Tourisme dans le monde : +5% en 2013

Le nombre d’arrivées de touristes à l’échelle internationale s’est élevé à un total de 1, 08 milliard en 2013, soit une augmentation de 5%.

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, 52 millions de personnes de plus qu’en 2012 ont effectué un voyage à l’international, et ce malgré la situation économique difficile dans de nombreuses régions du monde. Cette tendance devrait se prolonger en 2014. L’OMT avait auparavant prédit une croissance du tourisme mondial d’environ 4% à 4,5% en 2013.

La principale contribution à cette tendance provenait de la région Asie-Pacifique, où le tourisme a progressé de 6%, et en particulier de la sous-région Asie du Sud-Est qui affiche une progression des arrivées de touristes internationales de 10%. 23% de l’ensemble des touristes internationaux au niveau mondial visitent désormais la région Asie-Pacifique.

WTO Tourisme 2013

Cette région, qui constitue le deuxième plus grand marché régional au monde, reste toutefois loin derrière l’Europe, à la première place, qui a attiré 53% du total des visiteurs internationaux en 2013. L’Afrique a également enregistré une croissance de 6%, grâce à la relative reprise de l’Afrique du Nord. Malgré ses problèmes économiques, l’Europe a enregistré une croissance de 5%, attribuable en partie à l’augmentation de 7% des visiteurs internationaux dans les sous-régions du Centre et de l’Est de ce continent.

La Chine et la Russie se distinguent comme les deux plus importants marchés d’origine. La Chine, devenue le plus important marché d’origine au monde en 2012, a enregistré une augmentation de 28% de ses dépenses à ce poste au cours des trois premiers trimestres de 2013.

Cette évolution est remarquable et témoigne de la capacité du secteur à faire preuve d’adaptabilité et de flexibilité, par la création de produits nouveaux et spécialisés, la mise en valeur durapport qualité-prix et l’ouverture de nouveaux marchés. Parmi les facteurs expliquant l’augmentation du nombre de voyageurs, l’importance de l’émergence de la classe moyenne dans des régions comme l’Asie ainsi que celle de la facilité accrue de l’obtention de visas.