Ron Paul lance une pétition en faveur de l’amnistie de Snowden

Ron Paul (Crédits Gage Skidmore, licence Creative Commons)

Le libertarien Ron Paul, ancien membre du Congrès du Texas, lance un appel pour que le lanceur d’alerte de la NSA soit amnistié.

Par Matthew Feeney.
Un article de Reason.

Ron PaulOn apprenait il y a quelques jours que l’ancien membre du Congrès du Texas, Ron Paul, a lancé une pétition appelant à accorder l’amnistie au lanceur d’alerte de la NSA, Edward Snowden.

Sur la page du site de la chaîne de Ron Paul, où les visiteurs peuvent signer la pétition, l’ancien membre du Congrès dit :

Edward Snowden a sacrifié sa vie, sa citoyenneté et sa liberté en révélant la portée inquiétante du programme d’espionnage mondial de la NSA. Grâce aux actions courageuses d’un homme, les Américains savent de quelle manière scandaleuse leur gouvernement les espionne.

La nouvelle est tombée le jour même où il a été rapporté que le Parlement européen avait voté contre la demande d’asile de Snowden. Le New-York Times et le Guardian avaient déjà exhorté les autorités américaines à accorder l’amnistie à Snowden le mois dernier. Selon la chaîne de Ron Paul, l’asile temporaire de Snowden en Russie se terminerait fin juillet.

Il y a quelques jours, Intelligence Squared organisait un débat sur le thème « Snowden avait raison ». S’exprimaient en faveur de l’amnistie le conseiller juridique d’Edward Snowden et avocat de l’American Civil Liberties Union (Association Américaine pour les Libertés Civiles) Ben Wizner et le lanceur d’alerte de l’affaire des Papiers du Pentagone Daniel Ellsberg. S’exprimaient contre l’amnistie l’ancien directeur de la CIA James Woolsey et l’ancien procureur fédéral et collaborateur du National Review (NdT :  grand magazine conservateur américain) Andrew McCarthy.

Pour Wizner, Snowden avait raison « parce qu’il nous a fourni par le biais des journalistes des informations que nous avions le droit de connaître et que nous devions connaître. Non seulement le gouvernement nous avait dissimulé ces informations, mais il avait menti à leur sujet ».

Woolsey a affirmé que Snowden a dévoilé des informations « au Hezbollah, à Al-Qaïda, au Hamas, à Pyongyang, à Téhéran, etc. ». Heureusement, Ellsberg a rappelé que Snowden avait révélé ces informations à des journalistes qui, ensuite, ont rapporté ces informations.

Avant que le débat ne commence, 29% étaient pour l’amnistie, 29% étaient contre et 43% étaient indécis. Une fois le débat terminé, 54% étaient pour l’amnistie, 35 étaient contre et 11 étaient indécis.

Visionnez le débat :


Sur le web. Traduction : NN/Contrepoints.