Outernet : l’Internet gratuit, universel et non censuré

Plus d’un être humain sur deux n’a pas accès à Internet, ou se contente d’un Web censuré par son gouvernement. Avec Outernet, le MDIF propose d’en finir avec ces restrictions !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Outernet : l’Internet gratuit, universel et non censuré

Publié le 25 février 2014
- A +

Par Aymeric Pontier.

Outernet

Le Media Development Investment Fund (MDIF) est un fonds d’investissement sans but lucratif, qui a pour objectif de combattre la censure partout dans le monde. Depuis sa création en 1996, ce fonds propose des prêts à bas coût à des entreprises médiatiques indépendantes, et finance leur développement dans des pays ayant une longue tradition d’oppression envers les journalistes.

L’argent utilisé provient entre autre du milliardaire philanthrope George Soros, au travers de son réseau de fondations Open Society. Ainsi que d’Oxfam ou de la Fondation MacArthur.

Récemment, le MDIF s’est lancé dans un nouveau projet susceptible de révolutionner la lutte contre la censure : l’Outernet. L’idée est d’offrir une connexion Internet gratuite à la planète entière, grâce à des centaines de satellites miniatures nommés CubeSats.

La constellation de satellites sera placée à une orbite basse et connectée à un réseau de stations au sol. Elle transmettra des données sans interruption en utilisant les technologies UDP et Wi-Fi, et d’autres protocoles standards. Les futurs utilisateurs pourront alors partager des informations en réseau, directement sur leurs ordinateurs ou smartphones.

Au début, les premiers satellites ne pourront diffuser qu’une communication unidirectionnelle, avant de passer à une communication bidirectionnelle lorsqu’ils seront suffisamment nombreux.

Cependant, l’ensemble des sites Web ne seront pas accessibles, la priorité étant donnée aux sites proposant des actualités internationales indépendantes, à l’encyclopédie Wikipédia ou aux services d’éducation en ligne par exemple. Il est prévu que les utilisateurs puissent choisir eux-mêmes la liste des sites/services prioritaires par SMS ou par application smartphone.

L’intérêt de ce concept est d’une part de fournir un accès Internet aux pays qui ne disposent pas des infrastructures nécessaires, notamment dans les régions les plus isolées. Et d’autre part, de rendre la censure du Web par certains gouvernements (Chine, Corée du Nord…) techniquement obsolète ! Enfin, autre atout non négligeable, Outernet pourra jouer le rôle d’un système d’alerte planétaire afin de prévenir les populations en cas de catastrophe naturelle.

Les premiers micro-satellites seront lancés dans quelques mois pour tester le fonctionnement du dispositif. Si les résultats sont positifs, les CubeSats seront ensuite déployés à grande échelle au début de l’année 2015. Si vous désirez participer à l’aventure, vous pouvez faire une donation en Bitcoins (ou en monnaie classique) sur la page du projet : https://www.outernet.is/ !


Sur le web.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Un réseau à la solde du milliardaire qui a financé les coups d’état en yougoslavie, ukraine, bosnie, …
    Un réseau de diffusion vertical, comme la bonne vielle télévision, et non plus de pair à pair…
    Si vous plait messieurs les libertariens, ne faites pas de référence à internet quand il ne s’agit que d’un énième système de propagande…

    • De fait, le fonctionnement est assez particulier… C’est une forme de « push » auquel on s’abonne, qui transmet autant que possible, tout le temps.

    • Des noms ? des faits ? des liens ?
      Et faudrait aussi apprendre a lire : « Au début, les premiers satellites ne pourront diffuser qu’une communication unidirectionnelle, avant de passer à une communication bidirectionnelle lorsqu’ils seront suffisamment nombreux. »

  • Titre : « l’Internet gratuit, universel et non censuré »
    Article : « Cependant, l’ensemble des sites Web ne seront pas accessibles »

    Comment peut-on être universel et non censuré si le projet pose par principe qu’il faudra choisir la liste des sites accessibles …

    • Le MDIF veut se doter d’un outil de lutte contre la censure et d’un outil d’accès à la connaissance, leur intention n’est pas de devenir un nouveau FAI planétaire. Ensuite, il y a le problème du coût et de la sécurité. S’ils donnent accès à l’ensemble des sites/services web à la planète entière, il leur faudra plus de satellites et plus de stations au sol. Par conséquent, Outernet deviendrait plus vulnérable et l’explosion des coûts empêcherait la gratuité du service…

  • Oxfam, cette fameuse association qui combat les méchants paradis fiscaux… non merci

  • C’est sans doute une initiative intéressante, mais c’est trompeur de la présenter comme un internet. Rien que par les temps d’aller-retour aux satellites, il ne peut y avoir de vraie interactivité. Et la censure et le paiement se font aux extrémités, que ça passe par des satellites immunisés au milieu n’y change rien. Internet est déjà gratuit et non-censuré, pour cela.

    • J’aimerais tout de même vous rappeler la constante de la vitesse de la lumière sous-vide: 299 792 458 m/s.
      En d’autre terme, un satellite en orbite basse (400km environ pour l’ISS) n’est qu’à à peine plus d’1 ms du niveau de la mer. Pour vos applications typique MichelO (commentateur, streaming porno, poker, etc) vous n’y verrez que du feu!

      La propagation de l’information, que ce soit par onde radio, micro-onde, lumière ou electron n’est qu’un facteur secondaire dans le transport de l’information. Le délai du transport de l’information se trouve majoritairement dans les changements de medium (lumière-electron-onde) et le buffering nécessairen des paquets avant ré-émission.

      L’initiative est extrêmement intéressante rien que par son aspect technologique. L’utilisation des CubeSat est idéale. Par contre, je me demande bien comment la communication bidirectionnelle sera effectué.

    • Vous êtes au courant que l’internet par satellite ça existe déjà (en plus par géostationnaire) ? Donc l’argument du temps aller/retour ne tient pas vraiment…

      Après pour l’application bidirectionnelle, ce n’est pas les requêtes qui demandent le plus de débit. Une petite antenne devrait faire l’affaire.

      • Le problème des requêtes est qu’elles pourraient provenir d’un appareil mobile (low power), que l’appareil doit être bon marcher (pas de parabole de 10m de diamètre) et ces requêtes seraient nombreuses (plusieurs milliers voire millions d’utilisateurs sur une zone couverte par un seul satellite).
        Le partage de cette ressource ultra limitée est un vrai challenge.

        Comme je l’ai indiqué auparavant, l’aspect technologique est très intéressant et les connaissances sont disponibles a toute personne prête a s’investir.

      • Geostationnaire ça donne une ping inutilisable en jeu video ou pour un protocol non concu pour le haut latence.
        Mais pour le www no problemo.
        A moins de pouvoir fonctionner en orbite basse en switchant de satellite à la volée.

  • Le sioniste SOROS ne fait jamais rien pour rien

  • hi

    georges soros est connu pour etre un propagandiste effrenée

    par ailleur il n’esite pas a financer des djihadist anti occidentale

    oxfam fait l’objet d’accusation pour financement d’association apportant aide financiere , armement , et soutiens est autre a des oragnisation terroriste
    ayant du sang sur les mains
    car ses organisation soutenu par georges soros et oxfam ont deja tuer divers civlles , par leurs soutiens aveugle ( volontaire ) .

    il suffit pour cela de faire une recherches objective sur internet et et les divers service de renseignement anti terroriste

    geaorges soros et oxfam sont connu pour leurs dhimmitude , et leur combat deguisée contre la democratie réel

    ce sont tres lion des organisaation fréquentable et ouevrant reéllment pour une paix

    la dhimmitude et l’anti democratie reél est plutot leur ideologie.

    un internet ellaborer par ses personnages et organisation
    ne peut en rien etre libre et democratique

    il sera d’une facon ou d’une autre soumis a leurs ideologie

    et donc de faite refleteront leur dhimmitude et leurs anti democratisme

    qu’ils commence donc , par promouvoir la reél liberté d’opinion , la reél liberté religieuse , la reél democratie

    qu’ils abandonne leurs ideologie sectaire ; leurs dhimmitude

    et ensiute ont vera … mais ils en sont tres lion a ce jour

    by

  • Philanthrope, Soros ? L’auteur plaisante, c’est pas possible ! Sinon, c’est franchement grave !

  • Soros est un des pires gauchistes de la planète, le premier financeur de la propagande climatique et écologique. C’est amplement connu et documenté. C’est le genre de « philanthrope » qui fait venir des locataires noirs dans un quartier pour faire fuir la population blanche pour pouvoir tout racheter à vil prix et faire une belle culbute financière.

    Il faudrait que Soros ne participe qu’au financement initial, et non aux frais de fonctionnement, sinon, pour le « média non censuré », on oublie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Lawrence W. Reed.

Dans une chronique du 21 mars 2021, Jeff Jacoby, rédacteur du Boston Globe, a cité le grand abolitionniste Frederick Douglass :

Supprimer la liberté d'expression est une double faute qui viole les droits de l'auditeur aussi bien que ceux de l'orateur. Il est tout aussi criminel de priver un homme de son droit de parler et d'entendre que de le priver de son argent.

Le fait que la déclaration de Douglass ne soit pas approuvée par la majorité des Américains est un constat triste, tra... Poursuivre la lecture

Par Peter Jacobsen.

Après l'acceptation de l'offre d'achat de Twitter par Elon Musk, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a dévoilé des plans pour adopter un conseil de gouvernance de la « désinformation ». L'achat par Musk n'est pas définitif, et ledit conseil de gouvernance est maintenant en pause, mais la réaction à ces événements a été révélatrice.

On pourrait s'attendre à ce que les professionnels du marché des idées s'inquiètent de voir une autorité étatique contrôler la parole. Curieusement, de nombreux... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Johan Rivalland.

En écho à l’article bienvenu de Philippe Bilger sur « la liberté d’expression et la liberté de rire de tout », diffusé sur Contrepoints, un court hommage à Pierre Desproges, personnalité à l’humour unique qui continue d’inspirer ponctuellement un certain nombre d’humoristes.

 

Chroniques de la haine ordinaire

Je me souviens avoir regardé à plusieurs reprises, tout jeune, la fameuse minute de monsieur Cyclopède, diffusée quasi-quotidiennement à la télévision. Mais j'étais alors probablement bien t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles