Ultimate Z : voyage en terre zététique

Le week-end dernier se tenait l’université d’été de l’Observatoire Zététique qui fêtait ses 10 ans d’existence. L’occasion de revenir sur ce qu’est la zététique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
OZ

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ultimate Z : voyage en terre zététique

Publié le 10 juillet 2013
- A +

Le week-end dernier se tenait l’université d’été de l’Observatoire Zététique qui fêtait ses 10 ans d’existence. L’occasion de revenir sur ce qu’est la zététique.

Par Anton Suwalki.

Ce week-end du 6 et 7 Juillet , ma compagne et moi-même étions invités à participer à Ultimate Z, l’université d’été de l’Observatoire Zététique qui fêtait ses 10 ans d’existence. Une trentaine de participants, dont une douzaine d’amis de l’OZ  (du Laboratoire de zététique de l’Université de Nice, de l’AFIS, du Cercle zététique Languedoc-Roussilllon ,et des « non apparentés »). Cela se passait dans le cadre d’un petit village de la Drôme qui mérite le détour.

Mais qu’est-ce que la zététique ? Parfois définie comme l’« art du doute », elle se caractérise en pratique par une posture sceptique vis-à-vis des allégations « extraordinaires » et l’utilisation de la méthodologie scientifique pour leur étude. Une démarche fort développée aux États-Unis ou au Canada sous l’appellation de « scepticisme scientifique », qui a été introduite pour la première fois à l’université en France en 1998 par le physicien Henri Broch, directeur du laboratoire de zététique à l’Université de Nice. Si la zététique étudie de manière privilégiée les phénomènes réputés paranormaux, elle fournit plus généralement des armes intellectuelles dont l’application a une portée beaucoup plus large.

Malgré les températures enfin estivales qui poussaient à l’indolence, le programme de cet Ultimate Z était copieux. Une discussion sur le bilan de dix ans d’activité de l’association, mais aussi de nombreuses conférences ou d’exposés plus courts sur des thèmes très variés : on y parla (entre autres) des phénomènes d’adhésion aux théories du complot, de parapsychologie, de « pouvoir des pyramides », des problèmes récurrents de la publication scientifique (biais de publication, faux positifs, reproductibilité… sans oublier la fraude !). Tout zététicien s’intéressant de façon générale à la science, nous avons eu également droit à un exposé passionnant sur l’état des connaissances à propos des différences hommes/femmes et de l’éternelle question de la part de l’acquis et de l’inné : les deux, mon capitaine, répondrai-je à l’issue de cette conférence.

Une des spécificités revendiquées d’OZ est son attitude, que je qualifierais de respectueuse et de bienveillante, vis-à-vis des personnes sincèrement convaincues de l’existence de phénomènes paranormaux : tester plutôt que de rire au nez, plutôt que de « démonter ». L’OZ propose ainsi aux personnes qui pensent posséder un pouvoir paranormal (sourcier, radiesthésiste etc.) de venir le tester à travers un protocole expérimental défini d’avance et accepté par l’intéressé. Même si cette démarche exclut de fait les gens de mauvaise foi qui cherchent seulement à profiter des crédules et ne se confronteront jamais à des expériences scientifiquement contrôlées, je la trouve particulièrement intéressante. J’ai ainsi appris que plusieurs personnes ayant échoué à démontrer leur pouvoir ont de leur propre initiative orienté leurs « collègues » vers l’OZ afin qu’eux-mêmes tentent ce genre d’expérience !

Être féru de zététique et de rigueur scientifique n’exclut pas pour autant la fantaisie, voire un petit grain de folie bien sympathique. Au sommaire de cette université d’été figuraient aussi :

  • Le concours de mauvaise foi, où toutes les figures de la rhétorique et tous les mauvais coups sont permis, voire encouragés. Si le vainqueur de ce concours est formellement désigné parmi les candidats, le champion aurait tout aussi bien pu être choisi parmi les membres du jury, selon l’avis général !
  • « Questions pour un zampion », où là encore, nous avons constaté (avec une indignation toute feinte) de nombreuses irrégularités dans l’attribution des points à chaque participant.
  • Plus étrange, le lancer du diffuseur de chlore de la piscine, dont le trésorier et photographe officiel de l’OZ prend une photo lorsque l’objet volant (parfaitement) identifié se situe dans la fenêtre visuelle de l’église du village. À vrai dire, personne ne sait qui a inventé ce rituel qui se répète à chaque édition d’Ultimate Z, ni pourquoi !
  • Et bien d’autres choses tout aussi zétranges…

Autre curiosité qui m’a frappé lors de cette rencontre : la technologie la plus pointue (téléphonie, informatique, cigarette électronique etc.) y côtoie les techniques les plus archaïques, pour ne pas dire néandertaliennes ! Même pas un sèche-cheveux pour allumer le barbecue !

Malgré cela, de retour de cette manifestation bien sympathique, je n’ai qu’un vœu à formuler : longue vie à l’OZ ! Et j’espère bien être invité pour ses 20 ans…

Pour en savoir plus : http://www.zetetique.fr/


Sur le web.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Le zézéticiens ont un côté très naïf, vraiment très naïf: en fait, ils « croient » avoir raison.
    Paradoxal, non?
    Bien sûr, les « zézéticiens » ont raison au regard des expériences de « parapsychologie », télékinèse », « magnétisme  »  » homéopathie » etc… tout simplement parce que les effets mis en avant ne sont sous tendus par aucune physique, je dis bien aucune .
    ex: les interprétations mystiques de la mécanique quantique ne sont pas des démonstrations, que les tenants de ces interprétations sont d’ailleurs incapables de mettre sur papeir, quand bien même seraient t’ils physiciens……
    Mais leur immense naïveté ( je les adore parce que ce sont, comme moi, des sceptiques) les conduit à occulter toute une dimension  » psychique  » rationaliste.
    S’ils ne « croient pas » à certaines médecines ( homéopathie par exemple) , c’est pour des raisons de physique moléculaire ( la même physique d’ailleurs, qui rend absurde la dénaturation de l’ADN par des ondes émises ou reçues par les portables); bien sûr.
    Mais leur innocence les rend totalement aveugles au pouvoir de l’Hypnose et de la suggestion;un zézéticien qui n’aura pas pratiqué ou assisté ou expérimenté sur soi des expériences d’hypnose « médicale », rationnaliste, ne peut en aucun cas parler avec autorité et certitude de ces questions: ce qui « marche » dans toutes ces « médecines » c’est le tranfert et la suggestion ; bon, ça ne va certainement pas guérir, ou même améliorer une solide maladie organique ayant son génie propre; par contre la suggestion de lésions dermiques reversibles, de type brûlure, ou de zones d’anesthésie sélectives sous hypnose, est quelque chose de spectaculaire mais banal.

    Vous n’aimez pas Freud? Lisez donc Charcot et tous les grands cliniciens français de cette époque…… et arrêtez donc de « croire » à la zézétique. .
    je n’ai jamais vu pour ma part, en neuro imagerie, à quel endroit se situait une paralysie ou une cécité hystérique…..

    • protagoras : « par contre la suggestion de lésions dermiques reversibles, de type brûlure, ou de zones d’anesthésie sélectives sous hypnose, est quelque chose de spectaculaire mais banal. »

      Si c’est « spectaculaire » et avéré c’est forcément mesurable scientifiquement, groupe A groupe B, double aveugle toussa.

      Le pouvoir de l’esprit sur le corps est réel (placebo etc) mais je demande à voir pour les brulures, donc ou sont les études scientifiques sérieuses là dessus ?

      De mémoire l’hypnose ne fait pas mieux que le random pour l’arrêt de la cigarette.

      • @Ilmryn
        Il n’ ya pas de pouvoir de l’esprit sur le corps, tout simplement parce que celà ne veut strictement rien dire; il n’ y a que des molécules, que des atomes en interaction ( les atomistes grecs, même qualitatifs, avaient raison: voir Lucrèce dont les théories de l’âmen de l’esprit et du coprs sont on ne peut plus modernes)
        les preuves? des milliers d’observations cliniques ( les grands cliniciens neuro psychiâtres du 19e et 20e siècle), les travaux de chertok ( qui de son vivant était fréquemment appelé d’urgence pour hypnotiser des asthmatiques en état de mal, et qu’aucun traitement médical même lourd ne parvenanit à calmer).

        Groupe A, groupe B et significativité sont le charlatanisme scientifique appelé « evidence based »: il n’ ya pas une seule vraie découverte médicale ou biologique sans parler de la physique ou de la chimie, qui ait été faite à partir des sornettes satistiques, qui équivalent à prouver que : « statistiquement le lit tue »

        Quant à l’hypnose, initiez vous ou assistez à des séances d’hypnose médicale: vous vous apercevrez
        1) que la séparation coprs-esprit ne correspond à rien
        2) que des éléments de mémoire très archaïque peuvent revenir à la surface sous des formes somatiques, et assez souvent dermatologiques et rhumatologiques ( de type « fibromyalgies » !!)
        3) qu’il est extrèmement facile de « guérir » très temporairement des troubles que l’on pouvait imaginer purement « organiques » ( troubles eczémateux, irrégularités des règles, addictions etc..) ou d’en fabriquer de toute pièce ( ex; petites brûlures, sensations d’electrosensibilité!!!)
        4) Qu’il est facile, par suggestion, d’implanter des faux souvenirs ( eh oui!) d’où l’importance de l’honnêteté du praticien
        5) Que rien n’est plus redoutable que « l’hypnose de groupe », pour ce qui est de conditionner une foule: technique très pratiquée par les bouddhistes chez nous, mais également les coach- managers etc..
        6) Que les « techniques alternatives » ne sont que des techniques d’hypnose qui ne disent pas leur nom…..d’où .leurs succès(!)..et par ici la monnaie
        7) Que nombre de « maladies » soit disant existantes, telles que fibromyalgie, electrosensibilité et autres fadaises, relèvent entièrement de l’auto suggesion ( hystérie) renforcée par l’hétéro suggestion de l’entourage

        • « Groupe A, groupe B et significativité sont le charlatanisme scientifique appelé « evidence based »: il n’ ya pas une seule vraie découverte médicale ou biologique sans parler de la physique ou de la chimie, qui ait été faite à partir des sornettes satistiques, qui équivalent à prouver que : « statistiquement le lit tue » »

          Vous racontez vraiment n’importe quoi.

          « Mais leur innocence les rend totalement aveugles au pouvoir de l’Hypnose et de la suggestion »
          Vous voulez dire que les zeteticiens, curieusement, ignoreraient completement les phenomenes d’hypnose, de suggestion, d’auto-suggestion alors qu’en meme temps ils expliquent justement de nombreux phenomenes soit-disant paranormaux par l’hypnose, la suggestion..etc.
          !!?!

        • protagoras : « Groupe A, groupe B et significativité sont le charlatanisme scientifique appelé « evidence based » »

          Merci pour cette barre de rire. 🙂
          Mon détecteurs de zozo n’avait pas sonné pour rien.

  • Monsieur Broch a été mon prof de physique en 1ère (et unique) année de biologie. J’avais pris son option zététique, GENIAL!!

    On l’appelait « the bee » il avait très souvent un polo aux bandes noires et jaunes. De plus il est… communiste, il distribuait souvent des tracts devant les amphis ou l’entrée de la fac… En attendant il roulait en subaru Imprezza GT…

    Sinon super prof! Il expliquait vraiment bien. Son délire, le chèque d’un million de francs dans son bureau à celui qui viendrait montrer un phénomène paranormal qu’ils ne pourraient pas démontrer scientifiquement. Le chèque (en euros maintenant) est encore là aux dernières nouvelles. Au départ, c’était une idée du professeur Broch et de Gérard Majax! eh oui!

    • SilenT BoB : « Son délire, le chèque d’un million de francs dans son bureau à celui qui viendrait montrer un phénomène paranormal »

      Rien que pour cela je l’adore, c’est l’argument qui tue face au zozo.

      • C’est le magicien James Randi, au USA qui le premier a offert un million de dollars à qui montrerait un phénomène paranormal.

        En pleine guerre froide, l’URSS et les USA finançaient des recherches sur les pouvoir psy. J. Randi se proposa pour assister les scientifiques chargés de sélectionner les candidats ayant les pouvoirs les plus puissants : télépathie, télékinésie …

        Les scientifiques le renvoyèrent à ses cartes et à ses lapins. Ils étaient bien plus a même de décider qui seraient les meilleurs sujets.

        Finalement ils retinrent deux jeunes prodiges qui parvenaient à communiquer par la pensée malgré des protocoles des plus rigoureux. L’expérience dura près de deux ans au bout desquels, J. Randi dévoila que ces deux prodiges étaient en fait ses élèves. Il expliqua tous les stratagèmes utilisés.

        Un de ces phénomènes a maintenant pour nom de scène Banachek et est un des meilleurs mentalistes américains.

        Ceci explique pourquoi Broch a eu la sagesse de s’associer à Gérard Majax.

        James Randi est aussi celui qui a confondu Youri Geller, qui prétendait posséder de véritables pouvoirs.

  • J’ajouterais quelque chose :
    Les « fanatiques » ou simplement les « grands défenseurs » des diverses parapsychologies comptent dans leurs rangs de puissants malades mentaux, en général des paranoïaques très intelligents et très adaptés ( dans les réchauffistes aussi; ex Al gore…) : aucune démonstration ou contre démonstration scientifique ne peut les atteindre, aucune!
    C’est pourquoi mes amis zézétiques, outre leur naïveté concernant ce qu’il faut bien appeler le psychisme insonscient, n’ont aucune chance, par la seule raison de démontrer à qui ne veut l’entendre que le vrai est vrai et que le faux est faux.
    J’ai longtemps essayé moi-même, et j’ai fini par me dire parfois
     » décidemment, la Raison ne sert à rien! »

  • Si je vous suis bien il faut comprendre que réchauffement climatique global (pardon il n’est plus global) ni gobable, que le réchauffement (pardon le changement) climatique n’est pas le fruit la teneur en CO2.

    Un peu comme si on disait que les dictons sur le temps ne sont pas fiables parce que, pour l’être éventuellement, il faudrait qu’ils soient précisé pour quelle région ils sont valides :
    Crachin du matin de juin à la Saint-Machin, soirs d’hiver sévère à la Saint-Pépère-et-Mémère.

    Ce qui vaudrait possiblement pour les Ardennes ne vaudrait pas pour le Var côtier, sans compter que, nos vieux dictons datent du calendrier Julien (tout ce qui est vieux est bon) et que nous sommes passés à calendrier Grégorien d’où un décalage de 13 jours.

    • « réchauffement climatique global »

      1°)…….fin de la dernière glaciation: il ya envorin 12000 ans
      2°)…….si vous vénérez un malade mental ( Al Gore) je ne peux rien pour vous
      3°) Accessoirement, les sorcières ne volaient pas sur des balais.
      Par contre, lors de fêtes orgiaques, elles chevauchaient des balais enduis de substances hallucinogènes ( de type scopolamine, belladone..) qui, diffusant à travers la muqueuse génitale, et combinées au plaisir généré par les frottements, ont engendré la légende des sorcières « copulant avec Satan » ( Satan= représentation des pulsions) et « s’envoyant en l’air » d’autant que ces hallucinogènes peuvent faire réellement croire au fait de voler.

      Voilà la RAISON, la vraie…….aller dire ça aux inquisiteurs de l’époque!

  • Alors c’est vrai que les pyramides égyptiennes ne sont pas des terrains d’atterrissages pour ballons dirigeables ?

  • Alors c’est vrai que les ornements des grottes préhistoriques non rien à voir avec le chamanisme mais sont des salles d’instructions pour les jeunes chasseurs, aux époques où l’homme ne vivait pas longtemps, n’avait pas l’écriture, un vocabulaire restreint et vivait de chasse de cueillette.

    • Alors c’est vrai que la pyramide de Maslow est une entourloupe de mégalomane destinée à appater de jeunes gogos frais émoulus, et à justifier le vol qualifié que constitue les prix pratiqués dans les écoles et formation utilisant ce type de « mandalas »?

    • Mais non ! La cueillette n’était qu’une option de la filière chasseur (coef. 3, comme la taille de cailloux)…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Vincent Debierre.

Il  est  important  de  ne  pas  oublier  que  pratiquer,  dans  un  cercle  intellectuel, l’ostracisme envers des gens ayant des intuitions normatives différentes de celles de la majorité, revient à se priver d’un des meilleurs garde-fous existants contre les biais de confirmation. Dans ce texte, je défends cette thèse auprès des sceptiques : les praticiens du scepticisme scientifique qui doutent de l’importance de cet avertissement.

Quand il s’agissait de définir la droite et la gauche,[1. O. Todd, Jean-F... Poursuivre la lecture