La « courbe des prochaines émeutes urbaines »

En organisant le déni de réalité et en refusant d’appeler les choses par leur nom, les ministres se condamnent à ne pas désamorcer les bombes à temps.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ceci n'est pas une pipe

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La « courbe des prochaines émeutes urbaines »

Publié le 5 décembre 2013
- A +

Par Nicolas Nilsen.

pipe_magritte

Mes fidèles lecteurs me pardonneront de revenir sur cette courbe, mais elle m’a vraiment obsédé ces derniers jours. Elle donne en effet la mesure exacte de l’aveuglement de nos politiques. Comme vous le savez, cette courbe a été publiée jeudi dernier, 28 novembre, par l’INSEE (la DARES). Elle s’intitule — (car c’est ainsi, belle Marquise, qu’à la Cour désormais on appelle la courbe du chômage) — « courbe des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C, D et E en données corrigées des variations saisonnières et en milliers »… Si j’y reviens à nouveau, c’est que cette formulation banale — à laquelle plus personne ne prend garde — pose pour moi un problème sémantique massif.

courbe_emeutes

Ils ont perdu le sens même des mots !

Avec leur propagande et leurs contorsions verbales, nos politiques en leurs Palais dorés se sont tellement habitués aux formules creuses, aux euphémismes et aux périphrases, qu’ils ont vidé les expressions de leur sens : ils ne disent plus chômeurs mais « demandeurs d’emploi ». Ils ne parlent plus de chômage comme une réalité, mais de « catégories A, B, C, D, E »… Pour désamorcer les bombes — et surtout anesthésier l’opinion avec la complicité des médias — ils banalisent tout pour ne surtout pas voir la réalité en face car ils en ont peur.

Ainsi ils ne disent plus « courbe du chômage » mais … « courbe des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C, D et E en données corrigées des variations saisonnières et en milliers ». Ça fait tout de même plus élégant ! Et mettre « en milliers » ça évite d’afficher des « millions » – voyons des millions de chômeurs ? en France ? mais vous n’y songez pas mon cher. Nous, en nos Palais, les chômeurs — pardon, les demandeurs d’emploi — nous ne comptons que par milliers, et encore nous les divisons en quatre catégories. Et d’ailleurs, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais nous ne comptabilisons pas les chômeurs des DOM. Pensez-donc, cela ferait vraiment tache ! (*)

La « courbe des prochaines violences urbaines » !

Pour réveiller les politiques, je pense qu’il ne faudrait même pas dire « courbe du chômage » mais dire carrément : « courbe de l’explosion sociale » ou « courbe de la colère des laissés pour compte », ou « courbe des jeunes abandonnés qui vont devenir violents » ou — c’est d’ailleurs la formule que j’adopterai — « courbes des prochaines émeutes urbaines »…

Alors peut-être les ministres se réveilleraient-ils ? Mais ils sont dans leurs palais dorés ou dissimulés derrière les vitres fumées de leurs limousines et donc ils ne voient rien, n’entendent rien, et ne comprennent rien. En organisant ce déni de réalité et en refusant d’appeler les choses par leur nom, ils se condamnent à ne pas désamorcer à temps les bombes. Elles leur exploseront donc à la figure. Et ce sera tant pis pour eux. Des jours sombres sont devant nous… Comme disait Bob Dylan : « It’s a hard rain’s a gonna fall »…

Pour vous, cette courbe s’inverse-t-elle ?

Je vous rappelle que la courbe qui est sur l’image bleue — allez, je vous la remets pour que vous l’ayez sous les yeux…

courbe_emeutes
.
… cette courbe est la courbe officielle publiée le 28 novembre par la DARES. Ce n’est pas moi qui l’ai tracée mais les statisticiens de l’INSEE. Ce sont eux qui donnent, pour le total des catégories A, B, C, D et E, le chiffre de 5 828 400 chômeurs en octobre 2013. Là encore, appelons un chat un chat : 5 828 400 « demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C, D et E en données corrigées des variations saisonnières et en milliers » c’est en réalité « 6 millions de chômeurs » !

imgscan contrepoints 2013-2450 courbe du chômage

Et c’est cette courbe qui fait dire à Hollande qu’on est « sur la bonne trajectoire » et à Najat Vallaud-Belkacem qu’ « une courbe qui commence à plier, c’est une réalité qui commence à s’inverser ». Non mais regardez la forme de la courbe ! Et regardez aussi attentivement les chiffres (en milliers) qui sont sur l’axe de gauche : en octobre les gens de la DARES ont mis « 5 700 », mais le chiffre exact est 5 828 400. Et 5,8 millions de chômeurs c’est presque 6 millions ! Voilà le chiffre qu’ils devraient donner. Pour se réveiller ! Eh bien non, ils prétendent que la courbe s’inverse, que la tendance est bonne et que ça s’améliore. Et ils occupent le Parlement avec les rythmes scolaires, la prostitution, le mariage gay, Léonarda, le racisme, et je ne sais quoi… Vous savez quoi ? Je pense qu’ils sont pathétiques.

Et les chômeurs des DOM ?

(*) À propos des chômeurs des DOM : en octobre 2013, le nombre de chômeurs de catégories A, B et C s’élevait à 4 833 000. Mais le Gouvernement précise que ce chiffre ne concerne que la France « métropolitaine » : avec les DOM, il s’élève à 5 182 500. Je ne savais pas que le gouvernement était raciste au point de distinguer les chômeurs selon qu’ils sont DOM ou « métropolitains ». Pour moi, un chômeur est un chômeur quelle que soit la couleur de sa peau. Et donc il faudrait ne donner qu’un seul chiffre, sans distinction d’origine ! Est-ce qu’on comptabilise à part les « ministres métropolitains » ? Est-ce qu’ils oseraient compter Madame Taubira à part dans le gouvernement ? Quelle honte. Qu’ils arrêtent de parler de « chômeurs métropolitains » et de « chômeurs des DOM » !


Sur le web.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • Tout à fait d’accord avec l’auteur.

    J’ajouterai que les sans-ressources qui ne sont plus inscrits, qui ne cherchent plus de travail, qui agonisent tranquillement au coin d’une rue, leurs enfants réfugiés dans des foyers d’accueil n’apparaissent pas dans les statistiques. Combien sont-ils ? Personne ne le sait et personne ne veut le savoir.

  • Ceci n’est pas un sujet d’inquiétude. Jusqu’ici tout va bien……

  • La courbe du chômage est faussée à cause des transferts entre les catégories et des emplois aidés. La statistique détaillée sur l’emploi est plus pertinente mais elle n’est disponible qu’avec presque un trimestre de retard. Elle permet de faire une analyse fiable des variations trimestrielles et annuelles par secteur d’activité. Ci-après le lien INSEE:
    http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=30&date=20130911
    Les chiffres incluant le troisième trimestre seront publier le 11 décembre 2013.

    • N.B. Le gouvernement parle opportunément de la courbe catégorie A qui s’est stabilisée.

      • Cette courbe ne s’est pas stabilisée … Elle A ETE stabilisé au forceps. C’est ce que l’on appelle le traitement statistique du chômage. Le but n’est pas de s’occuper des problèmes des français mais de s’occuper des problèmes des hommes politiques qui sont d’avoir de jolis courbes montrant leurs efforts et leurs résultats en vue des prochaines élections.

        Nota : les perturbations de ces derniers mois ne sont pas innocentes. Elles sont le résultat des interventions directes de l’Etat pour infléchir les courbes. Les variations des nombre de formations et de contrats aidés (catégorie D et E) varie de plusieurs dizaines de milliers tous les mois, ce qui ne se produisait pas auparavant …

        • Oui, bonne remarque, c’est aussi une bonne raison pour regarder les chiffres de l’emploi plutôt que les courbes du chômage. Ce n’est pas sans arrière pensée politique que tous les gouvernements détournent l’attention des chiffres de l’emploi en parlant des courbes du chômage.

  • Vous avez raison d’appuyer sur.. la distinction métropole / Dom Tom qui est faite dans les stats officielles !
    C’est marrant, Taubira, les assoces ne s’emparent pas du sujet.

    Pourtant… ça fleure bon le ouacisme mal digéré !

    C’est une manière de dire : « bon on est obligé de mettre de côté les Dom Tom parce que vous comprenez là bas, avec le soleil, les antilles tout ça, la plage, le rhum… ils n’en foutent pas une ramée, ils ne sont bons à rien »….

    Enfin, c’est bon de rire un peu dans la morosité ambiante.

    Pour le reste, rien de neuf.

    Ca fait longtemps que l’orwellisation du langage a pris le pas, et a contaminé toute la sphère publique.

    Souvenons nous de la « croissance négative » de l’inénarrable… Lagourde ! Sans parler de son fameux « tous les clignotants sont au vert ».

    Hollande et sa clique poussent juste le principe un peu plus loin.

    Mais l’effet ciseau, c’est à dire le contraste de plus en plus stupéfiant avec le Réel, augmente dangereusement.

    Dans quelques mois, quand ils continueront à pérorer au sujet de la « croissance » , de la « reprise », de la « justice fiscale »… l’élastique va sérieusement se tendre.

    Je prévois personnellement un retournement, comme une prise au judo. A un moment, la clique aura intérêt à ne plus nier la gravité de la situation, et de s’en servir au contraire comme un LEVIER.

    J’imagine le scénario suivant :
    -Hollande, l’air grave annonce : « la récession nous met en difficulté et nous oblige à réagir ». « En accord avec ma grande amie la Chancelière Merckel nous avons décidé de sauver l’Europe…Avec un plan de relance massif.. Nous allons nous retrousser les manches » blablabla

    -la BCE, sur ordre, lancerait un QE massif

    -les socialos s’en donneraient à coeur joie, ouvrant les vannes du pognon gratuit

    -de quoi mettre sur orbite Neuneu pour les élections de 2017

    C’est un scénario totalement à contre pieds, mais qui colle politiquement avec les actions -déjà programmées- de la BCE.

    Le QE européen est en effet obligatoire, sous peine de voir le système imploser.

    Et c’est là ou Hollande, et ses complices européens (Rajoy, Letta etc.) inverseraient les éléments de langage.

    • « C’est marrant, Taubira, les assoces ne s’emparent pas du sujet. »

      ils ne s’emparent pas non plu de la discrimination du rapport SIPA qui identifie clairement les enfants d’origines étrangères et les autochtones.
      Meme à des fins d’étude, cela est un aveux qu’il y a des comptages qui sont effectués, sur un critère ethnique ou d’origine.
      C’est de la stigmatisation, et c’est mal ! on est tous égaux. Seul l’acquis compte, et ceux qui ne l’ont pas, on va leur donner.
      Au diable l’inné.

  • Je reviens sur l’analyse sémantique de la formule administrative que nous décortique goulûment Nicolas Nilsen, avec un talent indéniable et une analyse sans failles « courbe des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C, D et E en données corrigées des variations saisonnières et en milliers ». Ensuivant sa démarche, j’ai vu aussi le travail administratif de sape la pensée unique, celle qui est la fille de la novlangue US issue des mouvements contestataires des années 60 : Noir = homme de couleur, sourd = mal-entendant, aveugle = mal-voyant, et récemment en France blanc = raciste… Dans cette formulation administrative, on a ajouté une forme de positivisme qui rend compte de la chance qu’ont les chômeurs. Ils sont INSCRITS, à quelque choire, à rien de factuel en fait, une boîte vide, une vulagaire boîte où l’on met les gens en listes, en catégories (CSP), en nombre, en organigrammes démographiques, mais ils sont inscrits, ils ont une carte, qui ne donne aucun droit, sauf celui d‘être reconnu comme « pauvre con qu’a pas réussi à trouver un boulot » . Il y a aussi une deuxième erreur, voire une troisième erreur factuelle à cette dénomination. 2 : les chômeurs, les sans emplois ne sont pas tous inscrits à Pôle Emploi, certains, beaucoup y répugnent, par orgueil et par sensation de perte de temps et d’énergie. A quoi bon faire la queue pour des queues de cerise, le noir sera bien plus profitable ? 3 : Une grande et bonne partie des chômeurs ou sans emplois ont décidé de ne jamais faire appel à Pôle Emploi, car ils préfèrent créer de l’emploi, ici ou ailleurs. Ici n’étant plus possible, compte tenu des impôts, des charges, de la fiscalité délirante, du socialisme totalitaire qui n’aime rien tant que créer de la pauvreté de manière universelle et de goberger sa nomenklatura et sa mafia politico médiatique, ce sera donc ailleurs. C‘est le cas des 35 à 50.000 jeunes français qui partent depuis le début de la crise à l’étranger, definitely. Et de moins jeunes de 50 ans qui émigrent aussi, moi, des jeunes quoi, qui ici sont sur la touche, definitely. Oui pour trouver du boulot aujourd’hui, il vaut meiux éviter de parler definitely français, l’anglais est plus porteur, definitely. To reform France, only one solution. Definitely stop to put money into the coffers of the State. So stop paying taxes to those fatten definitely incompetent. Anyway, no need to be active in this field, it will be all alone. Their policies being so stupid and shit, definitely, that the tax yield fall alone, therefore the recherissement debt will grew up and the probable bankruptcy of the French state will do it alone. Because who invest on a hearse ? So the unemployment curve is not ready to reverse, definitely, despite the parrot’s grotesque rodomontables they have chosen as spokesman. Too bad, if it had stopped , there would be quality in its appearance. Since she opens her mouth, her charm has really taken a hit, definitely. She said bullshit over and over with a smile more, definitely too proud to be the chief representative of institutional stupidity. She’s definitely too young to understand, despite the studies (a classical socialist lobotomization by the Sciences Po Paris teachers).

  • Arrêtez avec vos histoires de chômages, avec les emplois d’avenir c’est un sujet en voie de règlement pour la France…ou presque!

  • En effet ceci n’est pas une mauvaise courbe, en effet, selon le mode de pensée socialiste quand nous atteindrons 100% de chômeurs : la société Française sera alors la société des loisirs et de l’argent gratuit !

  • Ce qui sera encore plus « marrant » c’est que , dans 1-2 mois, le nombre total de…. passant de 4.833.000 a 4.831.000 ils vont faire des sauts de cabri pour dire qu’ils ont tenu leurs promesses et que les lendemains chantent vraiment, que bientôt il n’y aura presque plus de « demandeurs d’emploi », etc, etc..
    Et que des comme vous, vouez tous de pisse-froid , et qu’ils doivent vraiment faire quelque-chose pour vous empêcher de « nuire »..
    Vous allez voir..

    • A lire d’urgence : « Plus de 50% des actifs payés par de l’argent public : le vrai poids de l’Etat français »

      http://tinyurl.com/mv9usj9

      On l’emballe, et on se la roule derrière l’oreille.

      A noter en outre le commentaire… qui rappelle qu’il ne faut pas oublier EN PLUS les 3 millions de retraités de la fonction publique !

      Vertige…

  • Saint-Claude Priez pour nous !

  • l’auteur oublie certainement une hypothèse :

    est ci tout ça était voulu ? le déni ne sert qu’à gagner du temps ? refus d’admettre que super président normal ne fait finalement pas mieux que ses prédécesseurs .

    Et toute façon, à y regarder de près ; loin que je n’ose soutenir quiconque dans ce gouvernement ; mais est-ce qu’on a vraiment 5 millions d’emplois disponibles ?

    Je fais le pari que cette année encore, ces chômeurs garniront leurs sapins à coup de centaines d’euros en made in Asia.

    • Et pendant ce temps, Neuneu qui déclenche la énième gueguerrre africaine («  »La France est attendue pour éviter une catastrophe humanitaire: elle sera là. »)

      Ca dépasse l’entendement.

      Cette aventure grotesque… aura une durée de vie de 48h dans les médias aux ordres.

      Et ensuite ?

      La semaine prochaine, qu’est ce qu’il va trouver pour faire diversion ?

      Prostate ? Dejà fait.
      Ah… pourquoi pas une affaire de coeur (« divorce à l’Elysée, la chienne Rotweiller s’en va »).

      On s’enfonce dans du Benny Hill.

      C’est le Grand Sida mental.

  • « Le socialisme s’arrête quand il n’y a plus d’argent dans la poche des autres! »Margarett Tatcher
    Ce moment se rapproche de plus en plus…Et le chaos avec…

    • Je verrai bien ce chaos arriver vers le mois de mai 2014.
      Avec une situation « à la grecque ».

      • Pas de bol pour Hollande !

        Neuneu comptait sur sa petite guéguerre chez les Africains pour gagner quelques jours. Se faire mousser. Il aime bien Neuneu jouer à la guéguerre, comme tous les socialos. « Pan, pan », ça leur plait.

        Mais quel gâchis !

        Mandela vient de passer l’arme à gauche… ! Quelle faute de goût.

        Trop bête… Quel gâchis. Demain tout le monde ne parlera que du Génie des Carpates Sud Africain, l’homme de l’Arc En Ciel… et pas de la guéguerre dans la brousse.

        Quel dommage…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La situation des finances publiques n'est pas brillante. Le niveau de dette s'établit à 112,9 % du PIB (2800 milliards d'euros, soit 164 000 euros par foyer imposable, environ 17 millions), le déficit public est attendu à -5 % en 2022 après -6,5 % en 2021. La trajectoire de retour au déficit sous les 3 % en 2027 suppose une croissance des dépenses limitées à 0,7 % sur la période, ce qui n'a jamais été réalisé sur plusieurs années et suppose des économies massives. Par ailleurs, la hausse des taux d'intérêt va augmenter mécaniquement la charge... Poursuivre la lecture

Jeudi dernier, le gouvernement annonçait triomphalement que le nombre de chômeurs (catégorie A, sans activité) avait enregistré en France une nouvelle forte baisse de 5 % au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. 169 100 personnes en moins se sont inscrites à Pôle Emploi, ce qui porte le nombre de chômeurs en catégorie A (celle sur laquelle communique le ministère du Travail) en France à 3,193 millions.

Si on regarde de manière plus granulaire les chiffres, en incluant les catégories B et C, la baisse n’est plus que... Poursuivre la lecture

À l’époque où très nombreux sont ceux qui se posent des questions sur le fonctionnement de notre démocratie on peut suggérer de regarder comment elle fonctionne ailleurs… même si cette approche va se briser sur l’argument très connu « À quoi bon ? Chez nous c’est différent ! »

C’est bien dommage car l'une des façons les plus simples de réfléchir c’est d’aller voir les pays où ça fonctionne, exercice d’autant plus facile que l'un de ceux qui marche le mieux au monde a des frontières communes avec le nôtre. Il s’agit de la Suisse.

La... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles