Panorama des régions de l’OCDE 2013

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Panorama des régions de l’OCDE 2013

Publié le 6 décembre 2013
- A +

Dans les pays de la zone OCDE, certaines villes et régions ont été davantage touchées par la crise économique que d’autres.

OECD Regions at a Glance 2013Le Panorama des régions de l’OCDE montre que plusieurs pays durement touchés par la crise – notamment l’Irlande, la Grèce et l’Italie (mais également le Danemark et la République slovaque), ont vu l’écart se creuser en termes de PIB par habitant entre les régions les plus riches et les régions les plus pauvres entre 2008 et 2010.

Le chômage reste un défi majeur, le chômage des jeunes atteignant 50% ou plus dans certaines régions d’Espagne, d’Italie et de Grèce. Dans 10 pays de l’OCDE, plus de 40% de l’augmentation du chômage observée ces dernières années sont concentrés dans une seule région.

Au total, les 10% des régions les plus dynamiques de la zone OCDE ont représenté 39% de la croissance de l’emploi (entre 1999 et 2012) et 42% de la progression du PIB (entre 1995 et 2010).

L’écart entre le revenu médian des ménages des régions les plus riches et celui des régions les plus pauvres est le plus fort aux États-Unis, au Chili et en République slovaque, et le plus faible au Danemark, en Autriche et en Belgique.

Les pouvoirs publics à l’échelon des régions et des villes, au nombre d’environ 141.000 dans la zone OCDE, ont réalisé 40  des dépenses publiques totales et 72  des plus de $1.000 milliards d’investissements publics directs annuels. Cependant, afin de préserver les dépenses consacrées à la protection sociale, à la santé et à l’éducation pendant la crise, les autorités infranationales ont réduit l’investissement direct par habitant de 7% entre 2007 et 2012, alors que leur dette par habitant a progressé de 14%.

France

La France a la 10e plus grande disparité régionale du PIB par habitant parmi les pays de l’OCDE. Les régions ont connu des croissances diverses de leur PIB sur la période 2000-10, entre +3,1% par an pour la Corse et -0.7% dans la région Champagne-Ardenne.

En 2012, le taux de chômage variait de 7,2% dans le Limousin à 15,7% en Languedoc-Roussillon, où le taux de chômage des jeunes atteignait 38%, soit 16 points de plus que la moyenne de l’OCDE.

La région Île-de-France se classe au-dessus de la région médiane de l’OCDE dans toutes les dimensions, sauf pour l’emploi. Le Limousin, la région française avec le plus faible PIB par habitant, se classe au-dessus de la région médiane de l’OCDE sur toutes les dimensions, sauf en innovation.

En France, 75% de l’investissement public total a été effectuée par les autorités infranationales, comparé à 72% dans la zone OCDE. Les investissements des autorités infranationales ont diminué en France de $947 par habitant en 2007 à $880 par habitant en 2012.

Les dépenses des administrations infranationales représentent 21% des dépenses publiques totales et 12% du PIB en France, contre 40% et 17%, respectivement, dans la zone OCDE. Elles correspondent à $4.441 par personne et $6.173 dans la zone OCDE. La protection sociale et autres dépenses sont les deux principaux postes de dépenses des administrations infranationales en France, ils représentent ensemble 39% des dépenses infranationales, en comparaison de 25% pour la zone OCDE.

En France, 65% de la population vit dans les villes toutes tailles confondues. La part de la population dans les zones métropolitaines (zones urbaines comptant plus de 500.000 personnes) est de 40% comparé à 49% dans la zone OCDE.

Les régions métropolitaines de la France génèrent 52% du PIB national et 41% des emplois. En 2000-10, elles représentaient 74% de la croissance du PIB.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Keynes
0
Sauvegarder cet article

 

L’économiste Claude Sicard vient de publier une étude montrant, graphiques à l’appui, que la politique française visant à corriger les inégalités a pour effet de plomber l’industrie et de réduire le PIB par habitant.

La réduction n’est pas l’épaisseur du trait, c’est un facteur de 1 à 2 sur cinquante ans si on observe les parcours relatifs de la France et de la Suisse.

Quand on entend nos ministres proclamer leur volonté de défendre l’industrie, comme Bruno Le Maire vient de le faire cette semaine avec le « pacte produc... Poursuivre la lecture

richesses salaire minimum
2
Sauvegarder cet article

Il a été décidé récemment en France d’augmenter le salaire minimum. Après avoir connu une augmentation de 0,9 % début 2022, le Smic est désormais porté à hauteur de 1603,12 euros brut par mois, contre 1589,47 euros brut en 2021. Ce que l’on appelle un salaire minimum est évidemment le montant minimum de salaire imposé par les gouvernants à toutes les entreprises.

On considère en général cette mesure comme souhaitable car on estime que les entrepreneurs auraient tendance à imposer des salaires trop faibles, ce qui génèrerait évidemment ... Poursuivre la lecture

Aux dernières rencontres d’Aix, notre ministre de l’Économie Bruno le Maire expliquait à juste titre qu’il n’y avait rien de plus choquant que tant d’entreprises cherchent des salariés et au même moment toujours autant de chômage. Pour lui cette inadéquation était le deuxième sujet à traiter après la priorité du pouvoir d’achat.

Et si ces deux maux étaient tout simplement les deux conséquences d’un problème plus profond à régler ?

 

Le poison du keynésianisme à long terme

Appliqué trop longtemps le keynésianisme n’es... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles