« Jusqu’ici tout va mal »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Jusqu’ici tout va mal »

Publié le 22 octobre 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

imgscan contrepoints 2013-2290 sondages

L’ « humoriste » Sophia Aram qui a traité les électeurs FN de « gros cons » a ainsi gagné ses galons d’animatrice du prime-time du genre pour faire décoller la poussive France 2, coincée par son socialisme provincial. D’autant que personne d’autre n’en a voulu (de l’émission). Qu’à ce la tienne, tous les observateurs ont constaté l’absence de concept, bref l’amateurisme d’une de ces belles escapades dans le budget du contribuable dénué, lui, de l’humour officiel estampillé France 2.

Son concurrent direct, François Hollande qui officie sur la chaîne gouvernementale Rose-Élysées TV depuis son  contrat de mai 2012 a pensé relancer ses programmes avec des séries « Tous pour Arcelor-Mittal », « Le redressement productif », série rose interdite aux chômeurs, « Mariage gay » pour relancer la clientèle des orphelins à adopter ou à fabriquer, enfin, plus récemment, « Roms, trente millions d’amis », une fiction. « Léonarda », le drame d’une famille décomposée-recomposée kossovar en proie à l’acharnement d’une armée de fonctionnaires d’extrême droite haineux devait relancer la chaîne et ses pubs : « tout va bien, le chômage diminue moins vite, la délinquance aussi, etc… »

Hélas, le mauvais, très mauvais casting a fait plonger les téléspectateurs, malgré le renfort de figurants rameutés pour meubler les décors et transformer la sit-comm en épopée nationale-socialiste-tiersmondiste.

Sophia Aram est sur le départ, Hollande a mieux négocié son contrat : même en cas de résultats catastrophiques, il reste jusqu’en 17.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Par définition les sondages ne se trompent jamais, car ils n'ont pas vocation à prédire. »

Cette citation de l’ancienne patronne du MEDEF Laurence Parisot rappelle la réalité d’une pratique qui devrait encore une fois inonder le paysage médiatique à l’approche de la prochaine élection présidentielle.

Seulement, les sondages ne sont pas seulement l’apanage des campagnes électorales. Publiques comme privées, les enquêtes d’opinion permettent de donner la température de la société à un instant T sur un sujet donné.

Le réce... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Après deux sondages très favorables publiés par Elabe et l'Ifop suite à sa victoire au Congrès des Républicains, Valérie Pécresse apparait comme ayant une réelle chance d'accéder au second tour dans le Baromètre 2022 de la probabilité d'être au second tour des présidentielles.

Éric Zemmour reste stable, mais bénéficie avant tout de l'impact positif d'anciens sondages, puisque notre méthodologie prend en compte les derniers sondages.

Marine Le Pen, première victime de Valérie Pécresse... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles