Cours de l’or : ce qu’il faut savoir de la semaine passée

Lingot d'or (Crédits Bullion Vault, licence Creative Commons)

Les principales actualités économiques qui peuvent impacter le cours de l’or dans les prochaines semaines.

Les principales actualités économiques qui peuvent impacter le cours de l’or dans les prochaines semaines.

Par Charles Sannat.

La semaine a plus été ponctuée d’informations connexes à l’actualité de l’or qui poursuit sa reprise discrète. Des informations économiques, financières et politiques qui n’annoncent rien d’une reprise… Compte tenu de l’annonce récente de la Fed du maintien de sa politique monétaire laxiste, les fondamentaux économiques sont plus que jamais positifs pour l’or, à long terme.

La France passe du rose au morose

L’actualité économique française de la semaine concerne le passage du taux du Livret A de 1,75% à 1,25%. Un rendement quasi nul, mais « un taux au-dessus du niveau de l’inflation » justifie le Ministre de l’économie Pierre Moscovici dans cet article de 20 minutes du 18 juillet.

Avec 11 600 milliards d’euros (livrets garantis, assurances-vie et épargne immobilière compris), il est normal que l’épargne colossale des Français attire tant de convoitises, notamment pour financer l’économie « réelle ». Une épargne conséquente qui permet à la France d’emprunter à taux bas, mais qui « dort ». Les Français ont peu à peu délaissé l’assurance-vie au profit du Livret A dont le plafond avait été relevé de 25% en janvier 2013. Ceux-ci plébiscitent en effet une épargne à zéro risque, ce qui se justifie tout à fait quand on voit l’abomination de placements douteux effectués par la banque Dexia auprès des collectivités. Coût du sauvetage inutile : 6,6 milliards d’euros pour rien, annonce le journal Le Monde dans cet article du 18 juillet. Quand le projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires sera-t-il enfin voté ?

Quand arrêtera-t-on de voler au secours des banques irresponsables, comme en Islande ?

Au niveau international, rien ne va plus…

À propos de faillite, c’est une première et ce n’est pas de bon augure, la ville de Détroit, faute d’un accord trouvé entre les créanciers, est en situation de faillite. L’ancien berceau de l’automobile « accuse une dette colossale de 18,5 milliards de dollars », nous apprend lecho.be ce matin.

En Europe, après la crise politique traversée par le Portugal, c’est au tour du premier ministre espagnol d’être sur la sellette. Le site Euronews.com relate dans un article du jour les « manifestations hostiles » à l’encontre de Mariano Rajoy, mis en cause dans une affaire de corruption. L’Espagne, au bord de la guerre civile, n’avait pas besoin de ça.

À Chypre, l’actualité est plus anecdotique et peut prêter à sourire : le destin économique de l’île se jour sur un coup de roulette. Pour attirer les investissements étrangers, Chypre annonce l’ouverture d’un casino en 2014. En attendant, « Nicosie a négocié avec ses partenaires de la zone euro une aide d’urgence de dix milliards d’euros pour sauver ses banques » peut-on lire dans cet article du site web des Échos.

L’or se maintient

Même si le cours de l’or papier n’est pas à l’abri d’une nouvelle chute cet été, les fondamentaux économiques mondiaux catastrophiques lui promettent un bel avenir.

L’analyste hors pair Tradosaure confirmait mardi 16 juillet ce passage de l’or et de l’argent (de bourse) « au-dessus de leur moyenne mobile à 20 séances. (…) C’est généralement précurseur d’une évolution favorable des cours ! ». Un cours « quasiment au niveau de son meilleur cours de clôture hebdomadaire depuis trois semaines » et soutenu par la demande asiatique, pouvait-on lire sur 24hgold.com le 15 juillet dernier.

Pour Ron Rosen, spécialiste et vétéran des métaux précieux, à propos des métaux précieux (et notamment sur l’argent), le métal serait même « à la veille d’une explosion de 800% » relate le site Résistance authentique.


Sur le web