Un flop pour la manif de Mélenchon

imgscan contrepoints 2013-2432 Mélenchon

Le P’tit Père des Fronts Bas réussit l’exploit de compter 100 000 manifestants là où la police n’en a vu que 7000.

Le regard de René Le Honzec.

imgscan contrepoints 2013-2432 Mélenchon

Le camarade Mélenchon renoue avec les plus grandes avancées de l’Union Soviétique du P’tit Père de tous les Peuples Staline. Staline savait obtenir des chiffres records genre Stakanof qui illustraient et prouvaient la fantastique réussite du paradis communiste, dont le PCF est le dernier nostalgique.

Le P’tit Père des Fronts Bas réussit l’exploit de compter 100 000 manifestants là où la police (aux ordres du Capital Rose) n’en a vu que 7000. Vite Méluche au pouvoir, vite la Révolution prolétarienne qu’on en finisse avec cette stupide crise ultra-libérale : lui saura faire venir des perles de pluie d’un pays où il ne pleut pas (Pardon Jacques). À moins qu’il n’organise la pénurie de sable au Sahara, comme ses camarades du FLN l’envisagent.

Les structures corrompues des syndicats stipendiés de l’État-connivence se font ridiculiser par les manifestants de tous bords (sauf gouvernemental !). À Carhaix (8000h.), les Bonnets Rouges furent 30 000, bagad en tête, chanteurs sur scène, manifestants paisibles et déterminés partout, les élus nulle part (sauf Marc Le Fur, UMP). Ils réclament de vivre, travailler et décider au Pays. Non, ils ne sont pas indépendantistes ni autonomistes. Juste régionalistes, à mon grand regret de Breton libéral-fédéraliste.