Destin français

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Destin français

Publié le 22 novembre 2013
- A +

Par Stéphane Montabert.

pilotageCe mardi, le ministre de l’Écologie, Philippe Martin, indiqua une suspension de l’écotaxe « jusqu’à la remise à plat de la fiscalité globale ». Un report sine die en langage clair. Le ministre fut pourtant désavoué par son supérieur Jean-Marc Ayrault le jour même: l’écotaxe serait de retour en juin 2014.

Cet épisode n’est qu’un cafouillage de plus dans un pays où la confusion règne de la base au sommet. Comment mettre en place l’écotaxe, d’ailleurs ? Les portiques encore debout doivent être surveillés en permanence par des escadrons de gendarmes mobiles tandis que les hélicoptères de police patrouillent de nuit pour essayer de sauver les radars routiers bretons du vandalisme… À l’instar d’une mafia, les quelques moyens dont dispose encore l’État français semblent exclusivement réservés à la préservation des infrastructures qui lui rapportent de l’argent.

Le solde sert sans doute à préserver de la foule un gouvernement historiquement impopulaire. Avec une cote d’amour présidentielle tournant autour de 15% d’opinions favorables, il vaut mieux être sur ses gardes. François Hollande est peut-être plus en sécurité en prenant la parole depuis son voyage en Israël que du perron de l’Élysée. En outre, il a probablement plus à dire à la Knesset qu’aux citoyens français.

Le président n’a pas de vue d’ensemble. Ce n’est pas surprenant. Lorsque l’horizon ressemble à un mur, la myopie devient une forme de défense. Mais qu’attend-on de lui au juste ? « Le réflexe français est toujours celui d’attendre un sauveur », assure Dominique de Villepin, ancien premier ministre à n’avoir jamais affronté la moindre élection. L’homme providentiel est attendu avec impatience, puisqu’il est doté de pouvoirs magiques permettant de résoudre tous les problèmes sans effort. C’est presque dommage qu’il n’existe pas.

François Hollande est fidèle à son époque. En guise de génies désintéressés, la France n’a subi qu’une succession de politiciens aussi carriéristes qu’inefficaces. Même Jacques Chirac aurait été proprement laminé dès 2002 s’il n’avait été opposé à l’infréquentable patriarche du Front National. Magie de la démocratie française, il réussit le tour de force d’être élu à plus de 80% tout en étant méprisé par tout le monde. Son successeur Nicolas Sarkozy suscita l’enthousiasme en plaidant un programme de réforme, mais se contenta ensuite de naviguer à vue en commandant d’innombrables sondages pour mieux savoir comment être populaire. Las ! À force de vouloir plaire à tout prix on se fait détester. L’affaire Strauss-Kahn fut le dernier coup du sort jetant sur le devant de la scène François Hollande, un président normal, basique, étriqué, sans épaisseur et sans programme. Bonne pioche.

François HollandeÉlu sur un malentendu, François Hollande est à peu près aussi éloigné qu’on puisse l’être de toute définition de l’homme providentiel. Mais l’individu aime le pouvoir – il n’a fait que le cultiver toute sa vie – et n’y renoncera pas. Il pourrait même le conserver en 2017 à la faveur d’un second tour contre Marine le Pen. Le pari est dangereux mais il tentera sa chance. Le tout est de bien doser les remaniements ministériels et les dissolutions. Si la tendance est au quinquennat unique, le temps des intrigues n’est pas terminé.

Pour la France – le pays réel, pas le microcosme parisien des élites politiques et médiatiques – l’avenir a un goût de brouet. Taxée jusqu’à l’étranglement, la population voit la fuite ou la médiocrité comme seules solutions. Plus d’un tiers des 18-34 ans veut s’expatrier, selon un sondage récent, qui ne tient évidemment pas compte des centaines de milliers de jeunes à avoir déjà plié bagages. Le départ des forces vives n’a rien d’original quand l’argent quitte aussi le pays ou disparaît des circuits officiels pour rejoindre l’économie souterraine. Resteront en France les personnes âgées, les assistés sociaux, des combinards travaillant au noir, et quelques grosses entreprises faisant de toute façon l’essentiel de leur chiffre d’affaires hors des frontières hexagonales.

Sans même chercher à faire des économies, pas facile de boucler un budget dans ces conditions, évidemment. Il n’est donc pas surprenant que la France n’y arrive pas. Bruxelles a accepté du bout des lèvres celui de Paris pour 2014, mais ne nous y trompons pas : il s’agit juste de ménager un pays important avant des élections européennes où les contestataires ont le vent en poupe. Comme « le pays n’a aucune marge de manœuvre », pour reprendre les mots d’un commissaire européen, il est parfaitement fantaisiste d’imaginer que les courbes tracées jusqu’en 2015 résistent à la récession dans laquelle retombe l’économie…

imgscan contrepoints 2013-2400 Crise FranceLa France n’évolue pas, ne se réforme pas, elle se désagrège. Tous les voyants sont au rouge, certains plus vifs que d’autres : note des agences, chômage, croissance, dette publique, déficits, prélèvements obligatoires, consentement à l’impôt, tissu social, intégration… Quant à deviner d’où viendra le coup de grâce, il est probable qu’il vienne de la fiscalité. Des recettes moindres que prévues et tous les compteurs exploseront. C’est pour bientôt.

La France n’a plus qu’un rôle à jouer, celui de l’exemple à ne pas suivre.

Dans quelques années, en regardant en arrière, les Français se lamenteront du temps perdu, de ces années gâchées dans des réformes cosmétiques sans jamais s’atteler au fond. François Hollande n’est visiblement pas le président des réformes, c’est un fait. Mais qu’aurait-il eu à perdre à essayer ? S’il s’était engagé sur ce sentier peu fréquenté, il aurait eu une chance de laisser pour de bonnes raisons son nom dans l’histoire et il n’est même pas certain que sa cote de popularité serait alors aussi basse qu’aujourd’hui.


Sur le web.

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • Resistant Valaisan
    22 novembre 2013 at 8 h 52 min

    D’ accord sur toute la ligne sauf : « Dans quelques années, en regardant en arrière, les Français se lamenteront du temps perdu, de ces années gâchées dans des réformes cosmétiques sans jamais s’atteler au fond ».

    Non. Les Francais ont une telle incomprehension de l’ economie, qu’ ils mettront toujours la faute sur l’ immigre, le patron, l’ Europe, la mondialisation, etc etc. Tant que leur « education nationale » continuera a leur bourrer le mou de propagande marxiste, ils ne comprendront jamais le besoin de reformer leurs « zakissossios ». Les Francais qui comprennent la situation ont deja fui a l’ etranger, ou ils reussissent plutot bien (excepte certains frontaliers en Suisse ou Belgique qui voient leur pays d’ accueil comme la France bis).

    L’ exemple a ne pas suivre, c’ est exactement ca. Et ca commence dimanche prochain, ou je compte bien sur le Peuple Suisse pour casser du socialiste. 😉

    • Je conçois comme parfaitement humain de vouloir déléguer une partie de son confort et de sa sécurité à un tiers, en l’ occurrence l’ état. Le problème est l’ idéologie socialiste qui alimente les esprits, comme fin justifiant en permanence des moyens, dose associée à un profond mépris du peuple.
      Car l’ état régalien a un devoir social.

      Pour vous suivre, le français moyen s’ appelle Jackie Social. Il est schizophrène, dans la même phrase il peut déclarer payer trop d’ impôt et se demander pourquoi l’ état, le maire ne fait pas ci ne fait pas ça.

      • « Je conçois comme parfaitement humain de vouloir déléguer une partie de son confort et de sa sécurité à un tiers, en l’ occurrence l’ état. »

        Bonne remarque, et en tant que liberal il ne faut vraiment pas occulter ce besoin.
        Apres on pourrait tout à fait imaginer dans une France devenu libérale qu’une majorité de gens se rattachent à une nouvelle nounou: par exemple les syndicats CGT, CFDT ect pourrait prendre se role: contre une contrib du 40% de ton salaire, la CGT gère ta retraite ta secu, l’ecole de tes gosses, tés placement ect ect

        , et c’est là qu’on retourne à l’économie: un état nounou, c’est pour tout le monde (par la coercition) sinon ca fini en club de pauvres.

    • +1 @ reistant

      Tout à fait d’accord. La présence de l’état jusque dans votre slip est un acquis génétique en France, c’est imprégné dans la moelle, c’est une composante identitaire culturelle du pays comme le pinard, les fromages et la Tour Eiffel.

      Quand l’effondrement du modèle français basé sur la saignée commencera, les français réclameront encore plus de saignée pour soigner le mal.

      Le grand éveil n’arrivera pas, tout simplement.

      Enfin, c’est mon évaluation, j’espère de tout coeur avoir tort.

    • Totalement d’accord, je ne compte pas sur une remise en cause non plus. Trop de gens profitent du système et ont intérêt à ne rien changer.

    • Pas trop d’accord. Les zakissossios ne sont pas un problème, tant que l’endettement n’est pas là.

      Il faut réfléchir aux raisons de cet endettement. Il faut clairement se demander si elle est légitime, et si ce n’est pas le cas, dire aux banques d’aller se faire … par un Papou, parce que leur dette à la gomme, on la leur remboursera pas. Et pour eux, la fête va s’arrêter.

      Renseignez-vous sur la loi de 1973 dite « Pompidou-Giscard », l’article 104 du traité de Maastricht, l’article 127 du traité de Lisbonne, aussi, si vous voulez, sur l’arnaque de la Fed, et du dollar. Les Zakissossios des français, il n’en reste déjà plus rien. Ils ne sont vraiment pas le problème. Le problème, c’est la dette.

  • A priori vous avez une très bonne vision de ce qui se passe aujourd’hui en France.
    Cela est dû au fait que justement vous voyez la France de l’extérieur.

    Il n’y a pas si longtemps autour d’une table en Suisse, les ministres Français ont déclarés aux Suisses:
    « vous ne pouvez pas comprendre notre système est tellement mieux que le votre, et tellement performant et juste…. »

    Les Français sont complètement lavés du cerveaux, matraqués à l’école, matraqués de taxes, de presse d’Etat, de TV débilitante. Beaucoup disent que les Français sont des veaux, des moutons, des cochons…d’ailleurs il y a toute une basse cour qui se révolte.

    L’avenir est clair comme du jus de chaussette. La chute de la France est inévitable, avec elle l’Europe suivra dans la spirale de l’enfer.

    C’est ironique car justement la France tente désespérément en ce moment de détruire tous les liens qui pourrait la rattacher aux Paradis fiscaux. Mon sentiment est que ce dernier lien coupé, il ne restera plus que les yeux pour pleurer.

    Ce pays est foutu car quand on refuse le Paradis, il ne reste que l’enfer.

    • 100 % d’accord. Et c’est un Suisse qui a fait la synthèse la plus juste. Comme quoi…

      Mais je voudrais juste un peu ouvrir le débat… Attention à l’arroseur arrosé… Je note depuis quelques années… le début d’un commencement d’embryon de descente aux enfers pour nos amis suisses.

      Analysez le newsflow… ils sont en train de se faire avoir, eux aussi.

      Les élites sont obsédées par l’Europe/UE (le même projet mortifère partout), on voit un schisme suisse allemande / française qui se creuse (comme en Belgique), les Suisses se laissent aussi manipuler avec l’immigration (malgré les succès de l’UDC), ils ont lâché sur le secret bancaire, ils font des concessions aux gauchistes/socialos mous etc.

      Bref… Je sens des mauvaises ondes. Et franchement ça ferait mal de voir ce si beau pays, si intéressant, suivre la voie de la France… et entamer une longue descente aux enfers.

      J’espère que l’UDC va remettre de l’ordre, et que le peuple va comprendre que le problème c’est l’UE, l’Euro,les Bruxellois, et que le destin de la Suisse est de se tenir SOIGNEUSEMENT à l’écart de cet infâme bordello.

      Bon courage les Suisses !

      • Aucun risque pour la tirelire du monde.

        Un pays magnifique, mais aussi redoutable d’efficacité. Une armée qui rigole pas du tout, des frontières explosives avec un seul bouton, un peuple armé jusqu’aux dents. Pacifistes, mais faut pas les faire chier.

        Si il reste un pays en Europe qui est valable ce sera la Suisse ! D’ailleurs un Français moyen ne peut même rêver y habiter. Hélas. C’est la vie et le prix du succès.

        • habitant en france à 100 km de genève, à la campagne, nous avons que des crapules et des cas sociaux comme voisins, sauf … un suisse. le seul à ne jamais nous avoir créer des problèmes.

      • @Christophe: oui, vous avez raison, quand vous évoquez nos élites obsédées par l’UE et le secret bancaire. Mais je ne suis pas certaine que le peuple suive. En tout cas, dans notre entourage, nous sommes tous dégoûtés par la manière dont le gouvernement prend certaines décisions. Pour l’instant, ça va. Mais il est effectivement difficile de savoir quelle saveur auront les années à venir. Nous n’en voulons plus, de l’Europe. Nous nous sommes faits flouer lors d’anciennes votations, où l’on nous promettait monts et merveilles. Mais les dirigeants persistent dans cette voie. L’UDC est un parti puissant et je pense que c’est le seul qui pourra contrer certaines idées délirantes (moins de gauchistes au pouvoir serait également une solution). Nous avons signé un accord de libre-échange avec la Chine. C’est vers l’Asie que nous devons nous tourner, pas vers une Europe à l’agonie.

        @ Résistant valaisan: c’est sûr, dimanche, les socialistes vont l’avoir dans l’os. Salutations d’une Valaisanne très attachée à sa terre et à ses cépages mais exilée dans le canton de Vaud. 🙂

  • pas de probleme
    s

  • « La France n’a plus qu’un rôle à jouer, celui de l’exemple à ne pas suivre. »

    C’est affreux. affreusement juste.

  • Il va y avoir les éléctions Européennes bientôt.
    Les cartes vont trés probablement être redistribuées et cette dictature qu’est devenue l’Europe pourrait en prendre un sacré coup.

    • Que voulez vous dire ? L’Europe c’est à la base une grosse arnaque crée par des technocrates. Les Français ont votés contre, l’Etat a fait ses trucs dans son coin. ça ne va pas changer demain. Le peuple, l’Europe: c’est du pipeau pour nous endormir. ça reste un super pouvoir, une BCE folle, il y a encore beaucoup à faire pour brider les peuples Européens. Chaque loi votée, chaque taxe posée, chaque nouveau technocrate embauché, c’est un pas de plus vers l’enfer du communisme. Ce système ignoble ne s’arrêtera qu’avec la faillite totale de tous les peuples. C’est comme ça l’Europe.

      • Tout a fait d’accord avec Golum, dont le nom me fait penser a ce que l’on pourrait dire de l’anneau d’etoiles socialistes du drapeau europeen :

        « Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver. Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier. »

        • Oui, mon nom a été validé par Black mamba (que je salue au passage). J’ai longtemps cherché un nom. Et puis je me suis trouvé beau en Golum…Je trouve l’or beau et brillant, je veux protéger mon précieux. Je ne suis pas vraiment méchant, je suis un peu fou…oui…un peu fou.

          En fait c’est aussi pour montrer ma différence, un peu en marge du pur et dur. Ni socialo, ni UMP, nouveau libéral, mais modeste. J’avoue mon inculture dans le domaine, mais je me cherche.

          En fait, j’aimerais bien avoir le pouvoir de lier les gens au libéralisme. Golum reste un être simple et idéal. En gros, il fait ce qu’il peut.

    • Alors pour les elections europeennes, vu que la cote de popularite de cette connerie est franchement faible, je table sur une offensive de propagande :

      Commemorations avancees de 14-18 pour souligner que la nation c’est la guerre et l’Europe c’est la paix.

      … ben oui, il faut bien que les creuvures de Bruxelles sauvent leur cul (et leur salaire) !

  • Un pays dans lequel sa police surveille des outils de répression est fondamentalement fichu!

    • La France va dans le mur, il n’y a plus d’argent dans les caisses ; mais pendant ce temps un sondage (assez fiable) nous informe qu’à Lille, Martine Aubry passerait dès le premier tour avec 60% des suffrages ! ! !
      Je suis consterné par cette information, d’autant plus que le candidat de la droite classique (UMP) n’obtiendrait qu’à peine 25% des voix.
      Cette fuite en avant suicidaire vers davantage de socialisme ne peut plus durer.Les Français sont-ils à ce point irresponsables pour plébisciter les fossoyeurs de notre économie ?

      • « un sondage (assez fiable) » : vous croyez encore à ces fariboles ? Un sondage « assez fiable » : LOL !

        Pas un sondage n’a pu approcher le résultat d’une élection en France depuis plusieurs années : un aussi piètre exploit, ce n’est même pas de l’incompétence, c’est tout simplement impossible ! Ces sondages relèvent de la manipulation de masse, de la tricherie organisée. Ils sont l’autre versant des médias aux ordres de la caste.

        • @Cavaignac
          Je ne demande qu’à vous croire.
          Attendons quelques mois, pour connaitre le résultat des élections municipales à Lille.
          Mais si ce sondage s’avérait proche de la réalité, j’en serai consterné.

        • Attention Cavaignac… En mai 2012, Hollande a obtenu 62,43 % !

          Donc 60 % pour Aubry, qui a eu le temps d’installer, et d’entretenir toutes ses clientèles, sans oublier l’apport puissant des « nouveaux français »….

          Je dirais que… le compte y est !

          Hélas.

          Mais en parlant d’Aubry, le truc que je trouve fou… c’est la déclaration de Raffarin (vous vous souvenez le représentant de commerce ?) pour qui Aubry ferait un bon premier ministre !

          Cela démontre la confusion mentale, que dis je, le sida mental qui affecte toute cette pseudo droite.

          Bref. Le pays est foutu, mais ce n’est pas nouveau.
          😉

          • J’ai oublié de préciser : 62,43 % à Lille !

          • @ Christophe

            Qu’Hollande ait fait plus de 60% à Lille, ce n’est pas trop étonnant car le PS a toujours fait de très bon score dans cette ville du nord.
            Mais c’était en 2012 et après 5 années avec Sarkozy et une campagne de sarko-bashing redoutable.
            Mais à quelques semaines de 2014 , après de telles désillusions et avec un pays au bord de la faillite, je ne m’attendais pas à un sondage donnant 60% sur le nom d’ Aubry au premiier tour. C’est du délire absolu.
            A moins que le sondage dissimule les vrais chiffres d’un abstentionnisme massif et que le score annoncé « triomphal » de Martine Aubry soit en réalité une victoire bien pitoyable.

        • « Un sondage « assez fiable » : LOL ! »

          Et ceux de Contrepoints ?

      • Aubry, la mère des 35 heures qui ont fait tellement de mal à l’industrie..Comment Lille ose-t-elle réélire cette infâmie ?
        Ce pays ne semble pas avoir compris la leçon..Combien d’emplois détruits et de pauvreté supplémentaire faudra-t-il pour cela ? Niveau grec ?

    • Un des revelateurs est lorsque les forces de controle de la population (police, gendarmerie, CRS) sont superieures a celles visant a la proteger (armee).

      Cela signifie que le gouvernement a plus peur de sa population que de la proteger !

      Bien sur, sauf cas speciaux genre Vatican, Monaco,….

      • @xxx@laposte.net
        Aucun rapport entre l’armée et la police.
        Un petit cours de constitutionalité s’impose pour ton information personnelle !
        1) l’armée n’a pas pour but de protéger le citoyen à l’interieur du pays car c’est le rôle dévolu à la police et à la gendarmerie
        2) l’armée a pour mission de protéger les frontières et le pays d’un ennemi ou d’attaques extérieures et d’intervenir hors de nos frontières pour aider des pays étrangersamis qui n’ont pas les moyens militaires suffisants.

        • Stéphane Montabert
          22 novembre 2013 at 19 h 46 min

          « 2) l’armée a pour mission de protéger les frontières et le pays d’un ennemi ou d’attaques extérieures et d’intervenir hors de nos frontières pour aider des pays étrangersamis qui n’ont pas les moyens militaires suffisants. »

          Non.

          L’armée française a pour mission de permettre au gouvernement français de continuer à gouverner.

          Je ne sais pas où vous êtes allé chercher la vôtre, mais celle que je donne ci-dessus m’a été enseignée lors des cours d’instruction à l’armée.

  • N’oublions pas que notre nomenklatura à nous à quand même l’exemple de Gorbatchev en mémoire, qui essaya de réformer le système pour essayer d’en garder le contrôle, et qui ne fit en fait qu’accélérer contre son gré la déliquescence du système soviétique.
    Nos gouvernants à nous n’ont aucun intérêt à réformer un système qui permet à leur caste de vivre sur la bête, notamment parce que la seule réforme à faire consisterait à mettre un terme à leurs privilèges.

    Pour moi, le seul homme providentiel étranger serait un « Jean Christophe Fromentin », un étranger au système, un chef d’entreprise sorti de nulle part qui vire ces cons qui s’écharpent et remette les choses en ordre comme il le ferait dans sa boite. Je n’ose susurrer le nom de Xavier Niel, mais …

  • Les recettes sont des déjà inférieures aux prévisions, il manque 5,5 milliards si je me souviens bien.

    La tendance des départs vers l’étranger, que je rejoindrais bientôt (à moi l’Amérique, à moi le Texas terre de libéralisme) est un premier pas, la France ne pourra plus s’en passer. Ces forces vives sont nécessaires comme l’eau est nécessaire aux plantes, s’il n’y en a pas assez elle mourra à petit feu.
    Car oui, si la France s’écroule (oui j’ai envie de croire qu’une lueur de lucidité finira par traverser les politiciens) ce ne sera pas en une nuit mais très lentement, le processus a commencé il y a 30 à 40 ans mais très très lentement, depuis quelques années il y a une franche accélération.
    La question est : combien de temps reste-t-il? 1 an? 10 ans? 30 ans? Nul ne le sait.

    Espérons que je ne serais plus dans le pays quand ça arrivera, et même si je n’aime plus ce pays pour ce qu’il est devenu je resterais triste car c’est ma terre natale, celle de mes ancêtres dont beaucoup se sont battus pour elle. Mais je partirais sans problème, seule la proximité de ma famille me manquera.

    • Au passage, le Texas, est l’état qui applique le plus la peine de mort ! Certes cela ne présage d’aucun soucis, mais au moins ces derniers n’arriveront pas, à cause d’un multirécidiviste chéri de Taubira ! Et d’ Hollande, qui jusqu’à preuve du contraire, l’a mit en place en connaissance de cause.

      Tout le monde est très bien armé dans le secteur ! Mes biens les moins chers, paradoxalement sont sans aucune valeur marchande, mais sont des souvenirs de famille auxquels je tiens pardessus tout. Que l’on vienne en toute tranquillité et impunité me les prendre comme en France !!! Mais attention, si vous ne connaissez pas, vous allez débarquer sur une autre planète, voire une autre galaxie !!!

      • Je connais beaucoup le Texas d’un point de vue économique, mais il est vrai que du point de vue culturel je manque de connaissance, heureusement j’ai au moins 2 ans pour m’informer ^^ La Floride est pas mal non plus, leur économie s’est remise à carburer méchamment l’an dernier, comme avant la crise.
        Concernant la peine de mort je dois avouer que personnellement je n’aime pas ça, il y a eu des erreurs judiciaires et envoyé un innocent à la mort ne me paraît pas moral du tout. Cependant je dois avouer que notre système judiciaire et les futures lois Taubira, où le criminal est totalement libre et aidé là où les victimes sont abandonnées est encore bien plus immoral.

        • Allez à Las Vegas plutôt. C’est une petite ville très propre et très sympa pour l’absence de taxes. Si on est sportif on peut trouver des endroits magnifiques pour faire du vélo, courir ou faire de l’escalade. Et on peut rigoler de temps en temps dans les casino.

          Cette ville est définitivement mon choix, si je devais choisir…. les autres villes ont trop, trop tout en fait !

          • J’ai longtemps réfléchi et cherché où aller cher Gollum donc ça ira 😀 D’ailleurs Las Vegas est encore en train de panser ses plaies immobilières dûes aux subprimes, le moment n’est pas encore venu, et son économie manque de diversité, trop tournée vers le tourisme et le jeu, là où je vise une carrière dans le commerce international.
            Houston au Texas (qui n’a pas non plus d’impôt local sur le revenu ^^) étant la ville exportant le plus et la grande ville la plus dynamique cela me semble plus judicieux..Miami a aussi l’avantage d’être un axe commercial majeur avec l’Amérique Latine ^^

          • ça ne te gène pas de promouvoir Las Vegas ville fondée, et tenue par la criminalité organisée ?

          • @harrisburg: je suis resté une semaine dans cette ville avec des Français installés sur place. J’ai fait le tour en long en large et en travers. C’est très propre comme ville. La nourriture est bonne et bon marché, les gens sont gentils et toujours prêt à aider (pour les pourboires). Bon, c’est Disney et surfait mais c’est bien Américain. Il y a une belle ville en périphérie et des logements pas trop chèrs. Bref, on peut avoir une vie de famille tranquille là bas. Les locaux rentrent rarement dans le centre des casino (of course).
            J’adore le désert et ses couleurs, les parcs nationaux, le salt lake….il y a de la place!

      • Tea Party,

        Vous êtes un furieux partisan de la liberté, et en même temps un furieux partisan de la peine de mort sans restriction, sachant que celle-ci est faillible et parfois même partisane. Ceci dépasse mon entendement.

        • Moi, je préfère les 19 perpétuités consécutives, suivies de 30 ans, comme pour les pirates somalis récemment condamnés aux US. Mais si le type préfère aller sur la chaise, c’est sa liberté.

  • Synthèse impeccable, merci !
    L’issue n’est pas affichée parce que les Français sont malades de la social-démocratie à compte d’autrui. Pour refonder la société – car c’est bien de cela qu’il s’agit à la fin – on ne peut pas ré-éduquer les gens intoxiqués par le modèle-social-que-le-monde… !
    C’est déjà au niveau de la formation de l’enfant qu’il faudrait responsabiliser le comportement économique individuel, exemplifier la réussite personnelle par l’entreprise, célébrer l’argent bien gagné.
    C’est bien pourquoi la classe qui profite indûment du système sans y avoir jamais contribué impose son schéma éducatif, sans vergogne et dans l’outrance aujourd’hui avec le lavage de cerveau réglementaire institutionnalisé.
    En infectant les jeunes générations d’entrée, il n’y a pas d’issue, sauf à partir pour les plus lucides.

    • @twitter_catoneo
       » la classe qui profite indûment du système sans y avoir jamais contribué  »

      Qui dénoncez-vous par cette phrase ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Pour comprendre pourquoi les hommes politiques font fausse route face à la crise, il est bon de se rappeler les thèses défendues par Friedrich Hayek. Voici 10 idées-clés de l'auteur autrichien. Par David Azerrad. Un article de l'Institut Coppet.

Inspiré d’un essai de Bruce Caldwell, éditeur de The Collected Works of F. A. Hayek, dans lequel ce dernier identifie les 10 thèmes clés de la pensée de Hayek.

1.  Les récessions sont inévitables

Des alternances de périodes de croissance économique et de périodes de stagnation ou... Poursuivre la lecture

Par Sébastien Thiboumery.

Le Conference Board prédit une croissance du PIB américain de 5 % au quatrième trimestre 2021 et de 3,5 % en 2022. Et si ces prévisions étaient fausses et que les États-Unis sont déjà entrés en récession ?

Les États-Unis en passe d'entrer en récession ?

C’est l’avis de David Blanchflower, professeur d’économie (et ancien membre du comité de politique monétaire de la Bank of England de 2006 à 2009) qui a publié un papier de recherche sur la prévision des retournements économiques. L’étude démontre que de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles