Coma présidentiel

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013-2537 coma hollande

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Coma présidentiel

Publié le 3 janvier 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

imgscan contrepoints 2013-2537 coma hollande

À tous les lecteurs de Contrepoints à l’âme sensible, je tiens à préciser que je ne veux pas tirer sur l’ambulance (ou le p’tit gros rose, si vous préférez), mais le citoyen libéral s’inquiète de fâcheux précédents : nous avons été gouvernés 14 ans par une momie au certificat médical nickel, par un Corrézien (l’autre, le retraité) un peu abimé des neurones ar avc, un Sarko qui avait des vapeurs. Halte ! Avec le fric que nous pompe la Sécu (voir article sur AP-HP) on a le droit de demander à des vidanges régulières des fonctions vitales de nos dirigeants !

Avouez qu’un Ministre de l’Intérieur tellement perturbé par son addiction à Master Chief qu’il fait une fixation sur une quenelle qui ne serait pas kascher pendant qu’on continue à faire des méchouis traditionnels à la Saint-Sylvestre, ça ne va pas !

Un Président obsédé à vouloir faire redresser des courbes, n’importe quel freudien vous dira : problèmes de concubinage/adultère/épouse morganatique, que sais-je…

Enfin un Premier Ministre qui joue les ectoplasmes pour faire peur aux secrétaires dans les couloirs, ce n’est pas sérieux.

Heureusement, Le Drian multiplie les missions d’appui au sol de sa propre personne auprès des éléments de notre glorieuse armée pour les convaincre de ne pas tirer dans le tas pour se défouler de leurs budgets ratiboisés par le Président en question, dont la gestion dénote soit un grand sens de l’humour (bof, chez un socialiste…) soit un coma végétatif – peut-être déclenché par l’émotion de voir tant de gens l’aimer, là-bas, à Bamako, plus beau jour de sa vie.

Enfin suprême argument, cette cravate toujours de travers, signe de perte de coordination des mouvements…

Inquiétons-nous pour notre bien-aimé Président !

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Perseverare diabolicum est !

François Hollande a osé déclarer le lundi 8 mars dans le tchat vidéo sur internet animé par Samuel Étienne, se référant bien évidemment au bilan de son successeur (Le Point 9 mars 2021).

Mon grand regret, c'est de ne pas m'être représenté.

Certes, le bilan d'Emmanuel Macron n’est pas fantastique. Mais peut-on imaginer que François Hollande puisse espérer faire significativement mieux, après les dégâts qu’il a lui-même causés pendant les cinq années précédentes ?

... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles