Ayrault a rencontré Bouteflika

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ayrault Bouteflika (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ayrault a rencontré Bouteflika

Publié le 18 décembre 2013
- A +

imgscan contrepoints 2013-2489 Ayrault

La visite dans notre ex-fardeau n’a pas rapporté grand chose à notre fringant Premier Ministre, bien une ou deux  usines de voiture délocalisées (est-ce que l’on peut dire à Martin de Floranges qu’on sacrifie toujours les emplois de l’industrie française ? Si ça se trouve, il ne voudrait plus être député européen…).

Il ne faudrait pas oublier, peut-être, que la France emploie 700 000 travailleurs algériens, héberge une forte population de première et deuxième génération. Alors, la France n’aurait-elle pas droit à des relations privilégiées ? Mais c’est pourtant la Chine qui est passée au premier plan. Il faut dire que si des Algériens œuvrent dans le bâtiment en métropole, ce sont des ouvriers chinois qui viennent construire, clés en mains, les HLM de « là-bas, dis! », ce qui démontre un problème de gestion chez les élites du FLN.

Ah, oui, la repentance! Pour une fois absente (sauf dans les médias officiels qui pratiquent toujours une politique agressive envers la France), profitez de ce répit pour lire la somme de Daniel Lefeuvre, élève de Jacques Marseille

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Par Julien Plouchart.

L'Algérie a vu la remise en cause inédite depuis les années d'ouverture 1989-1991 du régime autoritaire mis en place peu après l'indépendance en 1962. L'année 2019 a en effet été le témoin du rejet par une grande partie de la population algérienne du pouvoir des militaires en Algérie. Le dégagisme des manifestations d'abord dirigé contre le président algérien s'est ainsi vite orienté contre le chef d'état-major algérien perçu comme le vrai détenteur du pouvoir.

La population algérienne veut en fait prendre ... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

L’Algérie va très mal : avec un pétrole à 40 dollars, la ruine approche, les militaires ont gardé le pouvoir et le virus n’arrange rien. La vieille recette est de taper sur la France et sur la position du français en Algérie. À mon avis ça n’arrangera rien, au contraire.

Parallèlement, le pouvoir algérien envoie de temps en temps un mot aimable à Paris, qui semble signifier  » Ne faites pas attention, ces critiques ne sont que des discours de politique intérieure » . C’est ce qui se passe à nouveau en ce mois ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles