Vaudeville élyséen

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Trierweiler (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vaudeville élyséen

Publié le 13 janvier 2014
- A +

imgscan contrepoints 2013-2565

Bien sûr que non, chers perspicaces lecteurs de notre brillant site, le Conseil d’État ne peut pas empêcher Valérie de sortir de l’Hosto où elle a demandé l’asile politique pour le week-end, le temps de savoir comment elle va préparer sa quenelle de cocue pour le premier personnage de la République.

Remarquez qu’avec les capacités insoupçonnées de Valls, je la verrais bien faire une chute malencontreuse dans les escaliers, validée rétroactivement par la Cour Constitutionnelle, au point où on en est. Hollande, à défaut de celle du chômage, a su inverser la courbe du droit d’expression en France.

La chose est des plus délicates, et j’ai une âme de midinette à attendre la suite du feuilleton vaudevillesque qui passionne le pays des Lumières et le reste du monde civilisé. Comment va-t-elle quitter l’Élysée où elle ne peut plus décemment rester ? Va-t-elle emporter une partie du mobilier (je parle du staff qu’on lui payait comme « first girl friend ») ? Va-t-elle s’épancher sur les subtilités fiscales de son « couple » ? Va-t-elle foutre le feu aux rideaux qui abritèrent une si tendre passion avant de se préparer à négocier les droits d’auteurs de son futur best-seller « La Cocue de la République », vite avant celui de Royal « Tous ensemble, toutes cocues » ? Va-t-elle au contraire, à la surprise générale, rejouer la pièce « J’y suis, j’y reste » ? Imaginez des CRS  avec Valls à leur tête essayer de la foutre dehors, Julie Gayet qui se balade pour envisager la nouvelle déco et Flanby monopolisant les chiottes dorées en attendant la fin de la pièce burlesque. Je ne suis jamais déçu par les socialistes : ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît (pardon, Audiard).

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Furtur gardé à vue
    13 janvier 2014 at 19 h 09 min

    C’est exactement ce que j’ai fait remarquer aujourd’hui! Les Tontons conviendrait parfaitement à FH, en tant qu’un Raoul Volfoni plus « gauche » que l’original; On le verrait se faire prendre en allant voir sa maitresse, femme de son concurrent de la vente d’alcool, en mobylette bleue de l’époque et casque orange, ou chanceler avec ses confrères trafiquants, ou encore demander où sont ses flingues de concours…. Il faudrait faire un dessin!
    L’élite française du temps des grandes heures a bien disparue; Sans doute faudrait-il l’intervention d’un Lucien le Cheval!
    Dans la réalité, et la drague en mobylette de ces derniers jours le prouve encore une fois, ce monsieur est une grossière erreur de casting présidentiel! Il se comporte comme un enfant maladroit.
    Mais comment un enfant a-t-il pu accéder cette fonction?

    •  » on le verrait ce faire prendre en allant voir sa maitresse…  »

      insinuriez vous qu’il est bon pour le mariage pour tous ? mais quelle  » veaux de ville « , voila de quoi réinterreser les français à la politique…

      • Mais comment donc? Vous n’y pensez pas! « Le mariage pour tous » s’appelle ainsi pour accentuer l’appartenance à une société, pour rassurer tous ceux qui n’ont pas la grandeur d’âme indispensable pour être bons avec leurs semblables, pour appréhender le grandeur intrinsèque qui emplit chaque humain!
        Nous, qui ne sommes pas socialistes, ne savons pas ces choses là, ils nous faut un cadre salvateur dans lequel nous pouvons prendre le temps recevoir (l’endoctrinement: mot rayé) toute l’onction psychologique et culturelle que nous apporte l’élite de gauche, à l’abris des vicissitudes et du mal déviant des êtres perdus pour l’humanité.
        C’est cela l’école de la République de gauche; mais ne soyez pas inquiet, les lumières de FH, C.Taubira ou même Carolinne Fourest parviendront jusqu’à nous pour nous libérer de la peur du monde décidément trop compliqué… C’est la raison pour laquelle, seules les gens de gauche sont capables de le simplifier au maximum et nous le livrer (outrancièrement simplifié: mots rayés) clarifié !
        Le mariage pour tous n’est donc pas pour l’élite de gauche.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Perseverare diabolicum est !

François Hollande a osé déclarer le lundi 8 mars dans le tchat vidéo sur internet animé par Samuel Étienne, se référant bien évidemment au bilan de son successeur (Le Point 9 mars 2021).

Mon grand regret, c'est de ne pas m'être représenté.

Certes, le bilan d'Emmanuel Macron n’est pas fantastique. Mais peut-on imaginer que François Hollande puisse espérer faire significativement mieux, après les dégâts qu’il a lui-même causés pendant les cinq années précédentes ?

... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles