Léonarda, 15 ans, adolescente kosovare expulsée en pleine sortie scolaire

L’expulsion de la collégienne kosovare met en émoi la gauche. C’est pourtant la conséquence logique de sa politique sociale-démocrate.

Un billet d’humeur du Parisien libéral.

Depuis l'expulsion de Léonardo, la jeune kosovare, Manuel Valls est sous le feu des critiques de la gauche.
Avec l’expulsion de Léonarda, la jeune kosovare, Manuel Valls est sous le feu des critiques de la gauche.

Il y a quelques jours, une adolescente kosovar a été expulsée de France, après avoir été arrêtée en pleine sortie scolaire. La police de l’air et des frontières a évidemment agi dans le cadre de la loi, la même loi qui permet à des CRS d’envoyer du gaz lacrimogène sur des familles, la même loi qui permet à des juges d’envoyer deux mois fermes en prison un jeune étudiant qui manifestait, la même loi qui permet à la police de poursuivre son inutile guerre contre la drogue, la même loi qui donne à la police la possibilité de porter plainte pour outrage à agent contre quiconque ose poser des questions.

Il y a un élément choquant supplémentaire, dans cette affaire, c’est que notre pays est censé vivre non plus dans l’infâme régime sarkozyste, mais en Normalie. Rappelez-vous, Sarkozy avait mis « la France à feu et à sang » et Hollande était censé créer une république apaisée. Où est SOS Racisme ? Où sont les collectifs de gauche ? Où sont les associations ? Où est le PS ?

Quand on lit ce que raconte les bloggeurs qui se disent proches des idées de la gauche, on tombe des nues. Par exemple, chez « Je pense donc j’ecris« , il est écrit :

Il y a ces informations que l’on pensait ne plus voir. En votant pour François Hollande et pour une Assemblée Nationale à dominante socialiste en 2012, je voulais tourner la page du Sarkozysme et de ces faits divers sordide.

Mais dans quel monde la gauche vit-elle ? Les gens proches de la gauche n’ont-ils toujours pas compris qu’on ne peut pas avoir de socialisme dans une économie et une société ouverte et que le socialisme est forcément nationaliste ?

imgscan contrepoints 2013-2269 Leonarda vallsSi Valls poursuit avec assiduité la politique de ses prédécesseurs, c’est bien parce que le système social français, pour survivre, doit empécher les arrivées de nouveaux ayant droit en trop grand nombre, et empêcher les contribuables (aisés ou fortunés) de se soustraire à l’impôt et aux taxes.

L’hypocrisie socialiste vis-à-vis du problème des sans-papiers et de l’immigration illégale est hallucinante.

Alors écrivons le une fois pour toute : si Hollande, Ayrault et Valls restent au pouvoir jusqu’en 2017, alors, comme sous Sarkozy, il y aura des expulsions d’immigrés clandestins, de la chasse aux sans-papiers et la restriction du droit d’asile.

En plus de la dimension ethnique, tant que nous aurons à supporter, de gré ou de force, ce système social trop lourd, par nature, la France luttera contre toutes les formes d’immigration, et c’est logique.


Sur le web.