Boris Boillon, ancien ambassadeur, interpellé avec 350 000 euros en liquide

Boris Boillon, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, a été interpellé alors qu'il cherchait à prendre un train reliant Paris à Bruxelles, vendredi 30 août.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Boris Boillon, ancien ambassadeur, interpellé avec 350 000 euros en liquide

Publié le 30 août 2013
- A +

Boris Boillon, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, a été interpellé alors qu’il cherchait à prendre un train reliant Paris à Bruxelles, vendredi 30 août.

Ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, ambassadeur en Irak puis en Tunisie, Boris Boillon a ensuite monté sa société de « conseil ». Il a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à prendre un train reliant Paris à Bruxelles avec 350 000 euros et 40 000 dollars en liquide.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Bravo à notre police

    Je suis impressionné par son implacable sagacité. Il est néanmoins regrettable que cette sagacité ne se manifeste principalement que lorsqu’elle enquête sur les soutiens de Sarkozy.

    • et autant les condamnations estivales de quelques élus roses pas très blancs ont rapidement disparu des périscopes, autant le BB va faire la une du Monde jusqu’à ce que Guéant reprenne sa place en titre.

  • Il était temps !
    Ce n’est pas tout à fait la même pointure, mais Cahuzac a enfin trouvé son pendant à l’UMP. Depuis le temps que la gauche et ses alliés de tous bords cherchent par tous les moyens, c’est bien la moindre des choses que leur soif d’équilibre dans la justice soit récompensée. Et là, pris la main dans le sac ! Quelle jubilation.

  • Je connais Boris: j’étais au lycée avec lui a Besançon! C’était déjà un écorché vif à 20 ans…il faut dire que la vie ne l’a pas gâté: le divorce douloureux des parents, son père qui l’ignore et le rejette, sa mère qui meurt prématurément d’un cancer, son petit frère qui se suicide. Il voulait faire une école de commerce mais finalement apres une classe prepa au lycee Kleber de Strasbourg, il choisit de faire Sciences PO car passionné de géopolitique et par les affaires étrangères. Il finance ses études grâce à un poste de pion au lycée Henri. Il réussit le Concours du quai d’Orsay et décide d’apprendre l’arabe en souvenir de ses années d’enfance au Maghreb (ses parents s’étaient expatries en Algérie).
    J’imagine qu’il a du trouver chez N.Sarkozy un mentor/ modèle/ père d’adoption. S’il y a des points communs entre eux c’est surtout à mon avis dans la recherche éperdue d’être reconnu par leur père qui les ont ignorés et méprisés…et il doit se sentir bien orphelin depuis la défaite de 2012!

  • 2020:Des millions de Francais arrètés par an alors qu’ils voulaient passer 10000 euros.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

L’ONG Transparency Watch vient de publier son index de perception de la corruption 2021. Cette organisation s’est donné pour but de mettre fin à la corruption et de promouvoir la transparence, la responsabilité et l’intégrité à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société.

Il ressort de cet index que les avancées de la lutte contre la corruption ont stagné voire régressé pendant la pandémie. Une situation qui touche les pays d’Europe de l’Ouest comme la France.

Les pays nordiques restent les bons élèves

Le Danemark a... Poursuivre la lecture

Par Pieter Cleppe.

Alors que la Russie pourrait être sur le point d'envahir l'Ukraine, il convient d'examiner de plus près les défis intérieurs de ce pays. La Russie considère l'Ukraine comme la « Russie B ». Il y a quelque chose à dire à ce sujet, étant donné les nombreuses similitudes culturelles.

Pour cette même raison, cependant, une Ukraine réformée pourrait être l'évolution la plus dangereuse que l'on puisse imaginer pour ceux qui, à Moscou, voudraient que les choses restent en l'état. Les Russes ordinaires pourraient deve... Poursuivre la lecture

Afghanistan
0
Sauvegarder cet article

Par Serge Michailof, Université Clermont Auvergne (UCA) Un article de The Conversation

Si les talibans ont pu l’emporter aussi aisément, c’est en grande partie parce que les efforts de la communauté internationale visant à créer quasiment de toutes pièces puis à consolider l’État afghan n’ont pas été couronnés de succès. Il y a des raisons objectives à cela. Retour sur vingt ans d’erreurs. Tentons de tirer quelques leçons pour l’avenir, en particulier pour le Sahel…

Les néoconservateurs américains étaient farouchement hostiles au «... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles