Ayn Rand : inconnue en France!

          Marie Curie, Simone Weil : OK, très bons exemples.

          Les références dont il est questions doivent être des références pour les petites filles, pas pour les scientifiques spécialistes d’un domaine, sinon pourquoi pas mettre Joanna Rutkowska (inventrice de la « pilule bleue », spécialiste des rings « négatifs ») dans la liste, lol.

          • ou est-ce que tu vas en vacances cette année,  » simple touriste  » ?

          • Si toutes les femmes qui, petites filles, se rêvaient en Marie Curie ou Ada Lovelace, te mettaient un coup de pied au derrière, tu aurais depuis longtemps dépassé la vitesse de libération terrestre.

          • Et si on arrêtait de faire des généralités ? C’est qui « les petites filles » ? Je ne connais que des individus, très différents les uns des autres dans leurs caractères et aspirations, je ne reconnais personne dans « les petites filles ».
            Et si une petite fille choisit une référence masculine, ça vous chiffonne ? Mais pourquoi donc ?
            Ne peut-on pas choisir les références que l’on veut sans focaliser sur le sexe? Après tout, c’est la personnalité de la référence qui compte, pas le contenu de sa culotte, non ?
            La référence doit elle être connue du monde entier et bien considérée par tout les publics pour être valable ? Et une référence scientifique ne peut pas en être une ? Pourquoi ? « Les petites filles » sont superficielles et aucune d’entre elle ne s’intéresse à la science ?
            La référence ne peut pas être une mère, une tante, une grande soeur, une star de la chanson, ou soyons fous un papa, un frère, un oncle ?

  • 98 commentaires, la journée de la femme commence bien!!

  • Florence Foresti disait dans un sketch :

    « Dieu donna l’intelligence à la femme et n’ayant plus rien pour l’homme il lui donna le second degré »

    Je trouve cette formule très bien vue, seulement 20% des femmes ont une part de ce second degré. Les femmes sont en grande majorité frivoles, superficielles, instinctives, pragmatiques.
    pour meilleure preuve il n’y a qu’à voir le niveau de la presse féminine ou celui des conversations entre femmes.

    Ces 20% qui sortent du lot on les retrouve dans les grandes écoles, les couloirs du pouvoir, les arts et autres.

    Ce second degré, si mal réparti entre hommes et femmes, Ce serait le sens de la synthèse, le recul, la créativité et encore autre chose, qui font que les hommes sont surreprésentés dans les arts, les sciences et le spirituel.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

 

L'une des choses remarquables du Manifeste communiste est son honnêteté.

Karl Marx n'était peut-être pas un type très bien, mais il était d'une franchise rafraîchissante sur les objectifs du communisme. Cette franchise, pourrait-on dire, fait partie intégrante de la psyché communiste.

Il déclare dans son célèbre manifeste :

"Les communistes dédaignent de dissimuler leurs vues et leurs objectifs. Ils déclarent ouvertement que leurs fins ne peuvent être atteintes que par le renverseme... Poursuivre la lecture

Ah les seventies ! L’ORTF, Le Petit Rapporteur, les reportages de Daniel Prévost dans le village de Montcuq et les batailles de boudin blanc ! Ce ne sont sans doute que des ouï-dire pour les plus jeunes, mais le parfum de l’impertinence ne s’est pas totalement évaporé.

Peut-être que quelques-uns se souviennent encore de cette interview d’un grand chef étoilé qui, à la question posée par un des joyeux compères de l'émission de Jacques Martin et Stéphane Collaro : « pourquoi les grands chefs sont tous des hommes, alors qu’à la maison, ce... Poursuivre la lecture

 

« Le privé est politique » expliquait récemment la candidate malheureuse à la primaire des écologistes Sandrine Rousseau au micro du web-magazine féminin-féministe Madmoizelle, « privé » signifiant ici vie privée, vie personnelle. En vertu de quoi elle voudrait voir reconnaître un délit de non-partage des tâches domestiques au sein des couples, écoféminisme de combat oblige.

La nouvelle idée de Sandrine Rousseau

On pourrait évidemment se dire que la propension de Sandrine Rousseau à proférer des âneries pour se faire rema... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles