Vers un changement ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marée rose (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vers un changement ?

Publié le 3 février 2014
- A +

imgscan  contrepoints 2014637

La querelle des chiffres en devient ridicule, et sans y trancher, personne ne peut nier le succès de cette « manif pour tous » qui a surtout ridiculisé Valls-Bonaparte qui rêve de tirer au canon comme le général Vendémiaire pour sauver, non pas la République, mais comme Bonaparte son avenir dans sa dictature socialiste.

Les médias aux ordres – traduisez subventionnés – ont fait monter la pression des semaines à l’avance en annonçant des vagues de hooligans déchaînés avec des tatouages nazi ou, pire, des quenelles ! – qui déborderaient les bourgeois richement vêtus et les enfants déguisés en Gavroche – je n’invente rien, j’ai lu, par exemple, « des manteaux matelassés  » !?). Pour les Bonnets Rouges, c’était pareil : Libé décrivait les luxueux 4×4 stationnés dans les parkings de rassemblement.

Valls a massé 2500 personnels  pour sauver son délire. Il y a bien eu 12  membres du GUD qui ont failli rejoindre, interceptés par la police ! Pensez-donc, ouf !

Dépassés par un événement montant depuis des années qu’aucun observateur n’a su déceler, le pouvoir politicien reste à l’écart sentant qu’on ne veut pas d’eux, jugés co-responsables de ces années de ratages socio-économiques. Le pouvoir politique s’est raccroché à l’idée d’un bon vieux 6 février 34, symbole entièrement reconstruit idéologiquement par le socialo-communisme pour servir d’épouvantail depuis des décennies, agité à chaque fois que ses conneries mettaient le Peuple dans la rue.

Valls a actionné tous ses relais, et il en a, c’est d’abord et seulement un communicateur, un esbroufeur, et a espéré pouvoir ramené les dépouilles des « extrémistes » sur les marches aux pieds de Hollande Ier. Dieudonné est en voie d’écrasement fiscal, pas de casseur à ce 2 février, des chiffres minables en sécurité publique, que va trouver Valls et le Cabinet Noir (Rose ?) pour détourner l’attention du peuple, pour lui faire peur ? Déjà, ils ont interdit les feux de cheminées dans Paris, les feux de feuilles mortes en France. Ils n’ont empêché aucun licenciement, aucune destruction d’entreprises et d’artisans, aucun bijoutier attaqué, aucun pauvre en moins… Les socialistes sont acculés, ils vont devenir encore plus agressifs et provoquer/réprimer. Méfiez-vous !

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Sauf que Valls n’est pas un Bonaparte car il n’a pas de vision globale de sa civilisation, ni de son développemment culturel, économique et technologique.
    Rien à voir donc…
    Il reste un peu boutiquier tout en nourrissant une ambition extrême qui l’empêche de garder la tête froide.

    Le modèle de Valls au niveau ambition + dédain du peuple et de ses corréligionaires de parti c’est Adolphe Thiers. Evidemment…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d'Emmanuel Macron, prêt à « emmerder » les non-vaccinés, l'Assemblée nationale a adopté jeudi 6 janvier au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal.

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie », avait clamé le chef de l'État dans un entretien au Parisien mardi. « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je devi... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article
Par Nathalie MP Meyer.

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enf... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

C’est une première, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin marchera aujourd’hui pour protester contre les violences faites contre les policiers. Il n’est pas le seul à s’y rendre, loin de là. La « marche citoyenne » qui se tiendra face à l’Assemblée nationale accueillera un large spectre du monde politique, de l’extrême droite jusqu’au PCF, d’Éric Zemmour à Fabien Roussel (PCF) en passant par Jordan Bardella (RN) et Yannick Jadot (EELV).

J'y serai.#19mai #ManifPolice pic.twitter.com/3ku... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles