Politique du chiffre

Valls délinquance (crédits : René Le Honzec/Contrepoints, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

imgscan  contrepoints 2014632 Valls

Comme l’analysent deux articles aujourd’hui, le socialisme incapable de penser économie et surtout de pouvoir contrer l’aspect inéluctable de l’avènement de tranches de libéralisme, se réfugie dans une guerre défensive qui consiste à empêcher l’adversaire d’avancer avec des tirs de barrage d’insultes qui ont fait leurs preuves dans les six dernières décennies en puissance d’arrêt : le fascisme et les heures sombres de notre Histoire. Ainsi, Dieudo a servi à diaboliser une extrême droite virtuelle réduite à regarder Soral sur Youtube, en ressortant l’anti-sémitisme, les relents nauséabonds du nazisme, un complot de généraux catho-réacs, des fanatiques prêts à mettre le feu aux écoles de Genre, des éléments dangereux qui ne pensent qu’ à déborder des manifs pépères pour tabasser les pauvres 2500 CRS qui les attendent dimanche. Tout ça pour discréditer les manifestations massives, depuis la Manif Pour tous, les Bonnets Rouges, Le Jour de colère…

Effectivement, incapables de faire la révolution socialiste en économie, les socialistes essayent de passer par la culture , les changements de sexe, les mariages pour tous , les débats sur Gender, la PMA qui ne concernent que des lobbies activistes, mais qui permettent de diviser artificiellement la France pour régner misérablement, mais régner quand même. Ainsi va faire Valls ce dimanche un beau travail de sape des journaux subventionnés pour préparer l’opinion à des heurts dont le seul but est de faire passer les chiffres catastrophiques de son incompétence idéologique au ministère de l’Intérieur (en connivence avec Taubira).